Posts Tagged ‘prison ferme’

L’humoriste français Dieudonné condamné en Belgique à deux mois ferme pour antisémitisme

novembre 25, 2015

Bruxelles – L’humoriste français Dieudonné a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Liège (Belgique) à deux mois de prison ferme et 9.000 euros d’amende pour incitation à la haine, a-t-on appris auprès d’un des avocats de la partie civile.

Le jugement considère que toutes les infractions reprochées à Dieudonné sont établies: à la fois l’incitation à la haine et diffusion de propos haineux mais aussi l’infraction de négationnisme, a expliqué à l’AFP Me Eric Lemmens, qui représentait les organisations juives de Belgique.

Nous allons faire opposition puisqu’il n’a pas reçu de citation à comparaître. C’est pour cela qu’il ne s’est pas présenté à l’audience, a déclaré à l’AFP le conseil de Dieudonné Me Henri Laquay, qui souhaite que l’affaire se plaide dans le cadre d’un (débat) contradictoire.

Il est possible en Belgique de s’opposer à une décision rendue par défaut, en l’absence de l’accusé, et l’affaire est alors renvoyée devant le juge à l’origine de la condamnation, au même niveau de juridiction. La défense doit motiver sa demande d’opposition.

Ni Dieudonné ni ses avocats n’étaient présents lors du procès à la mi-octobre, ni lors du rendu du jugement mercredi.

Dieudonné était poursuivi pour des propos tenus lors d’un spectacle en mars 2012 à Herstal, dans la région de Liège, devant un millier de spectateurs, et qui avait été enregistré par la police.

Il est également condamné à publier la décision du tribunal à ses frais dans les deux grands quotidiens francophones belges Le Soir et La Libre Belgique.

A l’issue de l’enquête, la justice avait retenu plusieurs accusations à son encontre: incitation à la haine, tenue de propos antisémites et discriminatoires, diffusion d’idées à caractère raciste, négationnisme et révisionnisme.

Dans un long prononcé, le juge Franklin Kuty a notamment relevé des propos racistes, haineux et stigmatisants de Dieudonné, selon l’agence de presse Belga.

Le tribunal a également retenu des propos incitatifs à la haine et à la violence à l’encontre des juifs, a ajouté Belga.

La décision est motivée de manière extrêmement précise et détaillée, s’est félicité Me Lemmens. Pour moi c’est un jugement plus que satisfaisant, une grande victoire, a ajouté l’avocat qui représentait également le Foyer culturel juif de Liège.

Ce type de jugement, prononcé dans le cadre d’une expression prétendument artistique, ce qui n’est pas le cas dans notre esprit, est rare, a-t-il ajouté.

Dieudonné M’Bala M’Bala a déjà été condamné à multiples reprises en France, à des peines de sursis et des amendes, mais n’a jamais été emprisonné.

Romandie.com avec(©AFP / 25 novembre 2015 18h26)

Afrique du Sud : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison ferme

octobre 21, 2014

Oscar Pistorius lors de la dernière audience de son procès le 21 octobre 2014 à Pretoria.
Oscar Pistorius lors de la dernière audience de son procès le 21 octobre 2014 à Pretoria. © AFP

La justice sud-africaine a condamné le champion d’athlétisme de 27 ans, Oscar Pistorius, à cinq ans de prison ferme pour le meutre de sa petite amie en 2013. Il a également écopé de trois ans de prison avec sursis pour délit sur l’usage d’armes à feu.

Reconnu coupable d’homicide involontaire « par négligence », Oscar Pistorisu purgera « une peine maximum de cinq ans de prison » ferme. C’est ce qu’a annoncé mardi 21 octobre la juge Masipa après avoir longuement étayé son verdict. Il a également écopé de trois ans de prison avec sursis pour délit sur l’usage d’armes à feu. Le procureur avait requis dix ans de prison ferme.

L’athlète a été emmené directement en prison avec l’audience. Une radio privée sud-africaine croyait cependant savoir, lundi matin, qu’une cellule du quartier sécurisé de la prison de Pretoria était déjà prête à accueillir Pistorius en cas de peine de réclusion criminelle.

Selon le parquet, il serait immoral qu’il échappe à la prison, alors qu’il a tué la jeune femme de quatre balles tirées à travers une porte de toilettes, fut-ce en la prenant pour un cambrioleur. « Une peine non carcérale enverrait un mauvais message à la société, mais par ailleurs, une longue peine d’incarcération ne serait pas appropriée non plus », a-t-elle dit dans ses attendus.

