Posts Tagged ‘Record’

L’Espagne fait état de plus de 500 morts en 24 heures, un nouveau record

mars 24, 2020

Huit personnes en combinaison de protection marchent devant une résidence.

Des militaires quittent un centre d’hébergement pour aînés après avoir tout aspergé de désinfectant, à Madrid.Photo : Reuters / Susana Vera

Deuxième pays le plus touché en Europe après l’Italie, l’Espagne a enregistré entre lundi et mardi un nouveau record de morts dus au coronavirus, avec 514 décès supplémentaires, ce qui porte le bilan total à 2696.

Lundi, le pays avait annoncé 410 morts supplémentaires. Selon les nouveaux chiffres publiés par le ministère de la Santé mardi, le nombre total de cas confirmés a, lui, progressé de 20 % et s’approche des 40 000 avec 39 673 alors que les autorités multiplient les tests.

Nous sommes dans la semaine difficile, durant laquelle nous attendons de voir si, grâce au strict confinement de la population, nous allons réussir à atteindre le pic (de l’épidémie) et commencer à voir baisser le nombre de cas, a expliqué le directeur du centre d’alertes sanitaires Fernando Simon lors de son point presse quotidien.

La pression sur le système de santé, décimé par la contamination de 5400 professionnels, va continuer à s’aggraver tant que de nouveaux patients devront être hospitalisés, a toutefois prévenu M. Simon.

Selon lui, les cas d’infection du personnel soignant sont dus en partie au manque d’équipements de protection dans certains endroits, mais il a souligné la difficulté à se procurer ce matériel au niveau mondial.

Face à la saturation de ses services funéraires, Madrid a décidé d’aménager comme morgue la grande piste de patinage d’un centre commercial.

Deux personnes portant des masques poussent un chariot sur lequel est posé un cercueil.

 

Des employés d’une maison funéraire transportent le cercueil d’une personne décédée de la COVID-19, à Madrid.Photo : Reuters / Juan Medina

Nous n’avons pas la capacité logistique de pouvoir procéder aux enterrements et aux incinérations étant donné le rythme auquel se produisent les décès, a reconnu le maire de la capitale José Luis Martinez-Almeida.

L’armée continue de son côté de désinfecter des maisons de retraite, qui sont des établissements à la population très vulnérable où des dizaines de décès ont été enregistrés. Les militaires ont retrouvé des cadavres dans certaines résidences, a confirmé sans donner plus de détails le chef d’état-major de la Défense Miguel Angel Villarroya.

Propagation accélérée en Europe

La pandémie de coronavirus a déjà fait 17 000 morts au niveau planétaire, et elle s’accélère, a estimé lundi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui appelle les pays à passer à l’attaque en testant tous les cas suspects et en multipliant les quarantaines.

Ce mardi, ce sont les Britanniques qui découvrent le quotidien calfeutré. Le premier ministre Boris Johnson, après des semaines d’atermoiements, s’y est finalement rallié, décrétant lundi soir un confinement pour au moins trois semaines au Royaume-Uni.

En Russie, c’est la fermeture des écoles qui est entrée en vigueur cette semaine.

En Europe, le cap des 10 000 personnes tuées par le coronavirus a été franchi en ce début de semaine, la majorité en Italie (plus de 6000), pour un total de près de 200 000 cas d’infection – une comptabilité officielle sans doute inférieure à la réalité.

Même l’Allemagne, chantre de la rigueur économique, a décidé de suspendre ses restrictions constitutionnelles liées aux déficits publics afin d’injecter des centaines de milliards d’euros pour soutenir son économie nationale. Le gouvernement table sur une récession d’au moins 5 % pour 2020.

Les États-Unis se préoccupent d’économie

Les États-Unis, eux, vont très bientôt se rouvrir au monde des affaires, a paradoxalement déclaré Donald Trump dans la nuit de lundi à mardi.

