Posts Tagged ‘Printemps’

À l’occasion de la Fête des Mères

mai 9, 2021

À l’occasion de la Fête des Mères

Sous le soleil d’un printemps légendaire

Je revois ton vrai doux sourire maternel

Qui a réchauffé ma temporalité annuelle

Maman chaque fois que mes pensées voltigent

Et battent des ailes devant les traits de ton visage

Je suis rassasié par l’exhalaison de ton haleine

Comme au jour de ma naissance en Aquitaine

Maman pour cette Fête des Mères

En cette période de sale pandémie

Sois forte pour gérer le lot d’ennuis

Afin de triompher de la solitude amère

Bernard NKOUNKOU

Le sourire du printemps

mars 30, 2021

Souriante et élégante comme une fée du dimanche

Avec ton bracelet à la main gauche ornant ta hanche

Je découvre dans l’alignement de ta riche dentition

Les trésors de tes baisers en attente d’exploration

Lorsque ta chevelure descend sur tes fines épaules

D’où s’agrippe mon regard sur le dos de ta muraille

Comme un vif explorateur en quête de sensation

Je me délecte du rebond adipeux de tes partitions

Assise sur le gazon verdoyant qui reprend vie

Dans les doux frémissements du printemps

Tu dégages une mine joyeuse à plein temps

Au joli parfum qui inonde à foison le cœur du lit

Bernard NKOUNKOU

Canada: Le printemps débutera par une tempête

mars 16, 2020
Tandis que l’hiver se terminera par une bordée, le printemps pourrait commencer par une tempête ! Un système, plus important, suivra celui de mardi.

© Fournis par MétéoMédia
Lundi soir, une dépression en provenance de l’Ouest canadien pourrait apporter une quinzaine de centimètres de neige dans les régions au nord du fleuve.

Le répit sera de courte durée puisque dans la nuit de jeudi à vendredi, une dépression en provenance du Colorado viendra visiter le Québec. Contrairement aux dépressions de l’Ouest canadien, dont l’air plus froid contient moins d’humidité, celle-ci risque d’apporter plus de précipitations.

La perturbation a de fortes probabilités d’amener des précipitations conséquentes, dépassant les 25 centimètres de neige par endroits, même s’il est encore trop tôt pour parler, avec certitude, de quantités. De son côté, le sud devrait recevoir de la pluie.

Mercure en yo-yo

Au passage de la première perturbation de la semaine, le front froid fera chuter les températures sous les normales de saison. Mais avec la remontée de la seconde dépression, l’influx d’humidité et les vents du sud-ouest feront grimper le thermomètre…

La remontée sera toutefois éphémère puisque la masse d’air froid fera une nouvelle descente pour cette fin de semaine. Pour les amateurs de températures positives, il s’agira probablement de la dernière descente de mars.

© Fournis par MétéoMédia
Avec MétéoMédia

Canada: Si l’hiver a été doux, le printemps sera…

février 17, 2020
© Fournis par MétéoMédia

Quand la douceur est au rendez-vous en hiver, peut-on espérer qu’elle le soit également au printemps ? À en croire les liens entre ces saisons depuis 1942, on pourrait croire que oui !

« La meilleure recette pour connaître une saison douce ou chaude, c’est d’avoir au préalable un contexte de douceur : autrement dit, le chaud entraîne le chaud », commence Réjean Ouimet, expert météorologue à MétéoMédia.

Depuis 1990, le Québec a connu quatorze hivers doux. À neuf reprises, les printemps qui ont suivi furent également anormalement doux et ne furent froids que cinq fois. Toujours parmi ces quatorze hivers doux, dix d’entre eux ont laissé arriver le printemps plus hâtivement, tandis qu’il a fallu l’attendre plus longtemps qu’à l’accoutumée à quatre reprises.

© Fournis par MétéoMédia
En conclusion, on peut dire qu’après un hiver doux, il y a plus de probabilités de connaître un printemps doux et hâtif, plutôt qu’un printemps tardif et frais… Mais que ce n’est pas toujours le cas.

Une tendance qui s’amplifie ?

