Posts Tagged ‘Prince Harry’

Mariage de Meghan et Harry: Son père Thomas Markle sera finalement présent au mariage

mai 15, 2018

Du moins, si les méde­cins sont d’accord

 

Vien­dra, vien­dra pas ? Depuis plusieurs jours, la ques­tion de la présence du père de Meghan Markle au mariage prin­cier se pose. Et alors qu’on le disait aux abon­nés absents, il devrait fina­le­ment être de la partie.

A moins de quatre jours du mariage du prince Harry et de Meghan Markle, c’est vers le père de la mariée que tous les regards se tournent. Depuis l’an­nonce des fiançailles, sa présence semble incer­taine. Ses proches le disaient en colère contre son futur gendre, qui avait eu des réflexions maladroites sur sa belle-famille. Puis, ce sont ses problèmes de santé qui se sont mis sur le chemin de sa venue : souf­frant de problèmes cardiaques, il aurait été hospi­ta­lisé et ne pour­rait donc pas être présent pour la céré­mo­nie, prévue en la chapelle Saint-George de Wind­­sor le 19 mai prochain.

Mais il semble que Thomas Markle – actuel­le­ment au coeur d’un vif scan­dale dû à la publi­ca­tion de fausses papa­raz­zades – soit malgré tout bien décidé à être présent pour sa fille en ce jour si impor­tant. Selon le Daily Mail, il aurait déclaré : « Je déteste l’idée de manquer l’un des plus grands moments de l’his­toire et de ne pas pouvoir emme­ner ma fille à l’au­tel. » Seule­ment, tout va dépendre de la déci­sion de ses méde­cins. Avec ses soucis de santé, l’homme de 73 ans doit obte­nir l’au­to­ri­sa­tion médi­cale de faire le trajet jusqu’en Grande-Bretagne depuis Mexico, une semaine après sa crise cardiaque.

Si ces derniers venaient à refu­ser qu’il fasse le dépla­ce­ment, c’est la mère de Meghan Markle qui devrait accom­pa­gner sa fille jusqu’à son fiancé, le jour du mariage. Mais selon les book­ma­kers britan­niques, il est égale­ment possible que la future mariée soit accom­pa­gnée par son futur beau-père, le prince Charles, ou par son beau-frère le prince William, qui est égale­ment le témoin du prince Harry.

Gala.fr par Laetitia Reboulleau

Vous êtes invité au mariage de Harry et Meghan? Apportez votre pique-nique

mai 3, 2018

Le prince Harry et sa fiancée Meghan Markle à l’église St Martin-in-the-Fields sur Trafalgar Square, à Londres le 23 avril 2018 / © POOL/AFP/Archives / Victoria Jones

Vous faites partie des membres du public invités à assister à l’arrivée du prince Harry et de sa fiancée Meghan Markle pour leur mariage au château de Windsor le 19 mai? Alors vous devrez apporter votre propre pique-nique.

Interrogé par l’AFP, le palais de Kensington, résidence officielle du prince Harry, a encouragé les membres du public à apporter leur propre pique-nique car seuls de légers rafraîchissements et snacks seront servis.

S’asseoir au soleil – s’il est de la partie – en consommant ses propres mets et boissons permettrait de recréer une ambiance familiale, selon la même source.

2.640 personnes ont été conviées dans le parc du château de Windsor (ouest de Londres) pour assister à l’arrivée du prince Harry, de sa fiancée et de leurs invités, ainsi qu’à la procession en calèche au départ du château.

Parmi ces invités figurent 1.200 « membres du public », d’âges et de profils variés, venant des quatre coins du Royaume-Uni.

Il y aura notamment Amelia Thompson, 12 ans, une survivante de l’attentat suicide commis à la sortie d’une salle de concerts de Manchester en mai 2017.

Un autre invité est Philip Gillespie, vétéran de l’armée britannique âgé de 30 ans qui a perdu sa jambe droite dans une explosion lors d’une mission en Afghanistan.

Saeed Atcha, 21 ans, dont l’association aide à la formation des jeunes, a déclaré au quotidien The Guardian que certaines des personnes défavorisées qu’il avait aidées étaient médusées.

Elles se demandent comment il se fait qu' »ils (la famille royale, ndlr) ont tant d’argent et qu’on doive apporter notre propre pique-nique », a-t-il dit. « Je suis du même avis. C’est incompréhensible ».

