Posts Tagged ‘Rappeur’

Streaming : Nix, le rappeur défenseur des musiques panafricaines

juin 22, 2021
Le rappeur et entrepreneur sénégalais Nix.

Après avoir cofondé la plateforme de streaming africaine Deedo, le rappeur et entrepreneur sénégalais compte bien continuer à promouvoir les talents du continent.

Avec plus de vingt-cinq ans de carrière et huit projets musicaux à son actif, Nix, 42 ans, n’est pas un inconnu. Son expérience lui permet de creuser aujourd’hui son sillon dans l’industrie en pariant sur l’économie du streaming et de la distribution digitale. À l’heure où l’afrobeat résonne partout sur les ondes, Nicolas Omar Diop, de son vrai nom, se gausse des tendances.

LES SAMPLES SONT L’ESSENCE MÊME DU HIP-HOP

Trap américaine, rap francophone, influences anglo-saxonnes, rythmiques congolaises et nigérianes… Un métissage sonore qui résume bien le parcours de celui qui a su traverser toutes les époques et les frontières du rap. « Je défends une musique fusion, revendique l’ex-gamin du groupe de rap Kantiolis, fondé à Dakar alors qu’il n’a que de 13 ans. Les samples sont l’essence même du hip-hop. C’est ce mélange des genres qui fait que cette scène a su tenir dans la durée. »

À l’aube des années 1990, le Sénégal vibre au son de Positive Black Soul, groupe de rap culte de l’époque. Le jeune artiste contribue à l’une de ses mixtapes et ne tarde pas à se faire repérer par un journaliste français spécialiste des musiques urbaines. Direction Paris pour celui qui n’est encore qu’un parfait inconnu dans le game hexagonal, mais qui rencontrera bientôt la fine fleur du genre, comme Oxmo Puccino et Disiz la Peste, sur plusieurs plateaux. « Disiz, qui est sénégalais d’origine, préparait un album en hommage au pays [Itinéraire d’un enfant bronzé, NDLR]. Collaborer avec lui faisait sens, analyse ce défenseur de la francophonie.

Mc Solaar et Assassin

Élevé par sa grand-mère professeure de français, Nix commence à écrire ses premiers textes dans la langue de Molière en s’inspirant de Mc Solaar ou encore d’Assassin. « C’est le Français qui m’a permis d’être écouté au Sénégal, puis un peu partout en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale », assure-t-il.

IL FALLAIT QUE J’ÉCRIVE EN WOLOF. LE SÉNÉGAL M’A TOUJOURS SOUTENU

Après un premier album solo en 2003, Black Crystal – récompensé aux Hip Hop Awards de Dakar –, quelques mixtapes et la sortie d’un deuxième opus, Rimes de vie, en 2010, toujours écrit en français, il est pourtant temps pour le compositeur de proposer une autre forme de narration. « Il fallait que j’écrive en wolof. Le Sénégal m’a toujours soutenu depuis mes débuts, je me devais de lui rendre la pareille en publiant un projet dans notre langue. » Et ce sera Excuse my wolof, en 2016.

Le potentiel des diasporas

Jamais là où on l’attend, c’est ensuite avec le chanteur haïtien des Fugees, Wyclef, qu’il enregistre un morceau pour l’album Art de vivre (2016). Autant de collaborations qui prouvent qu’un réel potentiel créatif existe entre diasporas. C’est cette dynamique que Nix a flairée depuis le début de sa carrière et qu’il tente aujourd’hui de structurer via la plateforme de streaming panafricaine Deedo, cofondée avec Awa Diop Girard en 2017.

« Il y a quatre ans, c’était totalement avant-gardiste de lancer un tel projet, réalise-t-il. On a senti qu’on pouvait rattraper le retard du physique sur le numérique en centralisant tous les mélomanes de musiques afro sur une même plateforme. »

Aujourd’hui, le service – principalement soutenu par des banques – est proposé sur huit territoires (Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Gabon, Cameroun, Nigeria, France et Royaume-Uni) et compte 60 000 abonnés. Pas de quoi faire pâlir Apple Music (qui a élargi son offre à trente pays d’Afrique), ni de quoi rougir non plus.