Depuis 1942, les printemps suivants les hivers les plus doux de l’histoire ont été plus hâtifs. « Dans un cas sur deux, ils ont également été plus chauds », selon M. Ouimet. Notre expert souligne le cas de l’année 2010 : « cette année-là, l’hiver fut le 8e le plus chaud jamais enregistré ; et Montréal a vécu par la suite son printemps le plus chaud jamais enregistré ».

© Fournis par MétéoMédia
Ailleurs au Québec, Val-d’Or et Québec ont 80 % de chances d’avoir un printemps très doux après avoir peu souffert du froid en hiver.

Pour Gaspé, les anomalies de douceur en hiver ont un peu moins d’impacts sur la tendance du printemps : la ville compte un peu plus d’une chance sur deux de connaître un printemps chaud après un hiver plus doux, soit 60 %.

En conclusion, à l’échelle de la province, un hiver doux est un bon présage pour le printemps… Mais, pour Réjean Ouimet, « la météo peut toujours nous surprendre : nous ne sommes pas à l’abri d’une mauvaise surprise de la part de mère Nature ».

Avec Métomédia par Zoé Baldy

Les corneilles du printemps

mai 20, 2018

 

Les corneilles du printemps

Sèment prudemment le bon vent

Dans la peau grelotante du temps

 

Quand sur les branches de l’érable

Elles mettent leurs pattes à table

Dans la joie du paraclet dominical

 

Elles peuvent étendre leurs ailes

Vêtues du plumage de leur voile

Dans un ciel sans rayons de soleil.

 

Bernard NKOUNKOU

Le beau printemps du tourisme français

juin 1, 2017

Mont Saint Michel, l’un des sites culturels les plus visités de France. Photo prise le 22 mai 2008 / © AFP/Archives / MYCHELE DANIAU

Du soleil, un moral retrouvé, des étrangers qui reviennent alors que l’impact des attentats s’estompe, et un zest d' »effet Macron »: c’est le cocktail réussi du printemps touristique français.

« Nous avons fait un très, très, très bon mois d’avril », se réjouit Xavier Bailly, administrateur de l’abbaye du Mont Saint Michel, l’un des sites culturels les plus visités de France.

Sa fréquentation avait souffert après les attentats de novembre 2015 à Paris et juillet 2016 à Nice. Elle progresse de près de 7% depuis le début de l’année.

Le parc d’attraction du Futuroscope sur le thème des technologies, près de Poitiers, qui fête ses 30 ans, a battu « un record depuis l’an 2000 » en franchissant la barre des 20.000 visites en une journée, lors du vendredi de l’Ascension. « La météo est très favorable », souligne Dominique Hummel, le président du parc, qui enregistre une fréquentation en hausse de « 10% environ sur les quatre semaines des vacances scolaires d’avril ».

Aux Galeries Lafayette à Paris, on constate que « toute la clientèle étrangère -chinoise, russe, japonaise notamment- est revenue ».

Pour Christian Mantei, directeur général d’Atout France, l’agence de développement touristique du pays, « on est dans une dynamique très bonne » après l’année 2016 très difficile. « Il y avait eu un mieux en novembre-décembre, puis une accélération au premier trimestre », assure-t-il.

« Pour le deuxième trimestre, on peut dire qu’on sera au moins sur des scores de 2015, voire de 2014, en termes de fréquentation globale », soit un retour aux performances d’avant les attentats.

Il rappelle que les demandes de visas touristiques ont progressé de 32% de janvier à mars.

Les hôteliers français retrouvent le sourire. « La Côte d’Azur a fait le plein au pont de l’Ascension, avec un taux d’occupation de 90%, Paris a également bien marché, avec un taux de 80% », explique Laurent Duc, président de l’hôtellerie au sein de l’organisation professionnelle Umih.

« Les choses vont mieux » mais l’activité reste « en dents de scie », nuance cependant Philippe Leboeuf, directeur général du Mandarin Oriental, un palace parisien qui lui n’a « pas retrouvé les niveaux d’avant novembre 2015 ».

– « Effet Macron » –

Le redressement touche logiquement les locations entre particuliers. « Les ponts sont un vrai succès cette année (…) Quand on a un début de saison aussi dynamique c’est de très bon augure » pour l’été, assure Timothée de Roux, directeur général France de Abritel-HomeAway. « Les résultats de l’industrie du tourisme étaient très bons au premier trimestre et la bonne nouvelle c’est que cela se poursuit », commente Emmanuel Marill, directeur France de Airbnb.

