Posts Tagged ‘puits’

Inde: un enfant bloqué dans un puits depuis quatre jours

juin 10, 2019

 

Les secouristes indiens tentaient ce lundi d’atteindre un garçon de deux ans piégé depuis près de quatre jours dans un étroit puits désaffecté dans l’État du Pendjab (nord).

Fatehvir Singh est tombé jeudi dans le puits de 33 mètres de profondeur et 23 centimètres de diamètre alors qu’il jouait dans les champs à proximité de son domicile dans le district de Sangrur, a indiqué à l’AFP Vijay Inder Singla, un élu de l’assemblée législative locale. «Le puits était couvert par un sac de sable mais il semble que le garçon ait marché dessus, ait glissé et soit tombé à l’intérieur», a-t-il dit.

Une ambulance aérienne était à disposition et des pelleteuses et grues s’affairaient sur le site, a indiqué le responsable politique. Les secouristes essayent d’insérer un tuyau d’environ un mètre de diamètre parallèlement au puits pour atteindre la profondeur où l’enfant se trouverait. Les autorités n’ont donné aucune indication sur sa condition.

Un conduit d’oxygène a été glissé dans le puits, ainsi qu’une caméra. «Nous avons bon espoir que dans quelques heures nous serons en mesure de repérer l’enfant», a déclaré Vijay Inder Singla.

Par Le Figaro.fr

La nuit de la tentation

mai 10, 2013

 

Il est minuit

J’entends un bruit

Qui étrangle le silence

Le déchire et le froisse

Avec ses mains de nuit

Longues comme un puits

Par-ici un pas effrayant s’écrase

Par-là une chute invisible se brise

Vorace le bruit gagne les murs

S’enfle, grince puis murmure

La peur se révolte et prend du labeur

Vigilants sont les yeux dans la terreur

L’âme veille, s’active et s’intensifie

Quand le corps intrépide affronte le défi

La longue dent de la nuit se rétrécit

Elle se referme entre ses lèvres lippues

Puis disparaît sur son visage de zébu

Soudain sa bouche de mangeur d’âmes

Fuit devant la puissance des armes

Déployées et étalées par la sainte flamme

La prière mental et du cœur triomphe

Pour redonner confiance à l’homme

Qui retrouve enfin sa belle étoffe

Le démon met ses jambes à son cou

Le voilà qui s’enfuit de son mauvais coup

Vaincu par le rosaire du mois de Marie

Comme un bel encens qui brûle sans bruit.

 

Bernard NKOUNKOU