Posts Tagged ‘Prince Harry’

Harry et Meghan, unis à Windsor entre tradition et culture afro-américaine

mai 19, 2018

Le prince Harry et Meghan Markle quittent la chapelle St George de Windsor, le 19 mai 2018 / © POOL/AFP / Ben Birchall

Le prince Harry a épousé l’ex-actrice américaine Meghan Markle samedi à la chapelle St George du château de Windsor, lors d’une cérémonie alliant le faste de la monarchie britannique aux accents de la culture afro-américaine, devant une pléiade de stars.

Meghan Markle, une jeune divorcée de 36 ans, est devenue le premier membre de la famille royale britannique ayant un père blanc et une mère noire, en s’unissant au fils cadet de la princesse Diana, 33 ans, dans la liesse populaire.

Ses origines ont marqué la cérémonie, assouplissant la rigidité traditionnelle des mariages royaux britanniques, avec parmi les invités une pléiade de stars, dont la joueuse de tennis Serena Williams, l’acteur américain George Clooney ou encore le chanteur pop Elton John.

Le sermon a été prononcé par le révérend Michael Curry, premier afro-américain à diriger l’église anglicane aux Etats-Unis, qui a pris des accents enflammés peu habituels dans une royale cérémonie en vantant le pouvoir de l’amour, citant Martin Luther King, le défenseur des libertés civiques, et faisant référence à l’esclavage.

« Nous devons trouver le pouvoir de l’amour, le pouvoir rédempteur de l’amour. De cette façon, nous pourrons faire du vieux monde un monde nouveau. L’amour est le seul moyen », a-t-il lancé à l’adresse des 600 invités, parmi lesquels la reine Elizabeth II et la mère de Meghan Markle, Doria Ragland, descendante d’esclaves des plantations de coton en Géorgie du Sud.

Le sermon a été suivi par la version de Ben E. King de la chanson « Stand By Me » entonnée par une chorale gospel.

– Barrières brisées –

Karen Long, une Américaine noire venue du Texas se mêler à la foule de fans dans Windsor, était ravie que le prince ait jeté son dévolu sur une de ses compatriote, métisse de surcroît. « Nous avons toutes voulu être une princesse, nous pensions que nous ne pourrions pas y arriver, et là voilà! Elle a brisé toutes les barrières », a-t-elle dit, tiare de pacotille sur la tête.

« C’est une union de différentes cultures, vous avez l’Amérique et l’Angleterre et la fusion de deux personnes qui aiment les gens et la vie », se félicitait Leslie Owusu, professeure d’anglais.

Plus de 100.000 personnes avaient fait le déplacement à Windsor dès l’aube samedi, quand elles n’ont pas campé sur place, pour assister au spectacle sur écrans géants ou tenter d’apercevoir les vedettes du jour, dans une ambiance détendue et joyeuse, entre nappes de pique-nique et bouteilles de prosecco.

Autre accent nouveau pour une cérémonie royale: Meghan Markle a fait seule son entrée dans la chapelle suivie de ses enfants d’honneur, et a remonté la nef, attendant d’être proche de l’autel pour accepter le bras offert par le prince Charles, son beau-père. Une décision dictée par l’absence de son père malade mais aussi une illustration de ses convictions de femme indépendante et féministe.

Thomas Markle a exprimé sa fierté et ses regrets de n’avoir pu assister au mariage. « Ma chérie est magnifique, elle a l’air très heureuse », a déclaré le septuagénaire au site d’informations people TMZ.

Le prince Harry en uniforme et son épouse ont échangé leurs voeux puis les alliances, avant d’être déclarés mariés par l’archevêque de Canterbury Justin Welby, chef spirituel de l’Eglise anglicane d’Angleterre. Puis les jeunes gens ont échangé un baiser sur les marches de la chapelle décorée de centaines de fleurs avant d’effectuer un tour en calèche dans la ville, salués par un public exultant.

« C’était charmant. Toute cette pompe et cette cérémonie dont seuls les Britanniques sont capables », s’est émerveillée Jo Stevens, une Britannique de 54 ans.