Outre le public, 200 membres d’organisations caritatives soutenues par les mariés, 610 personnes issues de la communauté locale de Windsor, une centaine d’élèves d’écoles avoisinantes et 530 employés de la Maison royale ont également été invités dans le parc du château.

Le palais royal a annoncé que 600 personnes avaient été invitées à la cérémonie de mariage elle-même, qui se déroulera à la chapelle Saint-George, ainsi qu’au déjeuner de réception donné par la reine Elizabeth II au château.

Une réception plus restreinte sera donnée le soir par le Prince Charles dans le manoir de Frogmore House, situé environ à un kilomètre de là. Deux cents personnes y ont été conviées.

Romandie.com avec(©AFP / 03 mai 2018 14h00)                

Harry et Meghan ont choisi leur calèche pour leur procession nuptiale

mai 2, 2018

La calèche qui conduira le prince Harry et Meghan Markle lors de la procession prévue à Windsor juste après leur mariage est astiquée dans les écuries royales à Buckingham Palace, à Londres le 1er mai 2018 / © POOL/AFP / Victoria Jones

Comme William et Kate en 2011, le prince Harry et Meghan Markle seront conduits dans une calèche royale lors de la procession prévue à Windsor juste après leur mariage le 19 mai, a annoncé mercredi le palais de Kensington.

Lors de cette procession, le prince de 33 ans et l’ex-actrice américaine de 36 ans traverseront la ville sous les yeux de milliers de personnes venues les saluer, avant de revenir au château de Windsor pour la réception.

Harry et Meghan « attendent avec impatience ce court voyage qui, espèrent-ils, leur permettra d’exprimer leur gratitude à tous ceux qui se sont rassemblés à Windsor pour profiter de l’atmosphère de cette journée spéciale », indique le palais de Kensington dans un communiqué.

Harry et Meghan ont fait le choix d’un landau (voiture attelée à quatre roues) Ascot, l’un des cinq des « Royal Mews », les écuries royales, et seront escortés par le Régiment de cavalerie de la Maison royale.

La voiture sera tirée par quatre chevaux Windsor gris: Milford Haven, Storm, Plymouth et Tyrone.

Les carrosses royaux sont régulièrement utilisés par les membres de la famille royale lors d’événements importants.

En 2011, le prince William, frère aîné de Harry, et son épouse Kate avaient défilé en calèche entre l’abbaye de Westminster et le palais de Buckingham, après leur mariage.

Romandie.com avec (©AFP / 02 mai 2018 15h14)                

Meghan Markle: sa robe de mariée coûte 450.000 euros…!

mars 10, 2018
Une tenue unique
Meghan Markle : sa robe de mariée coûte 450 000 €… !

Meghan Markle

A deux mois de son mariage avec Harry d’Angle­terre, quelques détails commencent à fuiter sur la robe de mariée de Meghan Markle. Si le nom du desi­gner reste secret, le prix de cette tenue sur-mesure a été révé­lée. Selon le Daily Mail, la robe de Meghan Markle coûte­rait presque 450 000 €.

Plus que deux mois avant son mariage avec le Prince Harry ! Le 7 mars, en toute discré­tion et lors d »une céré­mo­nie privée, Meghan Markle a été bapti­sée par respect pour la reine Elisa­beth II. Et les paris sur sa robe de mariée conti­nuent. Quel créa­teur a eu le privi­lège de la dessi­ner ?

Si personne ne le sait, le Daily Mail semble avoir des infor­ma­tions déjà précises sur le prix de la robe. Une tenue d’excep­tion qui coûte­rait 450 000€ et ferait doubler le budget du mariage de Meghan Markle et du prince Harry. Si plusieurs noms de créa­teurs ont déjà été donnés et que la maison de couture israé­lienne Inbal Dror avait même publié les croquis des modèles envoyés à Kensing­ton Palace, le mystère persiste.

Si tout le monde mise sur un créa­teur anglais comme le veut la tradi­tion, on sait déjà que Victo­ria Beck­ham a démenti être l’heureuse élue. Meghan Markle a-t-elle une fois de plus copié Kate Midd­le­ton en optant pour Alexan­der McQueen ? Ou bien, a-t-elle opté pour Erdem, la marque qui monte et que Kate adore ?

Dans une inter­view publiée dans Glamour en 2016, Meghan Markle confiait adorer les créa­tions d’Elie Saab mais aussi de la française Delphine Mani­vet… Le mystère reste entier…­sauf son prix !