PARMI SES ARTISTES, QUELQUES POIDS LOURDS COMME DJ ARAFAT ET SIDIKI DIABATÉ

Pour les artistes africains, soumis à la loi des algorithmes et à la concurrence internationale, Deedo offre l’occasion de bénéficier d’une plus grande visibilité. Au menu : rumba, afrobeat, hip-hop, blues, reggae… « On a négocié le catalogue d’Universal’, s’enorgueillit l’entrepreneur, qui compte parmi ses artistes quelques poids lourds comme Dj Arafat et Sidiki Diabaté.

Nouveaux talents

Au total, sa plateforme recense quelque 14 millions de morceaux d’artistes africains et de la diaspora. Mais ce service n’est que le début de l’aventure Deedoo. Nix vient d’inaugurer un studio d’enregistrement et de signer une licence avec Def Jam Africa (branche d’Universal) pour lancer le label Deedo Records, sur lequel il a publié son dernier EP, Virgo. Le moyen surtout pour lui de soutenir et de signer de nouveaux talents sénégalais comme Coco Cissoko, « fille d’un grand joueur de kora », et Obree – tous les deux en featuring sur l’album. « Deedoo distribue aussi les artistes qu’il signe. On veut vraiment maîtriser l’ensemble de la chaîne : production, distribution et diffusion », ambitionne-t-il.

Avec Juene Afrique par Eva Sauphie

Un rappeur contestataire cubain placé en détention et poursuivi

juin 3, 2021

L’artiste cubain Maykel Osorbo, co-auteur de la chanson contestataire «Patria y vida» qui détourne le slogan révolutionnaire «Patria o muerte», a été placé en détention provisoire pour résistance, outrage à la justice et agression, a confirmé jeudi à l’AFP une source proche de l’artiste.

Le rappeur de 37 ans «est à la prison de 5 y Medio, il n’a pu appeler qu’au bout de 14 jours», a déclaré Camila Lobon, une amie proche, via un message audio dans lequel elle indique que son avocat examine les accusations portées contre lui. Citant des sources du ministère de l’Intérieur, le portail officiel d’informations Cubadebate avait indiqué mercredi que le chanteur était «accusé de délits (…) auxquels il a participé le 4 avril 2021».

L’ambassade des Etats-Unis à Cuba a retweeté jeudi un message de l’administratrice de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Samantha Power, dans lequel elle appelle à «mettre fin à cette tentative infâme de réduire au silence la liberté de pensée et de débat», et reprochait à Cuba d’«emprisonner Maykel Castillo et d’autres artistes qui osent réclamer des droits de l’homme». Le 4 avril, des habitants du quartier de San Isidro de La Havane où vit le musicien ont tenté d’empêcher la police de l’arrêter, selon ses déclarations. Sur les images diffusées en direct sur les réseaux sociaux, il apparaît dans la rue au milieu de plusieurs personnes, dont le dissident Luis manuel Otero Alcantara, chantant «Patria y vida» tout en criant des slogans anti-gouvernementaux.

Maykel Osorbo a été arrêté le 18 mai, le bureau du procureur a ordonné son placement en détention provisoire et il a été transféré le 31 mai à la prison de Pinar del Rio, à 160 km à l’ouest de La Havane, selon Cubadebate. «C’est termin黫le peuple est fatigué» clame le morceau «Patria y vida» sorti mi-février et qui appelle à une «nouvelle aube» sur l’île. La chanson, qui cumule 5,4 millions de vues sur Youtube, a suscité une vive réaction du gouvernement, qui a affirmé qu’il s’agissait d’une «campagne contre Cuba».

Par Le Figaro avec AFP

Trump prêt à se porter garant du rappeur ASAP Rocky détenu en Suède

juillet 20, 2019

 

Le président américain Donald Trump a affirmé samedi qu’il était prêt à se porter «personnellement» garant du rappeur américain ASAP Rocky, détenu en Suède, et qu’il l’avait fait savoir au Premier ministre suédois.

«Je viens d’avoir un très bon appel téléphonique avec le Premier ministre suédois Stefan Löfven qui m’a assuré que le citoyen américain ASAP Rocky serait traité équitablement», a écrit le président américain sur Twitter. «Je lui ai assuré qu’ASAP ne risquait pas de fuir et j’ai offert de me porter personnellement garant pour sa remise en liberté sous caution ou toute alternative», a-t-il ajouté. «Nos équipes vont continuer à se parler, et nous avons convenu de rediscuter dans 48 heures!», a précisé Donald Trump.

