Posts Tagged ‘Policier’

France: fusillade sur les Champs-Élysées, un policier tué, l’assaillant « abattu »

avril 20, 2017

Paris – Un policier a été tué et deux autres blessés jeudi soir lors d’une fusillade sur la célèbre avenue des Champs-Elysées à Paris, dont l’auteur a été abattu, a-t-on appris de sources concordantes, à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle.

« Peu avant 21h00 (19h00 GMT), une voiture est arrivée à hauteur d’un car de police (..), un homme est sorti du véhicule, a ouvert le feu a priori à l’arme automatique sur le car de police, a tué un policier et ensuite a tente dé partir en courant en essayant de prendre pour cible d’autres policiers », a indiqué sur la chaîne BFM TV le porte-parole du ministère de l’Intérieur Pierre-Henry Brandet.

« Il a réussi à en blesser deux autres et il a été abattu par les forces de l’ordre », a-t-il ajouté, soulignant que ces policiers avaient « délibérément été pris pour cible ».

Cette prestigieuse artère très prisée des touristes, en plein coeur de Paris, a été bouclée et d’importantes forces de police ont été déployées dans le quartier. Un hélicoptère survolait la zone dans la soirée.

La préfecture de police a souligné que les circonstances de l’attaque n’étaient « pas déterminées ».

Cette fusillade survient à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, alors que la France a été confrontée depuis 2015 à une vague d’attentats jihadistes sans précédent ayant fait 238 morts.

Choukri Chouanine, gérant d’un restaurant rue de Ponthieu, dans une rue adjacente, a raconté à l’AFP avoir entendu une « fusillade brève » mais avec « beaucoup de tirs ». « On a dû cacher nos clients dans nos sous-sols », a-t-il ajouté.

Romandie.com avec(©AFP / 20 avril 2017 22h15)

Fusillade en France: « Il semble que ce soit une attaque terroriste » (Trump)

avril 20, 2017

Washington – La fusillade qui a éclaté à Paris jeudi soir sur l’avenue des Champs-Elysées, lors de laquelle un policier a été tué, ressemble à « une attaque terroriste », a indiqué le président américain Donald Trump, présentant ses « condoléances au peuple de France ».

« C’est une chose vraiment, vraiment terrible qui se passe dans le monde aujourd’hui. Mais il semble que ce soit une attaque terroriste », a affirmé le président républicain, interrogé sur ces tirs survenus à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre italien Paolo Gentiloni à la Maison Blanche.

Cela « ne s’arrête tout simplement jamais », a ajouté Donald Trump. « Nous devons être forts et vigilants, et je répète cela depuis longtemps ».

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête sur la fusillade au cours de laquelle un policier a été tué et deux autres ont été blessés, a annoncé le parquet de Paris.

L’agresseur, a précisé le ministère de l’Intérieur, a été abattu.

Romandie.com avec(©AFP / 20 avril 2017 22h43)

Royaume-Uni: un policier poignardé, un assaillant touché par balles

mars 22, 2017

Des officiers de police britanniques devant le Parlement à Londres, le 22 mars 2017 / © AFP / Daniel LEAL-OLIVAS

Un policier a été poignardé et un assaillant présumé touché par balles par la police mercredi en début d’après-midi devant le parlement de Westminster à Londres où le quartier a été bouclé, a annoncé le responsable de la Chambre des Communes, David Lidington.

Un porte-parole de la Chambre des Communes a indiqué à l’AFP que les députés avaient été confinés à l’intérieur du Parlement en raison d’un « incident de sécurité ».

Scotland Yard a annoncé avoir été appelé à environ 14h40 locales (et GMT) pour un « incident à Westminster Bridge lié à des armes à feu ».

Un hélicoptère de secours a atterri peu après l’incident sur place.

Selon les médias britanniques, deux personnes étaient étendues par terre devant le Parlement, en plein cœur de Londres.

« J’ai clairement entendu des coups de feu. J’ai vu tomber quelqu’un habillé de noir. Je pense que c’était un policier », a déclaré un employé du Parlement à l’AFP.

Localisation du Parlement de Westminster à Londres, où un policier a été poignardé et un assaillant abattu par la police / © AFP / Jean-Michel CORNU, Simon MALFATTO

La personne, qui n’a pas voulu donner son identité, a dit avoir vu la scène depuis son bureau.

Par ailleurs au moins deux ambulances étaient stationnées près du pont de Westminster, près du parlement, a constaté une journaliste de l’AFP.

La police a dégagé la foule sur le pont, indiquant que le lieu « n’était pas sûr ».

