Posts Tagged ‘qunu’

Afrique du Sud : Mandela regagne son domicile dans un état toujours critique

septembre 1, 2013

L’ancien président sud-africain Nelson Mandela, 95 ans, est rentré chez lui dimanche, après quasiment trois mois d’hospitalisation. Il recevra à domicile les mêmes soins intensifs qu’à la clinique, son état de santé étant toujours « critique ».

« L’ancien président Nelson Mandela est sorti ce matin de l’hôpital », a dit la présidence sud-africaine. « L’état de santé de Madiba (le nom de clan de l’ancien président, NDLR) reste critique et est parfois instable », a-t-elle néanmoins également ajouté.

Et même si le communiqué des autorités est accompagné « des meilleurs voeux de convalescence » formulés par l’actuel président Jacob Zuma, il est difficile de savoir si ce retour à la maison témoigne d’une réelle amélioration de l’état de Nelson Mandela. Ou de la volonté d’éviter au prix Nobel de la paix de finir sa vie entre les quatres murs anonymes d’une chambre d’hôpital.

Sa maison de Johannesburg, dans l’agréable quartier calme et arboré de Houghton, a été transformée en hôpital, « reconfigurée pour permettre qu’il y reçoive des soins intensifs ».

Plusieurs médecins sur place

« Son équipe de médecins est convaincu qu’il recevra les mêmes soins intensifs dans sa maison d’Houghton qu’à Pretoria », a relevé la présidence.

De plus, le personnel soignant « à son domicile est exactement le même que celui qui s’occupait de lui à l’hôpital », selon le communiqué. Toutefois, « si son état de santé justifie une nouvelle admission à l’hôpital, ce sera fait », ajoute la présidence.

Il n’est pas question pour l’ancien président de se réinstaller à Qunu (sud), son village d’enfance où il souhaitait finir paisiblement ses jours depuis son retrait de la vie publique, mais qui se trouve à 900 kilomètres, loin des meilleurs hôpitaux et praticiens du pays.

Samedi, la présidence avait sèchement démenti des éléments annonçant que le héros de la lutte anti-apartheid avait pu regagner son domicile de Johannesburg, qualifiant alors de « rumeurs » les interrogations sur une sortie d’hôpital.

Romandie.com

Les enfants de Nelson Mandela sont à nouveau enterrés à Qunu

juillet 4, 2013

QUNU (Afrique du Sud) – Les dépouilles de trois enfants de Nelson Mandela, exhumés sur ordre de justice, ont été remises en terre jeudi à Qunu (sud), le village d’enfance du père de la nation sud-africaine, où il veut être enterré, a indiqué la police sud-africaine.

Nous sommes maintenant au cimetière pour enterrer les dépouilles. L’inhumation est en cours en ce moment, a indiqué à l’AFP le lieutenant-colonel Mzukisi Fatyela, le porte-parole de la police provinciale.

L’agence Sapa a indiqué peu après que la cérémonie était finie.

L’aîné de ses petits-fils, Mandla Mandela, avait décidé unilatéralement en 2011 de déplacer les corps de son père, de sa tante et de son oncle vers le village natal de son grand-père Mvezo, dont il est le chef traditionnel.

Il a été contraint mercredi par un tribunal, saisi par quinze membres de la famille, à autoriser le retour des trois dépouilles à Qunu. C’est dans ce village situé à environ 30 km de Mvezo que Mandela disait avoir passé les plus belles années de son enfance, et où il a dit à plusieurs reprises vouloir être enterré.

L’état de santé du prix Nobel de la paix 1993 est décrit depuis plus d’une semaine comme critique, mais stable. Il avait été hospitalisé en urgence le 8 juin après une récidive de l’infection pulmonaire qui le tourmente depuis deux ans et demi.

Romandie.com avec (©AFP / 04 juillet 2013 15h20)

Nelson Mandela est dans un état « grave » mais « stable », selon la présidence sud-africaine

juin 10, 2013

Hospitalisé depuis la nuit du 7 au 8 juin pour une rechute de sa pneumonie, Nelson Mandela est dans un état « grave » et « inchangé », a communiqué, lundi 10 juin, la présidence sud-africaine. Une situation qui ne cesse d’inquiéter les Sud-Africains. C’est en effet tout un pays qui retient son souffle devant le silence des proches de l’ancien président et le peu d’informations sur son état de santé.

« L’état de santé de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, hospitalisé samedi 8 janvier au matin pour une infection pulmonaire, est inchangé », a indiqué lundi la présidence, qui l’avait auparavant qualifié de grave. « L’ancien président est toujours hospitalisé et son état est stable », a-t-elle ajouté dans un très bref communiqué après quarante-huit heures de silence.

Un mutisme qui a accentué l’inquiétude des Sud-Africains, depuis l’annonce de l’hospitalisation de Nelson Mandela, dans la nuit de vendredi à samedi 8 juin, date du dernier bulletin de santé décrivant l’ancien président dans état « préoccupant » après une rechute de sa pneumonie. Le silence des autorités et même – ce qui est beaucoup plus inhabituel – du petit-fils de Madiba, chef du clan Mandla Mandela à Qunu, village natal du héros de la lutte anti-apartheid, inquiètent la population qui retient son souffle et prie pour le rétablissement de son idole.

