Posts Tagged ‘Qualification’

Mondial féminin de handball : les Bleues se qualifient pour les demi-finales

décembre 15, 2021

Les handballeuses françaises se sont imposées face à la Suède, 31 à 26, mercredi. Elles se sont ainsi hissées dans le dernier carré du Mondial-2021.

En s'imposant devant la Suede 31 a 26 mercredi 15 decembre, les handballeuses francaises se sont hissees dans le dernier carre du Mondial-2021.
En s’imposant devant la Suède 31 à 26 mercredi 15 décembre, les handballeuses françaises se sont hissées dans le dernier carré du Mondial-2021.© PAU BARRENA / AFP

Les Bleues en demie-finales ! En s’imposant devant la Suède 31 à 26 mercredi 15 décembre, au soir à Granollers (Espagne), les handballeuses françaises se sont hissées dans le dernier carré du Mondial-2021, où les championnes olympiques de Tokyo affronteront le Danemark en demies, vendredi.

Depuis le début du tournoi, qui intervient à peine quatre mois après les Jeux, les Françaises ont donné l’impression de monter en puissance, notamment leur dernière prestation contre la Russie lors de l’ultime match du tour principal, avec une base arrière extrêmement performante au tir. Mercredi face à la Suède, les Françaises étaient prévenues que ce serait un match compliqué et indécis jusqu’au bout. « Il va falloir un mental d’acier et se préparer à vivre peut-être un money-time chaud dans un match à élimination », avait d’ailleurs prédit le sélectionneur Olivier Krumbholz à la veille du quart de finale.

Le rouleau compresseur tricolore s’est mis en route

Après un début de match compliqué en attaque, les Bleues ont progressivement trouvé l’ouverture dans la défense suédoise, notamment grâce à leurs gauchères Alicia Toublanc (aile), Océane Sercien Ugolin et Laura Flippes (base arrière). En défense, elles ont eu du mal pendant une mi-temps à museler la gauchère de Nantes Nathalie Hagman, intenable depuis le début du Mondial. Mais l’entrée en jeu de Cléopatre Darleux dans les buts a fait du bien, pour suppléer Laura Glauser.

Au retour des vestiaires, le rouleau compresseur tricolore s’est mis en route, avec une défense imperméable. Sur une interception de Grace Zaadi et une contre-attaque de la capitaine Coralie Lassource, les Françaises ont pris les commandes et ont fermé la boutique derrière. L’exclusion temporaire contre Estelle Nze Minko a motivé les troupes françaises, alors que l’entrée en jeu d’Orlane Kanor a apporté un vrai plus sur le côté gauche de la base arrière.

C’est donc une vraie bonne habitude, prise depuis les Jeux olympiques de Rio en 2016, que les joueuses d’Olivier Krumbholz ont confirmé en Espagne: elles ont atteint pour la septième fois (sur huit possible) les demi-finales, que ce soit aux JO, à l’Euro ou au Mondial. Une régularité nouvelle pour la France, qui s’inscrit parmi les toutes meilleures équipes au monde.

Les Bleues poursuivent le rêve de réaliser un doublé international

Et sur les six premières expériences dans le dernier carré, elles sont toujours rentrées avec une médaille au final. Le seul accroc s’est déroulé pendant le Mondial-2019 au Japon, avec une élimination dès le 1er tour, vite effacé avec l’argent de l’Euro-2020 et l’or des Jeux à Tokyo. Les coéquipières de Coralie Lassource poursuivent le rêve de réaliser un doublé international en l’espace de quatre mois et demi, que seules les Danoises (1996) et les Norvégiennes (2008) sont parvenues à réaliser par le passé (doublé JO-Euro à l’époque).

Pour une place en finale, les Françaises vont aborder la deuxième étape de leur périple scandinave face au Danemark, invaincu depuis le début du tournoi tout comme les Françaises, et qui arrivent sur ce Championnat du monde fraiches puisqu’elles n’ont pas disputé les Jeux à Tokyo. Le dernier affrontement entre Françaises et Danoises en compétition officielle remonte à l’Euro-2020. Les Bleues s’étaient imposées 23 à 20 au premier tour, entrouvrant la porte vers le dernier carré.

Par Le Point avec AFP

Les Diables rouges juniors rentrent au pays après leur qualification à la CAN 2015

septembre 3, 2014

 

CONGO BRAZZAVILLE, (CONGOSITE) – L’équipe nationale des moins de 20 ans a regagné Brazzaville le 2 septembre, après sa qualification à la coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2015 prévue au Sénégal en 2015. Elle a obtenu son ticket au terme d’un match disputée en terre égyptienne contre les Pharaons d’Égypte (1-2).

 

Photo de famille de l'évènement

Photo de famille de l’évènement
 

Un accueil chaleureux a été réservé aux Diables rouges par la population congolaise qui s’était fortement mobilisée à l’aéroport international Maya Maya.

