Posts Tagged ‘princes’

Les autorités saoudiennes confirment l’arrestation de 11 princes

janvier 7, 2018

Ryad – Onze princes saoudiens ont été arrêtés après avoir protesté contre des mesures d’austérité rognant leurs avantages, ont confirmé dimanche les autorités qui cherchent à montrer que les réformes concernent toutes les franges de la société, alors que le royaume est confronté à des difficultés économiques.

« Personne n’est au dessus de la loi », a déclaré le procureur général d’Arabie saoudite, Cheikh Saoud Al Mojeb, précisant que ces princes étaient détenus à la prison de haute sécurité Al-Hayer, au sud de Ryad, « en attendant leur procès ».

Un média lié au gouvernement, le site Sabq, avait annoncé samedi que les 11 princes avaient été arrêtés jeudi après s’être rassemblés devant un palais historique de Ryad, le Qasr al-Hokm, en signe de protestation contre une décision du gouvernement de cesser de payer les factures d’eau et d’électricité des membres de la famille royale.

Les princes, dont l’identité n’a pas été révélée, réclamaient aussi une compensation pour la condamnation à mort d’un de leurs cousins, reconnu coupable de meurtre et exécuté en 2016, a précisé le procureur dans un communiqué publié par le ministère de l’Information.

« Bien qu’ils aient été informés que leurs demandes n’étaient pas légales, les 11 princes ont refusé de quitter les lieux, perturbant la paix et l’ordre public », a-t-il dit.

« Après leur arrestation, ils ont été inculpés pour un certain nombre de chefs d’accusation liés à leurs délits », ajoute le communiqué.

Déjà, en novembre, sous l’impulsion du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, les autorités avaient déjà arrêté plus de 200 personnalités, dont des princes, des ministres et des ex-ministres, lors d’une purge sans précédent liée à la volonté des autorités d' »en finir avec la corruption ».

L’Arabie saoudite a adopté ces dernières années une série de mesures d’austérité, alors que la chute des prix du pétrole a sérieusement affecté l’économie du premier exportateur mondial de brut.

Le royaume a accumulé ces quatre dernières années 258 milliards de dollars de déficits budgétaires et table pour 2018 sur un cinquième budget en déficit (à 52 milliards de dollars).

L’Arabie saoudite a introduit pour la première fois le 1er janvier une TVA à 5% sur la plupart des produits et services, et annoncé une hausse substantielle des prix du carburant à la même date.

Samedi, le roi Salmane a annoncé une augmentation d’allocations et d’avantages sociaux, dont bénéficieront les militaires, les fonctionnaires et les étudiants, pour « amortir l’impact » des mesures du 1er janvier.

Le ministre saoudien de l’Information, Awwad Al-Awwad, a indiqué que ces allocations coûteraient au gouvernement 50 milliards de riyals (13,3 milliards de dollars).

Les autorités cherchent par ailleurs à réduire le taux de chômage parmi les citoyens saoudiens (12,8% selon des chiffres officiels).

Romandie.com avec(©AFP / 07 janvier 2018 12h24)                                            

Arabie Saoudite: Dix princes et des dizaines d’ex-ministres arrêtés

novembre 4, 2017

Ryad – Dix princes et des dizaines d’anciens ministres ont été arrêtés samedi en Arabie saoudite sur décision d’une commission anticorruption, a annoncé la chaîne satellitaire Al-Arabiya, à capitaux saoudiens.

Parallèlement, les puissants chefs de la Garde nationale saoudienne, une force d’élite intérieure, et de la Marine ont été limogés.

« Dix princes et des dizaines d’anciens ministres arrêtés en Arabie saoudite », a tweeté la chaîne, qui n’a pas cité ses sources.

L’information n’a pas été confirmée officiellement dans l’immédiat.

Ces arrestations interviennent peu après la création, par décret royal, de cette commission, dirigée par le prince héritier et homme fort du royaume ultra-conservateur, Mohammed ben Salmane, âgé de 32 ans et surnommé MBS.

Contrôlant les principaux leviers du gouvernement, de la défense à l’économie, Mohammed ben Salmane semble chercher à étouffer les contestations internes avant tout transfert formel du pouvoir par son père, le roi Salmane, âgé de 81 ans.

Fin octobre, MBS, issu de la jeune génération princière saoudienne, a promis une Arabie « modérée », en rupture avec l’image d’un pays longtemps considéré comme l’exportateur du wahhabisme, une version rigoriste de l’islam qui a nourri nombre de jihadistes à travers le monde.

