Posts Tagged ‘prêt à porter’

Zahia Dehar ouvre une pâtisserie à Paris

mai 31, 2013

Toute en douceurs

 
 
 
Zahia Dehar ouvre une pâtisserie à ParisZahia Dehar ouvre une pâtisserie à ParisZahia Dehar ouvre une pâtisserie à ParisZahia Dehar ouvre une pâtisserie à ParisZahia Dehar ouvre une pâtisserie à ParisZahia Dehar ouvre une pâtisserie à Paris
Zahia DeharZahia Dehar ouvre une pâtisserie à Paris

Vous aimez la lingerie et les gâteaux ? Ça tombe bien, Zahia Dehar mixe les deux en ouvrant un salon de thé éphémère à Paris. Dans ce « boudoir gourmand », on retrouvera sa collection de dessous et des « Sugar Toys », des pâtisseries au design sorti tout droit de l’imagination de la jeune créatrice.

Zahia Dehar adore les friandises. Pour présenter sa nouvelle collection de lingerie et prêt-à-porter, c’est tout naturellement qu’elle a décidé de mêler pâtisserie et dessous chic. Alors, non, calmez vous, il n’y aura pas de soutien-gorge brioché au coulis de fraise, ni de string fondant et sa boule de glace vanille. Dans son salon de thé éphémère, qui s’installera du 1er juillet au 15 octobre dans le huitième arrondissement de Paris, la jeune femme proposera des gâteaux ET des nouvelles créations.

Dans ce « ravissant et fantasque boudoir gourmand », comme le décrit un communiqué, la jeune créatrice présentera sa collection Gâteau-Bonbon, une ligne « fondante comme le cœur d’un moelleux au chocolat », avec « des combi-shorts aux glaçages translucides taillés dans des mousselines si crémeuses qu’elles paraissent fouettées en chantilly. » Prévoyez quand même quelques citrates de bétaïne au cas où.

Si vous n’avez pas encore votre dose de sucre avec toutes ces pièces de lingerie qu’on dirait sorties de l’usine de Willy Wonka, d’autres gourmandises seront également proposées : les « Sugar Toys », des petits gâteaux imaginés et dessinés par Zahia, qui seront réalisés par « le pâtissier le plus prometteur de sa génération ». Rien que ça. On ne sait pas qui c’est, mais il va avoir du travail : après Paris, le pop-up store quittera la France pour New York, puis Tokyo.

Voici.fr par M.A

Zahia va lancer sa première collection de prêt-à-porter de lingerie

mai 1, 2013

La créatrice continue son ascension

<p>Zahia</p>

ZahiaZahia Vanity Fair ouvZahia-défilé
 
Après avoir présenté trois défilés de lingerie haute couture, Zahia va lancer sa première collection de prêt-à-porter de lingerie début juillet à Paris pendant la semaine de la Couture. Pour l’occasion, une boutique éphémère sera ouverte dans un des quartiers chics de la capitale.

A la tête d’une marque de lingerie qui porte son prénom, Zahia est bien décidée à faire connaître ses créations mondialement.

Bien conseillée depuis qu’elle s’est retrouvée dans l’œil du cyclone au printemps 2010, l’ancienne escort-girl, risque de faire parler d’elle au début de l’été prochain. Et pour cause, la jeune femme de 21 ans lancera sa première collection de prêt-à-porter de lingerie pendant la semaine de la Couture.

Parallèlement, une boutique éphémère va voir le jour dans le très chic quartier St Honoré, très prisé par la fashion sphère. Pour marquer le coup, une grande soirée de lancement avec le tout Paris de la mode sera organisée.

Après ses trois défilés de lingerie haute couture à Paris et ses séances photos pour Karl Lagerfeld, Ellen von Unwerth ou Pierre et Gilles, la créatrice qui arbore désormais des cheveux châtain et un look de plus en plus sage, voit donc son rêve d’être adoubée par le milieu de la mode prendre forme. «Déjà à 3 ans je me maquillais, et je me coiffais, confiait-elle récemment dans le documentaire Zahia de Z à A, diffusé sur Paris Première.  Quand on voulait m’en empêcher, je pleurais. J’aime que les robes soit serrées, partout sur mon corps, parce que ça me permet de me sentir bien. Et d’ajouter: «Il fallait que je parle de ça parce que je savais qu’il y aurait des gens qui diraient «Ohlala mais c’est ridicule, être passionné par des cheveux et du maquillage. On a le droit d’être passionné par ce qu’on veut. Je suis authentique.» Et au vu de ses ambitions professionnelles, terriblement culottée!

 Gala.fr par A.Maras