Nous ne pouvons pas laisser le remède être pire que le problème lui-même.

Donald Trump, président des États-Unis, lors de son point de presse quotidien

Après avoir minimisé – et moqué – la menace sanitaire pendant des semaines, puis s’être posé en président rassembleur d’un pays en guerre, M. Trump multiplie désormais les messages ambigus sur les restrictions en place pour limiter la propagation de la COVID-19. Ses dernières déclarations semblent destinées à enrayer le vent de pessimisme qui souffle sur l’économie américaine et mondiale.

Car la Réserve fédérale (Fed) a eu beau annoncer lundi des aides massives aux entreprises et collectivités pour leur donner de l’oxygène, les marchés mondiaux y sont restés insensibles lundi : le Dow Jones est tombé à son plus bas depuis novembre 2016, et les bourses européennes ont également chuté.

Mardi, les bourses nord-américaines ont toutefois ouvert en hausse, suivant le bond effectué en Asie et en Europe devant des nouvelles vaguement encourageantes sur le front sanitaire en Asie.

Pendant ce temps, l’OMS a toutefois averti mardi que les États-Unis, où le nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus explose, pourraient bientôt dépasser l’Europe et devenir l’épicentre de la pandémie. Le pays cumule maintenant plus de 46 000 cas et près de 600 morts.

Levée progressive du confinement en Chine

La province chinoise du Hubei, berceau de la pandémie de COVID-19, s’apprête à lever sa quarantaine au moment où plus de 3,2 milliards d’habitants dans le monde sont confinés, l’Inde ayant imposé mardi un confinement de 21 jours à ses 1,3 milliard de citoyens.

Dès mercredi, les habitants du Hubei considérés comme sains pourront pour leur part se déplacer librement. Ceux de Wuhan, ville au cœur de l’épidémie et placée sous cloche depuis fin janvier, devront attendre le 8 avril, ont annoncé mardi les autorités.

Pour aller et venir, les habitants devront impérativement justifier d’un code QR « vert » sur leur téléphone portable. Délivré par les autorités, il atteste de leur non-infection par le nouveau coronavirus.

Des dizaines de personnes se tiennent debout en rangée. Tous sont vêtus d'habit de protection, de masque et de gants, et sont munis d'une bonbonne de désinfectant.

 

Du personnel sanitaire se prépare à asperger de désinfectant une station de train de Wuhan, dans le Hubei, le 24 mars. La vie reprend peu à peu dans cette province qui a été totalement confinée pendant environ deux mois.

Photo : afp via getty images

J’attends avec impatience la liberté, a confié Willa, une Chinoise de Wuhan qui n’a pas souhaité donner son nom complet. Après plus de deux mois de confinement, les habitants sont sous une pression immense, a-t-elle expliqué à l’AFP.

La Chine a fait état mardi de 78 nouveaux cas de COVID-19. Mais il s’agit presque exclusivement de personnes venant de l’étranger. Une tendance qui alimente les craintes d’une nouvelle vague de contagion dans le pays, où l’épidémie était pratiquement jugulée.

Ces dernières semaines, le nombre de nouvelles contaminations dans le Hubei s’est considérablement réduit. Certains habitants ont déjà repris le travail et les transports publics redémarrent progressivement.

Enfin, le Japon et le Comité international olympique (CIO) se sont entendus mardi pour reporter les Jeux de Tokyo à 2021.

Par Radio-Canada avec AFP

Canada: Un record de froid vieux de 54 ans fracassé à Québec

février 21, 2020
De la fumée émange de l'usine de la White Birch en plein record de froid, le 21 février 2020.
© Olivia Laperrière-Roy/Radio-Canada De la fumée émane de l’usine de la White Birch en plein record de froid, le 21 février 2020.
Un record de froid pour un 21 février a été pulvérisé vendredi matin à l’aéroport de Québec. À 6 h, le mercure a plongé jusqu’à -34,4 °C.

