Posts Tagged ‘Ramadan’

Le ramadan commence lundi en France

juin 5, 2016

Devant l’institut de théologie de la grande mosquée de Paris.

Devant l’institut de théologie de la grande mosquée de Paris. PATRICK KOVARIK / AFP
Le ramadan, mois sacré de jeûne dans l’islam, commencera lundi 6 juin, selon le Conseil français du culte musulman (CFCM). Cette période de jeûne, quatrième pilier de l’islam, interviendra cette année pendant l’Euro 2016 de football (10 juin-10 juillet) et durant les épreuves du baccalauréat, qui débutent le 15 juin.

Réuni dimanche à la grande mosquée de Paris « en présence de dignitaires religieux et de représentants de fédérations musulmanes », le CFCM a fixé au 6 juin le « premier jour du mois sacré du ramadan pour l’an 1437 de l’Hégire » – année utilisée dans le calendrier musulman et qui compte entre 354 et 355 jours.

La grande mosquée de Paris, attachée à l’observation lunaire pour déterminer les dates du calendrier musulman, se réunissait dans le cadre de la traditionnelle « nuit du doute », la veille ou l’avant-veille du début du ramadan, et suit l’enseignement du Prophète qui aurait prescrit dans un hadith (commentaire oral): « Ne jeûnez que lorsque vous verrez le croissant lunaire et ne rompez le jeûne que lorsque vous le verrez aussi ».

De 70 % à 80 % de jeûneurs chez les musulmans français

Le CFCM « présente ses meilleurs vœux aux musulmans de France et leur souhaite un heureux mois du jeûne, mois de la piété et du partage », et assure « l’ensemble de [ses] concitoyens de toutes confessions, de toutes origines et de toutes conditions, de ses prières fraternelles pour que leur Nation vive dans la paix, l’unité et la solidarité ».

L’islam est la deuxième religion de France. Le ramadan est un rite massivement suivi par les musulmans français, avec plus de 70 %, voire 80 % de jeûneurs, selon les études. Durant ce mois sacré, les musulmans sont invités à s’abstenir de boire, de manger et d’avoir des relations sexuelles, des premières lueurs de l’aube – dès que l’on peut « distinguer un fil blanc d’un fil noir », dit le Coran – jusqu’au coucher du soleil.

Le jeûne est prescrit à tout musulman pubère. Des dispenses appelant des compensations – par un jeûne différé – sont prévues pour les voyageurs, les malades, les personnes âgées, les femmes enceintes ou venant d’accoucher. L’Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui suit le ramadan, aura lieu autour du 5 juillet, chaque mois durant vingt-neuf ou trente jours dans le calendrier musulman.

Lemonde.fr avec AFP

Malaisie: prison avec sursis pour avoir mangé du porc

mai 27, 2016

En 2013, Vivian Lee était présentée à un tribunal de Kuala Lumpur.

En 2013, Vivian Lee était présentée à un tribunal de Kuala Lumpur. STR / AFPzoom image

Une bloggeuse malaisienne a été condamnée à six mois de prison avec sursis pour avoir posté sur Facebook une photo d’elle mangeant du porc.

Une façon bien étrange de fêter le Ramadan… En 2013, la bloggeuse malaisienne avait choqué tout le pays en postant sur Facebook une photo d’elle mangeant du porc en guise de vœux pour le Ramadan. Un geste qui avait marqué en Malaisie, un pays à majorité musulmane. Ce vendredi, Vivian Lee a été condamnée à six mois de prison pour ce geste. La jeune femme avait été inculpée peu de temps après avoir publié la photo, en même temps que son compagnon d’alors Alvin Tan, en vertu de la loi sur la sédition. Lui n’était pas présent au tribunal, il est parti vivre aux Etats-Unis.

Vivian Lee va faire appel de cette décision, et a été laissée en liberté en attendant. Elle a tout de même dû verser une caution de 20.000 ringgit, soit près de 4.400 euros. Ses avocats avaient entre temps obtenu la réduction de la peine à cinq mois et 22 jours, en ôtant les huit jours passés en détention préventive.