– Robe Givenchy –

La robe blanche de la mariée, simple et élégante, créée par Clare Waight Keller pour la maison de couture française Givenchy a fait l’admiration du public. « Cela fait vintage et elle est magnifique. C’est une robe intemporelle », admirait la Britannique Denise Show, 46 ans.

Le couple, devenu duc et duchesse de Sussex, a ensuite rejoint les quelque 600 invités à un déjeuner offert par la reine au château. Le chanteur britannique Elton John, qui avait réécrit son tube « Candle in the Wind » en l’hommage de la princesse Diana en 1997, a chanté en leur honneur.

Au menu, une sélection de mets et canapés aux accents britannique avec pour clou de la réception un gâteau au citron et à la fleur de sureau, spécialement conçu pour le couple par la cheffe pâtissière américaine Claire Ptak.

Le cercle des convives sera restreint à 200 dans la soirée lors d’une réception organisée par le prince Charles au manoir de Frogmore House, proche du château. Meghan y prononcera un discours, se démarquant ainsi encore une fois aussi de la tradition.

Le mariage offre un répit bienvenu pour les Britanniques, divisés par le Brexit mais unis autour de la famille royale: des fêtes étaient organisées un peu partout dans le pays pour suivre la cérémonie.

« C’est vraiment une belle occasion de se réunir, et nous le faisons habituellement pour les mariages royaux, mais cette fois c’est différent, avec le climat actuel, le Brexit, les gens sont inquiets, c’est important de saisir ce moment », estime Tom Gavighan, propriétaire d’un pub à Londres.

Romandie.com avec(©AFP / 19 mai 2018 19h11)                  

Le mariage royal, « belle occasion de se réunir » pour les Britanniques

mai 19, 2018

Des fans assistent au mariage du prince Harry et de Meghan Markle sur un écran géant à Windsor, le 19 mai 2018 / © AFP / DANIEL LEAL-OLIVAS

Dans les rues, au pub ou à la maison, les Britanniques ont célébré samedi avec ferveur le mariage du prince Harry et de Meghan Markle, une « belle occasion de se réunir » dans un climat de division autour du Brexit.

Dans les jardins de l’Orangerie, à l’intérieur du parc du palais de Kensington, résidence officielle des mariés, près de 1.500 personnes ont suivi la cérémonie sur un écran géant installé pour l’occasion.

Sur la nappe étendue sur la pelouse, Sam Wilson dépose des fraises et de la chantilly. « Typiquement britannique », sourit-il. Cet ingénieur de 26 ans, en short et chemisette, est venu avec trois amis.

« Ça représente quelque chose de particulier d’être ici, là ou ils habitent. Cela rend l’événement plus réel, vous sentez un lien tangible avec ce qui se passe. Être au milieu de ce palais, ce n’est pas la même chose que de le voir à la télévision », se réjouit-il.

Un peu plus loin, Zoe O’Bryan, une londonienne de 28 ans, vêtue aux couleurs de l’Union Jack, le drapeau britannique, partage avec son amie un verre de pimm’s, une boisson à base de gin et d’épices mélangés avec de la limonade. « Vous ne pouvez pas célébrer un mariage royal sans un verre de pimm’s », plaisante-t-elle.

En 2011, « j’avais fait l’erreur de ne rien faire pour le mariage de William et Kate, alors cette fois-ci, je voulais vraiment en profiter », explique-t-elle. « L’atmosphère fait toute la différence. C’est bien de le regarder chez soi mais je préfère voir le palais et avoir l’impression de participer à l’événement ».

– ‘Sentiment patriotique’ –

Au Duc de Sussex, un pub londonien qui porte le nom du titre que le prince Harry s’est vu décerner par la reine dans la matinée, les chaises en face du grand écran sont toutes occupées. « C’est une belle manière de rassembler les gens… au moins pour une journée », se réjouit Maha Khan, une étudiante de 22 ans.

Alors que les premières images des mariés sont diffusées, toute l’assemblée se lève.

« Je pense que le sentiment patriotique est vraiment répandu à Londres », remarque Sam Smith, l’organisateur de l’événement.

