Posts Tagged ‘Premier ministre Mehdi Jomâa’

La Tunisie face à la menace terroriste à l’approche des élections

septembre 18, 2014

Un membre des forces spéciales tunisiennes devant l'Assemblée nationale, le 31 mai 2014, à Tunis.
Un membre des forces spéciales tunisiennes devant l’Assemblée nationale, le 31 mai 2014, à Tunis. © Fethi Belaid/AFP

Faisant état de « menaces terroristes sérieuses » à l’approche des élections législatives et présidentielle (26 octobre et 23 novembre), le Premier ministre Mehdi Jomaa

Déjà confrontée aux actions jihadistes meurtières depuis la libération par Ennahdha de nombreux islamistes radicaux, la Tunisie a encore augmenté d’un cran son niveau d’alerte à l’approche des élections présidentielle et législatives d’octobre-novembre.

Dans un communiqué délivré mardi soir, le Premier ministre Mehdi Jomâa a annoncé son intention de « relever le degré de vigilance et de préparation pour protéger les frontières et traquer la contrebande d’armes et l’infiltration de groupes terroristes », demandant « à l’armée d’intervenir dans les zones urbaines si nécessaire ».

Deux morts à Kasserine

Les autorités ont également annoncé la mort de deux hommes armés – qui ne seraient pas tunisiens selon les premières informations disponibles – lors de des heurts avec une patrouille commune de l’armée et de la Garde nationale (gendarmerie) dans le gouvernorat de Kasserine (centre-ouest). À plusieurs reprises ces dernières semaines, elles ont fait état de « menaces terroristes sérieuses » à l’approche des élections législatives et présidentielle, respectivement prévues les 26 octobre et 23 novembre.

Fin août, le ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou avait annoncé « l’unification des efforts des ministères de l’Intérieur et de la Défense, en particulier dans les zones de tension aux frontières avec l’Algérie où se trouvent les fiefs des terroristes ». Les autorités ne parviennent toujours pas à neutraliser définitivement des groupes jihadistes qui s’y cachent et qui ont tué des dizaines de policiers et de militaires depuis la révolution de janvier 2011.

Jeuneafrique.com avec AFP