« Six mois, ce n’est pas une peine trop longue »

Free Malaysia Today a compilé quelques commentaires de Malaisiens choqués par la photo de Vivian Lee: «Je pense que six mois, ce n’est pas une peine trop longue, mais en même temps, beaucoup de racistes ne sont pas mis en examen. La loi doit s’appliquer à tous et pas seulement à un petit groupe», a écrit un internaute malaisien sur Facebook.

En 2012, Vivian Lee et Alvin Tan déjà créé une polémique en Malaisie en créant un blog sur leur vie sexuelle, qu’ils agrémentaient de photos érotiques et de vidéos d’eux pendant leurs ébats. Ils avaient refusé de présenter leurs excuses publiques, estimant n’avoir rien fait de mal. C’était une nouvelle façon de tenir tête aux mœurs malaisiennes: dans le pays, la pornographie est illégale.

Parismatch.com par K. S avec AFP

Plus de 60 morts dans des attaques en Irak – Washington condamne

août 11, 2013

Les Etats-Unis ont qualifié les auteurs des sanglants attentats commis samedi en Irak d' »ennemis de l’Islam ». Ils ont exprimé ce jugement dans un communiqué condamnant la série d’attaques qui ont fait plus de 60 morts et des centaines de blessés à travers le pays.

Les attentats à la voiture piégée qui ont ensanglanté Bagdad, ainsi que les autres explosions et tirs sont des attaques « lâches (…) dirigées contre des familles qui célébraient l’Aïd el Fitr » marquant la fin du ramadan, affirme le département d’Etat américain.

Au total, 16 voitures piégées et des attaques ont tué 61 personnes et blessé près de 300 autres à travers le pays samedi.

« Les terroristes qui ont commis ces actes sont des ennemis de l’Islam et un ennemi commun des Etats-Unis, de l’Irak et de la communauté internationale », indique la porte-parole du ministère dans le communiqué.

Nouvelle guerre civile?

Les violences quotidiennes se sont intensifiées et font craindre une nouvelle guerre civile, alors que plusieurs centaines de prisonniers, dont des hauts responsables d’Al-Qaïda, se sont évadés en juillet à la suite d’un coup de main du réseau.

La porte-parole du département d’Etat a par ailleurs rappelé qu’une prime de 10 millions de dollars était offerte pour la capture du chef d’Al-Qaïda en Irak, Abu Bakr al-Baghdadi, responsable d’une série d’attaques terroristes depuis 2011 dans ce pays.

Ramadan meurtrier

Ce mois de ramadan a été particulièrement meurtrier en Irak, avec plus de 800 personnes tuées dans des attentats selon un bilan établi par l’AFP. Selon l’ONU, plus de 1000 personnes sont mortes en juillet, le bilan mensuel le plus élevé dans le pays depuis cinq ans.

Le mois sacré du ramadan voit souvent une augmentation des violences, les djihadistes estimant leurs attaques encore plus justifiées, selon les experts. Mais ce ramadan a été plus violent que par le passé.

Romandie.com

Dix morts et 56 blessés dans un attentat près de Damas

août 6, 2013

DAMAS – Dix personnes ont été tuées et 56 autres ont été blessées dans un attentat à la voiture piégée, mardi en fin d’après-midi, dans la banlieue druzo-chrétienne de Damas, selon la télévision syrienne.

Dix personnes ont trouvé la mort, dont des enfants, et 56 ont été blessées dans une explosion terroriste causée par une voiture piégée sur la place Siouf à Jaramana, a indiqué la chaîne officielle.

L’explosion a eu lieu vers 19H15 locales (16H15 GMT) juste avant l’iftar, repas qui marque la rupture du jeûne du ramadan, à un moment où beaucoup de gens sont dans les rues.

Jaramana, une localité à majorité chrétienne et druze à l’est de la capitale, a été la cible de plusieurs attentats de la part des rebelles car elle soutient majoritairement le régime de Bachar al-Assad.

Le 25 juillet, sur cette même place de Jaramana, sept personnes avaient été tuées et plus de 60 blessées dans l’explosion d’une voiture piégée.