Il a lancé plusieurs chantiers de réformes — droit de conduire pour les femmes et ouvertures de cinémas notamment — qui marquent le plus grand bouleversement culturel et économique de l’histoire moderne du royaume, avec une marginalisation de fait de la caste des religieux conservateurs.

Dans le même temps, il a œuvré pour renforcer son emprise politique sur le pouvoir, procédant notamment en septembre à une vague d’arrestations de dissidents, dont des religieux influents et des intellectuels.

Selon des analystes, nombre de ces dissidents critiquaient la politique étrangère musclée du jeune prince héritier, comme le boycott du Qatar, ainsi que certaines réformes comme la privatisation d’entreprises publiques et la réduction des subventions de l’Etat.

Parmi les personnes arrêtées figurerait le prince et milliardaire Al-Walid ben Talal, connu pour son franc-parler et qui avait lancé il y a un an un vibrant appel pour que les femmes obtiennent le droit de conduire, selon des sites web saoudiens.

Une source aéroportuaire a par ailleurs indiqué à l’AFP que les forces de sécurité avaient cloué au sol des avions privés à Jeddah, ville sur la mer Rouge (ouest), pour empêcher que certaines personnalités quittent le territoire.

« L’étendue et l’ampleur de ces arrestations semblent être sans précédent dans l’histoire moderne de l’Arabie saoudite », a commenté Kristian Ulrichsen, membre du Baker Institute for Public Policy à la Rice University.

« Si la détention du prince Al-Walid ben Talal se confirme, elle constituera une onde de choc sur le plan intérieur et dans le monde des affaires internationales », a-t-il estimé.

Romandie.com avec (©AFP / 05 novembre 2017 01h20)                                            

Rome: Le pape dénonce les évêques d’aéroport et ceux qui sont aux abonnés absents

septembre 19, 2013

CITE DU VATICAN – Le pape François a dénoncé jeudi le scandale que constituent les évêques d’aéroport qui passent leur temps en voyages et les évêques ambitieux qui sont aux abonnés absents quand leurs prêtres ont besoin d’eux.

Résider (dans un diocèse) n’est pas seulement requis pour la bonne organisation mais a une racine théologique. Vous êtes époux de votre communauté, profondément liés à elle. Je vous demande, s’il vous plaît, de rester au milieu de votre peuple. Il faut rester, rester! Evitez le scandale d’être des évêques d’aéroport!, a lancé le pape argentin devant des nouveaux évêques, dont des évêques du Moyen-Orient –parmi lesquels deux Syriens– réunis pour un colloque au Vatican.

A l’époque de l’internet où les rapports sont marqués par la rapidité, il faut rester dans son diocèse, sans rechercher les changements et les promotions, a admonesté le souverain pontife, qui accorde une grande importance à son rôle d’évêque de Rome et n’aime guère voyager.

Soyez des pasteurs accueillants, cheminant avec votre peuple, avec affection, miséricorde, (…) capables d’avoir conscience aussi de vos limites et d’avoir une bonne dose d’humour, a-t-il dit.

Le portrait-robot du bon évêque doit être celui de l’austérité et de l’essentialité, a-t-il ajouté, dénonçant une nouvelle fois le carriérisme et la psychologie de princes de certains.

Certains évêques, affectés à un diocèse qui ne les intéresse pas, ressemblent à ces hommes qui regardent continuellement une femme qui est plus belle que la leur, s’est-il moqué. C’est un autre scandale, ce carriérisme est un cancer, a-t-il martelé.

Les évêques doivent constamment être à l’écoute de leur clergé et de ses difficultés, a-t-il recommandé, reprenant les principes de la porte ouverte et du téléphone branché qu’il appliquait lui-même quand il était archevêque de Buenos Aires.

J’ai entendu tant de fois dans ma vie des prêtres confier : Mah, l’évêque n’a pas le temps de me recevoir. Et ceci pendant des mois et des mois! Et, ajoute Bergoglio, ce prêtre en concluera avec amertume: l’évêque s’en fiche. Il n’est donc pas un père, c’est un chef de bureau.

Il n’y a jamais de temps perdu avec les prêtres! Recevez-les quand ils le demandent. Ne laissez jamais un appel téléphonique sans y répondre, a-t-il déclaré avec conviction.

Certains évêques voyagent beaucoup, préférant les colloques, conférences et visites aux collègues. Ils ne sont plus disponibles pour leurs prêtres qui peuvent être dans des moments délicats de leur ministère et de leur vie.

Le pape a terminé par une allusion à la guerre en Syrie: la présence de deux évêques syriens me pousse à invoquer à nouveau le don de la paix dans ce pays et dans le monde.