Un porte-parole de Downing Street a confirmé que la Première ministre Theresa May était saine et sauve et en sécurité.

Romandie.com avec(©AFP / 22 mars 2017 16h37)

RD Congo: un policier et un milicien tués lors d’affrontements dans le centre du pays

janvier 5, 2017

Kinshasa – Un policier et un milicien ont été tués dans l’attaque d’une ville de la province du Kasaï central, dans le centre de la République démocratique du Congo, par des partisans d’un chef traditionnel tué en août, a appris jeudi l’AFP de sources concordantes.

Mercredi matin, près de 200 partisans du chef Kamwina Nsapu ont investi et pris le contrôle de la cité de Tshimbulu, après avoir tué un policier, a déclaré jeudi matin à l’AFP une religieuse catholique témoin de l’incident, interrogée par téléphone.

Le corps d’un milicien a été retrouvé près du commandement de la police de Tshimbulu, a-t-elle ajouté jeudi en fin de journée, indiquant que des tirs à l’arme lourde sont entendus dans la partie sud de la ville. Ces informations ont été confirmées à l’AFP par des habitants.

Les assaillants ont quitté la ville (mercredi, ndlr) vers 19H00 (18H00 GMT) après avoir créé une grande panique. L’armée a repris le contrôle de Tshimbulu vers 23H00, a rapporté un journaliste d’une radio locale, joint par l’AFP depuis Kinshasa.

De son côté, le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a déclaré que l’armée mène des opérations dans cette zone contre des inciviques, qui se réclament du chef coutumier Kamwina Nsapu.

Quasiment tous les jeunes ont fui la cité, craignant d’être arrêtés par l’armée. Il y a un gros risque qu’ils aillent grossir les rangs de ce groupe, s’est pour sa part inquiétée auprès de l’AFP une source ecclésiastique.

Ville agricole et administrative de plus de 150.000 habitants, Tshimbulu est située dans le territoire de Dibaya, à 120 km au sud de Kananga, capitale du Kasaï central, au centre de la RDC.

Fin septembre, au moins 47 personnes ont été tuées dans des affrontements entre les forces de sécurité et des partisans se réclamant de ce chef pour le contrôle de l’aéroport de Kananga.

Médecin âgé d’une trentaine d’années, Kamwina Nsapu a été tué dans une opération de police le 12 août 2016.

Il était rentré en RDC en avril 2016 après un séjour en Afrique du Sud, et avait peu après lancé des appels à l’insurrection et à la libération du Congo, dans un appel audio qui circule sur les réseaux sociaux.

Romandie.com avec(©AFP / 05 janvier 2017 18h09)

Côte d’Ivoire/Fusillades à Adjamé Liberté: Ce qui s’est passé, ce dimanche soir !

août 15, 2016

 

 
 Fusillades à Adjamé Liberté: Ce qui s'est passé, ce dimanche soir !

Une situation anodine a causé la mort d’un chauffeur de Gbaka et d’un policier ce dimanche 14 août 2016, à Abidjan, en Côte d’Ivoire. En effet, un policier en tenue civile a tiré à bout portant sur un chauffeur de Gbaka à la suite d’un malentendu sur la monnaie. En représailles, les chauffeurs de Gkaba l’ont lynché à mort.

Des fusillades entendus, ce dimanche soir, à Adjamé-Liberté ont créé une panique générale, perturbant la circulation dans le quartier populaire d’Abidjan.

Après les investigations, nous apprenons qu’un chauffeur de mini-car, communément appelé Gbaka  et un passager ont trouvé la mort à la suite d’un malentendu.

Selon les témoins, pour une simple affaire de monnaie mal négociée, le chauffeur et son apprenti se sont mis à invectiver le passager, ignorant que ce dernier était un agent de la police nationale. 

Se sentant en danger au milieu de jeunes badauds, l’agent de la police nationale a sorti son arme de dotation avant de tirer à bout portant sur le chauffeur de Gbaka. Malheureusement, ce dernier a trouvé la mort à la suite de ses blessures. Croyant pouvoir disperser la foule après avoir émis ce coup de feu, le policier est surpris par la réaction des chauffeurs.

Devant la mort de leur confrère, les autres chauffeurs, apprentis, et badauds se sont rués sur le policier avant de le lyncher à mort. 

Rappelons que cet événement est survenu entre 18h30 et 21 heures (Gmt et locale), au rond-point d’Adjamé-liberté.

Imatin.net par K.O.

Prise d’otages en Arménie : un policier tué par balles

juillet 30, 2016

Erevan – Un policier a été tué samedi en Arménie par l’un des opposants armés qui occupent depuis deux semaines un commissariat à Erevan, a annoncé la police, qui avait menacé auparavant de lancer l’assaut pour mettre fin à cette crise qui agite cette ex-république soviétique.