L’ancien record, -29,4 °C, ne datait pas d’hier. Il avait été enregistré le 21 février 1966.

C’était à l’époque où la centrale de police de Québec déménageait de l’hôtel de ville vers un certain immeuble du parc Victoria.

La salle des enquêteurs de la centrale de police Victoria, en 1966

© Bibliothèque et Archives nationales du Québec La salle des enquêteurs de la centrale de police Victoria, en 1966
Données à nuancer
Il faut toutefois nuancer ces données, selon le météorologue d’Environnement et Changement climatique Canada, Alexandre Parent.
La station météorologique a été déménagée il y a quelques années. Elle est dans le fond d’une vallée à l’aéroport. Quand on a des conditions comme ce matin, avec un ciel dégagé et des vents très légers, l’air froid va se trouver dans le fond de la vallée. Ça explique pourquoi on semble battre plus de records de froid ces dernières années à Québec, explique-t-il.

Un bateau navigue sur le fleuve entre Lévis et Québec le vendredi 21 février 2020.

© Olivia Laperrière-Roy/Radio-Canada Un bateau navigue sur le fleuve entre Lévis et Québec le vendredi 21 février 2020.
Les données enregistrées au même moment par la station météorologique de l’Université Laval semblent lui donner raison. La température minimum enregistrée était de -25,3 °C à 6 h.

Redoux ce week-end

Malgré ce record de froid, l’hiver 2020 est tout de même doux. Les températures moyennes pour les mois de décembre 2019, janvier et février 2020 sont de 2 °C au-dessus des valeurs moyennes.

D’ailleurs, les prochains jours seront également plus doux. Environnement et Changement climatique Canada prévoit des maximums supérieurs au point de congélation dimanche, lundi et mardi.

Avec Radio-Canada

France : Il fait 27°C dans le Var ce lundi, un record pour un mois de février

février 3, 2020

Pour la première fois de l’année, et de manière très précoce, le seuil de chaleur établi à 25°C a été dépassé dans le sud de la France. Un net rafraîchissement est prévu dès mardi.

À Nice, le 23 janvier. Des températures estivales sont encore attendues aujourd'hui dans le sud de la France.
À Nice, le 23 janvier. Des températures estivales sont encore attendues aujourd’hui dans le sud de la France. VALERY HACHE / AFP 

Cet hiver est le deuxième plus doux en France depuis le début des relevés météorologiques en 1900, rapporte Météo France. Les records mensuels de chaleur ont été pulvérisés ce lundi 3 février dans le sud de la France, dépassant pour la première fois de l’année, et de manière très précoce, le seuil de chaleur établi à 25°C.

À titre d’exemple, le mercure montait à 14 heures jusqu’à 27°C à Seillans, dans le Var. Et de nombreux records ont été battus : 25,8°C au Luc-en-Provence, 23,3°C à Hyères, 26,2°C à Fréjus ou encore 25,8°C à Bormes-les-Mimosas, selon notre partenaire La chaîne météo.

Dans le Sud-Ouest, les températures atteignent également des records saisonniers avec 24,3°C à Pau, 25,7°C à Biarritz ou 26°C à Saint-Jean-de-Luz, note encore La chaîne météo.

Les températures nocturnes de la nuit du 2 au 3 février ont également été dignes d’une nuit estivale avec des records mensuels battus à Dijon avec 12,5°C, Vichy avec 13,7°C, Clermont-Ferrand avec 14,7°C, Montpellier avec 15,3°C et 18°C à Calvi en Corse.

Sur Twitter, le ministère de l’Écologie a mis en avant ces «nouveaux records de températures» qui concernent l’Europe entière, mettant en garde contre «des conséquences alarmantes pour la biodiversité».