Dans le quartier de Hammersmith, dans l’ouest de la capitale, le pub The Thatched House a organisé une fête en l’honneur du mariage.

Tom Gavighan, le propriétaire irlandais de l’établissement, voulait donner l’occasion aux habitants de se rassembler autour d’un motif joyeux dans une période qu’il juge « précaire ».

« C’est vraiment une belle occasion de se réunir et de partager un moment tous ensemble. Nous le faisons habituellement pour les mariages royaux mais cette fois c’est différent, avec le climat actuel, le Brexit, les gens sont inquiets, c’est important de saisir ce moment et de se détendre », estime-t-il.

Ailleurs dans la capitale comme dans le reste du pays, des fêtes de rues rassemblent les habitants, le plus souvent autour d’un verre de prosecco et de gâteaux faits maison, posés sur les tables installées sur le trottoir.

« La plupart des voisins qui sont venus sont étrangers », souligne Kate Eberwein, une Américaine de 39 ans, à l’origine d’un rassemblement dans le quartier londonien d’East End. « C’est l’occasion d’exprimer notre attachement au lieu ».

– ‘Beau moment d’histoire’ –

Pour prolonger les festivités, le gouvernement a autorisé les pubs à fermer deux heures plus tard vendredi et samedi, soit à 01H00, heure locale.

Dans la capitale écossaise Édimbourg, le pub The Pear Tree a fait le plein. « Je trouve qu’on se sent ainsi appartenir à un beau moment d’histoire », estime Clare Jevons, âgée de 51 ans, et originaire du Somerset.

« C’est vraiment une belle journée, qui unit tous les Britanniques », juge Alison Lemaire, une australienne de 48 ans originaire de Sydney, mais résidente britannique depuis 17 ans.

« J’aime beaucoup la façon dont le pays se rassemble en ces occasions, met les affaires courantes de côté juste pour passer un bon moment ».

Romandie.com avec (©AFP / 19 mai 2018 18h40)                

Le mariage royal suivi dans le monde entier dans une ambiance de fête

mai 19, 2018

 

Des fans regardent le mariage du Prince Harry et de Meghan Markle, retransmis sur écran géant à Hong Kong le 19 mai 2018 / © AFP / Philip FONG

De Sydney à Los Angeles, réunis devant des écrans dans des pubs, des théâtres ou des écoles, des fans ont suivi dans une atmosphère festive, parfois déguisés, le majestueux mariage samedi du Prince Harry et de Megan Markle.

– Australie –

L’ensemble du pays a suivi le mariage aux allures de conte de fées, des milliers de personnes participant à des banquets à l’anglaise ou des fêtes costumées dans des pubs, des hôtels ou chez les particuliers.

« J’adore la famille royale, j’adore me déguiser, j’adore les paillettes, les princesses, les fées. Et c’est un mariage de conte de fées, donc c’est important », s’enthousiasme Claire, 38 ans, dans un pub de Sydney.

Des cinémas ont retransmis le mariage dans les principales villes de l’île-continent, dont la Reine Elizabeth II est chef d’Etat.

Des foules ont bravé la fraîcheur nocturne pour se rendre au Federation Square, à Melbourne, pour suivre les noces sur écran géant.

Quatre des cinq chaînes gratuites du pays ont diffusé le mariage suivi par des millions de personnes devant leur télévision.

– Hong Kong –

Quelque 200 personnes se sont réunies dans un pub de Graham Sreet au centre-ville de l’ex-colonie britannique, deux heures avant la cérémonie pour suivre le mariage en direct.

Vêtues pour l’occasion de robes de soirée, de diadèmes, et munies de sceptres, couronnes en plastiques et d’Union Jack, elles poussaient des cris lorsque des membres de la famille royale apparaissaient à l’écran. Un homme était déguisé en Freddie Mercury, chanteur du groupe Queen.

– Etats-Unis –

Des millions d’Américains ont mis leur réveil avant l’aube pour suivre en direct les noces retranmises par les chaînes d’infos de la côte Est à la côte Ouest.