Mais cette ferveur n’exclut pas un certain fatalisme, beaucoup de Sud-Africains souhaitant que le prix Nobel de la Paix 1993 puisse finir sa vie « dans la dignité ». « Il est temps de le laisser partir », titrait ainsi en une le grand journal Sunday Times au-dessus d’une photo d’archives d’un Mandela souriant et saluant de la main, comme pour un au revoir.

« Que Dieu puisse faire à sa façon »

« Sa famille doit le laisser maintenant, de façon à ce que Dieu puisse faire à sa façon », disait dans le Sunday Time Andrew Mlangeni, un ami de longue date de Mandela, résumant une opinion assez largement exprimée, sur les réseaux sociaux notamment. « Ils doivent le libérer, spirituellement, et s’en remettre à leur foi en Dieu (…) Nous dirons merci, Dieu, de nous avoir donné cet homme, et nous le laisserons partir », poursuivait-il.

Sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter, les appels à laisser Mandela finir sa vie paisiblement se multipliaient également. « Faut-il prier pour que Tata Madiba aille bien ou pour que Dieu le délivre de ses souffrances? Je crois qu’il est temps que nous le laissions partir », écrivait @_Porchez. « Il est temps pour nous de le laisser s’en aller calmement, paisiblement, avec élégance. Il mérite de partir dans la dignité », ajoutait @Merryl4d.

De son côté, City Press titrait avec l’appel du président Jacob Zuma à prier pour le premier président noir d’Afrique du Sud, tandis que le populaire Sunday Sun lançait en première page : « Mandela se bat pour sa vie ! »

Jeuneafrique.com avec AFP

Nelson Mandela est sorti de l’hôpital

avril 6, 2013
Nelson Mandela va mieux, selon son épouse Graça Machel. Nelson Mandela va mieux, selon son épouse Graça Machel. © AFP

L’ancien président sud-africain, Nelson Mandela, est sorti de l’hôpital samedi, et recevra désormais des soins à domicile, a indiqué la présidence. Il a passé neuf jours à l’hôpital pour soigner une pneumonie chronique. 

« L’amélioration constante et graduelle de son état général » a permis de renvoyer le patient le plus célèbre du monde chez lui, indique ce samedi 6 avril, la présidence sud-africaine. Le président Jacob Zuma a remercié les médecins, ainsi que « tous les Sud-Africains et les amis de l’Afrique du Sud dans le monde pour leur soutien ».

Nelson Mandela, 94 ans, avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 puis en décembre 2012 pour des infections pulmonaires, probablement liées aux séquelles d’une tuberculose contractée pendant son séjour sur l’île-prison de Robben Island, où il avait passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention.

En décembre 2012, alors qu’il vivait retiré dans son village d’enfance de Qunu (Cap oriental), il avait été hospitalisé d’urgence à Pretoria. Il avait alors passé 18 jours à l’hôpital avant d’être autorisé à regagner son domicile de Johannesburg.

Mandela a été de 1994 à 1999 le premier président noir de son pays. Il est complètement retiré de la vie politique depuis le début des années 2000 et, en raison de sa santé déclinante, il n’est plus apparu en public depuis la finale de la Coupe du monde de football, en juillet 2010 à Johannesburg.

Jeuneafrique.com  avec AFP

Afrique du Sud: 11 morts dans le crash d’un avion militaire

décembre 6, 2012

 Afrique du Sud: 11 morts dans le crash d'un avion militaire Afrique du Sud: 11 morts dans le crash d’un avion militaire © AFP

Un Dakota de l’armée de l’air sud-africaine s’est écrasé mercredi soir dans la région montagneuse du Drakensberg (est), faisant 11 morts, dont peut-être l’équipe médicale de l’ex-président Nelson Mandela, selon des médias sud-africains jeudi matin.

Selon l’agence radio EWT, l’équipe médicale de Nelson Mandela rendait une visite de routine au premier président noir d’Afrique du Sud, âgé de 94 ans. Un porte-parole de l’armée contacté par téléphone n’a pas pu confirmer cette information dans l’immédiat.

L’appareil, parti de Pretoria, était attendu à Mthatha, un petit aéroport de la province du Cap Oriental, effectivement le plus proche du village de Qunu, où Nelson Mandela vit depuis son retrait de la vie publique.

« J’ai été informé que la carcasse avait été retrouvée », a déclaré le porte-parole Xolani Mabanga, « mais je donnerai des détails ultérieurement lorsque j’aurai reçu des informations de l’équipe envoyée sur place ».

Des hélicoptères ont été déployés au dessus de cette région montagneuse dès l’annonce de la disparition de l’avion, mais les recherches ont été interrompues à cause du mauvais temps. Des secours terrestres ont été dépêchés sur place.

Jeuneafrique.com avec AFP