Posts Tagged ‘Renoncement’

Près de 6000 expatriés américains ont renoncé à leur citoyenneté depuis janvier

août 10, 2020
Un peu plus de 5800 Américains basés à l’étranger ont abandonné leur nationalité en 2020. Un nombre record qui s’explique en partie par un rejet de Donald Trump.

Plus de 5800 expatriés américains ont renoncé à leur citoyenneté, au premier semestre 2020.

© JOE RAEDLE Plus de 5800 expatriés américains ont renoncé à leur citoyenneté, au premier semestre 2020.
C’est un nombre trois fois plus important qu’en 2019. 5816 Américains expatriés ont renoncé à leur nationalité dans les six premiers mois de 2020, selon une étude relayée par CNN.

Cette dernière a été menée par l’organisme Bambridge Accountants, spécialisé dans les impôts des expatriés américains et anglais. Elle s’est basée sur les données publiques communiquées par le gouvernement fédéral tous les trimestres.

Trump pointé du doigt

Si des Américains abandonnent leur citoyenneté chaque année, l’augmentation constatée ces derniers mois s’expliquerait en partie, d’après Bambridge Accountants, par un ras-le-bol des expatriés envers Donald Trump et son exercice du pouvoir. Dans le détail, sont citées sa gestion contestée du coronavirus ou encore la politique climatique menée par la présidence, impliquant notamment le retrait des accords de Paris et plus récemment la révision des lois environnementales.

« Il s’agit surtout de personnes qui ont déjà quitté les Etats-Unis et qui en ont eu assez de tout », résume Alistair Bambridge, membre de l’organisme, auprès de CNN.

Une procédure à 2350 dollars

L’action du 45e président des États-Unis n’explique pas à elle seule ce phénomène. La législation américaine impose en effet aux expatriés de déclarer chaque année leurs impôts, leurs comptes bancaires, leurs investissements ainsi que les retraites perçues à l’étranger. Une fiscalité jugée peu avantageuse pour beaucoup.

Afin de s’affranchir de la citoyenneté américaine, chaque expatrié doit se présenter à l’ambassade américaine dans son pays de résidence, où il doit débourser 2350 dollars.

Selon l’organisme, la tendance pourrait s’accentuer dans les prochains mois, selon le résultat du scrutin en novembre prochain.

Avec BFM.TV

Crise sociale: le Chili renonce à organiser la COP 25

octobre 30, 2019

 

Le Chili renonce à organiser la conférence mondiale sur le climat COP 25 qui devait s’y tenir en décembre, ainsi que le sommet du forum de Coopération économique Asie-Pacifique (Apec) en raison du mouvement de contestation inédit qui agite le pays, a annoncé le président Sebastian Piñera mercredi.

«C’est avec un profond sentiment de douleur, parce que c’est douloureux pour le Chili, que notre gouvernement a décidé de ne pas organiser le sommet de l’Apec (…), ni celui de la COP 25», a déclaré le chef de l’Etat conservateur. Le sommet de l’Apec devait avoir lieu à Santiago les 16 et 17 novembre et la COP 25 du 2 au 13 décembre.

Par Le Figaro.fr avec AFP

Bénin : Patrice Talon renonce à la réforme de la Constitution

avril 10, 2017

Le président béninois Patrice Talon reçu à l’Elysée le 26 avril 2016. © Michel Euler/AP/SIPA

Dans un entretien retransmis à la télévision, le président béninois a déclaré samedi qu’il abandonnait son projet de révision de la Constitution après le refus du Parlement d’examiner le projet en question. C’était pourtant l’un des engagements phares de sa campagne,

« Ce projet de révision que j’ai porté avec tant de ferveur, tant de foi […] c’est terminé, c’est derrière moi », a déclaré le président béninois Patrice Talon, dans un entretien accordé dans le cadre de l’émission À bâtons rompus, et diffusé notamment sur la chaîne de télévision nationale ORTB, samedi 8 avril.