A Los Angeles, une soixantaine de fans de Meghan Markle se sont rassemblés dans son ancien lycée, le Coeur Immaculé, certaines encore en pyjama au milieu de la nuit. Le gymnase a retenti de cris de joie lors de l’échange des consentements retransmis sur écran géant.

A Washington, des foules se sont rassemblées dans des soirées spéciales, notamment dans un bar ou les fans portaient des bibis et buvaient du thé.

A Toronto, au Canada, pays dont Elizabeth II est aussi la reine, 1.500 fans se sont réunis dans le théâtre Prince de Galles pour regarder ensemble l’événement.

Romandie.com avec(©AFP / 19 mai 2018 18h45)                                            

Mariage de Meghan et Harry: Son père Thomas Markle sera finalement présent au mariage

mai 15, 2018

Du moins, si les méde­cins sont d’accord

 

Vien­dra, vien­dra pas ? Depuis plusieurs jours, la ques­tion de la présence du père de Meghan Markle au mariage prin­cier se pose. Et alors qu’on le disait aux abon­nés absents, il devrait fina­le­ment être de la partie.

A moins de quatre jours du mariage du prince Harry et de Meghan Markle, c’est vers le père de la mariée que tous les regards se tournent. Depuis l’an­nonce des fiançailles, sa présence semble incer­taine. Ses proches le disaient en colère contre son futur gendre, qui avait eu des réflexions maladroites sur sa belle-famille. Puis, ce sont ses problèmes de santé qui se sont mis sur le chemin de sa venue : souf­frant de problèmes cardiaques, il aurait été hospi­ta­lisé et ne pour­rait donc pas être présent pour la céré­mo­nie, prévue en la chapelle Saint-George de Wind­­sor le 19 mai prochain.

Mais il semble que Thomas Markle – actuel­le­ment au coeur d’un vif scan­dale dû à la publi­ca­tion de fausses papa­raz­zades – soit malgré tout bien décidé à être présent pour sa fille en ce jour si impor­tant. Selon le Daily Mail, il aurait déclaré : « Je déteste l’idée de manquer l’un des plus grands moments de l’his­toire et de ne pas pouvoir emme­ner ma fille à l’au­tel. » Seule­ment, tout va dépendre de la déci­sion de ses méde­cins. Avec ses soucis de santé, l’homme de 73 ans doit obte­nir l’au­to­ri­sa­tion médi­cale de faire le trajet jusqu’en Grande-Bretagne depuis Mexico, une semaine après sa crise cardiaque.

Si ces derniers venaient à refu­ser qu’il fasse le dépla­ce­ment, c’est la mère de Meghan Markle qui devrait accom­pa­gner sa fille jusqu’à son fiancé, le jour du mariage. Mais selon les book­ma­kers britan­niques, il est égale­ment possible que la future mariée soit accom­pa­gnée par son futur beau-père, le prince Charles, ou par son beau-frère le prince William, qui est égale­ment le témoin du prince Harry.

Gala.fr par Laetitia Reboulleau

Vous êtes invité au mariage de Harry et Meghan? Apportez votre pique-nique

mai 3, 2018

Le prince Harry et sa fiancée Meghan Markle à l’église St Martin-in-the-Fields sur Trafalgar Square, à Londres le 23 avril 2018 / © POOL/AFP/Archives / Victoria Jones

Vous faites partie des membres du public invités à assister à l’arrivée du prince Harry et de sa fiancée Meghan Markle pour leur mariage au château de Windsor le 19 mai? Alors vous devrez apporter votre propre pique-nique.

Interrogé par l’AFP, le palais de Kensington, résidence officielle du prince Harry, a encouragé les membres du public à apporter leur propre pique-nique car seuls de légers rafraîchissements et snacks seront servis.

S’asseoir au soleil – s’il est de la partie – en consommant ses propres mets et boissons permettrait de recréer une ambiance familiale, selon la même source.

2.640 personnes ont été conviées dans le parc du château de Windsor (ouest de Londres) pour assister à l’arrivée du prince Harry, de sa fiancée et de leurs invités, ainsi qu’à la procession en calèche au départ du château.

