Posts Tagged ‘Rennes’

France: vigile et inculte, il fait venir du pays sa femme avec un BAC+3 qui le quitte 6 mois après

juillet 13, 2022
 France: vigile et inculte, il fait venir du pays sa femme avec un BAC+3 qui le quitte 6 mois après

C’est le drame que vit un Congolais qui a cru en l’amour venu droit du pays pour contourner le comportement d’insoumise des femmes de France. Lui qui n’a que le niveau troisième et vigile a rêvé grand en liant sa vie à une fille du pays ayant un Bac +3. Cette dernière l’a quitté 6 mois à peine après son arrivée en France suite à un regroupement familial.

Avant son arrivée en France, Chancelvie vouait un amour de façade envers le P Claude qui s’est rendu à Pointe-Noire célébrer le mariage civil et coutumier avant d’entamer les démarches de regroupement familial. C’est une tante qui a mis les deux amoureux en contact via les réseaux sociaux et la relation a abouti au mariage.

Vivant en France depuis plus de six ans, le P Claude n’a jamais cru en l’amour sur place et a toujours estimé que la bonne et vraie femme est celle qui vient du pays, oubliant que c’est la même qui s’intègre et change de comportement après. Mais il avait confiance de la maîtriser.

Ayant les témoignages de plusieurs Congolais qui ont vécu l’enfer avec les femmes de France, le P Claude a cru bon faire venir une femme du Congo qui est soumise et attentive à son homme. Par le biais de sa tante, il fera la connaissance de Chancelvie, une fille du quartier Songolo qui se battait pour décrocher une licence dans une université privée de Pointe-Noire.

Le P Claude va payer les études de sa fiancée et descendre au pays officialiser la relation. C’est aussi à ce moment que Chancelvie découvre être plus intellectuel que son homme qui a du mal à être cohérent dans les débats. Mais avoir un parisien comme mari est plus fort que tout et elle encaisse et se tait.

Pendant tout le séjour du P Claude à Pointe-Noire, on voit comment Chancelvie se montre tendre et très soumise. « Elle faisait tout cela juste pour me flatter et venir en France ! » reconnaît aujourd’hui le parisien qui vient d’être abandonné.

Selon les témoignages, c’est depuis Pointe-Noire que Chancelvie avait déjà pris la décision de fuir son mari une fois en France. Avec l’aide d’une amie vivant à Rennes, elle avait déjà tout planifié.

Quand elle débarque en France, depuis Roissy, le P Claude remarque déjà un changement dans le comportement de se femme qui lui demande de porter ses bagages et refuse de l’embrasser à la bouche devant les gens. Six mois après le P Claude est seul dans son appartement de Noisy-Le-Grand après la fuite de Chancelvie qui a évoqué une incompatibilité d’humeurs pour rompre la relation.

Chancelvie raconte partout qu’elle ne pouvait pas faire sa vie avec un homme moins intellectuel et qui est incapable de s’exprimer en français malgré un long séjour en France. Elle serait à Rennes chez sa copine qui lui aurait parait-il trouvé un vieux blanc.

Avec Le Congolais.fr

France : un Blanc ouvre le feu sur sa femme congolaise qu’il a surpris dans son lit avec son amant congolais

juillet 2, 2022
 France : un Blanc ouvre le feu sur sa femme congolaise qu’il a surpris dans son lit avec son amant congolais

Il n’a pas supporté être cocufié dans sa propre maison et a fait recours de son arme contre son épouse et son amant. Un acte qui lui a conduit directement en prison accusé de tentative d’homicide. Âgé de 62 ans, un breton marié à une congolaise a ouvert le feu sur elle et son amant après les avoir surpris entrain d’avoir des rapports sexuels dans le lit conjugal.

A Brest au nord-ouest de la France, JM un homme de race blanche de 62 ans a été arrêté pour tentative d’homicide sur deux personnes. Il s’agit de son épouse et son amant qu’il a surpris entrain de le faire cocu dans sa propre maison. Les deux sont grièvement blessés et reçoivent des soins au centre hospitalier de la ville.