Chute spectaculaire des températures mardi

Ce coup de chaleur s’explique notamment par un anticyclone provenant des Açores, transportant une vague d’air chaud sur tout le Sud-Ouest du pays. Ce qui contraste avec une forte dépression venant de Scandinavie, ce qui va provoquer un net rafraîchissement à partir de mardi.

Cette douceur ne sera donc que temporaire puisqu’une chute importante des températures est prévue à partir de mardi sur tout le pays où le mercure chutera de près de 10 degrés en moyenne par rapport à la veille.

Un rafraîchissement des températures est prévu dès mardi

Un rafraîchissement des températures est prévu dès mardi La Chaîne Météo

Par Le Figaro.fr

Damian Warner réalise le 100 m le plus rapide de l’histoire du décathlon

mai 26, 2019

 

© Jason O’Brien
 

Le Canadien Damian Warner a pulvérisé samedi le record mondial sur 100 m pour un décathlonien, à l’Hypo Meeting de Gotzis, en Autriche.

Warner a couru la distance en 10,12 secondes, avec un facteur vent de +0,9  m/s. C’est aussi lui qui détenait le précédent record (10,15 s) depuis 2017.

À titre comparatif, le sprinteur canadien Andre De Grasse a réalisé plus tôt cette semaine son meilleur chrono en deux ans sur 100 m, en 10,09 s (+0,2 m/s).

Chez les spécialistes du 100 m, le record (9,58 s) est toujours détenu par le Jamaïcain Usain Bolt depuis les Championnats du monde de Berlin en 2009.

Il mène au classement après la première journée de compétition avec 4596 points. L’événement prend fin dimanche.

L’Ontarien de 29 ans a remporté les trois dernières éditions de l’Hypo-Meeting, en plus de gagner celle de 2013.

Warner avait récolté la médaille de bronze du décathlon aux Jeux olympiques de Rio en 2016.

CBC/Radio-Canada

France: Des sommets corses sous la neige, nouveau record de froid pour mai

mai 15, 2019

 

Des précipitations neigeuses sont tombées mercredi à partir de 1.000 m d’altitude sur la Corse, où de nouveaux records de froid pour un mois de mai ont été enregistrés.

«C’est très rare et très remarquable d’avoir de la neige en Corse au mois de mai, mais il nous faut un peu plus de recul pour trancher l’exceptionnalité» de ces chutes de neige, a indiqué à l’AFP Patrick Rebillout, chef du centre météorologique de Météo France à Ajaccio, précisant qu’en 2007, 2010 et 2015, des épisodes neigeux avaient déjà été enregistrés en mai.

Selon deux stations météorologiques d’altitude en Corse, situées à 2000 m et 2500 m, «il est tombé de 25 à 30 cm lors de cet épisode neigeux», a-t-il précisé. Quelque «20 à 25 cm» de neige ont notamment été enregistrés au col de Vizzavona (1.163 m) qui permet de relier Ajaccio à Bastia et est à la jonction entre la Corse-du-Sud et la Haute-Corse, selon Patrick Rebillout. Le col a été «fermé à tous les véhicules» en début de matinée pendant plus de deux heures avant de rouvrir peu avant 10h30. Les équipements hivernaux sont obligatoires pour tous les véhicules.

Selon la collectivité de Corse, des engins de déneigement sont intervenus «sur plusieurs cols de l’île» : le Col de Sorba (Haute-Corse, 1.311 mètres), le Col de Vergio (Haute-Corse, le plus haut col routier de l’île situé à 1.478 m), et à Asco (Haute-Corse).

Alors que plusieurs records de froid pour un mois de mai avaient déjà été battus une semaine auparavant, ils sont à nouveau tombés mercredi, précise Météo-France sur son compte Twitter: ainsi à Pietralba, situé à 510 mètres d’altitude en Haute-Corse, il a fait 0,9 degré celsius (°C) contre 2,9 °C le 7 mai. A l’Ile Rousse (142 m), il a fait 5,6°C contre 6°C le 6 mai et à Pila-Canale (407 m), 4,7°C contre 5,3°C le 5 mai. Ces températures marquent des records de froid pour mai depuis 1988 pour l’Ile Rousse, 1991 pour Pietralba et 1992 pour Pila-Canale qui sont les dates des premiers enregistrements météorologiques pour ces lieux.