Selon un porte-parole du Premier ministre suédois Stefan Löfven, la conversation, «amicale et respectueuse», a duré une vingtaine de minutes, au cours desquelles il a rappelé au locataire de la Maison Blanche que la justice de son pays était indépendante de l’exécutif. «Le Premier ministre a tenu à souligner que la justice suédoise, le parquet et les tribunaux sont totalement indépendants», a indiqué Toni Eriksson dans un communiqué transmis à l’AFP. «Tous les citoyens sont égaux devant la loi, et le gouvernement n’a ni le pouvoir ni l’intention d’essayer d’influer sur la procédure judiciaire» visant ASAP Rocky, a-t-il ajouté.

ASAP Rocky, 30 ans, de son vrai nom Rakim Mayers, est soupçonné d’agression après une rixe le 30 juin à Stockholm. Il a été placé en garde à vue le 3 juillet dans la capitale suédoise à l’issue d’un concert, avec trois autres personnes. Un tribunal a ensuite souligné qu’il présentait «un risque de fuite» et un procureur a demandé vendredi son maintien en détention jusqu’au 25 juillet. Il encourt jusqu’à deux ans de prison.

Sa situation est revenue aux oreilles de Donald Trump, à qui la vedette de téléréalité Kim Kardashian, qui a été plusieurs fois reçue à la Maison Blanche, a demandé d’intervenir. Vendredi, le président américain avait indiqué sur Twitter avoir également discuté avec le mari de Kim Kardashian, le rappeur Kanye West, «de l’incarcération d’ASAP Rocky». «Tellement de gens voudraient voir cela rapidement résolu!», avait écrit Donald Trump. Originaire de New York (Etats-Unis), ASAP Rocky s’est fait connaître en 2011 avec la sortie d’une compilation intitulée «Live. Love. ASAP». En 2013, il enchaîne avec son premier album «Long. Live. ASAP». Plus de 610.000 personnes ont signé une pétition sur internet #JusticeForRocky appelant à sa libération.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Trump: «Beaucoup de personnes m’ont demandé d’aider» le rappeur ASAP Rocky

juillet 19, 2019

 

Donald Trump a affirmé ce vendredi que «beaucoup de personnes» lui avaient «demandé d’aider» le rappeur américain ASAP Rocky, soupçonné d’agression et placé en détention en Suède depuis le 3 juillet, confirmant ainsi des informations parues dans la presse américaine la veille.

Un tribunal suédois a ordonné ce vendredi le maintien en détention jusqu’au 25 juillet du rappeur new-yorkais, soupçonné d’agression après une rixe en Suède, où il se trouvait pour un concert. Dans le monde du rap et du divertissement américain, une vague de soutien au jeune artiste, également populaire dans le milieu de la mode, s’est formée. La presse américaine a rapporté jeudi que Kim Kardashian, la femme du rappeur Kanye West, avait joué de ses accès à la Maison Blanche pour tenter de convaincre le président républicain d’intervenir dans la situation. Le département d’Etat américain avait de son côté expliqué «suivre l’affaire de près», sans donner plus de détails.

«Nous allons passer des coups de fil, nous allons leur parler. Nous avons déjà commencé. Beaucoup de membres de la communauté noire américaine m’ont appelé, beaucoup d’amis à moi, en me disant que je pouvais aider», a déclaré le président américain. «Je ne connais pas personnellement ASAP Rocky (…). Mais celle qui connaissait ASAP Rocky c’est notre première dame. Pas vrai?», a également dit le président à l’adresse de son épouse Melania Trump. «Nous travaillons avec le département d’Etat et nous espérons le faire revenir à la maison rapidement», a confirmé cette dernière.

Par Le Figaro.fr avec AFP

États-Unis: Rick Ross entre la vie et la mort ?

mars 4, 2018

Selon les médias américains, le rappeur est hospitalisé et «se bat pour sa vie», mais certains proches démentent.

 

storybildL’état de santé de Rick Ross fait l’objet de spéculations. (Photo: AFP/Paras Griffin)

 

Une faute?