Bien qu’elle ait considéré, dans son verdict, que l’accusation n’avait pas réussi à prouver l’intention homicide, la juge a considéré la gravité des faits : Oscar Pistorius « savait que les toilettes étaient un espace réduit et qu’il n’y avait aucun moyen de s’échapper pour la personne derrière la porte », a-t-elle dit.

La juge a clairement rejeté les arguments de la défense sur la vulnérabilité de l’accusé, et sur l’impossibilité d’emprisonner un homme amputé des deux jambes. Les prisons sud-africaines, a-t-elle dit, sont en mesure de recevoir Oscar Pistorius, « un double amputé qui a besoin de soins psychologiques ».

La famille de Reeva Steenkamp s’est déclarée satisfaite de la peine infligée à Oscar Pistorius. « Oui, je suis très content », a déclaré au journalistes Barry Steenkamp, le père de la victime, alors que l’avocat de la famille précisait: « Ils pensent que c’est correct, ils sont satisfaits de la sentence ».

Jeuneafrique.com avec AFP

RDC : un an de prison ferme pour un député accusé d’outrage au président

septembre 11, 2014

KINSHASA – Jean-Bertrand Ewanga, député d’opposition congolais, a été condamné jeudi soir à Kinshasa à un an de prison ferme pour outrage au chef de l’Etat, a-t-on appris auprès d’un de ses avocats, Me Richard Mpinda, qui a dénoncé une parodie de justice.

La Cour suprême de justice a condamné jeudi dans la soirée M. Jean-Bertrand Ewanga a une année de prison ferme pour offense au chef de l’Etat, aux membres du gouvernement et aux membres du Parlement, a indiqué Me Mpinda.

Ce procès ne répond à aucune règle de droit. Une véritable parodie de justice ! a-t-il ajouté, précisant que M. Ewanga avait été transféré à la prison centrale de Makala après l’énoncé du jugement.

Secrétaire général de l’Union pour la Nation congolaise (UNC), la troisième force de l’opposition représentée au Parlement, M. Ewanga avait été arrêté le 5 août au lendemain d’une manifestation d’opposition à Kinshasa destinée à dénoncer toute initiative visant à modifier la Constitution pour permettre au président congolais Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se maintenir en poste au-delà de 2016.

Sa condamnation survient alors qu’une trentaine de représentants de l’opposition ont appelé à manifester samedi matin à Kinshasa pour les mêmes motifs.

Romandie.com avec(©AFP / 11 septembre 2014 22h39)

Ebola : un mangeur de rat prend cinq ans de prison ferme en Côte d’Ivoire

août 28, 2014
Pauvre rat de brousse

Pauvre rat de brousse

Un mangeur de rat a été condamné à cinq ans de prison ferme par le tribunal de Guiglo dans l’extrême ouest ivoirien, a appris APA jeudi de sources concordantes dans la capitale économique ivoirienne.

Selon des journaux locaux qui rapportent l’information, Bernard Guéi, habitant du village de Bedy-Goazon dans le département de Guiglo (516 km à l’Ouest d’Abidjan), «a consommé la viande de rat que son piège a attrapé au campement».

« Pris la main dans le sac par les forces de l’ordre qui sillonnaient la zone, M. Guéi a défié les autorités en persistant dans sa détermination à consommer la viande brousse », interdite par les autorités ivoiriennes dans le cadre de la lutte contre l’épidémie hémorragique à virus Ébola.

«Tant que j’aurai faim, je vais manger la viande de brousse (…). Votre affaire d’Ébola ne me regarde pas », ajoutent ces mêmes sources en citant le « mangeur de rat », conduit à la brigade de gendarmerie puis au tribunal de Guiglo pour répondre de son acte.

L’épidémie de fièvre à virus Ébola qui sévit depuis mars en Afrique de l’Ouest a franchi la barre de 1 400 morts dans quatre pays que sont la Guinée, le Liberia, la Sierra Leone et le Nigeria.

La Côte d’Ivoire, frontalière de la Guinée et du Liberia, n’est pas encore atteinte par la maladie, amenant les autorités à renforcer les mesures préventives dont le renforcement des mesures de contrôle sanitaire. Elles ont fermé les frontières terrestres et aériennes avec la Guinée et le Libéria.

En plus de l’interdiction de la consommation et la manipulation des rongeurs (agouti, rat, singe, chauve-souris…), le gouvernement ivoirien recommande fortement aux populations d’éviter de se serrer les mains et de faire des accolades.

Apanews.net