Posts Tagged ‘prochaines élections’

Des milliers d’Israéliennes manifestent pour un accord de paix

mars 4, 2015

Plusieurs milliers d’Israéliennes, juives et arabes, se sont rassemblées mercredi devant la Knesset (parlement), selon l’AFP. Elles ont exigé que le gouvernement issu des élections du 17 mars se fixe comme priorité un accord de paix avec les Palestiniens.

Malgré la pluie intermittente, les membres du mouvement « Women Wage Peace » (« Les femmes font la paix »), créé après la guerre de l’été 2014 à Gaza, se sont regroupées à quelques centaines de mètres du parlement à Jérusalem, pour écouter des discours « alternatifs » à celui prononcé la veille par le Premier ministre Benyamin Netanyahou devant le Congrès américain sur l’Iran.

« Nous votons pour un accord de paix » et « Nous choisissons la vie », proclamaient des pancartes brandies par des manifestantes. « A deux semaines des élections, nous n’avons encore entendu aucun discours sur la situation relative au conflit israélo-palestinien, aucun des candidats n’a donné de réponse claire sur le sujet », a lancé une des oratrices, Irit Keinan.

Organisation indépendante
« Cela suffit, nous avons assez souffert des guerres. Il y a parmi nous des jeunes femmes, des mères, des grand-mères, des femmes qui élèvent des enfants qui seront la prochaine génération de soldats qui devront faire la guerre et nous disons: assez! », a-t-elle ajouté sous les applaudissements.

L’organisation, qui se veut indépendante des partis politiques, compte 7000 adhérentes, juives et arabes, selon ses dirigeantes.

Même si « Women Wage Peace » n’a donné aucune consigne de vote pour les prochaines élections, le gouvernement sortant de Benyamin Netanyahou, qui brigue un quatrième mandat, est plus particulièrement visé. La campagne pour les législatives a jusqu’ici été terne et sans débat de fond.

Lors de la guerre dans la bande de Gaza, plus de 2200 Palestiniens ont été tués, en majorité des civils, ainsi que 73 Israéliens, pour la plupart des soldats.

Romandie.com

Boko Haram menace les élections au Nigeria et poursuit ses attaques

février 18, 2015

Boko Haram a promis d’empêcher l’organisation des prochaines élections au Nigeria, prévues en mars et avril. Le groupe islamiste a joint les actes à la parole en multipliant les attaques meurtrières dans le nord-est du pays, même si les armées nigériane et tchadienne auraient tué plus de 400 combattants de la secte mardi et mercredi.

Le chef du groupe islamiste armé, Abubakar Shekau, dans une vidéo diffusée mardi soir, a juré de faire échouer le processus électoral en cours, notamment l’élection présidentielle couplée à des législatives et des sénatoriales le 28 mars.

Le leader a également revendiqué l’attaque de Gombe (nord-est), capitale de l’État du même nom. Selon ses habitants, la ville a été envahie pendant plusieurs heures le 14 février par plusieurs centaines d’islamistes sans rencontrer de réelle résistance militaire. Les assaillants y avaient distribué des tracts mettant en garde contre toute participation aux élections et promettant de cibler les bureaux de vote.

Quelques heures après ces menaces, le chef de la Commission électorale nationale indépendante (INEC), Attahiru Jega, s’est expliqué devant le parlement sur le report des élections des élections présidentielle et parlementaires prévues dans un premier temps le 14 février.

Un nouveau report serait inconstitutionnel, a affirmé M. Jega. « Je ne vois pas comment quiconque pourrait envisager une prolongation au-delà de ces six semaines parce qu’il n’y a pas de motifs constitutionnels qui le permettent », a détaillé le chef de l’INEC.

Nouveaux attentats mardi
Mercredi, l’armée a affirmé avoir tué plus de 300 combattants de Boko Haram et en avoir capturé une poignée lors d’opérations qui lui ont permis de reprendre lundi la ville-garnison de Monguno, dans l’État de Borno, tombée aux mains du groupe islamiste le 25 janvier, ce qui n’était confirmé par aucune source indépendante.

Mardi, de nouveaux attentats suicides ont frappé le nord-est du Nigeria, faisant près de 40 tués et plusieurs dizaines de blessés. Yamarkumi, près de Biu (Etat de Borno), a recensé 36 tués, Potiskum, capitale économique de l’État de Yobe, a totalisé deux tués.

Romandie.com