Posts Tagged ‘prudence’

Sortie épisodique des corneilles

décembre 20, 2019

 

Après une chute abondante de neige

Les corneilles prudentes aux belles toges

Après une météo clémente et rassurante

Sortent en quête d’une provision gratifiante

 

Sur le bord de la route saupoudrée de sel

Un couple de corvidés racle de leur bec le sol

Pour assouvir leur soif de la maigre saison

Où les poubelles sont fermées à tort ou à raison

 

Promenant mon regard sur les fils noirs

Dans le but aimable de leur redonner espoir

Par un petit morceau de mie de pain ramolli

La prudence et la confiance sont amoindries

 

Par la crainte d’un piège tendu à leur endroit

Le couple s’envole le gosier obstrué par le froid

Leur empêchant de croasser dans la fuite ailée

Où mon regard assiste impuissant mon plan raté

 

Bernard NKOUNKOU

 

Canada: Une heure de pointe difficile à prévoir mardi dans la région de Québec

novembre 12, 2019
© Daniel Coulombe
 

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) prévoit que l’heure de pointe sera difficile mardi matin à Québec.

Une première importante bordée de neige est attendue dès lundi soir sur la Capitale-Nationale, les prévisions indiquent une accumulation de 20 cm de neige. Les vents soutenus et la poudrerie pourraient compliquer les déplacements dès le lever du soleil.

Le MTQ recommande aux usagers de la route d’adapter leur conduite, quitte à faire sonner leur réveille-matin plus tôt et quitter la maison avant l’heure habituelle.

Le ministère demande également aux automobilistes de maintenir une distance sécuritaire entre les véhicules, d’éviter les distractions au volant et de veiller à demeurer visibles pour les véhicules d’entretien hivernal.

Les automobilistes ont l’obligation de déneiger complètement leur véhicule, des vitres à la plaque d’immatriculation, en passant par les rétroviseurs, le toit, le capot et les phares, rappelle le MTQ.

De la machinerie employée au déneigement des rues de la ville de Québec.

© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation De la machinerie employée au déneigement des rues de la ville de Québec.
Si les pneus d’hiver sont obligatoires dès le 1er décembre, une porte-parole au MTQ, Émilie Lord, affirme qu’il appartient aux conducteurs de devancer cette date si nécessaire.

Si quelqu’un demain matin n’a pas ses pneus d’hiver, avant de prendre la route, il peut peut-être faire du télétravail ou encore utiliser le transport en commun. – Émilie Lord

Le MTQ assure suivre les prévisions météorologiques d’heure en heure. Dès les premiers flocons, les équipes seront déployées sur tout le réseau.

Dans la région de la Capitale-Nationale, on a plus de 1700 kilomètres de route à entretenir et environ 120 camions sont disponibles. On épand 90 000 tonnes de sels et 110 000 tonnes d’abrasifs chaque année, détaille la porte-parole.

Dès les premiers flocons, les équipes du MTQ seront déployées sur tout le réseau.

© Fournis par Canadian Broadcasting Corporation Dès les premiers flocons, les équipes du MTQ seront déployées sur tout le réseau.
 

La Ville de Québec se dit également prête à affronter cette première bordée de neige de la saison.

Jusqu’à 1300 véhicules d’entretien peuvent être déployés par la municipalité sur le territoire, mardi, mobilisant 1700 travailleurs au besoin. Un budget annuel de 50 millions de dollars est par ailleurs prévu pour cet hiver.

On est lié sous contrat avec les entrepreneurs du 1er novembre au 30 avril. La machine a été testée, les réparations sont faites, les employés sont formés. – Wendy Whittom, porte-parole de la Ville de Québec

Les automobilistes peuvent planifier leurs déplacements sur les routes de la province à l’aide de l’application Québec 511.

Des établissements scolaires pourraient également devoir fermer leurs portes mardi. Radio-Canada diffuse, lors de tempêtes hivernales, les informations qui lui sont communiquées par les établissements scolaires.

Par Hadi Hassin avec les informations de Pascale Lacombe

RDC : la présidente de l’Assemblée appelle à une « politique budgétaire prudente »

septembre 17, 2019

Jeanine Mabunda, en octobre 2016, lorsqu’elle était conseillère spéciale de Joseph Kabila sur la lutte contre les violences faîtes aux femmes. © Photo/MONUSCO Michael Ali.

 

La présidente de l’Assemblée nationale a invité lundi le gouvernement de coalition en République démocratique du Congo à la prudence budgétaire, sur fond de baisse du cours des matières premières, à l’ouverture de la session parlementaire.

La présidente de l’Assemblée, Jeanine Mabunda, a mis en garde contre « des déficits susceptibles de perturber les équilibres macro-économique encore fragiles ». La session de septembre « sera consacrée à l’examen et au vote du projet de loi de finances de l’exercice 2020 », a-t-elle rappelé, invitant le gouvernement à déposer rapidement ce texte au bureau de l’Assemblée nationale.

Le budget doit entre autres tenir compte de la grande promesse du président Félix Tshisekedi : la gratuité de l’enseignement primaire public. Le chef de l’État a promis la semaine dernière que la part de l’éducation passerait de 8 à 20% du budget en 2020.