Ces jeunes ont été escortés de Maya- Maya au stade Alphonse Massamba Débat, sous la houlette du ministre des sports et de l’éducation physique, Léon Alfred Opimbat qui était accompagné du président de la Fédération congolaise de football (FECOFOOT), Jean Michel Mbono, dit Sorcier.

Les Diables rouges juniors ont été présentés au public et encouragés par le président de la FECOFOOT.

«Lentement mais sûrement le football congolais retrouve sa place et rentre dans la cour des grands. La qualification des Diables rouges U-20 pour la CAN 2015 en est une illustration patente de la flamboyance du football congolais. Qui eut parié à la qualification de notre équipe après l’annonce des résultats du tirage au sort qui mettait sur notre route les Pharaons d’Égypte, champions en titre. Le Congo a survécu et nous pouvons nous en féliciter», a-t-il dit.

Jean Michel Mbono a exhorté ces jeunes à porter et honorer le maillot des Diables rouges, le mouiller et le défendre comme ils viennent de le faire car, c’est un devoir en vers la nation.

Les Diables rouges des moins de 20 ans se sont qualifiés à l’issue du match disputé le 31 août dernier face à l’Égypte tenant du titre en match retour du dernier tour des éliminatoires de la compétition. Ils ont inscrit au cours de ce match un but sur le terrain de l’adversaire. Lors de la manche aller disputée le 17 août à Pointe-Noire, les Congolais l’avaient emporté sur un score de 2-0 grâce à un doublé de Kader Bidimbou inscrit en seconde période.

 
Congo-site.com

CAN-2012: Maroc et Soudan, les deux derniers qualifiés

octobre 9, 2011

Le Maroc, vainqueur du groupe D, et le Soudan, second meilleur deuxième (derrière la Libye), sont les deux derniers pays qualifiés pour la CAN-2012 en Guinée équatoriale et Gabon (21 janvier-12 février) au terme de la dernière journée de qualification dimanche.

Les 16 pays participants sont donc connus. La Guinée équatoriale et le Gabon sont qualifiés en tant qu’organisateurs. Ont gagné leur ticket sur le terrain: Angola, Botswana, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Ghana, Guinée, Libye, Mali, Niger, Sénégal, Tunisie, Zambie, Soudan et le Maroc d’Eric Gerets.

Prochaine étape: Le tirage au sort prévu le 29 octobre pour connaître le programme de la phase finale.

L’hécatombe est lourde parmi les favoris, désormais éliminés: Le Cameroun de Samuel Eto’o, les « Pharaons » d’Egypte, triple tenants du titre, et les « Super Eagles » du Nigeria. A noter que l’Algérie de Vahid Halilhodzic n’ira pas non plus.

Pour certains, l’élimination ne passe pas. Les « Bafana Bafana » d’Afrique du Sud ne connaissaient pas les règlements, croyant qu’un nul suffisait. Mais leur partage des points final contre la Sierra Leone (0-0) –à l’issue duquel ils ont fait la fête– fut fatal. La Fédération sud-africaine ne se démonte pas et veut faire appel de son élimination, avançant sa lecture tronquée des règlements.

Une ombre plane sur la qualification du Burkina Faso. La Namibie, un de leurs adversaires dans la poule F, a déposé une réserve sur « l?éligibilté du joueur du Burkina Faso Hervé Zengué », défenseur d’origine camerounaise, a indiqué la Confédération africaine de football (CAF), qui a « ouvert une enquête ».

Pour rappel, les premiers de chaque groupe se qualifiaient directement, ainsi que le 2e du groupe K et les deux meilleurs deuxièmes des autres groupes.

Jeuneafrique.com

Montréal : Surprise spectaculaire au Parc Kent de l’élimination de la Côte d’Ivoire par le Maroc

septembre 12, 2011

Le Maroc a obtenu sa qualification en battant la Côte d’Ivoire à la demi-finale du Play-off au Parc Kent au score de 1-0, comptant dans le cadre du championnat de Ligaf2 de Montréal. Les Lions de l’Atlas du Maroc ont fait tomber les défenses des Élephants de Côte d’Ivoire en infligeant un cinglant revers aux favoris du match celle qui occupe la belle deuxième place au classement général alors que son adversaire de la partie a terminé 7e. Un outsider remarquable qui a d’abord écarté sur sa route aux quarts de finale, le Congo-Brazzaville aux tirs aux buts, orientant maintenant sa foudre sur la Côte d’Ivoire. Une véritable descente aux enfers!

Mis à genoux et battu, à plate couture, le dimanche 3 juillet par la Côte d’Ivoire au score de 4-0, le Maroc redressait, petit à petit, sa tête pour affronter, sans complexe, le Congo et la Côte d’Ivoire respectivement 3e et 2e. Deux équipes de grand calibre et de forte prestance.