Ces chutes de neige n’ont pas entraîné d’autres perturbations, selon la préfecture de Corse-du-Sud. Une accalmie est intervenue mercredi après-midi avec néanmoins la persistance d’averses en Corse-du-Sud parfois mêlées de coups de tonnerre et qui donnaient de la neige à partir de 1.400 m sur le relief, précisait Météo-France

Par Le Figaro.fr avec AFP

France: l’affaire Benalla a battu un surprenant record sur les réseaux sociaux

juillet 28, 2018

 

Depuis qu’elle s’est invitée dans l’actualité, l’affaire Benalla a pris une ampleur sans précédent. Au point que les réseaux sociaux se sont emballés comme jamais !

L’affaire Benalla n’intéresse-t-elle que les journalistes et le petit cercle politico-médiatique parisien comme semble l’affirmer l’Élysée ? Pas si sûr, si l’on regarde le nombre de tweets suscités par l’affaire depuis sa révélation.

Car les réseaux sociaux ne sont pas en reste pour commenter cette actualité brûlante qui pose beaucoup de questions. Sur son blog, le spécialiste de l’étude des réseaux sociaux, Nicolas Vanderbiest, écrit que la première semaine suivant les révélations, plus d’un 1,5 million de tweets ont déjà été postés rien que pour cette affaire. À titre de comparaison, #MeToo, #BalanceTonPorc et #JeSuisCharlie ont suscité moins d’intérêt à leurs époques respectives !

Parmi les hastags les plus populaires, se trouvent mentionnés un million de fois le nom « Macron », ou encore l’expression « Affaire Benalla », reprise 430 000 fois, mais également le nom « Collomb », mentionné quant à lui à 310 000 reprises. Enfin, le 18 juillet, jour des révélations du journal Le Monde, la recherche « Alexandre Benalla » s’est retrouvée largement en tête avec plus de 500 000 recherches sur Google.

 

Gentside.com par  Maxime Lambert

Polygamie : 86 coépouses, un record à battre ?

février 1, 2017

 

L’œil de Glez. © Glez / J.A

Fameux pour le nombre spectaculaire de ses conquêtes officialisées, Muhammadu Bello Masaba vient de décéder au Nigeria. Célèbre, est-il pour autant détenteur d’une performance inégalée ?

Était-il réellement ce qu’on appelle un « mari capable » ? Toujours est-il que l’idole du web africain, cette semaine, est un « Casanova » nigérian qui, s’il n’a pas conquis 1003 femmes comme le Don Juan de Mozart, a passé la bague à 86 doigts féminins. Samedi dernier décédait en effet Muhammadu Bello Masaba à l’âge de 93 ans.

Sa progéniture s’élèverait à 170 rejetons. Le nombre d’unions du défunt est-il un record ? Celui de son compatriote Fela Ransom Kuti est en tout cas battu. Le saxophoniste anticonformiste est fameux, aussi, pour avoir épousé, lors d’une cérémonie vaudou, les vingt-sept membres féminins de son groupe, en même temps qu’il ré-épousait sa première femme. S’il est le plus célèbre des polygames, le musicien ne faisait pas le poids, dans le domaine conjugal, avec les rois successifs du Swaziland. Sobhuza II, monarque de 1968 à 1982, aurait convolé à 70 reprises et aurait eu 210 enfants.

La corde au cou

Mais le champion toute catégorie serait le Kényan Acentus Akuku, décédé en 2010 à l’âge de 94 ans. L’histoire indique qu’il se serait marié à 131 reprises et qu’il aurait eu près de 300 descendants. Le dernier cou auquel il aurait mis une corde était celui de la jeune Joséphine, épousée en 1997 alors qu’elle avait 63 ans de moins que lui. Est-ce pour ses talents de bourreau des cœurs qu’Akuku était surnommé « Danger » ?

