Posts Tagged ‘Promotrice’

Disparition: décès de Monique Blin, promotrice de l’œuvre théâtrale de Sony Labou Tansi

janvier 26, 2022

Monique Blin, ex-directrice et cofondatrice du Festival des francophonies en Limousin, amie du Congo, est décédée le 25 janvier, à Paris, des suites d’une longue maladie.

Monique Blin

Photo : Monique Blin

Avec le départ de Monique Blin, le milieu du théâtre congolais perd une activiste ayant fortement contribué à la promotion de l’œuvre de l’écrivain Sony Labou Tansi.

La triste nouvelle de son décès a été rendue publique par le court post de sa fille Véronique Saavedra lui rendant hommage, rédigé en ces termes : « Ma mère, Monique Blin, s’en est allée cette nuit vers d’autres rivages, d’autres découvertes…. Je partageais avec elle cette même passion du théâtre, des différentes formes théâtrales, de la découverte d’écritures nouvelles… Et voilà, c’est fini… Merci de vous souvenir d’elle, de penser à elle… ».

Pour le théâtre congolais, les souvenirs demeurent mémorables. Ils remontent, entre autres, à partir de 1984, année où Monique Blin était devenue directrice du Festival des francophonies de Limoges jusqu’en 1999.

Durant cette période, elle orienta ce Festival à la fois vers le théâtre, la danse et la musique. Elle le dota d’une Maison des auteurs, un lieu de résidence d’écriture pour des auteurs dramatiques francophones. Ce fut l’occasion de permettre à de nombreux metteurs en scène réputés de présenter leurs œuvres pour la première fois en France. Parmi eux, l’écrivain Sony Labou Tansi avec Rocado Zulu Théâtre.

Devenue amie du Congo, en 2015, avec son association « Ecritures en partage » créée à son initiative, elle avait organisé une lecture-spectacle à la Librairie Galerie Congo Paris, septième arrondissement, pour rendre hommage à Sony Labou Tansi, disparu vingt ans auparavant.

Lors de l’échange qui avait suivi la lecture, Monique Blin avait parlé de sa rencontre avec l’écrivain congolais, à Brazzaville, évoquant sa personnalité frappante et expliquant comment, par la suite, il fut invité plusieurs fois au Festival des francophonies de Limoges.

Considérée comme faisant partie des spécialistes européens des dramaturgies francophones au Canada et en Afrique, de Limoges en France, et longtemps après sa « retraite » toute relative, Monique Blin aura permis à plusieurs artistes de mettre les pieds à l’étrier. Elle les a accompagnés et  soutenus dans leur envie d’écrire, d’affiner leurs mises en scène, ou les inciter à se confronter aux techniques théâtrales au point de s’en emparer eux-mêmes.

La famille informe que la cérémonie religieuse pour ses obsèques aura lieu le 31 janvier à 10h30, en l’église Sainte-Rosalie, au 50, boulevard Auguste-Blanqui à Paris XIIIe. Elle sera ensuite inhumée dans le caveau familial.

Avec Adiac-Congo par Marie Alfred Ngoma