Gala.fr par VirginieRousset

Meghan Markle, enfin prête pour le mariage: elle vient d’être baptisée

mars 8, 2018

Une céré­mo­nie tenue dans le plus grand secret

Un pas de plus vers le mariage : Meghan Markle s’est fait bapti­ser mardi 6 mars selon les rites de l’Eglise Angli­cane, au préa­lable à son mariage avec le prince Harry le 19 mai prochain.

Le couple de l’année est en plein prépa­ra­tifs pour le mariage, célé­bré le 19 mai prochain en la chapelle Saint-George du château de Wind­­­sor. Comme prévu, Meghan Markle s’est fait bapti­ser mardi 6 mars, selon les rites de l’Église d’Angle­terre, lors d’une céré­mo­nie de 45 minutes tenue secrète, à laquelle ont assisté le prince Charles, son épouse Camilla Parker Bowles, et bien évidem­ment le futur marié le prince Harry. Comme l’explique le Daily Mail ce jeudi 8 mars, le baptême, célé­bré par l’arche­vêque Justin Welby, a été suivi de la confir­ma­tion – les fian­cés pour­ront ainsi rece­voir ensemble la Sainte Commu­nion le jour du mariage.

Meghan Markle a embrassé la foi angli­cane deux mois avant les noces. Le baptême n’était pas une obli­ga­tion préa­lable au mariage pour l’actrice de 36 ans, qui est chré­tienne et « membre de la foi protes­tante ». La comé­dienne au profil atypique pour la famille royale britan­nique – améri­caine, divor­cée et trois ans plus âgée que le prince Harry – a néan­moins tenu à deve­nir angli­cane par respect pour la grand-mère de son amou­reux – la reine est, rappe­lons-le, cheffe de l’Eglise d’Angle­terre.

Le mariage promet de grands moments d’émotion, notam­ment grâce à un hommage boule­ver­sant rendu par le marié à sa mère, Lady Di, morte tragique­ment il y a plus de 20 ans. Le prince Harry a en effet invité des membres éminents de l’orga­nisme de charité qui porte le nom de sa maman, le Diana Award.

Gala.fr

Comment le prince Harry rendra un hommage bouleversant à sa mère Lady Di lors de son mariage avec Meghan Markle

mars 7, 2018

La mémoire de Diana sera hono­rée

 

Le prince Harry et Meghan Markle invitent à leur mariage les membres d’oeuvres de charité, dont ceux de l’orga­nisme « Diana Award », du nom de Lady Di, la mère du futur marié. Une manière d’hono­rer la mémoire de la prin­cesse des coeurs, décé­dée en août 1997, qui sera la grande absente de ce moment de joie intense.

Diana sera la doulou­reuse absente du mariage du prince Harry et de Meghan Markle. Le couple célè­brera cette union le 19 mai prochain en la chapelle Saint-George du château de Wind­­sor. Leurs proches seront au rendez-vous – les amis et parents de l’actrice, la famille royale britan­nique au grand complet… Tous auront une grande pensée pour la mère du prince, Diana, décé­dée tragique­ment en août 1997. Elle se serait, sans l’ombre d’un doute, réjouie de ce moment d’intense bonheur pour son fils qu’elle chéris­sait tant.

On n’oublie jamais sa mère, et le prince Harry a ainsi tenu à rendre un hommage boule­ver­sant à Lady Di. Selon Express, le petit-fils de la reine Elisa­beth II a invité plusieurs membres d’oeuvres cari­ta­tives, et tout parti­cu­liè­re­ment ceux du dernier orga­nisme de charité qui porte le nom de la prin­cesse des coeurs, dix figures de la « Diana Award », une société qui encou­rage les jeunes à s’entrai­der. Pour rappel, la mère d’Harry et William était très sensible aux causes huma­ni­taires, elle a épaulé pas moins de 47 000 jeunes et mené des campagnes contre le harcè­le­ment à l’école.

« Nous avons travaillé de manière très étroite avec les deux princes, et je pense que l’arri­vée de Meghan dans la famille royale est une excel­lente nouvelle. Elle va deve­nir un véri­table modèle pour les jeunes », s’est réjouie la direc­trice de Diana Award. L’hommage à Lady Di ne s’arrête pas là : le souve­nir de la prin­cesse se niche aussi dans la bague de la future mariée, conçue avec des diamants qui proviennent de la collec­tion de bijoux de la défunte prin­cesse « pour qu’elle soit avec nous dans ce voyage incroyable ensemble », avait commenté Harry lors de l‘annonce des fiançailles, en novembre dernier.