Un tribunal islamique chargé de l’application de la charia l’avait interpellé… sans succès

S’il ne manquait guère de masseuses et si la migraine passagère d’une conjointe ne devait que peu compromettre sa libido, le Nigérian Muhammadu Bello Masaba n’a pas eu, pour autant, la tâche facile. Ses cauchemars nocturnes n’étaient pas seulement peuplés de comptables réclamant des frais de scolarité. Ils abritaient les tenants de l’orthodoxie religieuse.

En 2008, un tribunal islamique chargé de l’application de la charia l’avait interpellé pour « union illégale avec 86 épouses » et « mépris ostentatoire des lois religieuses » qui prescrivent un maximum de quatre conjointes. Têtu, Masaba avait refusé de divorcer de 82 épouses. Incarcéré, il avait bénéficié du soutien de son harem, les 86 femmes ayant manifesté devant la cour traditionnelle de justice de Minna. Le polygame prolifique avait été finalement libéré. « Femmes capables »…

Jeuneafrique.com par Damien Glez, dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè

Nouveau record pour les émissions de gaz à effet de serre

octobre 24, 2016

Les émissions de gaz à effet de serre dans le monde ont battu un record en 2015. Ce seuil continue d’augmenter en 2016. Pour la première fois, 400 parties par million (ppm) de CO2 ont été constatées en moyenne sur toute une année.

« Nous allons dans la mauvaise direction », a indiqué devant la presse à Genève le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) Petteri Taalas. Les niveaux avaient déjà atteint la barre des 400 ppm sur plusieurs mois et sur certains sites, mais jamais en moyenne sur toute une année.

Elle « était considérée comme la limite cruciale » pour les concentrations de C02, selon M. Taalas. Ces niveaux devraient rester au-dessus de ce taux pour 2016 et « pour de nombreuses générations ».

Si les émissions ne sont pas réduites, les concentrations de CO2 vont continuer à progresser de 2 ppm par an en moyenne comme sur les 10 dernières années, a précisé une autre responsable de l’OMM. Ou même peut-être davantage si l’utilisation des énergies non renouvelables ne baisse pas de manière importante.

Augmentation liée à El Niño
Le recours uniquement aux énergies renouvelables semble « impossible », mais tout dépend de l' »attitude humaine », a estimé la responsable. Plus de 90% des émissions sont liées aux énergies non renouvelables et 10% à la déforestation.

Par rapport à l’ère préindustrielle, dont le niveau de ppm ne pourra pas être atteint à nouveau avant des dizaines de milliers d’années, les concentrations de C02 ont augmenté de plus de 40%.

Celles de méthane ont progressé de près de 160% et sont à nouveau en hausse depuis une dizaine d’années. Celles du protoxyde d’azote (N2O) d’origine industrielle, agricole et domestique se sont étendues de plus de 120% et augmentent « de manière continue ».

Pour 2016, El Niño a contribué avec des sécheresses dans les régions tropicales. Les plus fortes augmentations de CO2 sont observées pendant les années où ce courant chaud est constaté. La hausse en 2017 devrait être moins importante.

La capacité d’absorption de CO2 par les forêts, la végétation et les océans a par ailleurs été diminuée. Forêts et océans absorbent environ la moitié du CO2 mais pourraient ne pas en absorber davantage. La fraction de dioxyde de carbone qui reste dans l’atmosphère serait alors augmentée.

Demande lancée aux Etats
Sur les 25 dernières années jusqu’en 2015, l’effet du réchauffement sur le climat s’est étendu de plus de 35%. Deux tiers sont dus au C02 et moins de 20% au méthane.