La promesse de la gratuité est évalué à 2,6 milliards de dollars. Le budget 2019 est de cinq milliards de dollars pour 80 millions d’habitants. Entre 2018 et 2019, la croissance du PIB devrait ralentir de 5,8 à 4,3%, « dans un contexte d’affaiblissement des prix du cobalt », avait indiqué début septembre le Fonds monétaire international (FMI). « À moyen terme, la croissance globale avoisinerait 4% », ajoute le FMI.

L’enjeu sécuritaire

Outre l’éducation, la présidente de l’Assemblée espère que le budget 2020 tiendra compte « des exigences liées à la relance de l’agriculture, à la lutte contre le chômage des jeunes et à la lutte contre les groupes armés dans l’est du pays ». La Monusco a par ailleurs annoncé lundi un renforcement de leur présence militaire dans le Sud-Kivu.

Ouverte lundi dans les deux chambres, la session parlementaire sera clôturée le 15 décembre. L’Assemblée doit aussi examiner le rapport de la Commission électorale (Céni) sur le processus électoral de fin 2018 .

Par Jeuneafrique.com avec AFP

Sommet Trump/Kim: Paris reste « prudent » sur les résultats attendus

juin 11, 2018

Paris – Paris reste « prudent » quant à l’issue du sommet entre Donald Trump et Kim Jong Un sur la dénucléarisation de la Corée du Nord, ont déclaré lundi les ministre français des Armées et des Affaires étrangères.

« Il est évidemment très positif que cette réunion puisse se tenir (…) mais en même temps je crois qu’il faut être prudent », a commenté devant la presse la ministre des Armées Florence Parly, en marge de l’ouverture du salon international de défense et sécurité Eurosatory, près de Paris.

Elle a appelé à « attendre de façon très pragmatique les résultats de cette réunion » historique mardi à Singapour entre le président américain et son homologue nord-coréen, « sans aucune naïveté et sans penser que les choses peuvent du jour au lendemain se résoudre de façon magique ».

« C’est un processus qui démarre et nous en évaluerons pas à pas les progrès », a-t-elle conclu.

Le tête-à-tête entre les deux hommes, inimaginable il y a quelques mois lorsqu’ils étaient engagés dans une surenchère verbale faisant craindre le pire, est prévu mardi matin dans un hôtel de luxe de la cité-Etat asiatique.

Donald Trump est le premier président américain en exercice à négocier en direct avec un héritier de la dynastie des Kim.

En déplacement à Stockholm, le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian s’est lui aussi montré réservé.

« S’ils arrivent à une dénucléarisation de la péninsule coréenne qui soit durable et irréversible, je serai le premier à applaudir (…) parce que tout ce qui touche à la non-prolifération est bon pour la sécurité du monde », a-t-il dit à l’issue d’un entretien avec son homologue suédoise Margot Wallström.

« Mais il faut être vigilant, il y a eu des précédents, d’enthousiasme d’abord, de régression ensuite, d’où la nécessité que cet accord de dénucléarisation soit pérenne et que les conditions de sa mise en œuvre soient bien identifiées », a-t-il ajouté.

Washington réclame une dénucléarisation « complète, vérifiable et irréversible » de la Corée du Nord. Pyongyang s’est déclaré favorable à une dénucléarisation de la péninsule, mais cette formule très vague laisse la place à d’innombrables interprétations.

Romandie.com avec(©AFP / 11 juin 2018 14h37)                                                        

Jérusalem: le pape renouvelle son appel à la « sagesse »

décembre 10, 2017

Le pape François, le 10 décembre 2017 au Vatican / © AFP / Andreas SOLARO

Le pape François a renouvelé dimanche, dans un communiqué, son appel à la « sagesse » et à la « prudence de tous » après la décision controversée des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël.

« Le Saint Père renouvelle son appel à la sagesse et la prudence de tous et forme de ferventes prières afin que les responsables des nations, dans ce moment particulièrement grave, s’engagent à prévenir une nouvelle spirale de violence », a précisé ce communiqué du Vatican.

Le pape François avait déjà manifesté sa préoccupation en appelant mercredi au « respect du statu quo » en conformité avec les résolutions des Nations unies.

Le Vatican indique dimanche suivre avec « grande attention » la situation au Moyen-Orient, et en particulier à Jérusalem, « ville sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans du monde entier ».

Jorge Bergoglio demande également que les responsables internationaux « répondent avec des actes et des paroles aux désirs de paix, de justice et de sécurité des populations de ces terres martyrisées ».

Et avant l’ouverture de réunions convoquées par la Ligue arabe et l’Organisation pour la coopération islamique, le Vatican « rappelle sa position bien connue en ce qui concerne le caractère unique de la Ville Sainte (Jérusalem) et la nécessité absolue de respecter le statu quo, en conformité avec les décisions de la communauté internationale ».

Le Saint-Siège rappelle également que « seule une solution négociée entre Israéliens et Palestiniens peut apporter une paix stable et durable et garantir une co-existence pacifique entre deux Etats à l’intérieur de frontières reconnues internationalement ».