Romandie.com avec (©AFP / 19 septembre 2013 15h35)

Mot de remerciement de Bernard NKOUNKOU, à l’AREQ et à la Fondation Laure Gaudreault

juillet 8, 2013
A partir de la gauche sur cette photo nous voyons Micheline Boisvert, conseillère à la fondation et à l'Areq 04-G,  Bernard Nkounkou et Jocelyne Bastien, respectivement Vice-président et Directrice de la Ressource F.A.I.R.E. et Gaétane Boisvert-Bellemare secrétaire Areq 04-G

A partir de la gauche sur cette photo nous voyons Micheline Boisvert, conseillère à la fondation et à l’Areq 04-G, Bernard Nkounkou et Jocelyne Bastien, respectivement, Vice-président et Directrice de la Ressource F.A.I.R.E. et Gaétane Boisvert-Bellemare secrétaire Areq 04-G

Chers Membres de l’AREQ,
Madame la Présidente,
Chers Membres du Conseil sectoriel et responsables de la Fondation Laure-Gaudreault
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs,

La Ressource F.A.I.R.E (Familles d’Appui et Intervention pour un Réseau d’Entraide), est heureuse de prendre part à votre cérémonie de remise de chèque, à la suite de la demande formulée à l’AREQ, travaillant en étroite collaboration avec la Fondation Laure-Gaudreault.

Le chèque que nous recevons ici est comme un vin divin et humain, qui vient en appui à nos activités nous permettant de répondre aux multiples besoins de notre clientèle des familles.  Des familles composées ou recomposées de notre cité, sans distinction d’origine, d’allégeance idéologique et politique. Car la famille est le premier cercle vital de l’éducation qui offre le fruit de sa progéniture à l’autre monde de l’éducation : celui des maîtres. Un monde qui apporte son complément d’âme à l’instruction des enfants des familles, de la société et de la nation. Un monde qui les sort de l’ignorance abyssale vers les sphères élevés de la connaissance pour perpétuer la mémoire de Laure-Gaudreault qui, durant sa vie, a mis en place le premier syndicat des institutrices rurales.

Dans le souci constant et mouvant de la pérennité des idées de son engagement, fortement entretenues dans un organisme indépendant, Laure-Gaudreault, cette travailleuse infatigable et inégalable, aux nerfs d’acier, avait réussi à mettre en place l’AREQ dont vous êtes, aujourd’hui, la suite logique des  pionniers et des membres fiers.

Les retraités de l’AREQ, ces princes de l’éducation, magistères de la parole, nobles formateurs des enfants de nos familles, doivent être revêtus d’un manteau orné de lauriers pour la qualité du travail le mieux accompli. Les autres services publics du Québec, secteur du Cap-de-la-Madeleine, aussi sensibles soient-ils ainsi que les éminents membres de la Fondation Laure-Gaudreault, ont le mérite de leur investissement quantitatif et qualitatif au regard de la belle synergie qui résulte dans la transmission des dossiers qui trouvent toujours un écho favorable, soulageant, à merveille, les organismes communautaires frappant à leur porte. Une porte non étroite toujours ouverte où les gens sont affables et serviables.

La Ressource FAIRE, dans le cadre de son intervention, depuis ses locaux situés dans le district de Marie-de-l’Incarnation, à Trois-Rivières, inscrira avec une légitime fierté ce don réceptionné aujourd’hui de la Fondation Laure-Gaudreault pour traduire la générosité qui la caractérise ainsi que la magnanimité qui est au cœur de cette bienveillante Fondation.

Chers Membres de l’AREQ,
Madame la Présidente,
Chers Membres du Conseil sectoriel et responsables de la Fondation Laure-Gaudreault
Distingués Invités,
Mesdames et Messieurs,

Plaise à notre organisme communautaire, dans cette belle salle du Buffet Champion, de vous réitérer ses vifs remerciements aussi bien pour le don du chèque que pour le dîner offert, à la suite de votre activité solennelle et temporelle. Une activité de fin d’année aréquienne, qui nous permet de vibrer ensemble dans le partage unitaire et solidaire de l’apéro. Une belle manière de se préparer à la découverte des mets exquis aux goûts savoureux et délicieux, dans la dextérité de la main et la joie de la bouche mais aussi dans l’élégance de la fourchette et à l’As des recettes, arrosées d’épices et savamment préparées par les spécialistes culinaires de ce beau restaurant.

Je vous remercie !
Bernard NKOUNKOU
Vice-président du Conseil d’Administration
de la Ressource F.A.I.R.E