El Niño « a disparu. Le changement climatique non », ajoute M. Taalas. « Sans lutter contre le C02, nous ne pouvons pas lutter contre le changement climatique », a-t-il expliqué. Autre problème, une réduction des émissions de gaz à effet de serre actuellement ne diminuerait pas le nombre de désastres climatiques avant 2060.

L’accord conclu récemment pour éliminer les hydrofluorocarbures constitue une avancée « mais ne résoudra pas le problème », explique M. Taalas. Pour limiter le réchauffement à 1,5° comme le souhaite l’accord sur le climat, il faudra une action sur le C02.

Avant la prochaine Conférence sur le climat (COP22), qui aura lieu du 7 au 18 novembre à Marrakech, M. Taalas appelle à « mettre la pression sur les Etats » pour passer de la volonté politique à l’action concrète.

Romandie.com avec(ats / 24.10.2016 17h38)

La Colombie annonce un record de saisie de cocaïne pour 2016

octobre 21, 2016

La Colombie a saisi 300 tonnes de cocaïne depuis le début de l’année. Il s’agit d’un record dans l’histoire du pays, qui est le premier producteur mondial de cette drogue, a annoncé vendredi le ministre de la Défense.

Jusqu’au 20 octobre, 300 tonnes de cocaïne ont été saisies contre 219 tonnes pour toute l’année passée, 133 tonnes en 2010 et 92 tonnes en 2003, précédents records. « C’est le chiffre de saisie le plus élevé de notre histoire », a déclaré le ministre Luis Carlos Villegas lors d’une conférence de presse.

La valeur totale de la drogue saisie cette année est estimée à environ neuf milliards de dollars (autant en francs) dans les rues de New York, a-t-il précisé. Il a ajouté que « c’est l’équivalent du budget du ministère de la Défense pour 2017 ».

M. Villegas a souligné que cela démontre que le plan anti-drogue du gouvernement -basé en priorité sur l’interdiction, la destruction de laboratoires de fabrication de stupéfiants et la lutte contre le blanchiment d’argent- « fonctionne bien ».

La Colombie est le premier producteur mondial de feuille de coca, plante sacrée des indigènes et composant de base de la cocaïne, avec 96’000 hectares de plantations. Ce pays est aussi le premier producteur de cette drogue avec 646 tonnes en 2015, selon les derniers chiffres de l’ONU.

Romandie.com avec(ats / 21.10.2016 20h34)

Suisse: Températures record annoncées pour cette fin de semaine

août 24, 2016

La météo s’annonce torride pour cette fin d’été météorologique. En Valais, le mercure pourrait même dépasser ce week-end les 35,3 degrés, soit la valeur la plus élevée de l’année enregistrée en juin en Suisse.

Ailleurs, les températures annoncées de jeudi à dimanche devraient allègrement dépasser les 30 degrés. Cette vague de chaleur est due entre autres à une masse d’air chaud sur la Méditerranée poussée par un courant du sud-ouest vers les Alpes, a indiqué mercredi SRF Meteo.

Mardi, il faisait déjà très chaud dans plusieurs villes du sud de l’Europe: 40 degrés à Séville et Cordoue en Espagne, 38 degrés dans le sud de la France.

L’arrivée d’une vague de chaleur sur la Suisse fin août n’est pas exceptionnelle. Le pays en a connu presque chaque année depuis 2009: cette année-là, Bâle a enregistré à la même période 36,2 degrés; en 2011, Sion a vécu un pic à 36,8 degrés et en 2012, le chef-lieu valaisan a même mesuré 36,9.

Mais certains seront quand même déçus: les nuits comptent déjà deux heures et demie de plus que la nuit la plus courte de l’année, le 21 juin, et les températures matinales ont déjà passablement chuté. Sans parler du rayonnement solaire, qui n’a plus rien à voir avec celui de juin.

Romandie.com avec(ats / 24.08.2016 14h25)