Un tireur embusqué a ouvert le feu depuis le commissariat et a tué un policier (…) qui était assis dans une voiture stationnée à 350-400 mètres de là, a annoncé le porte-parole de la police Achot Aharonian sur Facebook.

Peu avant, quelques tirs avaient pu être entendus depuis la zone, bouclée par la police, avant que le calme revienne.

Une vingtaine d’hommes armés, partisans de l’opposant emprisonné Jiraïr Sefilian, avaient fait irruption dans le commissariat le 17 juillet, tuant un policier et prenant plusieurs personnes en otage, réclamant la démission du président prorusse Serge Sarkissian.

Ils ont, depuis, libéré tous les policiers mais détenaient depuis mercredi trois membres du personnel médical, entrés dans le bâtiment pour soigner les blessés. L’un deux a été libéré depuis.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une manifestation de soutien aux preneurs d’otages a donné lieu à des heurts qui ont fait plus de 70 blessés et provoqué des dizaines d’interpellations.

Les forces de l’ordre avaient donné aux occupants jusqu’à 13H00 GMT pour se rendre, menaçant d’ouvrir le feu dans le cas contraire. Les tirs ont été entendus peu après l’expiration de cet ultimatum.

Romandie.com avec(©AFP / 30 juillet 2016 17h35)

USA: un policier tué, un autre blessé par balle à San Diego

juillet 29, 2016

Los Angeles – Un policier a été tué et un autre blessé par balle pendant un contrôle routier à San Diego, dans le sud des Etats-Unis, a indiqué la police locale vendredi.

Ce nouvel incident survient dans un contexte de vives tensions entre les forces de l’ordre et les minorités ethniques aux Etats-Unis.

Un homme hispanique dont l’identité n’a pas été divulguée a été arrêté. Il est sérieusement blessé après avoir reçu une balle dans le haut du corps, a indiqué vendredi la chef de la police de la ville, Shelley Zimmerman, lors d’une conférence de presse.

Les policiers qui effectuaient un contrôle routier tard jeudi soir ont appelé des renforts, qui ont découvert les deux agents blessés par balle en arrivant sur les lieux. L’un d’eux, Jonathan DeGuzman, 43 ans, est décédé à l’hôpital, a précisé Shelley Zimmerman.

Son partenaire Wade Irwin est blessé et hospitalisé et n’est pas encore en état d’être entendu par les enquêteurs, même si son pronostic vital est bon.

Il est trop tôt pour déterminer si les policiers ont été pris en embuscade. La police a lancé une chasse à l’homme après l’incident, a ajouté la représentante de la police.

Nous enquêtons encore activement sur la scène du crime, a poursuivi Mme Zimmerman, soulignant qu’une opération était encore en cours à la mi-journée avec une maison encerclée par les forces de l’ordre et un second suspect peut-être à l’intérieur.

Cet incident intervient dans un contexte de vives tensions aux Etats-Unis après la mort en juillet de cinq policiers assassinés à Dallas, au Texas, et de trois autres tués à Baton Rouge, en Louisiane. Dans les deux cas, un ancien combattant noir avait pris les armes pour venger les victimes des violences policières.

Ces assassinats, qui ont choqué l’Amérique, faisaient suite à deux nouvelles bavures de policiers contre des Noirs dans le Minnesota et en Louisiane.

Mme Zimmerman a déploré le montée de violence contre la police à travers le pays ces dernières semaines: nous avons vu cela arriver bien trop souvent ces dernières semaines à travers notre merveilleux pays. C’est tragique pour tout le monde.

Le candidat républicain à la présidentielle Donald Trump a lui réagi à la fusillade sur Twitter en écrivant: deux policiers viennent de se faire tirer dessus à San Diego, l’un est mort. Cela ne fait qu’empirer. Les gens veulent le respect de la loi et de l’ordre!.

Jeudi dans son discours d’investiture, la candidate démocrate Hillary Clinton avait quant à elle appelé à des relations raciales apaisées dans le pays.

Romandie.com avec(©AFP / 29 juillet 2016 22h01)

Mort de Freddie Gray: un deuxième policier de Baltimore acquitté

juin 23, 2016

Un policier de Baltimore a été acquitté jeudi de l’homicide de Freddie Gray, dans un procès emblématique des brutalités policières aux Etats-Unis. Le jeune afro-américain avait été mortellement blessé dans un fourgon de police il y a plus d’un an.

