Posts Tagged ‘RDM’

Congo/Marche à pied Pointe-Noire-Brazzaville : City sport convaincu du projet

novembre 18, 2021

Relation direct Marketing (RDM) a salué l’apport de  la société spécialisée dans le sport  lorsqu’elle a  fait, le 16 novembre, le point  des préparatifs  de la course à pied Pointe-Noire-Brazzaville.

Khaled Sahraoui, le représentant de City sport, avec le comité d’organisation du projet  » Marcher, courir pour la cause »/Adiac

« Marcher, courir pour la cause » qui   aura lieu du 20 au 28 novembre est un défi sportif à la fois humanitaire qui permettra de rallier pendant dix jours Pointe-Noire-Brazzaville  à pied, soit plus de 500 km. Dans les démarches devant aboutir à la concrétisation du projet, la RDM a reçu un appui de taille. La société City sport a cru à cette vision. «  Cela  représente beaucoup de choses pour nous, que ce soit sur la partie sport qui est notre métier et la cause qui est le diabète. Cela nous intéresse parce qu’aujourd’hui, l’un des traitements qu’on peut avoir pour cette maladie, c’est le sport », a déclaré  Khaled Sahraoui, le représentant de City sport. 

Pour lier la parole à l’acte, City sport  a joué sa partition en apportant les équipements adaptés pour faire des longues courses à pied. La société, spécialisée dans le sport  a apporté son aide en vue de permettre  aux athlètes  de marcher dans de bonnes conditions. 

«Nous avons donné des tee-shirts, des shorts, des chaussures de sport de running, ce sont les chaussures adaptées à faire des courses longues à partir d’un marathon. Nous avons  rajouté un sac à eau, qui est sous la forme d’un sac à dos puis à l’intérieur, il y a une grande pochette d’eau, qui permettra à l’athlète de boire pour se déshydrater. Il n’aura pas besoin de s’arrêter, prendre une bouteille d’eau et boire, car il est connecté à un tuyau », a commenté le représentant de City sport. 

Pour  cette première édition, treize marcheurs sont concernés mais, à l’avenir, les organisateurs  et les partenaires entendent mobiliser plus en visant cette fois-là les athlètes, les professionnels même dans d’autres domaines autre que le sport. « Nous voulons aussi dire aux autres entreprises de venir appuyer cette initiative pour aider ces gens- là à maintenir leur forme », a-t-il souhaité.

Rodrigue Dinga Mbomi, le promoteur du projet a salué le geste de City sport.  « Je commence par dire merci. C’est un point important pour tous les athlètes qui vont participer d’être équipés en chaussures et sac hydrique.  Au niveau de l’organisation, cela nous importe beaucoup parce que cela veut dire que City sport a cru à notre projet. Il nous a fait confiance et a investi en tant que société responsable auprès de la population », a-t-il indiqué.

Il a commenté que  le projet sportif n’est que l’arbre qui cache la forêt d’autant plus que le  projet lui-même, a-t-il expliqué, vise trois objectifs  en deux étapes.  Le premier objectif consiste à sensibiliser à la maladie du diabète et comment s’en prémunir. Le deuxième permettra de mener une campagne de dépistage auprès de la population. Le troisième objectif visé est celui de développer une application digitale pour que la population puisse bénéficier des informations  sur le diabète et sur comment s’en prémunir en faisant du sport.

« Les deux étapes, c’est la sensibilisation et la partie sportive qui vont permettre aux personnes de soutenir le projet en envoyant des dons sur mobile money de 100 francs minimum. Si on réussit à lever suffisamment des fonds, on pourra envisager de développer une application pour que nos mamans, nos papas commerçants qui ne parlent pas français puissent bénéficier de l’information sur cette maladie. Les moyens au niveau de la première étape  qui est  la sensibilisation y sont. On a besoin d’avoir la population qui vient pour accompagner ce projet afin de lever suffisamment des fonds pour réussir à dépister un maximum de personnes et à développer cette application », a-t-il souligné.

« Marcher, courir pour la cause » est une vraie aventure qui  va se dérouler en dix étapes identifiées. Pour cette première expérience, les organisateurs  se sont montrés prudents quant au respect de ces étapes.  « La première, c’est Pointe-Noire-Dolisie.  Mais on va se jauger au fur et à mesure.  Si on peut aller plus vite, on le fera. S’il faut  ralentir, on le fera aussi parce que c’est une première expérience. Ce n’est pas une course  ou une compétition. C’est un défi sportif pour sensibiliser au diabète. On fera de sorte que  tout le monde arrive au bout et en bonne santé », a expliqué Rodrigue Dinga Mbomi.

Avec Adiac-Congo par James Golden Eloué