Romandie.com avec (©AFP / 06 août 2013 19h41

Entre 30 et 40 morts dans un attentat suicide à Kirkouk

juillet 12, 2013

Entre 30 et 40 personnes ont été tuées vendredi soir dans un attentat suicide contre un café à Kirkouk, dans le nord de l’Irak. L’attentat a également fait 25 blessés. Plus tôt dans la journée, neuf personnes, dont un général de la police, ont trouvé la mort en Irak lors d’attaques visant principalement les forces de sécurité.

L’attentat a été perpétré par un kamikaze portant une ceinture d’explosifs dans le quartier de Wahd Hozeran à Kirkouk. Les habitants se trouvaient dans les rues au terme de leur journée de jeûne pour le ramadan, ont indiqué des sources policière et médicale.

Des centaines de personnes se sont précipitées à la morgue à la recherche de parents disparus, tandis que les forces de sécurité bouclaient les rues de la ville, a indiqué le docteur Chakour Ahmed Ibrahim, responsable de la morgue principale de Kirkouk, ville située à 240 kilomètres au nord de Bagdad. Tous les morts sont des jeunes hommes, selon ce médecin.

« Les gens s’étaient réunis au café après l’Iftar (le repas de rupture du jeûne) pour y jouer aux dés. Un gros homme est rentré dans le café et nous avons entendu ‘Allah u Akbar’ et puis tout a été détruit », a raconté un des blessés légers. Après l’explosion « il y avait des gens qui brûlaient », a-t-il ajouté.

Le patron d’un café situé proche de celui visé par l’attentat a estimé que « toutes les communautés étaient ciblées » par cette attaque. « Nous avons aussitôt fermé notre café de peur d’une seconde attaque », a-t-il ajouté.

Tous les cafés de la ville ont d’ailleurs été fermés dans la foulée par ordre de la police.

Cette nouvelle attaque porte à plus de 260 le nombre de personnes tuées dans des actes de violence en Irak depuis le début du mois de juillet, selon un bilan établi par l’AFP.

Série d’attaques

Dans un autre attentat survenu vendredi non loin de Charqat, au nord-ouest de Bagdad, le général Sabri Abed Issa a perdu la vie lorsqu’il se rendait dans une mosquée du village. Il est tombé dans une embuscade, selon la police et un médecin légiste.

A Mouqdadiya, au nord-est de la capitale irakienne, un policier à la retraite a, lui, été assassiné devant chez lui par un groupe armé. Toujours au nord de Bagdad, un membre des milices anti-Al-Qaïda a été tué par une bombe près de Bakouba.

A Mossoul, dans le nord, un kamikaze a tué quatre policiers et en a blessé deux en faisant sauter à un barrage la voiture piégée qu’il conduisait. Un autre policier a été tué par l’explosion d’un engin piégé sur une route au sud de Mossoul, tandis qu’un civil est mort dans l’explosion de sa voiture sur laquelle une bombe avait été fixée.

Jeudi, 56 personnes avaient déjà été tuées en Irak, victimes de fusillades ou d’attaques à la bombe, selon un bilan de l’AFP.

Romandie.com

Côte d’Ivoire : Arrestation à Abidjan de l’ancien ministre de Gbagbo, Alphonse Douati

août 20, 2012
Alphonse Douati

Alphonse Douati

Alphonse Douati, ancien ministre de la Production et des ressources halieutiques, sous le régime de Laurent Gbagbo, a été arrêté, le 18 août 2012, à son domicile, par des éléments de la DST.

Arrêté et mis sous les verrous dans le cadre des enquêtes sur différentes attaques intervenues dans la capitale économique, ses environs et à l’Ouest. Ce baron du FPI a été cité par des assaillants qui ont été interpellés durant les menaces à répétition dans le pays, notamment à Yopougon, prenant d’assaut un commissariat de cet arrondissement; à Dabou, à 50 km à l’ouest d’Abidjan, où les assaillants avaient visé le camp FRCI, les bases de la police et de la gendarmerie, tuant trois civils et ouvrant la prison d’où se sont évadés des dizaines de détenus. Mais aussi celle contre le poste frontalier de Pehekambly, le 13 août où des hommes armés avaient attaqué la position des FRCI au niveau du village de Bakoubly, également situé à la frontière entre le Liberia et la Côte d’Ivoire. Sans oublier l’attaque du camp d’Akouedo où des militaires avaient été tués et du poste de contrôle de l’armée à l’entrée d’Agboville (80 km au nord d’Abidjan).

