Posts Tagged ‘premiers résultats’

Premiers résultats encourageants pour un projet de vaccin germano-américain

juillet 1, 2020

 

La société allemande BioNTech et le laboratoire pharmaceutique américain Pfizer ont annoncé mercredi des résultats préliminaires positifs pour leur projet commun de vaccin contre le nouveau coronavirus, sur 45 participants.

Selon un communiqué des deux partenaires, le vaccin expérimental BNT162b1 «est capable de générer une réponse d’anticorps neutralisants chez les humains à des niveaux supérieurs ou égaux à ceux observés dans les sérums convalescents — et il le fait à des doses relativement faibles», a dit Ugur Sahin, directeur général de BioNTech. Un sérum convalescent est du sang provenant de personnes ayant été infectées par SARS-CoV-2 et s’étant rétablies.

Les données préliminaires viennent d’un essai dit de phase 1/2 réalisé aux Etats-Unis, qui visait à vérifier que le vaccin n’était pas toxique et déclenchait une réponse du système immunitaire pour préparer le corps à résister au virus. 45 personnes de 18 à 55 ans ont participé, la plupart ont reçu deux doses à 21 jours d’intervalle, soit du vaccin, soit d’un placebo, sans le savoir.

De la fièvre après la seconde dose

Mais un nombre relativement important de participants ont eu de la fièvre après la seconde dose, selon l’étude mise en ligne sur le site de prépublications scientifiques medrxiv.org. La technologie de ce vaccin repose sur l’ARN messager, un code génétique qui s’insère dans les cellules humaines pour lui faire fabriquer des anticorps spécifiques au coronavirus.

Plusieurs sociétés ont déjà publié des résultats préliminaires indiquant que leurs vaccins expérimentaux déclenchaient une réponse immunitaire, à la suite de la phase initiale de leurs essais cliniques, c’est-à-dire sur des humains.

23 projets ont commencé ces essais, selon la London School of Hygiene & Tropical Medicine, et plusieurs sont déjà passés à la deuxième voire la troisième phase, qui consiste à injecter le vaccin sur des milliers ou des dizaines de milliers de volontaires afin de voir s’il empêche réellement une contamination.

Le vaccin de la biotech américaine Moderna et celui de l’université britannique d’Oxford alliée au laboratoire AstraZeneca sont parmi les plus avancés dans les essais à grande échelle, ainsi que plusieurs projets chinois, notamment celui de la société CanSinoBIO qui a déjà obtenu l’autorisation de l’administrer aux soldats de l’armée chinoise.

Par Le Figaro avec AFP

Ukraine: les séparatistes revendiquent 90% de oui à l’indépendance

mai 11, 2014

Les insurgés prorusses de l’Est de l’Ukraine ont revendiqué dimanche un « oui » massif à leur projet d’indépendance du Donbass. Le référendum qui pourrait déboucher sur une nouvelle partition du pays, a été dénoncé comme une « farce » par Kiev et l’Occident.

Les premiers résultats, tombés dès dimanche soir, ne concernent que la région de Donetsk, l’une des deux avec celle de Lougansk concernées par le scrutin. « 89,07% ont voté pour et 10,19% contre. Cela peut être considéré comme le résultat définitif », a déclaré Roman Liaguine, chef de la commission électorale mise en place par les rebelles. Le taux de participation a atteint 74,87%, selon lui.

« Il a été très facile de compter les bulletins, car le nombre de gens qui ont voté contre a été extrêmement faible », a-t-il souligné.

Les insurgés armés prorusses avaient convoqué dimanche la population du bassin du Donbass (7,3 millions de personnes), dont ils contrôlent les principales villes, pour valider leur projet d' »indépendance » des « républiques populaires » autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

« Une farce criminelle »

A Kiev, le ministère des Affaires étrangères a déjà fait savoir, avant même les résultats, que « le référendum (…) est juridiquement nul et n’aura aucune conséquence juridique pour l’intégrité territoriale de l’Ukraine ». Cette consultation n’est qu’une « farce criminelle » financée par la Russie, estime-t-il. Les Occidentaux ont abondé dans le même sens.

Malgré le référendum, les autorités ukrainiennes sont déterminées à mener à bien le scrutin présidentiel anticipé prévu le 25 mai. Les insurgés ne veulent pas de cette élection et traitent de « fasciste » le gouvernement provisoire au pouvoir depuis la chute du président Viktor Ianoukovitch fin février.

Après une longue journée de vote, l’annonce des résultats est intervenue moins d’une heure après la clôture des bureaux de vote. Le scrutin, qui s’est globalement déroulé dans le calme, a été émaillé de violences à Krasnoarmiïsk, une ville de 65’000 habitants située à l’ouest de Donetsk, où des hommes armés, vraisemblablement des milices pro-ukrainiennes, ont fait irruption dans les bâtiments officiels où se déroulait le référendum et l’ont interrompu.

La crainte de Kiev et des Occidentaux face à ce scrutin est de voir se reproduire un scénario similaire à celui qui a abouti en mars au rattachement de la Crimée à la Russie, plongeant l’Occident et la Russie dans leur pire crise depuis la fin de la guerre froide.

Romandie.com