La décision unilatérale mercredi de M. Trump de déclarer Jérusalem capitale d’Israël a provoqué des condamnations internationales. Des heurts ont eu lieu samedi dans les Territoires palestiniens pour le troisième jour consécutif.

Le pape François a fait part à cet égard de sa « douleur » après ces affrontements.

Romandie.com avec(©AFP / 10 décembre 2017 15h02)                

Catalogne: des pays européens appellent leurs ressortissants à la prudence

septembre 29, 2017

Berlin – Des pays européens ont appelé vendredi leurs ressortissants à la prudence avant la tenue dimanche d’un référendum interdit sur l’indépendance de cette région d’Espagne.

Le ministère allemand des Affaires étrangères a modifié sur son site internet ses recommandations pour les voyageurs et conseille aux Allemands se trouvant en Catalogne « de suivre les médias locaux, d’éviter les grands rassemblements (…) et de suivre à la lettre les recommandations des forces de l’ordre ».

« Une escalade ne peut pas être exclue », insiste le ministère.

« Evitez les manifestations. Soyez vigilants », a prévenu de son côté le ministère néerlandais. Mêmes mises en garde en provenance de Londres.

La veille, le ministère des Affaires étrangères français avait déjà recommandé de « rester à l’écart d’éventuels mouvements de foule ».

L’Espagne vit depuis le début du mois de septembre l’une de ses pires crises depuis presque 40 ans.

Le 6 septembre, le Parlement catalan a voté une loi pour organiser un référendum sur l’indépendance malgré son interdiction par la Cour constitutionnelle.

Le gouvernement du conservateur Mariano Rajoy et la justice sont décidés à empêcher le vote quitte à faire bloquer l’accès aux bureaux par les forces de l’ordre.

La Cour d’appel de Catalogne, emboîtant le pas au parquet, a ordonné mercredi à la police régionale, à la police nationale et à la Garde civile de faire fermer les bureaux de vote qui seraient utilisés pour ce référendum, interdit par la Cour constitutionnelle.

De leur côté, des militants séparatistes s’apprêtaient à occuper certains bureaux pour éviter leur mise sous scellés.

Romandie.com avec(©AFP / 29 septembre 2017 18h09)                                            

Retour de Sarkozy, redouté par son épouse, espéré par Buisson

juin 9, 2013

L’ancienne première dame de France estime que son époux ne reviendra «absolument pas» en politique, tandis que l’un de ses plus proches conseillers en 2012 le présente comme «l’unique recours» de la droite en 2017.

Les proches de Nicolas Sarkozy continuent d’entretenir publiquement le mystère sur son éventuel retour en politique. À quelques heures d’intervalle, son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, et l’un de ses plus proches conseillers durant la campagne présidentielle de 2012, Patrick Buisson, ont tour à tour soufflé le chaud et le froid sur les intentions de l’ex-président de la République.

Pour l’ancienne Première dame, c’est entendu: Nicolas Sarkozy «ne reviendra pas». «Absolument pas», affirme-t-elle même au quotidien espagnol El Pais , dans un long entretien accordé à l’occasion de la sortie de son nouvel album. Selon elle, ce choix est préférable «pour des questions de santé et de sérénité, et non pas citoyennes». Mais à l’image d’une interview donnée en octobre dernier au magazine Elle , Carla Bruni-Sarkozy fait montre d’une certaine prudence. «Vous ne pouvez jamais être sûrs de rien dans la vie, [mais] pour l’instant, ce n’est pas du tout à l’ordre du jour», assure-t-elle.

Les propos de Patrick Buisson sont nettement plus résolus. La candidature de Nicolas Sarkozy «s’imposera naturellement comme l’unique recours», tranche son ancien conseiller dans un entretien publié par Le Monde samedi. «Aujourd’hui, il n’y a en France qu’un homme d’État, c’est Nicolas Sarkozy. Face à la dynamique du Front national, toute autre candidature que la sienne exposerait la droite au risque d’une élimination au premier tour», affirme Patrick Buisson. «Il est le seul en capacité de rassembler», ajoute celui qui est présenté comme l’inspirateur de la «droitisation» des thématiques de l’UMP.

Se soumettre à la primaire

Les déclarations de Patrick Buisson interviennent trois jours après que François Fillon, sur France 2, s’est dit prêt à une «confrontation ouverte» avec Nicolas Sarkozy. Dans cette hypothèse, «il y aura un débat et les Français trancheront», a ajouté l’ancien premier ministre, qui a évoqué des divergences de vues avec l’ancien président, et égratigné au passage «la ligne politique d’une droite dure qu’incarne M. Buisson, que je connais assez mal et qui n’est pas élu». «Nicolas Sarkozy a toujours aimé la compétition. Il y aura une confrontation d’idées, une confrontation ouverte», a dit François Fillon.

De son côté, le président de l’UMP Jean-François Copé a déclaré que Nicolas Sarkozy devrait se soumettre à la primaire s’il décidait de briguer un nouveau mandat en 2017.

Lefigaro.fr