Le couple qui est marié depuis 12 ans traversait une période de crise et se parlait à peine selon les propos de l’épouse. L’homme soupçonnait d’infidélité son épouse Congolaise qui aurait d’abord eu une relation sentimentale avec un ami de son épouse.

Alors qu’il rentrait d’un déplacement à Rennes, JM a entendu des gémissements de son épouse depuis le salon. Et c’est quand il s’est rapproché de la porte de la chambre qu’il a réalisé réellement ce qui se passait. Sans se poser des questions, il est allé prendre son fusil de chasse et a ouvert le feu sur les deux adultères.

C’est lui-même qui a appelé la police et les secours. Il a été détenu dans son salon entrain de boire tranquillement un verre d’alcool. Sa femme et son amant blessés gravement aux jambes ont été conduits au centre hospitalier de la ville.

Avec Le congolais.fr

France-Rennes: Un Congolais tue sa femme Congolaise par étranglement et se livre à la police

avril 13, 2022

Une femme de 45 ans a été retrouvé morte ce mardi 12 Avril 2022 dans un appartement du quartier de villejean à Rennes. Un peu plus tôt dans la matinée, son conjoint âgé de 48 ans originaire de la République démocratique du Congo s’est rendu au bureau de la police du quartier, indiquant avoir étranglé sa femme. Le suspect avait déjà été condamné en 2019 pour des faits de violences conjugales.

Alcoolisé, le suspect a été placé en garde à vue en attendant d’être entendu sur les circonstances des faits. Une autopsie de la victime à été ordonnée pour déterminer les causes de la mort de la femme, également de la nationalité congolaise.
Présentes dans l’appartement, les deux filles du couple âgées de 8 et 9 ans, ont été hospitalisées.

Le parquet précise que le couple s’était marié en 2012 en République démocratique du Congo avant de venir s’installer en France.
En 2013 , la victime avait déposé plainte pour violences conjugales mais le dossier avait été classé sans suite.
Deux ans plus tard, un juge des enfants avait été saisi à la suite de violences commises par le mis en cause sur l’un des enfants de la victime.

En 2016, cette dernière avait encore dénoncé des nouveaux faits de violences et une composition pénale avait été ordonnée, « comportant un stage de sensibilisation aux violences conjugales », indique le parquet.
La même année, le suspect avait lui aussi déposé plainte contre sa femme pour des violences mais les procédures avait été classée sans suite.

Trois ans plus tard, il avait été condamnés à un an et demi de prison, dont huit mois assortis d’une saisi avec mise à l’épreuve pendant deux ans, pour des faits de violences par conjoint et avec arme.
Il avait également l’interdiction d’entrer en contact avec la victime.
Suite de cette condamnation, il avait été incarcéré au centre pénitentiaire de Rennes-vezin entre le 16 décembre 2019 et le 8 juillet 2020.

Avec Sacer-infos par Stany Frank

France: Au CHU de Rennes, une cinquantaine de médecins démissionnent de leurs fonctions administratives

janvier 27, 2020

Syndicats et collectifs de soignants appellent à une nouvelle journée de grève et de manifestations le 14 février pour réclamer plus de moyens.

51 médecins, dont six chefs de service, ont démissionné lundi matin sur le site du CHU de Rennes, selon le docteur Hervé Léna, démissionnaire également (image d'illustration).
51 médecins, dont six chefs de service, ont démissionné lundi matin sur le site du CHU de Rennes, selon le docteur Hervé Léna, démissionnaire également (image d’illustration). Johanna Geron/Reuters

Une cinquantaine de médecins et chefs de service du CHU de Rennes ont démissionné lundi de leurs fonctions administratives pour défendre le service public hospitalier, a-t-on appris de sources concordantes. Une cinquantaine de médecins «ont démissionné de leurs fonctions administratives», a indiqué à l’AFP le CHU de Rennes.