 

Dans la nuit du mercredi 28 février au jeudi 1er mars 2018, l’interprète de «Hustlin’» a été retrouvé inconscient dans sa villa. En détresse respiratoire, Rick Ross, 42 ans, a intégré le service de cardiologie d’un hôpital de Miami, où il se trouvait encore dimanche 4 mars 2018.

Selon TMZ, son état serait très critique et les causes de son malaise sont encore incertaines. Différentes pistes parlent de pneumonie alors que d’autres évoquent une crise cardiaque. TMZ ajoute que le rappeur, «qui se bat», serait branché à une machine à oxygène qui le maintiendrait en vie.

Beaucoup moins alarmiste, son ami Fat Trel a donné samedi des nouvelles rassurantes de son confrère. «Je viens de parler à mon pote. Il va bien. Il est à l’hôpital mais il n’est pas maintenu en vie par une machine», a-t-il assuré sur Instagram, dans la légende d’une photo montrant Rick Ross.

20minutes.ch

USA: le rappeur Nelly interpellé pour viol, son avocat refute

octobre 7, 2017

Los Angeles – Le rappeur américain Nelly a été interpellé samedi matin dans une petite ville de l’Etat du Washington sur la foi d’accusations de viol, dont son avocat assure qu’elles sont « totalement inventées ».

Peu avant 04H00 locales (11H00 GMT), la police d’Auburn, ville située dans la banlieue de Seattle, a reçu l’appel d’une femme affirmant avoir été agressée sexuellement par le rappeur, selon un communiqué.

Des policiers se sont alors rendus dans le bus de tournée de Nelly, où se seraient déroulés les faits présumés. Après de premières investigations, ils ont interpellé l’artiste, dont le vrai nom est Cornell Haynes Jr.

Il a ensuite été placé en détention provisoire dans un établissement pénitentiaire de Des Moines, tout proche d’Auburn.

« Nelly est victime d’accusations totalement inventées », a assuré à l’AFP son avocat Scott Rosenblum.

« Notre enquête initiale établit clairement que ces accusations sont dénuées de crédibilité et motivées par la cupidité et la rancune », a-t-il poursuivi dans une déclaration écrite.

Il s’est dit « confiant » dans le fait que l’enquête de police ne devrait pas déboucher sur une inculpation.

Son client est prêt à envisager une action en justice contre la femme qui a porté plainte, afin d’obtenir réparation, a expliqué Scott Rosenblum.

Le rappeur s’était produit vendredi au White River Amphitheater d’Auburn dans le cadre de la tournée du groupe tête d’affiche Florida Georgia Line.

Peu après minuit samedi, Nelly a publié sur son compte Instagram un message au contenu énigmatique.

« A chaque fois que le monde entier est contre vous, vous devez vous débarrasser de cette merde », a-t-il écrit. « C’est vraiment toi contre le reste du monde parce que le reste du monde ne sait pas que tu existes ».

Né il y a 42 ans à Austin (Texas, sud), Nelly a passé sa jeunesse à St. Louis (Missouri, centre). Ses trois premiers albums, sortis entre 2000 et 2004, ont tous été numéro un des ventes aux Etats-Unis.

Il est connu pour son rap mélodieux, régulièrement mêlé de chant, et souvent dansant.

Romandie.com avec(©AFP / 07 octobre 2017 21h39)

Malaisie: un rappeur en détention préventive pour insulte à l’islam

août 22, 2016

Kuala Lumpur – Un rappeur populaire en Malaisie a été placé en détention provisoire lundi par un tribunal pour avoir insulté l’islam en tournant un clip vidéo en partie dans une mosquée de ce pays d’Asie du Sud-Est à majorité musulmane, a indiqué la police.

Le rappeur Namewee, dont la véritable identité est Wee Meng Chee, sera détenu pendant quatre jours, a déclaré à l’AFP un responsable de la police de l’Etat du Penang (nord-ouest), Mior Faridalathrash Wahid.

Le rappeur est interrogé pour avoir profané un lieu de culte avec l’intention d’insulter une religion, a précisé cette même source.

L’artiste, qui est aussi réalisateur de cinéma, risque une amende et/ou une peine de prison allant jusqu’à deux ans.