Le Maroc semblait reposer sa stratégie en conservant et en cachant, à la fois, son énergie et sa technicité, après avoir fait un match nul le dimanche 12 juin contre le Congo : 3-3. Un autre match du 7 août contre toujours la même équipe où elle perdait au score de 3-2, ainsi que contre la Côte d’Ivoire, le 14 août elle s’inclinait par 3-2.

Dès son début, le 25 juin, elle avait perdu contre son challenger de la finale du dimanche, la Renaissance de Trois-Rivières au score de 1-0.

Quelle sera la finalité du match du dimanche 18 septembre au Parc Kent de Montréal à 14h00 ?

Bernard NKOUNKOU

Montréal : La Renaissance de Trois-Rivières qualifiée à la Finale Or de la Ligaf2

septembre 12, 2011

L’équipe de la diversité culturelle, la Renaissance de Trois-Rivières a arraché sa qualification, dimanche 11 septembre, la Finale Or devant le Cameroun au Parc Kent de Montréal. Un match très disputé qui s’est terminé au temps réglementaire au score de parité de 1-1.

Le but d’égalisation de l’équipe adverse a été marqué par Vandam MUNGA, un jeune buteur, recevant une belle passe en or du très déroutant Kelvin MUKENDI, à la deuxième mi-temps alors que le Cameroun chantait déjà sa victoire. Les colosses du Mont Fébé, pays aux ressources énergiques et multiples, se dégonflaient et s’écrasaient comme de l’argile plongée dans les Trois-Rivières du Saint Maurice.

La première phase des tirs aux buts s’est terminée au score de 3-3. Deux buts manqués de chaque côté. Ensuite, venait la deuxième phase plus suicidaire de trois tirs, où la Renaissance a marqué ses trois tirs contre deux pour le Cameroun, la portant sur une marche du piédestal de la finale entre Or et argent fortement attendu le dimanche 18 septembre à 14h00 au Parc Kent de Montréal. Score final: 6-5.

Le gardien camerounais a pleuré quand son ami gardien Carlos ROJAS marquait le but de la victoire, – en dansant – où ses larmes et sa morve ont emprunté parallèlement, le chemin de la rencontre du faciès pour tomber dans l’embouchure de la bouche.

Au regard de ce qui présage à l’horizon du week-end, une coupe descendra à Trois-Rivières par rapport à la performance et l’honorable rang de la Renaissance dans la Ligaf2 de Montréal.

Le Cameroun voulait soldé sa défaite du premier match du dimanche 31 juillet durant lequel elle était ridiculisée par cette formation qu’elle minimisait pour sa bien étrange provenance sans bien la connaître, simple étoffe d’orgueil, prenant par une surprise inattendue deux buts marqués par le jeune mordant et percutant ailier gauche, Vandam MUNGA, qui de son pied fétiche et de sa tête magique réalisait un doublé devant un public camerounais qui venait de taire le bruit d’encouragement pour ses lions indomptables.

Mené 2-0, le Cameroun obtenait un penalty de consolation vers la fin du match. Score final : 2-1.

Désormais, le Cameroun se souviendra pendant longtemps de cette formation qui lui a tenu en échec dans le championnat de la Ligaf2 de Montréal au Parc Kent.

Bernard NKOUNKOU

Foot: la Libye gagne avec un nouveau drapeau et un nouvel hymne

septembre 4, 2011

La nouvelle Libye est entrée de plain pied dans le concert des nations du football africain en battant le Mozambique 1 à 0 en qualifications à la CAN-2012, samedi au Caire, avec un nouvel hymne et un nouveau drapeau, ont constaté les journalistes sur place.

Grâce à un but de Rabi Al-Lafi à la 31e minute, la Libye s’est provisoirement emparée de la tête du groupe C avec 11 points, soit deux de plus que l’ancien leader, la Zambie, qui se déplace aux Comores dimanche.

Cette victoire a été saluée par une explosion de joie à Tripoli.

Lorsque Al-Lafi a marqué l’unique but de la rencontre à la 31e minute, des centaines de Libyens regardant la match sur un écran géant, Place des martyrs, ont laissé libre court à leur joie.

Les combattants armés ont tiré des rafales d’armes automatiques en l’air.

« Regarde Saadi, ça c’est du jeu », ont scandé les téléspectateurs, en référence à l’un des fils du dirigeant en fuite Mouammar Kadhafi, qui était passionné de ballon rond.

A Maputo, la nouvelle Libye s’est aussi fait remarquer aux 10e Jeux africains. Les représentants du pays nouvellement débarrassé de l’emprise de la famille Kadhafi ont quitté le défilé de la cérémonie d’ouverture pour aller saluer les spectateurs avec son nouveau drapeau rouge-bleu-vert avec une étoile et un croissant.

La délégation de Tunisie, le premier pays d’Afrique à avoir renversé un dictateur, a aussi reçu un accueil triomphal.

Jeuneafrique.com