Parmi ces invités figurent 1.200 « membres du public », d’âges et de profils variés, venant des quatre coins du Royaume-Uni.

Il y aura notamment Amelia Thompson, 12 ans, une survivante de l’attentat suicide commis à la sortie d’une salle de concerts de Manchester en mai 2017.

Un autre invité est Philip Gillespie, vétéran de l’armée britannique âgé de 30 ans qui a perdu sa jambe droite dans une explosion lors d’une mission en Afghanistan.

Saeed Atcha, 21 ans, dont l’association aide à la formation des jeunes, a déclaré au quotidien The Guardian que certaines des personnes défavorisées qu’il avait aidées étaient médusées.

Elles se demandent comment il se fait qu' »ils (la famille royale, ndlr) ont tant d’argent et qu’on doive apporter notre propre pique-nique », a-t-il dit. « Je suis du même avis. C’est incompréhensible ».

Outre le public, 200 membres d’organisations caritatives soutenues par les mariés, 610 personnes issues de la communauté locale de Windsor, une centaine d’élèves d’écoles avoisinantes et 530 employés de la Maison royale ont également été invités dans le parc du château.

Le palais royal a annoncé que 600 personnes avaient été invitées à la cérémonie de mariage elle-même, qui se déroulera à la chapelle Saint-George, ainsi qu’au déjeuner de réception donné par la reine Elizabeth II au château.

Une réception plus restreinte sera donnée le soir par le Prince Charles dans le manoir de Frogmore House, situé environ à un kilomètre de là. Deux cents personnes y ont été conviées.

Romandie.com avec(©AFP / 03 mai 2018 14h00)                

Harry et Meghan ont choisi leur calèche pour leur procession nuptiale

mai 2, 2018

La calèche qui conduira le prince Harry et Meghan Markle lors de la procession prévue à Windsor juste après leur mariage est astiquée dans les écuries royales à Buckingham Palace, à Londres le 1er mai 2018 / © POOL/AFP / Victoria Jones

Comme William et Kate en 2011, le prince Harry et Meghan Markle seront conduits dans une calèche royale lors de la procession prévue à Windsor juste après leur mariage le 19 mai, a annoncé mercredi le palais de Kensington.

Lors de cette procession, le prince de 33 ans et l’ex-actrice américaine de 36 ans traverseront la ville sous les yeux de milliers de personnes venues les saluer, avant de revenir au château de Windsor pour la réception.

Harry et Meghan « attendent avec impatience ce court voyage qui, espèrent-ils, leur permettra d’exprimer leur gratitude à tous ceux qui se sont rassemblés à Windsor pour profiter de l’atmosphère de cette journée spéciale », indique le palais de Kensington dans un communiqué.

Harry et Meghan ont fait le choix d’un landau (voiture attelée à quatre roues) Ascot, l’un des cinq des « Royal Mews », les écuries royales, et seront escortés par le Régiment de cavalerie de la Maison royale.

La voiture sera tirée par quatre chevaux Windsor gris: Milford Haven, Storm, Plymouth et Tyrone.

Les carrosses royaux sont régulièrement utilisés par les membres de la famille royale lors d’événements importants.

En 2011, le prince William, frère aîné de Harry, et son épouse Kate avaient défilé en calèche entre l’abbaye de Westminster et le palais de Buckingham, après leur mariage.

Romandie.com avec (©AFP / 02 mai 2018 15h14)                

Meghan Markle: sa robe de mariée coûte 450.000 euros…!

mars 10, 2018
Une tenue unique
Meghan Markle : sa robe de mariée coûte 450 000 €… !

Meghan Markle

A deux mois de son mariage avec Harry d’Angle­terre, quelques détails commencent à fuiter sur la robe de mariée de Meghan Markle. Si le nom du desi­gner reste secret, le prix de cette tenue sur-mesure a été révé­lée. Selon le Daily Mail, la robe de Meghan Markle coûte­rait presque 450 000 €.