Il lui est également reproché d’avoir utilisé le mot Allah et des sons de l’appel à la prière chez les musulmans dans ce clip vidéo de quatre minutes titré Oh mon Dieu.

Namewee et d’autres chanteurs y apparaissent à l’intérieur d’une mosquée et d’une église, de même que dans des temples hindous, bouddhistes, et taoïstes. Ils portent des habits représentant différentes cultures et religions.

Le rappeur a été interpellé à l’aéroport international de Kuala Lumpur dimanche soir à son retour de l’étranger.

Son arrestation a été critiquée lundi par Amnesty International, pour qui il s’agit d’un nouveau signe de l’intensification de la répression exercée par les autorités malaisiennes contre ceux, qui critiquent le gouvernement, y compris les artistes.

La Malaisie est généralement connue pour sa pratique modérée de l’islam, mais des tensions religieuses sont apparues ces dernières années. Des musulmans modérés et des représentants d’autres religions se disent régulièrement préoccupés par la montée de pratiques conservatrices de l’islam.

En juillet, plusieurs associations ont déposé plainte affirmant que la vidéo de Namewee insultait l’islam.

En réponse, le rappeur a publié une vidéo sur YouTube expliquant qu’il n’avait aucune intention d’insulter une quelconque religion et que cette chanson avait été écrite pour promouvoir l’harmonie.

Le clip vidéo controversé n’est plus disponible en ligne, mais une version éditée sans les scènes dans la mosquée a été téléchargée le weekend dernier sur YouTube.

Romandie.com avec(©AFP / 22 août 2016 14h47)

Afrique du Sud: le rappeur Mos Def arrêté pour avoir présenté un faux passeport

janvier 15, 2016

rappeur-americain-Mos-Def-

Le Cap – Le rappeur américain Mos Def, Dante Terrel Smith de son vrai nom, a été arrêté à l’aéroport du Cap après avoir présenté aux autorités sud-africaines un faux document intitulé passeport mondial, a indiqué vendredi le ministère de l’Intérieur à Pretoria.

M. Smith est entré sur le territoire avec un passeport américain et un visa de touriste. Il a ensuite tenté de quitter l’aéroport du Cap en fournissant un document inconnu intitulé +passeport mondial+ qui a été rejeté par les services d’immigration, a expliqué le ministère dans un communiqué.

Mos Def a été arrêté et placé en garde à vue jeudi soir. Lors de sa comparution vendredi, le tribunal de Bellville au Cap lui a accordé une libération sous caution, fixant le montant à 5.000 rand (270 euros), ont rapporté des médias locaux sans autres précisions.

Les services de la police sud-africaine l’accusent d’avoir utilisé des documents d’identité frauduleux. L’affaire est actuellement examinée par un tribunal, pour savoir s’il sera ou non expulsé, a précisé le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mayihlome Tshwete, sur son compte Twitter.

M. Smith vit en Afrique du Sud avec sa famille sans les permis nécessaires, a ajouté le porte-parole.

Selon le gouvernement sud-africain, l’épouse, la mère et les quatre enfants du rappeur de 42 ans ont dépassé leur autorisation de durée de séjour sur le territoire et disposent de 14 jours pour quitter l’Afrique du Sud.

En 2014, Mos Def, qui se fait aussi appeler Yasiin Bey, avait dû annuler une tournée aux Etats-Unis pour des raisons légales et liées à l’immigration, selon ses producteurs.

Romandie.com avec(©AFP / 15 janvier 2016 19h37)

Le rappeur 50 Cent condamné à payer 7 millions après une sex tape

juillet 25, 2015

Le rappeur américain 50 Cent a été condamné à une amende de sept millions de dollars après la plainte d’une femme apparaissant dans une vidéo intime avec lui. Le rappeur s’est excusé et a dit ne pas être responsable de cet enregistrement.

Un jury new-yorkais a condamné vendredi 50 Cent à deux millions de dollars de dommages et intérêts. Cette somme s’ajoute à une amende de cinq millions de dollars qui avait été infligée au rappeur il y a deux semaines pour avoir violé les droits civiques de la femme, Lastinia Leviston, et de lui avoir infligé une détresse émotionnelle.

