Posts Tagged ‘Réfugiés ukrainiens’

Canada-Réfugiés ukrainiens : Ottawa doit ouvrir une procédure Internet dès aujourd’hui

mars 17, 2022

Des réfugiés fuyant la guerre en Ukraine arrivent au poste-frontière de Medyka, en Pologne. Photo: AP /Daniel Cole

Immigration Canada doit ouvrir dès aujourd’hui un portail Internet pour permettre aux Ukrainiens qui fuient la guerre de demander une autorisation de voyage d’urgence vers le Canada où ils pourront trouver refuge pour trois ans.

La durée initiale du séjour d’urgence, qui devait être de deux ans, a été prolongée d’un an par Ottawa.

Selon nos informations, ce portail doit être ouvert cet après-midi par Immigration Canada qui a annoncé le lancement de ce programme il y a deux semaines pour venir en aide aux milliers d’Ukrainiens qui ont dû fuir l’invasion russe en gagnant les pays limitrophes.

Rappelons que l’autorisation de voyage d’urgence vers le Canada prévoit l’accueil de réfugiés ukrainiens en sol canadien pour une période initiale de deux ans. Pendant leur séjour au pays, les Ukrainiens bénéficieront d’un permis de travail, d’un permis d’études ainsi que d’un accès à des soins de santé. Au Québec, ils auront notamment accès à la RAMQ, à un permis de conduire ainsi qu’aux services de garde subventionnés.

Il ne leur suffira cependant pas que de remplir un formulaire Internet et de monter dans un avion pour entrer au Canada.

Le visa reste obligatoire

L’obligation de se procurer un visa demeure en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Pour obtenir ce visa, les Ukrainiens qui veulent venir ici devront préalablement fournir aux autorités canadiennes des données biométriques afin d’établir leur identité et rencontrer un représentant du gouvernement canadien sur place.

Pour ce faire, les réfugiés devront se rendre dans une ambassade, un consulat ou un centre de visas canadiens. Des bureaux ont été aménagés à cette fin notamment à Vienne, à Varsovie et à Bucarest. Les heures d’ouverture de ces bureaux pourraient être prolongées au besoin.

Les Ukrainiens qui ne sont pas vaccinés contre la COVID-19 pourront aussi trouver refuge au Canada, mais ils devront respecter certaines conditions très strictes, notamment d’être testés plusieurs fois après leur arrivée au Canada.Des réfugiés, en habits et manteaux d'hiver, attendent en file. Autour d'eux, des tentes et des déchets.

Des réfugiés ukrainiens attendent des autobus après avoir traversé la frontière de la Pologne le 7 mars 2022. Photo : Getty Images/Louisa Gouliamaki

Selon Justin Trudeau, qui était questionné hier sur les délais de traitement des demandes de voyage d’urgence vers le Canada, il faudra prévoir jusqu’à deux semaines avant de recevoir le visa qui permet de se prévaloir d’un voyage d’urgence au Canada.

Beaucoup de Canadiens, dont plusieurs d’origine ukrainienne, ont fait part ces dernières semaines de leur volonté d’accueillir et de parrainer des familles ukrainiennes qui fuient la guerre et qui ont dû trouver refuge dans les pays limitrophes de l’Ukraine. Ces pays doivent gérer un flux migratoire de plus de trois millions de personnes, dont deux millions seulement en Pologne.

Dans la mesure où cette procédure accélérée d’accueil de réfugiés ukrainiens a été annoncée il y a deux semaines, il se sera écoulé au total environ un mois avant que le Canada n’accueille ses premiers réfugiés.

Avec Radio-Canada

100 000 réfugiés ukrainiens de plus en 24 heures

mars 13, 2022
Un poste frontalier en Pologne.

Un poste frontalier en Pologne. Le pays accueille à lui seul plus de la moitié de tous les réfugiés qui ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe. Photo: AP

Quelque 100 000 personnes en 24 h sont venues grossir les rangs des réfugiés qui ont fui les combats en Ukraine, plus de deux semaines après l’invasion ordonnée par le président russe Vladimir Poutine, selon le dernier décompte de l’Organisation des Nations unies publié dimanche.

Le Haut Commissariat aux réfugiés (HCR) recensait exactement 2 698 280 réfugiés venant d’Ukraine sur son site Internet dédié vers 11 h TUC. Ce sont 100 733 de plus que lors du précédent pointage.

