Posts Tagged ‘quetta pakistan’

Séisme d’une magnitude de 7,8 au Pakistan

septembre 24, 2013

QUETTA (Pakistan) – Un puissant séisme d’une magnitude de 7,8 selon les services américains de géophysique a secoué mardi une région peu peuplée du sud-ouest du Pakistan, où les autorités s’attendaient toutefois à de nombreuses victimes.

La secousse a été enregistrée à 16H29 (11H29 GMT) à une quinzaine de kilomètres de profondeur et à une centaine de kilomètres de la ville de Khuzdar, dans la province pakistanaise du Baloutchistan, selon les services météorologiques américains et pakistanais.

L’institut américain de géophysique (USGS) avait initialement estimé sa magnitude à 7,4 mais l’ont rapidement révisée à la hausse.

L’USGS a déclaré une alerte rouge estimant qu’un nombre élevé de victimes était probable et que le désastre allait probablement être étendu.

Par le passé des séismes de ce type ont nécessité des réponses nationales ou internationales, ont souligné les services américains qui pronostiquaient aussi des pertes économiques pour ce pays pauvre de 180 millions d’habitants.

C’était un tremblement de terre puissant. C’est un séisme majeur, nous nous attendons à des répliques, a déclaré à la chaîne GEO le chef des services sismologiques pakistanais Zahid Rafi.

La région touchée est peu peuplée, sans hauts édifices, a-t-il nuancé. Nous nous attendons quand même à des pertes humaines, a indiqué un autre responsable des services sismologiques pakistanais.

Le séisme a été ressenti dans les grandes villes du sud du Pakistan, comme la métropole économique Karachi, où des employés ont couru à l’extérieur de leurs bureaux, selon des journalistes de l’AFP.

Mon poste de travail bougeait, donc de manière impulsive j’ai couru à l’extérieur, a dit à l’AFP Noor Jabeen, 28 ans, employée d’une compagnie d’assurance. Un vent de panique a pris Quetta, capitale de la province pauvre du Baloutchistan, où des habitants récitaient en boucle des versets du Coran, selon un journaliste de l’AFP.

A Ahmedabad, ville du sud de l’Inde, près de la frontière pakistanaise, de nombreuses personnes ont aussi ressenti le séisme et quitté rapidement leurs bureaux.

En avril dernier, un puissant séisme dans l’est iranien avait fait 41 morts, dont 40 dans une petite ville pakistanaise de la province du Baloutchistan, frontalière de l’Iran.

Romandie.com avec (©AFP / 24 septembre 2013 14h46)

Pakistan : 38 morts dans un attentat lors des funérailles d’un policier

août 8, 2013

QUETTA (Pakistan / Baloutchistan) – Un attentat suicide lors des funérailles d’un policier a fait au moins 38 morts et plus d’une cinquantaine de blessés jeudi dans la province pakistanaise instable du Baloutchistan (sud-ouest), ont indiqué des responsables dans un nouveau bilan.

L’explosion a eu lieu dans le commissariat de la capitale provinciale Quetta lors des funérailles d’un haut responsable de la police locale Muhib Ullah, tué plus tôt dans la journée avec ses deux fils et un chauffeur par un homme armé, selon des journalistes sur place.

Il y a eu au moins 38 morts et plus d’une cinquantaine de blessés, a dit à l’AFP Mohammed Tariq, un haut responsable de la police locale, révisant à la hausse un précédent bilan faisant état de 28 morts, incluant aussi des policiers.

Il s’agit d’un attentat suicide, précisé Salim Shahwani, un autre haut responsable de la police locale.

De nombreux journalistes, dont un photographe de l’AFP, couvraient les funérailles du policier Muhib Ullah, et ont indiqué avoir vu des corps inertes joncher le sol après la violente explosion.

La mort de Muhib Ullah avait plus tôt été annoncée à l’AFP par Fayyaz Sumbal, un membre de la direction des opérations tactiques de la police de Quetta. Or, M. Sumbal a été tué dans l’explosion lors des funérailles de son collègue, ont regretté des sources policières.

Cet attentat intervient alors que le Pakistan se prépare à célébrer l’Aïd el-Fitr, fête marquant la fin du mois du Ramadan.

Les rebelles sécessionnistes de l’Armée de libération du Baloutchistan avaient tué mardi 14 personnes, dont des membres des forces de sécurité pakistanaises, après avoir intercepté leurs véhicules à un faux point de contrôle.

La province du Baloutchistan, riche en hydrocarbure et en minéraux, est affectée par des violences ciblant la minorité musulmane chiite, des attaques de combattants talibans et une insurrection locale.

Les rebelles baloutches se sont soulevés en 2004, réclamant l’indépendance de leur région représentant plus de 40% du territoire pakistanais, mais qui demeure sous-développée.

L’attentat contre les forces policières à Quetta pourrait aussi avoir été perpétré par les talibans pakistanais du TTP, ou leurs alliés, en lutte ouverte contre les forces de l’ordre et le gouvernement d’Islamabad. Les attentats suicide sont un des modes opératoires privilégiés des talibans, mais pas des rebelles baloutches.

Romandie.com avec (©AFP / 08 août 2013 14h15)

Pakistan: 11 étudiantes tuées dans un attentat visant leur bus

juin 15, 2013

QUETTA (Pakistan) – Au moins 11 étudiantes ont été tuées samedi dans un attentat à la bombe visant l’autobus d’une université pour femmes dans le sud-ouest du Pakistan, une région où les talibans et autres insurgés islamistes opposés à l’éducation des femmes sont très actifs, a annoncé la police.

La bombe avait été dissimulée dans l’autobus à Quetta, le chef-lieu de la province du Baloutchistan, a déclaré à l’AFP Zubair Mahmood, le chef de la police de la ville, après l’attentat dans lequel environ 20 personnes ont également été blessées.

L’engin a explosé alors que le bus quittait l’université, les personnes tuées sont toutes des étudiantes, a précisé l’officier. Nous enquêtons pour savoir si la bombe était ou non commandée à distance, a-t-il ajouté.

Nombre d’étudiantes parmi les blessés sont dans un état critique, grièvement brûlées dans l’incendie qui a ravagé le bus après l’explosion, selon Fayyaz Sumbal, un autre officier de la police de Quetta.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée mais plus de 6.000 personnes ont péri en six ans dans tout le Pakistan dans une vague d’attentats –suicide pour la plupart– perpétrés par les talibans alliés à Al-Qaïda ou par des groupes liés à ces insurgés islamistes. Ils reprochent à Islamabad son alliance avec les Etats-Unis dans leur guerre contre le terrorisme depuis les attentats du 11 septembre 2001 à New York et Washington.

Romandie.com avec (©AFP / 15 juin 2013 13h22)