Dans cette vidéo mise en ligne en 2009, le rappeur qui s’est fait connaître grâce à son album « Get rich or die tryin' » (« Deviens riche ou meurs en essayant »), apparaît affublé d’une perruque. Il se moque de Lastinia Leviston et du rappeur Rick Ross, qui a un enfant avec elle. Les avocats de la femme avaient réclamé 15 millions de dollars de dommages et intérêts.

Faillite personnelle
Le rappeur – de son vrai nom Curtis Jackson – a demandé à la mi-juillet son placement en faillite personnelle suite à la première condamnation. Il a affirmé mercredi que son étalage de richesses n’était que du spectacle.

Affirmant que ses jouets luxueux étaient empruntés, il a indiqué dans une déclaration au tribunal, que sa fortune s’élevait à 4,4 millions de dollars, tandis que le magazine Forbes l’a récemment estimée à 155 millions.

L’an dernier, 50 Cent, accusé d’avoir révélé des secrets commerciaux, avait été condamné à payer 16 millions de dollars à Sleek Audio.

Romandie.com

Angola : 13 militants arrêtés par la police, dont le rappeur Luaty da Silva Beirão

juin 22, 2015

Des activistes sont arrêtés en mars 2015 à Luanda, Angola. © Estelle Maussion/AFP

Des activistes sont arrêtés en mars 2015 à Luanda, Angola. © Estelle Maussion/AFP

En Angola, au moins 13 défenseurs des droits de l’homme ont été appréhendés par la police samedi, dont le célèbre rappeur Luaty da Silva Beirão. Ils sont soupçonnés par les autorités de vouloir porter atteinte à la sécurité du pays.

Treize militants ont été arrêtés à Luanda, samedi 20 juin, dont trois bien connus des Angolais : les défenseurs des droits de l’homme, Manuel Nito Alves et Mbanza Hamza, ainsi que le rappeur Luaty da Silva Beirão. Selon la BBC, des documents et des ordinateurs ont été saisis par les policiers dans le but de juger cette affaire devant les tribunaux.

Que leur reproche-t-on ?

Ces militants s’opposeraient au régime du président José Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis 36 ans. Ils auraient récemment réclamé la démission du chef de l’État lors de rassemblements organisés dans la capitale, Luanda. Selon un communiqué du ministère angolais de l’Intérieur, partagé par le média local Central Angola 7311, ces activistes se « préparaient à réaliser des actes visant à porter atteinte à l’ordre et la sécurité du pays ».

Central Angola 7311
Communiqué du ministère angolais de l’Intérieur. © Central Angola 7311

Deux activistes, Manuel Nito Alves et Mbanza Hamza, connus du public angolais, sont les fondateurs d’une association nommée « Mouvement révolutionnaire ». Ce n’est pas la première fois qu’ils sont arrêtés. En 2013, ils avaient été emprisonnés pendant plus de deux mois pour avoir fait imprimer des t-shirts arborant des slogans hostiles au gouvernement.

Qui est Luaty da Silva Beirão ?

Luaty da Silva Beirão, aussi connu sous le nom d’Ikinoklasta ou Brigadeiro Mata Frakus, utilise la musique pour faire valoir ses revendications depuis déjà quelques années. Le rappeur avait été à l’origine des grandes manifestations contre la réélection du président en 2011, à un an de la présidentielle qui a maintenu José Eduardo dos Santos au pouvoir. Le chanteur engagé avait alors été arrêté, tout comme de nombreux militants et journalistes, après être rentré d’exil.

Comment se porte la liberté d’expression en Angola ?

Cette chasse aux opposants est loin d’être nouvelle dans le pays. En mars dernier, deux défenseurs des droits humains, Jose Marcos Mavungo et Arao Bula Tempo, avaient aussi été arrêtés pour avoir planifié une manifestation contre le gouvernement. Leur détention avait été dénoncée par Amnesty International et cinq autres ONG. « Les autorités se moquent ouvertement des droits à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’expression », avait alors déclaré Muleya Mwananyanda, directrice adjointe d’Amnesty International pour l’Afrique australe. Allégations que dénient les autorités angolaises.

Fin mai, le journaliste Rafael Marques a aussi été condamné à six mois de prison avec sursis. Il était poursuivi par sept généraux pour son livre sur les violences commises dans des mines de diamants.

Jeuneafrique.com par Sabrina MYRE