L’Europe n’avait pas connu de flot aussi rapide de réfugiés depuis la Deuxième Guerre mondiale, selon le Haut Commissaire aux réfugiés Filippo Grandi.

Quatre millions de personnes pourraient vouloir quitter le pays pour échapper à la guerre, selon les premières prévisions de l’Organisation des Nations uniesONU, un chiffre qui devrait très certainement être révisé à la hausse, selon le Haut Commissariat aux réfugiésHCR.

Avant ce conflit, l’Ukraine était peuplée de plus de 37 millions de personnes dans les territoires contrôlés par Kiev – qui n’incluent donc pas la Crimée annexée par la Russie ni les zones sous contrôle des séparatistes prorusses.

La Pologne accueille à elle seule plus de la moitié de tous les réfugiés qui ont fui depuis le début de l’invasion russe.

Depuis le 24 février, 1 655 503 personnes fuyant le conflit en Ukraine sont entrées en Pologne, selon le Haut Commissariat aux réfugiésHCR.

Les gardes-frontières polonais estiment pour leur part que 1 675 000 personnes sont entrées en Pologne depuis le début de l’invasion, selon des chiffres publiés dimanche.Des enfants dans une salle à manger.

Selon le Haut Commissariat au réfugiés, plus d’un million d’enfants ont déjà fui l’Ukraine décimée par la guerre. Photo : AP/Gregoria Borgia

Avant cette crise, la Pologne abritait déjà environ 1,5 million d’Ukrainiens venus, pour la plupart, travailler dans ce pays membre de l’Union européenne.

La Hongrie accueille 246 206 personnes, selon des chiffres du Haut Commissariat aux réfugiésHCR arrêtés au 12 mars, soit environ 10 000 de plus que lors du décompte de la veille.

Le pays compte cinq postes-frontières avec l’Ukraine, et plusieurs villes frontalières, comme Zahony, ont aménagé des bâtiments publics en centres de secours où des civils hongrois viennent proposer vivres ou assistance.

La Russie sert aussi de refuge

La Slovaquie dénombre 195 980 personnes ayant fui l’Ukraine, selon le point actualisé du HCR arrêté au 12 mars, soit là aussi près de 10 000 de plus.

Le nombre de personnes ayant trouvé refuge en Russie s’élevait à près de 106 000 à la date du 10 mars.

Le Haut Commissariat aux réfugiésHCR note aussi que, entre le 18 et le 23 février, 96 000 personnes sont passées des territoires séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk en Russie.

Après leur arrivée en Moldavie, petit pays de 2,6 millions d’habitants et l’un des plus pauvres d’Europe, une partie des réfugiés poursuivent leur route jusqu’en Roumanie ou en Hongrie, souvent pour retrouver de la famille.

Selon les autorités, 284 436 personnes sont entrées en Moldavie en provenance d’Ukraine et 185 362 en sont reparties.

Selon le décompte du Haut Commissariat aux réfugiésHCR, 104 929 réfugiés venus d’Ukraine étaient répertoriés dans le pays à la date du 10 mars.Des personnes devant un poste médical.

La guerre en Ukraine pourrait devenir la «plus grande crise des réfugiés de ce siècle», a déclaré l’ONU Photo :AP/Andrea Alexendru

Le Haut Commissariat aux réfugiésHCR n’a pas actualisé ses statistiques concernant la Roumanie. L’agence de l’Organisation des Nations uniesONU pour les réfugiés dénombrait près de 85 000 réfugiés à la date du 8 mars. Comme pour la Moldavie, de nombreux réfugiés décident de poursuivre leur route une fois en sécurité.

Selon les autorités, 16 676 Ukrainiens sont entrés (+2 %) samedi, dont 7203 directement d’Ukraine. Depuis le 24 février, les autorités ont enregistré 397 542 entrées. Elles ne donnent plus de chiffres pour les Ukrainiens qui ont quitté la Roumanie.

Le Haut Commissariat aux réfugiésHCR a aussi précisé qu’un peu plus de 304 000 personnes avaient poursuivi leur route, une fois la frontière ukrainienne franchie, vers d’autres pays européens, selon les chiffres arrêtés au 11 mars.

Avec Radio-Canada par Agence France-Presse