Gala.fr par Anne-Yasmine Machet

 

Royaume-Uni: avant son mariage avec le prince Harry, Meghan Markle doit se faire baptiser

mars 5, 2018

Par respect vis-à-vis d’Eliza­beth II

 

Meghan Markle et le prince Harry se marie­ront le 19 mai prochain en la chapelle Saint-George du château de Wind­sor. Avant ce grand évène­ment, la future mariée doit prochai­ne­ment se faire bapti­ser par l’arche­vêque de Canter­bury.

Le 19 mai prochain, le prince Harry et Meghan Markle se diront « oui » en la chapelle Saint-George du château de Wind­sor. Un somp­tueux événe­ment qui promet de belles émotions. En atten­dant le jour J, Meghan Markle est sur les star­ting-blocks. La future mariée prend soin d’elle en suivant un rituel beauté précis pour avoir un teint parfait pour le grand jour et passe du bon temps dans un SPA cinq étoiles entre copines afin d’enter­rer sa vie de jeune fille comme il se doit.

Moins fun mais tout aussi impor­tant, Meghan Markle prépare égale­ment son baptême selon le rite angli­can. La reli­gion ? Un sujet que la fian­cée du prince Harry semble maitri­ser sur le bout des ongles. En effet, la jeune femme a été élevée dans la reli­gion protes­tante par ses parents, puis éduquée dans une école catho­lique avant de se marier une première fois selon la tradi­tion juive avec le produc­teur Trevor Engel­son. Dans quelques mois, Meghan Markle va offi­ciel­le­ment entrer dans l’église angli­cane. Selon The Time, le baptême pour­rait avoir lieu cette semaine.

Meghan Markle, qui n’a jamais reçu de sacre­ment reli­gieux jusqu’à présent, se fera bapti­ser par respect pour Eliza­beth II, gouver­neure suprême de l’Eglise d’Angle­terre. Côté orga­ni­sa­tion, la céré­mo­nie sera célé­brée par l’arche­vêque de Canter­bury et aura lieu en la chapelle du palais de Kensing­ton. Les parents de Meghan Markle devraient faire le trajet des Etats-Unis pour être présents aux côtés de leur fille à l’occa­sion de ce grand évène­ment.

Gala.fr

GB: le prince Harry et Merghan Markle destinataires d’un courrier « raciste »

février 22, 2018

Londres – La police britannique a annoncé jeudi enquêter sur un courrier « raciste » contenant de la poudre blanche adressé au prince Harry et à sa fiancée Meghan Markle.

Le courrier, reçu le 12 février au Palais Saint James, l’une des résidences de la famille royale britannique, « est traité comme une infraction raciste haineuse », a annoncé Scotland Yard.

Les policiers tentent d’établir si cet envoi tombe sous le coup de la loi sur les « communications malveillantes » (Malicious Communications Act), qui réprime les envois à caractère menaçant ou insultant, ainsi que les commentaires racistes.

La police a précisé que la substance retrouvée dans le courrier a été examinée, et « n’est pas suspecte ».

Contacté par l’AFP, le service de presse du prince Harry, au palais de Kensington, s’est refusé à toute déclaration.

Les enquêteurs cherchent également à remonter jusqu’à l’expéditeur du courrier. Selon le quotidien Evening Standard, une autre lettre contenant de la poudre aurait été reçue au Palais de Westminster, le Parlement britannique, adressée à la ministre de l’Intérieur Amber Rudd.

La poudre ne poserait là non plus pas de menace mais la police cherche à établir si les deux envois présentent un lien.

Le mariage du prince Harry et de l’actrice américaine Meghan Markle doit se dérouler le 19 mai à la chapelle Saint-George, au château de Windsor, à l’ouest de Londres.

Des commentaires racistes contre la jeune femme métisse exprimés par la compagne du chef du parti europhobe Ukip avaient provoqué en décembre 2017 un scandale et conduit à la révocation de ce dernier.

Lors de la révélation de leur relation, le prince Harry avait mis en garde les médias contre tout comportement de harcèlement ou commentaire raciste visant son couple.