L’un des six policiers jugés séparément à Baltimore a été reconnu « non coupable » des sept chefs d’accusation retenus contre lui. Il s’agit du troisième policier à être jugé dans cette affaire.

Le premier procès, en décembre, avait débouché sur une annulation surprise. Les jurés n’étaient pas parvenus à se mettre d’accord sur un verdict. Le deuxième policier avait été reconnu non coupable et acquitté le 23 mai 2016.

L’agent jugé jeudi était, lui, au volant de la camionnette dans laquelle le jeune noir de 25 ans avait subi le 12 avril 2015 une fracture des vertèbres cervicales, tandis qu’il avait les membres entravés. Il a succombé à ses blessures le 19 avril.

Pas assez de preuves
Les procureurs avaient affirmé pendant le procès que le chauffeur, un policier noir, avait volontairement adopté une conduite brutale. Le but était que Freddie Gray, arrêté quelques minutes plus tôt pour un simple regard, soit percuté contre les parois du fourgon.

Faute de preuves, le juge Barry Williams a décidé d’acquitter ce troisième policier. Il était notamment inculpé pour homicide involontaire.

L’affaire Freddie Gray avait déclenché de violentes émeutes dans Baltimore et pris une dimension nationale aux Etats-Unis. Elle était devenue pour beaucoup le symbole des violences policières envers la communauté noire.

Romandie.com

France: Un policier tué devant son domicile près de Paris

juin 13, 2016

La police française a abattu mardi dans les Yvelines, près de Paris, un forcené qui s’était retranché après avoir tué de plusieurs coups de couteau un commandant de police. Le cadavre d’une femme a été découvert sur place, ainsi qu’un enfant sain et sauf.

L’assaillant, dont les motivations sont pour l’instant inconnues, s’était retranché lundi soir au domicile du policier, après l’avoir tué, où il a été abattu lors d’une intervention du RAID, l’unité d’élite de la police, a expliqué le porte-parole du ministère français de l’intérieur.

Le cadavre d’une femme, probablement la compagne du commandant de police, a été retrouvé à l’intérieur de la maison. Un enfant de trois ans a été récupéré choqué mais indemne, a précisé le procureur de Versailles.

« Les négociations ne pouvant aboutir, il a été décidé de donner l’assaut » vers minuit, a indiqué le porte-parole. « Nous n’avons aucun élément sur les motivations de ce geste. Nous travaillons donc sur des motivations de droit commun », a-t-il ajouté. Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

Le commandant de police, âgé de 42 ans et en poste aux Mureaux, a reçu neuf coups de couteau à l’abdomen au moment où il rentrait chez lui en début de soirée. Sa compagne était aussi fonctionnaire de police.

Romandie.com

Indonésie: Un Français abattu après avoir tué un policier à Bali

mai 2, 2016

Un Français en situation irrégulière en Indonésie a été abattu lundi à Bali par les forces de l’ordre. Il s’était violemment rebellé contre son interpellation et avait tué un policier d’un coup de couteau, a indiqué un responsable local.

Le Français avait été convoqué à plusieurs reprises par la police ces derniers mois, à la suite de plaintes d’habitants de son village dénonçant son comportement, selon la police de l’île la plus touristique de ce pays d’Asie du Sud-Est.

« Il y a eu beaucoup de plaintes contre cet homme qui mangeait au restaurant sans payer, avait un couteau sur lui et harcelait les gens. Mais il ne s’est jamais présenté à nos convocations pour être interrogé », a déclaré à l’AFP un porte-parole de la police de Bali, Hery Wiyanto.

La police avait entretemps constaté que son visa avait expiré depuis septembre. Une quarantaine de policiers et d’agents des services d’immigration ont donc été mobilisés pour l’interpeller en vue de son expulsion.

Mais lorsqu’ils se sont présentés à son domicile, à Canggu, village populaire auprès des touristes étrangers, l’homme, qui pratiquait apparemment des arts martiaux, est arrivé en brandissant un couteau. « L’un de nos officiers a essayé de s’approcher de lui et de le calmer, mais il l’a poignardé », a ajouté M. Wiyanto, soulignant que le policier avait succombé à ses blessures.

Le porte-parole a précisé que le Français avait ignoré les sommations d’usage de la police à trois reprises. Les forces de l’ordre ont tiré sur lui plusieurs fois. Des images circulant sur les réseaux sociaux montrent le Français brandissant un couteau, et plus tard gisant au sol.

De telles violences sont rares à Bali, île paradisiaque à majorité hindouiste dans le pays musulman le plus peuplé au monde. Elle attire chaque année des millions de touristes étrangers.

Romandie.com