Cette arrestation intervient après les attaques  aussi du siège du FPI, brûlant une voiture à sa devanture et d’un journal pro-Gbagbo,  le Temps, le samedi et dimanche.

Alphonse Douati, gardé au frais dans une prison d’Abidjan, n’a pu recevoir la visite de son avocat en raison de la fête du Ramadan.

Bernard NKOUNKOU

Fête du Ramadan en Côte d’Ivoire

août 30, 2011

La fête du Ramadan au Plateau-Dokui, à la cité Colombe dans la Commune de Cocody qui longe le bouvard du Zoo, prend une allure de partage. Un symbole de convivialité. De vivre ensemble.

Jour férié pour communier avec tous les musulmans du pays, après la traditionnelle nuit du Destin et un long mois de jeûne entre prières et privations de désirs et de plaisirs mondains; le temps de la joie sonne au sommet du minaret et produit sa note de fraternité dans tout le pays.

La ville est en liesse. Les femmes sont belles. Les enfants beaux. Les hommes sont propres. Le sourire est présent et irradie sur tous les visages. Les salutations s’étalent tout au long de la journée sur des kilomètres de mots demandant la maison, le chien, le chat ainsi que la volaille.

L’ambiance est à la surprise. Une belle petite fille, âgée, de 10 ans accompagnée de son aînée, vient frapper à la porte :
Tonton Bernard, Maman t’envoie à manger pour fêter le Ramadan. Je lui expédie un remerciement auprès de ses filles. J’ouvre le contenu…ce sont deux plats: un bon Poulet Yassa et un kedjenou (du riz au safran jaune avec du poulet, des patates douce, des aubergines violettes…mais aussi de la pate d’arachide, des échalottes, citron, moutarde, piments sechés, oignons etc). Le parfum gastronomique arrose tout le salon. Je savoure mon plat et l’appétit comble mon estomac.

Dehors, la cité grouille de monde qui circule. Des assiettes de nourriture traversent une parcelle à une autre. Musulmans et chrétiens fraternisent. C’est la joie partout. Une vraie solidarité.

Assis à la devanture du duplex, pour vivre ces moments intenses de fête. je nourris ma curiosité sur les passants qui vibrent au rythme du Ramadan.

Bonne et heureuse fête, les amis de la Côte d’Ivoire !

Bernard NKOUNKOU

Libye : sans électricité, les Tripolitains ont entamé le ramadan dans la souffrance

août 7, 2011

Alors que la crise du carburant empoisonne la vie quotidienne des Tripolitains depuis plusieurs mois, une pénurie d’électricité et des coupures d’eau courante sont venues aggraver la souffrance des habitants de la capitale libyenne en ce début de mois de ramadan.

« Depuis le début du ramadan, on rompt le jeûne à la lumière des bougies », se plaint Ahmed, la quarantaine, qui fait ses courses dans un marché de légumes dans le quartier 2 mars, dans l’ouest de la capitale.

« Nous pouvons nous passer de la climatisation mais pas du réfrigérateur », ajoute-t-il, précisant que les coupures d’électricité durent parfois 24 heures. « Plusieurs aliments que nous gardons au congélateur sont périmés », dit-il, sa famille ayant, comme beaucoup d’autres, constitué un stock de produits alimentaires avant le mois de jeûne, d’habitude mois de tous les excès culinaires.


Pénurie d’eau et de gaz

Khaled, 20 ans, un habitant de Janzour, la banlieue est de Tripoli, affirme que « la pénurie d’électricité a provoqué des coupures d’eau du robinet ».

Dans la mesure où l’eau courante ne leur arrive que durant quelques heures par jour, la grande majorité des Tripolitains utilisent des pompes pour remplir les réservoirs d’eau installés la plupart du temps sur les toits des maisons et des immeubles.

Les Tripolitains font également face à une pénurie de bonbonnes de gaz de cuisine dont le prix a flambé: de l’équivalent d’un dollar avant le début de la crise libyenne en février il est passé à 50 dollars actuellement.