Le chef de l’État a exclu l’option de soumettre le projet de réforme constitutionnelle au référendum, après le refus du Parlement d’examiner le texte, émis quatre jours plus tôt. Ledit projet devait recueillir les trois quarts des voix de l’Assemblée nationale pour être débattu. « Il faut en prendre acte avec sérénité », a affirmé Patrice Talon, déplorant qu’une minorité de députés − 23 élus − ait rejeté le débat parlementaire.

« Bien que j’éprouve une certaine tristesse [du] fait que le projet n’ait pu être apprécié, analysé, débattu, je n’éprouve aucune amertume. Je m’incline. C’est cela mon rôle car je suis un démocrate. J’appartiens à la Nation, la Nation ne m’appartient pas », a ajouté le chef de l’État, douze mois après son investiture à la plus haute fonction du pays.

Un mandat présidentiel unique

Promesse phare de sa campagne et considérée comme « un préalable pour la bonne gouvernance », la révision de la Constitution prévoyait notamment l’instauration d’un mandat présidentiel unique, d’une durée de six ans.

Cette question « aurait pu être réglée maintenant, par la révision de la Constitution, une fois pour de bon », « cela n’est pas passé », a regretté Patrice Talon qui, par conséquent, compte bien entretenir le suspense. Interrogé sur son éventuelle candidature à un second mandat, le président béninois rétorque : « En 2021,j j’aviserai ».

Déjà fragilisé par plusieurs contestations sociales, le gouvernement béninois était apparu désuni après la démission du ministre de la Défense, Candide Azannaï, le 27 mars. Soutien de la première heure du Patrice Talon, ce proche du chef de l’État avait justifié sa décision par le contexte économique et social tendu.

Jeuneafrique.com par

Présidentielle/France: Alain Juppé renonce à être candidat

mars 6, 2017

Bordeaux – L’ancien Premier ministre Alain Juppé a solennellement annoncé lundi qu’il ne serait « pas candidat » à la présidentielle française d’avril-mai, opposant une fin de non-recevoir à ceux qui le voyaient comme une alternative à François Fillon, empêtré dans une affaire d’emplois présumés fictifs.

« Je le confirme une bonne fois pour toutes, je ne serai pas candidat à la présidence de la République », a déclaré à la presse Alain Juppé, 71 ans, adversaire malheureux de François Fillon à la primaire de la droite en novembre.

« Pour moi, il est trop tard », a-t-il ajouté, expliquant d’un air grave qu’il n’était « pas en mesure aujourd’hui de réaliser le nécessaire rassemblement autour d’un projet fédérateur ».

Alain Juppé s’est montré particulièrement sévère à l’égard de François Fillon, dont il a dénoncé « l’obstination ».

« Le déclenchement d’investigations de la justice à son encontre et son système de défense fondé sur la dénonciation d’un prétendu complot et d’une volonté d’assassinat politique l’ont conduit dans une impasse », a-t-il déploré.

François Fillon, 63 ans, s’attend à une probable inculpation dans l’enquête sur les salaires perçus par son épouse Penelope et deux de leurs enfants pour des emplois présumés fictifs d’assistants parlementaires.

« Quel gâchis », a regretté le maire de Bordeaux (sud-ouest), rappelant que François Fillon, qui partait comme le favori de la présidentielle, avait « un boulevard devant lui ».

Une partie de la droite et du centre s’est désolidarisée du candidat conservateur, en chute libre dans les sondages, et pressait Alain Juppé de le suppléer.

François Fillon serait éliminé dès le premier tour, le 23 avril, devancé par la dirigeante d’extrême droite Marine Le Pen et Emmanuel Macron, ancien ministre du président socialiste François Hollande repositionné au centre.

Mais fort du soutien des dizaines de milliers de militants qui se sont mobilisés dimanche pour le soutenir, François Fillon reste farouchement décidé à se maintenir, convaincu que son projet « est le seul qui puisse permettre le redressement national ».