Plus que deux mois avant son mariage avec le Prince Harry ! Le 7 mars, en toute discré­tion et lors d »une céré­mo­nie privée, Meghan Markle a été bapti­sée par respect pour la reine Elisa­beth II. Et les paris sur sa robe de mariée conti­nuent. Quel créa­teur a eu le privi­lège de la dessi­ner ?

Si personne ne le sait, le Daily Mail semble avoir des infor­ma­tions déjà précises sur le prix de la robe. Une tenue d’excep­tion qui coûte­rait 450 000€ et ferait doubler le budget du mariage de Meghan Markle et du prince Harry. Si plusieurs noms de créa­teurs ont déjà été donnés et que la maison de couture israé­lienne Inbal Dror avait même publié les croquis des modèles envoyés à Kensing­ton Palace, le mystère persiste.

Si tout le monde mise sur un créa­teur anglais comme le veut la tradi­tion, on sait déjà que Victo­ria Beck­ham a démenti être l’heureuse élue. Meghan Markle a-t-elle une fois de plus copié Kate Midd­le­ton en optant pour Alexan­der McQueen ? Ou bien, a-t-elle opté pour Erdem, la marque qui monte et que Kate adore ?

Dans une inter­view publiée dans Glamour en 2016, Meghan Markle confiait adorer les créa­tions d’Elie Saab mais aussi de la française Delphine Mani­vet… Le mystère reste entier…­sauf son prix !

Gala.fr par VirginieRousset

Meghan Markle, enfin prête pour le mariage: elle vient d’être baptisée

mars 8, 2018

Une céré­mo­nie tenue dans le plus grand secret

Un pas de plus vers le mariage : Meghan Markle s’est fait bapti­ser mardi 6 mars selon les rites de l’Eglise Angli­cane, au préa­lable à son mariage avec le prince Harry le 19 mai prochain.

Le couple de l’année est en plein prépa­ra­tifs pour le mariage, célé­bré le 19 mai prochain en la chapelle Saint-George du château de Wind­­­sor. Comme prévu, Meghan Markle s’est fait bapti­ser mardi 6 mars, selon les rites de l’Église d’Angle­terre, lors d’une céré­mo­nie de 45 minutes tenue secrète, à laquelle ont assisté le prince Charles, son épouse Camilla Parker Bowles, et bien évidem­ment le futur marié le prince Harry. Comme l’explique le Daily Mail ce jeudi 8 mars, le baptême, célé­bré par l’arche­vêque Justin Welby, a été suivi de la confir­ma­tion – les fian­cés pour­ront ainsi rece­voir ensemble la Sainte Commu­nion le jour du mariage.

Meghan Markle a embrassé la foi angli­cane deux mois avant les noces. Le baptême n’était pas une obli­ga­tion préa­lable au mariage pour l’actrice de 36 ans, qui est chré­tienne et « membre de la foi protes­tante ». La comé­dienne au profil atypique pour la famille royale britan­nique – améri­caine, divor­cée et trois ans plus âgée que le prince Harry – a néan­moins tenu à deve­nir angli­cane par respect pour la grand-mère de son amou­reux – la reine est, rappe­lons-le, cheffe de l’Eglise d’Angle­terre.

Le mariage promet de grands moments d’émotion, notam­ment grâce à un hommage boule­ver­sant rendu par le marié à sa mère, Lady Di, morte tragique­ment il y a plus de 20 ans. Le prince Harry a en effet invité des membres éminents de l’orga­nisme de charité qui porte le nom de sa maman, le Diana Award.

Gala.fr

Comment le prince Harry rendra un hommage bouleversant à sa mère Lady Di lors de son mariage avec Meghan Markle

mars 7, 2018

La mémoire de Diana sera hono­rée

 

Le prince Harry et Meghan Markle invitent à leur mariage les membres d’oeuvres de charité, dont ceux de l’orga­nisme « Diana Award », du nom de Lady Di, la mère du futur marié. Une manière d’hono­rer la mémoire de la prin­cesse des coeurs, décé­dée en août 1997, qui sera la grande absente de ce moment de joie intense.

