Posts Tagged ‘Prix Kourouma 2022’

Prix Kourouma 2022: Osvalde Lewat succède à Blaise Ndala

mai 26, 2022

Récente intervenante au Pavillon africain lors du Festival du livre de Paris au Palais de l’Éphémère, Osvalde Lewat est consacrée au « Salon du livre en ville autre lieu Genève » pour son premier roman « Les Aquatiques », paru aux Éditions les Escales, en août de l’année dernière.

Salon du livre de Genève 2022, remise du Prix Ahmadou Kourouma à Osvalde Lewat

Remise du Prix Ahmadou-Kourouma à Osvalde Lewat au Salon du livre de Genève 2022

Après la résonnance de la truculente histoire africaine de Blaise Ndala dans son roman « Dans le ventre du Congo », la documentaliste, photographe et réalisatrice native du Cameroun, Osvalde Lewat, se distingue avec un premier roman où elle met en avant une prise de conscience œuvrant pour la liberté.

Elle entre en littérature avec cette œuvre d’une vivacité remarquable, radioscopie de la société camerounaise vue du côté de l’élite et de la grande bourgeoisie. Et ce, à travers les destins croisés de Katmé, épouse bridée d’un homme politique dévoré par l’ambition, et de Samy, le presque frère de l’héroïne, artiste engagé contre le pouvoir en place et homosexuel.

Comment cette femme parviendra-t-elle à se libérer du joug marital, à l’heure où Samy se voit dénoncé et jeté en prison pour son orientation sexuelle, puis livré à la violence des Aquatiques, ces habitants d’un quartier déshérité qu’il a photographiés ?

Tout commence par une scène d’enterrement abracadabrante, celui de la mère de Katmé. Vingt ans après, sa tombe gêne un projet d’autoroute. Qu’à cela ne tienne, son gendre en profite pour créer un événement public en sa faveur… L’auteur procède ainsi, par des situations révélatrices décrites avec humour et acuité.

Fresque sociale, aux personnages et aux dialogues convaincants, ce roman éclaire, par les questionnements d’une Katmé refusant peu à peu de vivre « au rabais de soi-même », ces sociétés africaines où le mariage « c’est entre tradition et modernité » et où la liberté, quelle qu’elle soit, se traduit par la résignation à vivre sans elle ou à en payer le prix.

« Les Aquatiques » est un roman d’apprentissage d’une femme africaine au XXe siècle, entre ombre et lumière.

«  Je n’étais jamais retournée sur la tombe de Madeleine. N’y avais jamais apporté son repas préféré, de l’huile de palme, du sel ou une cruche de vin de raphia. Madeleine, pour autant que je m’en souvienne, préférait le vin rouge. Mais enfin, le vin de raphia, c’est ce que l’on déposait sur la tombe des morts dans le Haut-Fènn « , peut-on lire.

Osvalde Lewat est née le 17 septembre 1979 à Garoua, au Cameroun. En parallèle de ses occupations, elle encourage les jeunes à développer leur vocation artistique et les rapproche également des métiers du septième art et de ceux de l’écriture.

EAN : 9782365696760

304 pages

Prix : 20,00 €

Avec Adiac-Congo par Marie Alfred Ngoma