Pour Didier Arino, directeur du cabinet d’études Protourisme, outre l’effet beau temps, on assiste à « un effet de rattrapage »: il y a des Français « qui partent cette année alors qu’ils n’étaient pas partis l’an dernier », aidés par une légère amélioration du pouvoir d’achat et un moral qui s’est redressé.

Quant au retour des étrangers, il est favorisé selon M. Arino par « une forme de fatalisme qui s’installe » quant au risque d’attentat, mais aussi par un « effet Macron ».

Le président Emmanuel Macron « n’a aucune politique touristique mais il a une bonne image à l’étranger et, à la limite, c’est peut-être plus efficace même si ce serait mieux d’avoir les deux », s’amuse-t-il.

L’expert se réjouit des « images extraordinaires » véhiculées par le président de la République depuis son élection le 7 mai. « Macron devant le Louvre ou qui reçoit Poutine à Versailles, ce sont les images d’une France glorifiée », souligne-t-il, en relevant le contraste avec les images relayées l’an dernier à la même période: pluie et inondations, grèves et manifestations contre la loi travail…

Le PDG de Voyageurs du monde, Jean-François Rial, perçoit « très clairement » un « effet Macron ». « Depuis que Macron a gagné, ça a repris encore plus fort qu’avant, comme si un vent d’optimisme très fort était ressenti par les gens », dit-il. « Il suffit de lire la presse internationale, c’est comme si la France avait retrouvé son lustre ».

Romandie.com avec(©AFP / 01 juin 2017 15h40)                

Une odeur de printemps

février 26, 2017

tire-derable-sur-la-neigeTire d’érable sur la neige

 

 

Une odeur agréable de printemps

S’exhale dans le souffle du vent

Annonçant la fin mortelle de l’hiver

Qu’attend impatiemment le pic-vert

 

Sur la nature encore tapissée de neige

Les érables effeuillés de leurs toges

Commencent à secréter le bon sirop

Attendu par des bouches au galop

 

La joie éclate dans les cœurs des habitants

Qui bientôt vont se sucrer royalement le bec

Pour manger des crêpes à l’érable à temps

Avec une bonne partie de tire d’érable à sec.

 

Bernard NKOUNKOU

http://donewithjob.com/? ref=38832

Au bord du lac du printemps

octobre 15, 2016

 

Sur le lit des feuilles du printemps

Dans la douceur fraîche du vent

Nos mains aux doigts entremêlés

Se frottent de notre sang coagulé

Quand soudain dans la fougue animale

Elles reprennent leur élan de pieuvre bestiale

Qui enlace sa proie avec ses douces ventouses

Épiant sa victime qui gémit de chaudes partouses

Elle tombe à la renverse ivre d’un vrai bon plaisir

De cette alchimie qui maintient la soif du désir

Quand nos langues au confluent de nos bouches

Savourent la succulence de nos baisers de mouches

Elle me serre à la ceinture plate de son vaste bassin

Pour m’étreindre d’affection contre la poitrine de ses seins.

 

Bernard NKOUNKOU

Soleil de printemps

avril 22, 2013

 

Soleil joyeux de printemps

Lotion et âme du cerisier éclatant

Dans la beauté de sa floraison

Aux majestueux bras luisants

 

Douce lumière de frais bonheur

Aux rayons diaprés de douceur

Ta candeur au lever du jour

Est une belle expression d’amour

 

Soleil aux belles promesses du mariage

Qui trône fièrement sur la nature sauvage

Tu drapes aussi l’humain de ta chaleur

Pour une belle confiance sans terreur.

Bernard NKOUNKOU

Le cérisier du printemps

mars 12, 2011

Libre comme le cérisier en fleurs
au matin du printemps qui
rayonne de lumière parfumée.

Debout dans la nature du jardin
dans l’opulence altière des pétales
comme le papillon de ton regard.

Une fois la communion réalisée
de ta présence, je peux t’offrir
les fruits de mon existence.

Bernard NKOUNKOU