Selon le docteur Hervé Léna, démissionnaire, les médecins protestent notamment contre «la tarification à l’activité qui est un goulet d’étranglement absolument phénoménal, la diminution des financements global de la santé et des missions qui n’arrêtent pas d’augmenter sans qu’il n’y ait des ressources en regard». Le pneumologue a regretté que «l’effort financier» promis par le ministère de la Santé en fin d’année concerne principalement «des soignants en Ile-de-France ou en gériatrie alors que les difficultés touchent l’ensemble du monde hospitalier». Selon lui, ce sont 51 médecins, dont six chefs de service, qui ont démissionné lundi matin sur le site du CHU de Rennes, «ce qui fait entre 5 et 10% de l’ensemble des responsables des unités fonctionnelles et des chefs de service».

Après dix mois de crise à l’hôpital, syndicats et collectifs de soignants appellent à une nouvelle journée de grève et de manifestations le 14 février pour réclamer au gouvernement l’«ouverture de véritables négociations» sur le budget et les salaires du secteur. Le 14 novembre, plusieurs milliers d’hospitaliers avaient défilé partout en France, lors d’une grève suivie par plus d’un médecin hospitalier sur quatre et plus d’un personnel paramédical sur dix.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Un étudiant de Sciences-Po Rennes convoqué devant la justice sur fond de harcèlement

juin 5, 2019

 

Un étudiant de Sciences-Po Rennes comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Rennes pour «dénonciation calomnieuse» envers un autre étudiant, qui avait fait une tentative de suicide, a-t-on appris ce mercredi auprès du parquet. Le prévenu, âgé de 20 ans et qui nie les faits, avait été placé une première fois en garde à vue le 23 mai pour «harcèlement moral et dénonciation calomnieuse».

Il a été de nouveau entendu ce mardi en garde à vue par les enquêteurs et déféré devant le parquet avant d’être placé sous contrôle judiciaire dans l’attente de son procès, prévu le 14 novembre, a précisé le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, confirmant une information de Ouest-France.

Une enquête avait été ouverte après la tentative de suicide d’un autre étudiant en mars qui avait fait l’objet d’une campagne de harcèlement. Cette campagne, sous forme d’affiches d’un collectif, placardées près de l’Institut d’études politiques, dans la rue où il habite, l’accusait d’être un «violeur».

Par Le Figaro.fr avec AFP

Records de chaleur dans l’Arctique: les rennes envahissent les tunnels

août 2, 2018

Des rennes sur une route dans le nord de la Norvège, le 3 juillet 2016. Photo fournie par l’agence gouvernementale norvégienne en charge des routes. / © Norwegian Public Roads Administration/AFP/Archives / HO

Conséquence des fortes chaleurs dans le Grand Nord, les autorités norvégiennes ont appelé les automobilistes à redoubler de vigilance face aux rennes, nombreux à se réfugier dans les tunnels en quête d’un peu de fraîcheur.

« Il fait très chaud depuis des semaines dans le nord de la Norvège. Les animaux se retirent vers des endroits un peu plus frais », a expliqué jeudi à l’AFP Tore Lysberg, un responsable de Statens Vegvesen, l’agence gouvernementale norvégienne chargée des routes.

« Tant les rennes que les moutons trouvent refuge dans les tunnels et les parties ombragées pour se rafraîchir », a-t-il souligné.

Si le phénomène n’est pas nouveau, il est particulièrement d’actualité cette année en raison de l’envolée du mercure.

Des records saisonniers ont été enregistrés mercredi dans les régions les plus septentrionales du pays par l’institut météorologique norvégien : une température de 31,2°C a été relevée dans le comté de Finnmark, haut lieu de l’élevage de rennes, situé bien au-dessus du cercle polaire arctique.

Des rennes dans le comté de Finnmark en Norvège le 16 mars 2017. / © AFP/Archives / Jonathan NACKSTRAND

La région est si chaude qu’elle a connu depuis le début de l’année 12 nuits dites « tropicales », c’est-à-dire avec des températures nocturnes supérieures à 20°C, selon l’institut météorologique.

Si aucun accident grave impliquant des animaux n’a pour le moment été signalé, Statens Vegvesen, qui qualifie la situation de « défi », a néanmoins multiplié les messages pour sensibiliser les automobilistes.

Cette agence gouvernementale devrait recevoir un coup de pouce de la météo, un retour vers la normale étant attendu à compter du week-end.

Romandie.com avec(©AFP / 02 août 2018 16h55)