Romandie.com avec(©AFP / 22 février 2018 17h55)                                            

Le prince Harry et Meghan Markle se diront « oui » en 2018

novembre 27, 2017

Le prince Harry et sa fiancée, l’actrice américaine Meghan Markle posent devant les photographes à Kensington Palace à Londres le 27 novembre 2017. / © AFP / Daniel LEAL-OLIVAS

Un prince et une actrice américaine, comme dans un conte de fée: Harry et Meghan Markle se marieront au printemps 2018, de quoi mettre du baume au coeur des Britanniques en pleines turbulences liées au Brexit, et moderniser l’image de la famille royale.

C’est donc désormais officiel, Harry, 33 ans, le trublion de la famille royale, qui fut longtemps l’un des célibataires les plus convoités de la planète, va se ranger. Le mariage est prévu au printemps 2018.

« Toutes les planètes étaient alignées… Cette femme magnifique est entrée dans ma vie et je suis entré dans la sienne », a déclaré le prince lors d’une interview télévisée.

Plus tôt dans l’après-midi, le couple était apparu radieux, elle en manteau blanc, lui en costume bleu, dans les jardins du palais de Kensington pour une séance photo. « Je suis aux anges », a déclaré le prince, tombé amoureux de Meghan « au premier regard ».

Meghan, 36 ans, émue et un brin nerveuse, a exhibé sa bague de fiançailles, que Harry a lui-même dessinée. Ce bijou associe un diamant du Botswana, pays où le couple a passé des vacances au tout début de leur relation, à deux diamants plus petits ayant appartenu à la princesse Diana.

Diana et Meghan « auraient probablement été les meilleures amies », a assuré Harry, convaincu que l’actrice « sera incroyablement douée » dans son nouveau rôle, à ses côtés.

Les futures noces devraient susciter un engouement exceptionnel dans un Royaume-Uni séduit par cette union peu commune, pour une famille royale en tout cas, entre un prince et une actrice étrangère, métisse -sa mère est afro-américaine-, divorcée et roturière.

Meghan sera toutefois la deuxième Américaine divorcée à faire son entrée dans la famille royale après Wallis Simpson, pour qui le roi Edouard VIII avait dû abdiquer en 1936. L’ex-couple présidentiel américain Barack et Michelle Obama ont félicité le couple via twitter et lui ont souhaité « une vie de joie et de bonheur ensemble ».

Parmi les premiers à réagir à l’annonce de leur union, la reine Elizabeth II et son époux le Prince Philip se sont dits « enchantés » par le futur mariage de leur petit-fils.

Le prince Charles, père de Harry et héritier du trône, s’est dit « vraiment très heureux » que son fils ait trouvé l’amour. Son frère, le prince William et son épouse Kate, sont eux aussi « très contents ».

« Nous sommes incroyablement heureux », ont déclaré de leur côté les parents de Meghan Markle, Thomas Markle et Doria Ragland.

– ‘Pas préparés’ –

Les deux amoureux se sont rencontrés à Londres en juillet 2016 lors d’un rendez-vous arrangé par une amie commune. Quelques semaines plus tard, le couple se retrouvait à la une des tabloïds, pris dans une tempête médiatique à laquelle ils n’étaient « pas préparés », ont-il confié.

Les remarques sur l’origine ethnique de la jeune femme dont la mère est afro-américaine, ont été « démoralisantes », a commenté Meghan Markle, se disant « fière de qui je suis et d’où je viens ».

Après avoir présenté Meghan à sa grand-mère la reine Elizabeth II, le prince a finalement posé un genou à terre et fait sa demande au début du mois de novembre autour d’un poulet rôti.

En épousant Harry, l’Américaine va donc laisser de côté son pays et sa carrière d’actrice et entamer un « nouveau chapitre ».

Patrick J Adams, son partenaire dans la série Suits, a réagi avec humour à la nouvelle, en twittant: « elle avait dit qu’elle allait juste acheter du lait ».

Près du palais de Buckingham, l’annonce du mariage a provoqué des réactions enthousiastes. « Nous avons besoin de bonnes nouvelles au moment où on passe notre temps à se battre contre tout, le Brexit, le harcèlement sexuel », a dit à l’AFP, Helen, une Britannique de 58 ans.

Né le 15 septembre 1984 à Londres, Harry, fils cadet de Lady Di et du prince Charles, est cinquième dans l’ordre de succession au trône britannique.

Longtemps abonné aux pages people des tabloïds pour ses frasques, ce passionné de sport s’est assagi après son passage dans l’armée, où il a servi en tant que pilote d’hélicoptère.

Harry et Meghan vont vivre à Nottingham Cottage, dans l’enceinte du palais de Kensington où habitent également le Prince William et sa famille.