La hausse des prix a aussi touché les produits alimentaires de première nécessité malgré l’annonce de subventions par le gouvernement.

Le régime Kaddafi accuse l’Otan et les rebelles

Le régime a accusé les rebelles et l’Otan de vouloir provoquer une pénurie de carburant et d’électricité dans les zones contrôlées par le régime pour provoquer l’exaspération et le soulèvement de la population.

Jeudi, le vice-ministre des Affaires étrangères Khaled Kaaim avait accusé les rebelles du djebel Nefoussa, au sud-ouest de Tripoli, d’avoir saboté un pipeline alimentant la seule raffinerie du pays.

« Les rebelles ont fermé une valve du pipeline et ont versé dessus une grande quantité de béton armé dans la région d’Al-Rayaniya », selon M. Kaaim, qui avait précisé que le pipeline alimentait la raffinerie de Zawiyah, à 50 km à l’ouest de Tripoli, en gaz et en fuel, utilisés par la suite pour générer de l’électricité.

Le régime avait par ailleurs affirmé que l’Otan avait bombardé une turbine à gaz dans la même région ainsi qu’une station de haute tension à Jefara, au sud-ouest de Tripoli.

Un cargo arraisonné

Il a également dénoncé l’arraisonnement pirate mené par la rébellion avec l’aide de l’Otan d’un cargo en route pour Tripoli avec à son bord 37.000 tonnes de carburant, jugeant que l’Otan souhaitait créer une crise humanitaire en Libye.

Le pétrolier, le Carthagène, avait accosté jeudi à la mi-journée dans le port de Benghazi, dans l’est de la Libye, les rebelles à bord affirmant avoir saisi ce bateau au large de Tripoli.

Depuis le début de la crise, Tripoli dénonce le siège maritime imposé par l’Otan, qui empêche l’importation de plusieurs produits de première nécessité, en violation, selon le régime, des résolutions 1970 et 1973 qui ont permis l’intervention militaire internationale en Libye pour protéger les civils.

Le régime importe ses besoins, dont du carburant, pas voie terrestre depuis la Tunisie voisine qui a connu tout récemment à son tour une pénurie aiguë de carburants en raison d’une grève dans une dans une raffinerie, conjuguée au nombre important de réfugiés libyens rentrant chez eux pour le ramadan.

Jeuneafrique.com avec AFP

Lundi, premier jour du ramadan

juillet 30, 2011

La télévision d’Etat saoudienne Al-Ekhbariya a annoncé samedi soir que le ramadan, le mois de jeûne musulman, débuterait lundi.

Le croissant de lune, marquant le début du mois dans le calendrier lunaire, dimanche n’ayant pu être observé samedi soir, le ramadan commencera lundi, a précisé la télévision.

Les Emirats arabes unis et le Qatar ont annoncé pour leur part le début du ramadan pour lundi.

Le ramadan, qui correspond au neuvième mois lunaire de l’année musulmane, rappelle la révélation du Coran au prophète Mahomet par l’archange Gabriel.

Ce mois sacré constitue l’un des cinq piliers de l’islam, avec la profession de foi, la prière, l’aumône et le pèlerinage.

Durant cette période, La Mecque, premier lieu saint de l’islam en Arabie saoudite, rassemble traditionnellement des centaines de milliers de fervents pour le petit pèlerinage de la Omra.

Pendant le ramadan, les musulmans doivent s’abstenir de manger, de boire, de fumer et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Le jeûne est rompu chaque jour par un iftar.

Le ramadan coïncidera cette année avec le mois d’août, annonçant des conditions difficiles pour les fidèles en raison de la chaleur estivale dans la plupart des pays arabes, et de la longueur du jeûne entre le lever et le coucher du soleil.

Jeuneafrique.com avec AFP

Dans la tradition lunaire du ramadan

juillet 30, 2011

Le croissant lunaire du ramadan
véritable discipline de la dent
d’un monde au tradition séculaire

Dans cette belle marche lunaire
du neuvième mois de l’observance
le méditant plonge dans l’abstinence

Convolant et voyageant dans le temps
au gré vicieux des tentations du vent
l’homme actuel est un fervent pénitent.

Bernard NKOUNKOU