Posts Tagged ‘Rhone’

France: Un adolescent saute d’un pont et se noie dans le Rhône

juin 27, 2020

 

Un adolescent de 16 ans a été retrouvé mort noyé dans le Rhône samedi 27 juin en fin d’après-midi après avoir sauté du pont de Décines (Métropole de Lyon), ont indiqué les pompiers.

L’alerte a été donnée vers 15h00 par des témoins et des amis de la victime, dont le corps a été repêché deux heures plus tard par les services de secours. Les circonstances du drame n’ont pas été précisées.

Une vingtaine de pompiers, dont des plongeurs et des équipes cynophiles, ont été immédiatement engagés dans l’opération de secours, selon la même source. Samedi après-midi, la température dépassait les 30 degrés sur la Métropole lyonnaise.

Par Le Figaro avec AFP

France/ Découverte d’un bébé mort dans le Rhône: la mère identifiée par la recherche de parentalité

novembre 28, 2019

Placée en garde à vue mardi, la jeune femme âgée de 25 ans était présentée jeudi au juge d’instruction.

La mère d’un nouveau-né retrouvé mort dans un sac poubelle jeté dans le Rhône en juin a pu être identifiée par un portrait-robot génétique et une recherche de parentalité, a appris l’AFP jeudi auprès de la police de Lyon.

Placée en garde à vue mardi, la jeune femme âgée de 25 ans était présentée jeudi au juge d’instruction en vue d’une mise en examen. L’enquête, qui avait débuté le 10 juin avec la découverte du corps d’un nouveau-né dans un sac poubelle jeté dans le Rhône à Lyon, a été «minutieuse et longue», a expliqué à l’AFP Jean-Daniel Dorent, adjoint au chef de la sûreté départementale de Lyon.

L’autopsie avait révélé que le nourrisson était né à terme et vivant – il avait de l’air dans les poumons -, mais n’avait apporté aucune réponse sur les causes de la mort, a-t-il ajouté, en soulignant qu’il n’y avait «pas de trace de violence». Le 20 juin, le parquet de Lyon avait ouvert une information judiciaire pour «homicide volontaire». Les enquêteurs ont travaillé sur l’ADN de la mère, retrouvé dans le sac contenant le nourrisson, pour tenter d’identifier celle-ci. «C’était un fil à tirer».

Un portrait robot génétique dressé

Grâce à l’INPS (Institut national de la police scientifique), «un portrait-robot génétique a été dressé déterminant que la mère était partiellement d’origine africaine avec des yeux marrons. Ensuite avec la recherche de parentalité, il a été établi un lien avec un homme résidant en Guyane et originaire de Guadeloupe, dont nous avions l’ADN dans notre base», a poursuivi Jean-Daniel Dorent.

Il s’est avéré que cet homme avait une demi-sœur de 25 ans vivant à Lyon. Les enquêteurs ont pu par la suite par diverses investigations découvrir qu’elle avait été enceinte fin 2018 et que son téléphone portable avait borné près du lieu où le sac contenant le nourrisson avait été découvert. Placée en garde à vue mardi, la jeune femme a déclaré, selon les enquêteurs, avoir accouché seule et que l’enfant était décédé peu après sa naissance sans qu’elle s’en explique la raison.

Par Le Figaro.fr avec AFP

France/Enlèvement : les enfants retrouvés vivants, le père entendu pour assassinat

mai 30, 2016

 

 Le père s'est rendu auprès des gendarmes de Tarare, dans le Rhône.
 Le père s’est rendu auprès des gendarmes de Tarare, dans le Rhône.

Le père s’est rendu et les trois enfants sont sains et saufs. L’alerte enlèvement lancée ce dimanche soir à 19 h 30 par le ministère de la Justice après la disparition de trois enfants dans le Rhône et la découverte du corps de leur mère décédée de «mort violente», a  rapidement connu un épilogue.

L’homme s’est rendu dans la soirée à la brigade de gendarmerie de Tarare (Rhône) où il a été placé en garde à vue pour l’assassinat de la mère. Le couple était «en instance de séparation trés conflictuelle». Les enfants, eux, ont été retrouvés chez un membre de la famille du père, sa soeur, où ils se trouvaient comme ce dernier l’avait indiqué aux gendarmes.

Les trois enfants, deux garçons de 10 et 6 ans ainsi qu’une fille de 5 ans, avaient disparu ce dimanche matin à Pontcharra-sur-Turdine, une commune toute proche de Tarare.

«Un problème autour de la garde des enfants»

Le corps de l’ex-compagne du suspect avait été découvert chez lui dimanche matin, à Pontcharra-sur-Turdine. De nationalité turque, cet homme de 45 ans a été placé en garde à vue pour «homicide volontaire avec préméditation» et le parquet de Villefranche-sur-Saône a ouvert une enquête.

Il y avait, semble t-il, entre le père et la mère «un problème autour de la garde des enfants» selon une source proche de l’enquête, mais «il n’y a pas d’éléments laissant penser à des troubles psychiatriques chez cet homme».

Le dispositif pour retrouver les deux garçons, Joris, 10 ans et Jad, six ans, ainsi que leur soeur Alia, âgée de cinq ans, disparus depuis la mort de leur mère et susceptibles d’être partis en voiture avec leur père, a été lancé vers 19 h 30 et levé peu après 21 heures.

 –

Le plan Alerte enlèvement a été utilisé pour la dernière fois mi-août dernier. Il avait alors permis de retrouver sain et sauf Rifki, un garçonnet de 4 ans d’origine comorienne.

Jusqu’à présent, ce dispositif s’est révélé efficace dans tous les cas en permettant de retrouver les enfants enlevés. Il est largement inspiré du plan « Amber Alert », créé au Texas en 1996, après l’enlèvement et l’assassinat de la petite Amber Hagerman.

Leparisien.fr