Diana sera la doulou­reuse absente du mariage du prince Harry et de Meghan Markle. Le couple célè­brera cette union le 19 mai prochain en la chapelle Saint-George du château de Wind­­sor. Leurs proches seront au rendez-vous – les amis et parents de l’actrice, la famille royale britan­nique au grand complet… Tous auront une grande pensée pour la mère du prince, Diana, décé­dée tragique­ment en août 1997. Elle se serait, sans l’ombre d’un doute, réjouie de ce moment d’intense bonheur pour son fils qu’elle chéris­sait tant.

On n’oublie jamais sa mère, et le prince Harry a ainsi tenu à rendre un hommage boule­ver­sant à Lady Di. Selon Express, le petit-fils de la reine Elisa­beth II a invité plusieurs membres d’oeuvres cari­ta­tives, et tout parti­cu­liè­re­ment ceux du dernier orga­nisme de charité qui porte le nom de la prin­cesse des coeurs, dix figures de la « Diana Award », une société qui encou­rage les jeunes à s’entrai­der. Pour rappel, la mère d’Harry et William était très sensible aux causes huma­ni­taires, elle a épaulé pas moins de 47 000 jeunes et mené des campagnes contre le harcè­le­ment à l’école.

« Nous avons travaillé de manière très étroite avec les deux princes, et je pense que l’arri­vée de Meghan dans la famille royale est une excel­lente nouvelle. Elle va deve­nir un véri­table modèle pour les jeunes », s’est réjouie la direc­trice de Diana Award. L’hommage à Lady Di ne s’arrête pas là : le souve­nir de la prin­cesse se niche aussi dans la bague de la future mariée, conçue avec des diamants qui proviennent de la collec­tion de bijoux de la défunte prin­cesse « pour qu’elle soit avec nous dans ce voyage incroyable ensemble », avait commenté Harry lors de l‘annonce des fiançailles, en novembre dernier.

Gala.fr par Anne-Yasmine Machet

 

Royaume-Uni: avant son mariage avec le prince Harry, Meghan Markle doit se faire baptiser

mars 5, 2018

Par respect vis-à-vis d’Eliza­beth II

 

Meghan Markle et le prince Harry se marie­ront le 19 mai prochain en la chapelle Saint-George du château de Wind­sor. Avant ce grand évène­ment, la future mariée doit prochai­ne­ment se faire bapti­ser par l’arche­vêque de Canter­bury.

Le 19 mai prochain, le prince Harry et Meghan Markle se diront « oui » en la chapelle Saint-George du château de Wind­sor. Un somp­tueux événe­ment qui promet de belles émotions. En atten­dant le jour J, Meghan Markle est sur les star­ting-blocks. La future mariée prend soin d’elle en suivant un rituel beauté précis pour avoir un teint parfait pour le grand jour et passe du bon temps dans un SPA cinq étoiles entre copines afin d’enter­rer sa vie de jeune fille comme il se doit.

Moins fun mais tout aussi impor­tant, Meghan Markle prépare égale­ment son baptême selon le rite angli­can. La reli­gion ? Un sujet que la fian­cée du prince Harry semble maitri­ser sur le bout des ongles. En effet, la jeune femme a été élevée dans la reli­gion protes­tante par ses parents, puis éduquée dans une école catho­lique avant de se marier une première fois selon la tradi­tion juive avec le produc­teur Trevor Engel­son. Dans quelques mois, Meghan Markle va offi­ciel­le­ment entrer dans l’église angli­cane. Selon The Time, le baptême pour­rait avoir lieu cette semaine.

Meghan Markle, qui n’a jamais reçu de sacre­ment reli­gieux jusqu’à présent, se fera bapti­ser par respect pour Eliza­beth II, gouver­neure suprême de l’Eglise d’Angle­terre. Côté orga­ni­sa­tion, la céré­mo­nie sera célé­brée par l’arche­vêque de Canter­bury et aura lieu en la chapelle du palais de Kensing­ton. Les parents de Meghan Markle devraient faire le trajet des Etats-Unis pour être présents aux côtés de leur fille à l’occa­sion de ce grand évène­ment.

Gala.fr