Une fois mariée, l’actrice devrait très vraisemblablement devenir duchesse de Sussex, selon la presse britannique.

Petite déception cependant pour les Britanniques: aucun jour férié n’est prévu le jour de leur union, contrairement à ce qui s’était produit lors du mariage de William et Kate.

Romandie.com avec(©AFP / 28 novembre 2017 01h08)                

Le prince Harry et Melania Trump, vedettes des Invectus Games à Toronto

septembre 23, 2017

Le Prince Harry en copilote de Daimy Gommers, 5 ans, en marge des Invictus Games de Toronto, le 23 septembre 2017 / © Getty/AFP / Chris Jackson

Le Prince Harry, Melania Trump et Justin Trudeau devaient lancer samedi soir à Toronto, avec quelques stars de la pop, la troisième édition des Invictus Games, des compétitions ouvertes aux blessés et invalides des guerres ou conflits armés récents.

Tout en posant pour les photographes, la première dame des Etats-Unis — dans un ensemble pantalon à damiers –, et l’héritier de la famille royale britannique ont devisé quelques minutes en début d’après-midi avant que le prince file remettre les premières médailles de ces jeux dont il est à l’initiative.

Après avoir servi deux fois en Afghanistan, le petit-fils de la reine Elizabeth II a aidé par sa renommée au lancement de ces rencontres sportives organisées sur le modèle des jeux paralympiques et dont la première édition a eu lieu en septembre 2014 à Londres.

Après Orlando l’an dernier, la troisième édition se déroule au Canada qui fête les 150 ans de la fondation de sa confédération et surtout le centenaire de la bataille de Vimy (nord de la France) où, lors de la Première Guerre mondiale, de nombreux Canadiens sont tombés au combat.

Les Invictus sont une bonne façon « de rendre hommage à ceux qui ont tant sacrifié au nom de leur pays », a souligné le Premier ministre canadien Justin Trudeau samedi avant l’ouverture.

Chemise au-dessus du pantalon et manches remontées, le prince Harry a assisté à une épreuve d’habileté au volant de véhicules tout terrain, embarquant même à bord d’un véhicule d’un des concurrents ou recroquevillé dans un modèle réduit piloté par une petite fille.

– Comme la princesse Diana –

Le prince Harry a consacré le début de journée à un autre sujet auquel lui et son frère aîné le prince William sont sensibles : la santé mentale des jeunes.

Il est allé visiter le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) de Toronto, là même où sa mère, la princesse Diana, était venue il y a 26 ans.

Le prince a échangé avec les personnels soignants et rencontré de jeunes malades avant de saluer quelques fans venus nombreux sous un chaud soleil au centre ville de Toronto, tout heureux d’immortaliser l’instant avec leur téléphone portable.

Mais ces fans étaient également venus dans l’espoir d’apercevoir l’amie de coeur du prince, l’actrice américaine Meghan Markle.

Depuis ses confidences au magazine Vanity Fair au début du mois, elle est guettée à chaque sortie officielle du prince pour ce qui serait l’officialisation de leur relation pour et par la famille royale britannique.

« Nous sommes un couple. Nous sommes amoureux. (…) Nous sommes heureux. Personnellement, j’adore les grandes histoires d’amour », avait alors déclaré la native de Los Angeles, 36 ans, de trois ans l’aînée du prince.

Fille d’une mère Afro-américaine et d’un père blanc, la brune étale facilement sur les réseaux sociaux sa vie privée, publie ses rencontres avec Justin Trudeau et a même affiché l’an dernier sa préférence pour Hillary Clinton.

Les Torontois ont aussi leur curiosité aiguisée car Meghan Markle est ici chez elle. L’actrice a acheté une maison à Toronto après son divorce d’avec un producteur américain en 2013, et pour les besoins du tournage de la série « Suits: avocats sur mesure » dont elle est l’une des vedettes.

Samedi soir dans un complexe sportif, le Prince Harry et Melania Trump –à la tête de l’équipe américaine aux Invictus Games–, devaient officiellement ouvrir ces jeux réunissant plus de 550 militaires et anciens combattants blessés de 17 pays qui, jusqu’au 30 septembre, vont s’affronter dans 12 disciplines.

Un concert devait aussi agrémenter la cérémonie avec la chanteuse de pop country Sarah McLachlan, sa compatriote Alessia Cara ou la soprano britannique Laura Wright.

Romandie.com avec(©AFP / 23 septembre 2017 23h33)