Posts Tagged ‘Progression’

Coronavirus: la contamination progresse à la Réunion par importation de cas

juillet 17, 2020

 

Selon l’Agence régionale de santé, 434 cas sur les 612 recensé sur l’île depuis le 11 mars sont importés.

Le taux de reproduction du coronavirus à la Réunion a augmenté depuis le 16 juillet, mais en raison surtout de l’arrivée sur l’île de malades ayant contracté le Covid-19 ailleurs, et non par une hausse de sa circulation, selon les autorités sanitaires.

L’indice de mesure du nombre de personnes contaminées par un malade, le R0, atteint 2,26, ce qui signifie qu’une personne contaminée en contamine plus de deux autres, selon la carte du ministère de la Santé. Il est de 1,18 en France métropolitaine.

L’Agence régionale de santé de l’Océan indien (ARS) a relativisé vendredi ce taux de reproduction. «Il ne peut pas se calculer comme celui de la métropole» parce qu’«on est sur une situation d’importation, et non pas de circulation», a expliqué sur la chaîne télévisée Réunion 1ere François Chieze, directeur de la veille et de la sécurité sanitaire à l’ARS. «On ne peut pas considérer qu’on est dans une situation d’inquiétude par rapport à une situation virale en augmentation», a-t-il ajouté.

434 cas importés sur 612

Sur 612 cas recensés depuis le 11 mars, «434 sont des cas importés et concernent donc des personnes ayant contracté la maladie en dehors du territoire», a souligné l’ARS. Soixante-dix-huit sont des cas autochtones secondaires «c’est-à-dire des personnes ayant un lien direct avec des cas importés», et 100 des cas «autochtones concernant des personnes ayant un lien indirect ou n’ayant aucun lien avec un cas importé», a détaillé l’Agence.

La Réunion reste dans le vert en ce qui concerne le taux d’occupation des lits en réanimation, le taux d’incidence (tests positifs pour 100.000 habitants) et le taux de positivité des tests. Vendredi matin, 18 personnes étaient toujours hospitalisées. Seize de ces malades sont des évacués sanitaires arrivant de Mayotte. Les 4 malades placés en réanimation arrivent aussi de cette île.

Les trois personnes décédées dans l’île des suites de la Covid-19 étaient également des évacués sanitaires de Mayotte. Dans un courrier adressé lundi au gouvernement et aux autorités sanitaires, la Communauté des professionnels de santé de l’île s’était «alarmée» de «l’augmentation significative du nombre de cas de patients Covid-19, dont des cas importés mais aussi des cas autochtones».

Au cours des dernières 48 heures, huit cas autochtones ont été recensés dont sept contaminés par un proche ayant contracté la maladie en dehors du territoire. À partir de samedi, avant de prendre l’avion pour La Réunion il faudra justifier d’un test Covid-19 négatif réalisé dans les 72h avant l’embarquement.

Par Le Figaro avec AFP

L’armée syrienne progresse au sud d’Alep mais peine près de Homs

octobre 17, 2015

L’armée syrienne, soutenue par ses alliés russes et iraniens, a progressé samedi dans son offensive face aux rebelles et aux djihadistes de l’Etat islamique dans la région d’Alep. Elle rencontre en revanche une forte résistance dans le centre.

Dans la province centrale de Homs, l’armée fait notamment face à une résistance farouche des rebelles autour de Talbissé, sur l’autoroute internationale. l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) indique que « L’aviation russe a mené plusieurs raids sur Talbissé et le nord de la province tandis que de violents combats avaient lieu aux alentours de cette localité », située à 10 km au nord de Homs.

L’OSDH indique qu’au moins 72 personnes, dont 31 femmes et enfants, ont été tuées au cours des dernières 48 heures dans l’offensive à Homs.

Progression
Dans la région d’Alep en revanche, la tentative de reconquête de territoires situés dans le nord du pays a progressé. Elle fait partie d’une stratégie d’ensemble des forces soutenant Bachar al Assad avec l’appui aérien de la Russie.

Selon l’OSDH, les forces coalisées de l’armée ont pris en 24 heures cinq villages et des collines. Elles se trouvent aux portes de la localité clé d’Al-Hader. « La prise de cette localité, à 25 km au sud de la ville d’Alep (chef-lieu de la province éponyme), permettrait de sécuriser une ligne d’approvisionnement de l’armée entre la province d’Alep et celle de Hama », plus au sud, a expliqué à l’AFP son directeur, Rami Abdel Rahmane.

Capitale économique et industrielle
L’offensive s’est pour l’instant concentrée sur les environs d’Alep, ville de deux millions d’habitants et capitale économique et industrielle de la Syrie. L’OSDH précise que l’armée et ses alliés ont repris trois villages après de violents combats et que 17 combattants et huit soldats ou miliciens ont été tués.

La province d’Alep est quasi entièrement aux mains du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, et de ses alliés islamistes, ou des djihadistes du groupe Etat islamique (EI). Le régime ne contrôle qu’une route lui permettant d’approvisionner les quartiers de la ville d’Alep sous son contrôle.

Les forces pro-Assad tentent également de progresser à l’est de l’agglomération en direction de l’aéroport militaire de Koueires assiégé par des djihadistes de l’EI et d’autres insurgés.

La chaîne de télévision Al Manar, appartenant au Hezbollah, a annoncé que les forces syriennes avaient repris le village d’Houaïdja en direction de Koueires. D’intenses combats se poursuivent dans plusieurs autres localités.

La Russie ne vise pas à protéger Assad
A Moscou, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a déclaré que l’opération militaire conduite par la Russie en Syrie ne visait pas à maintenir au pouvoir Bachar al Assad. Son but est de vaincre l’Etat islamique.

« Peu importe qui sera à la tête (du pays). Nous ne voulons pas que l’EI dirige la Syrie, n’est-ce pas ? Cela doit être un gouvernement civilisé et légitime », a dit Medvedev sur la chaîne de télévision Rossiya.

Interrogé pour savoir si la Syrie devait être dirigée par Assad, le chef du gouvernement russe a répondu: « Non, absolument pas. Il appartient au peuple syrien de décider qui devrait être à la tête de la Syrie. Pour l’instant, nous estimons que Assad est le président légitime ».

Romandie.com