Romandie.com avec(©AFP / 06 mars 2017 11h05)             

Bernard-Henri Levy : sa sœur Véro­nique a décidé de renon­cer au sexe et à l’al­cool pour Dieu

mars 27, 2015
Bernard Henry-Levy

Bernard-Henri Levy

Le surpre­nant destin de sa sœur

C’est un témoi­gnage éton­nant que livre aujourd’­hui Véro­nique, la sœur de Bernard-Henri Levy. Après des années de vie disso­lue, elle s’est bapti­sée et voue désor­mais sa vie à Dieu.

Si Bernard-Henri Lévy est un « person­nage », que dire de sa sœur Véro­nique ?

Blonde, diaphane, la benja­mine de la fratrie a connu un parcours de vie assez peu commun qu’elle raconte aujourd’­hui à nos confrères de Paris Match.

La petite sœur de BHL a connu une enfance plutôt soli­taire, puis une adoles­cence carré­ment diffi­cile. « J’étais en pleine révolte, explique-t-elle. Réfrac­taire à l’école, je buvais, je traî­nais avec des voyous. J’étais aussi dans une hyper séduc­tion, sans être jamais satis­faite. Je me suis mise en danger. »

A cette époque, Véro­nique se cherche et fait, de son propre aveu, n’im­porte quoi : « Je ne suis à l’aise nulle part. Je sors beau­coup la nuit, je vais d’homme en homme, d’ap­par­te­ment en appar­te­ment. Je cherche l’ab­solu, l’ex­trême. Je ne fréquente pas les bars bran­chés, mais les bars de paumé, du côté de la Bastille. Il m’ar­rive de raccom­pa­gner une copine ivre morte et de la coucher dans son lit. Je me sens bien avec ces gens-là. C’était comme si je devais toucher le fond pour ensuite remon­ter vers la lumière. »

La lumière, Véro­nique, juive de nais­sance, la trou­vera dans la reli­gion catho­lique. Un soir, le Christ l’ap­pelle dans son sommeil. Elle rêve qu’elle entre dans une cathé­drale. « Les bras du Chris s’élancent vers moi et de ses mains trans­per­cées sortent deux épées qui me rentrent dans le cœur, se souvient-elle. C’est la première fois que le Christ s’adres­sait à moi. Je n’ai jamais oublié ce rêve. »

Véro­nique décide de se conver­tir. « J’ai été bapti­sée le 7 avril 2012, et c’est le plus beau jour de ma vie, confie-t-elle. Je l’ai vécu à la fois comme un mariage et une renais­sance. »

Cette entrée dans le catho­li­cisme a changé sa vie. « Je ne sors plus la nuit, j’ai arrêté de boire et j’ai jeté dans un grand sac poubelle mes talons aiguilles, mes porte-jarre­telles et mes robes moulantes en disant : “Jésus, je fais tout cela pour toi.” »

Par amour pour Dieu, Véro­nique explique ne plus envi­sa­ger de tomber amou­reuse d’un homme. « Non, affirme-t-elle, puisque je suis mariée au seigneur. Si je devais parta­ger la vie d’un homme, ce serait une rela­tion amicale et frater­nelle. J’ai aimé les hommes, j’ai été coquette et séduc­trice, mais aujourd’­hui, même mon corps lui appar­tient. Je vis une rela­tion d’amour fou avec Lui. » Un ange passe…

Voici.fr par Perrine Stenger

Sarkozy « exhorte » Kadhafi « à renoncer

août 21, 2011

Le président Nicolas Sarkozy « exhorte » le colonel Kadhafi à renoncer sans délai à ce qu’il lui reste de pouvoir », selon l’Elysée.

Les rebelles libyens sont actuellement dans la capitale Tripoli dans le cadre de l’opération « Sirène », qui vise à isoler Kadhafi jusqu’à sa capitulation.

Lefigaro.fr avec AFP