Posts Tagged ‘Raffinerie’

Une raffinerie russe dit avoir été attaquée par des drones venant de l’Ukraine

juin 22, 2022
Des pompiers arrosent une usine.

Cette photo diffusée par le service de presse du ministère russe des Services d’urgence montrerait des pompiers en action mercredi sur le site de l’usine de produits pétroliers de Novochakhtinski. Photo : La Presse Canadienne/AP/Service de Presse du Ministère russe des services d’urgence

Une raffinerie de pétrole du sud-ouest de la Russie a été attaquée mercredi par des drones en provenance du territoire ukrainien, provoquant une explosion et un incendie, mais sans faire de victime, affirment ses dirigeants.

L’attaque, non confirmée par Kiev, a touché l’usine de produits pétroliers de Novochakhtinski, dans la région de Rostov. Ses opérations sont maintenant suspendues, affirme le gouverneur, Vassili Goloubev.

Selon l’usine, le premier drone a frappé à 1 h 40 HAE, provoquant une explosion. Une seconde attaque a eu lieu environ 45 minutes plus tard, visant un dépôt de pétrole et causant des dégâts matériels, mais pas d’explosion.

« Deux drones ont attaqué des équipements technologiques de l’usine de produits pétroliers de Novochakhtinski, ce qui a provoqué une explosion suivie d’un incendie. »— Une citation de  Communiqué de l’usine de Novochakhtinski

La direction de l’usine n’a pas nommément accusé les forces ukrainiennes, mais a dénoncé des actes terroristes venant de la frontière occidentale, située à environ 10 kilomètres à l’ouest.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, dont l’authenticité n’a pu être vérifiée dans l’immédiat, montre un drone survoler une zone industrielle peu avant une explosion accompagnée d’une boule de feu.

Selon le gouverneur Goloubev, l’incendie déclenché par la première attaque a été éteint en fin de matinée, mais la raffinerie demeurera à l’arrêt pour une durée indéterminée, le temps d’évaluer les dégâts.

Des fragments appartenant à deux drones ont été découverts sur le site, a-t-il aussi annoncé dans un message sur Telegram, ce qui signifierait que les appareils se sont écrasés sur le site, volontairement ou non.

Le ministère russe de l’Énergie affirme que l’incendie n’a pas d’impact sur les approvisionnements en produits pétroliers dans le sud du pays.

L’usine de Novochakhtinski, qui peut raffiner 7,5 millions de tonnes de pétrole brut chaque année, se présente sur son site Internet comme le plus grand fournisseur de produits pétroliers du sud de la Russie.

Depuis le début de l’invasion russe, le 24 février, plusieurs attaques de drones ont été signalées dans les régions ouest de la Russie. Moscou les impute à Kiev, qui ne confirme jamais en être l’auteur.

Le mois dernier, le gouverneur de la région de Koursk a affirmé qu’une personne était morte dans une frappe ukrainienne sur un village frontalier.

Et début avril, le gouverneur de la région frontalière de Belgorod a accusé l’Ukraine d’avoir mené une attaque contre un dépôt de carburants avec deux hélicoptères.

Par Radio-Canada avec les informations de Agence France-Presse et Reuters

Aliko Dangote décroche un premier méga-investissement pour sa raffinerie

août 5, 2021
Aliko Dangote, PDG du groupe Dangote, lors du Africa CEO Forum de mars 2016 à Abidjan, Côte d’Ivoire.

La compagnie nationale des hydrocarbures (NNPC) devient le premier acteur extérieur de poids à s’associer à cette initiative. Selon le milliardaire nigérian, trois autres entreprises l’auraient déjà approché au sujet d’une prise de participation.

Le ministère nigérian du Pétrole, Timipre Sylva, a annoncé le 03 août 2021 que la compagnie nationale des hydrocarbures (Nigerian National Petroleum Corporation – NNPC) allait devenir actionnaire minoritaire du projet de raffinerie du groupe Dangote, obtenant 20% du capital de ce complexe contre un chèque de 2,76 milliards de dollars, a rapporté l’agence Reuters.

La raffinerie d’Aliko Dangote, avec une production attendue à 650 000 barils par jour, devrait être la plus grande du continent d’Afrique. Sa mise en service est prévue pour janvier 2022, après deux reports. Le coût de sa construction est évalué à 15 milliards de dollars.

La NNPC avait signé en juin une lettre d’intention avec le conglomérat nigérian et était en négociations avec des institutions bancaires et le gouvernement fédéral d’Abuja pour valider et financer cette prise de participation. Des négociations qui ont abouti avec l’exécutif nigérian.

Premier exportateur de pétrole d’Afrique, le Nigeria doit importer la quasi-totalité de sa consommation de carburants en raison de la vétusté de ses infrastructures nationales. La raffinerie de Dangote pourrait participer également au rééquilibrage de la balance extérieure du pays, dont le déficit en 2020 est évalué à -33 milliards de dollars selon la Banque mondiale.

Modernisation des raffineries nationales

Outre le démarrage du complexe de Dangote, le gouvernement table aussi sur la réhabilitation de trois raffineries publiques, toutes opérées par NNPC.

En mars 2021, les autorités ont signé un contrat avec le groupe d’ingénierie italien Tecnimont pour la rénovation de la raffinerie principale de Port Harcourt, à l’arrêt depuis 2019, pour un montant de 1,5 milliard de dollars. Selon le ministre Timipre Sylva, les travaux ont d’ores et déjà commencé et 15% du montant du contrat avaient déjà été réglé.

Le gouvernement fédéral nigérian a également approuvé deux autres contrats de modernisation respectivement pour les raffineries de Warri (au sud du pays) et de Kaduna (au nord). C’est la société italienne Saipem qui sera partenaire des deux réhabilitations, pour un coût total de 1,48 milliard de dollars. Les travaux sont censés durer 33 mois.

Cette modernisation sera financée par l’État fédéral et un prêt de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank).

Par Jeune Afrique avec (Avec Reuters)