Posts Tagged ‘Rivière’

Québec-Laval: Un bébé d’un mois disparu dans la rivière des Mille Îles

octobre 29, 2022
Un ruban de signalisation policier devant un cours d'eau.

Un des deux enfants présents lors de l’accident manque toujours à l’appel. Photo : Radio-Canada/Jean-Philippe Hughes

Des plongeurs et un hélicoptère de la Sûreté du Québec (SQ) ont été dépêchés dans le quartier Laval-sur-le-Lac pour tenter de retrouver un poupon disparu depuis vendredi après-midi dans la rivière des Mille Îles.

Une mère de 40 ans était au volant d’un véhicule avec ses deux enfants âgés de 4 ans et de 1 mois lorsque le véhicule en question s’est retrouvé submergé dans la rivière.

Les services d’urgence ont pu secourir la femme et sa fillette, mais le poupon manque toujours à l’appel.

Après avoir fouillé les eaux de la rivière pendant plusieurs heures vendredi soir, les pompiers de Laval ont dû suspendre leurs recherches en raison de la noirceur.

Celles-ci ont repris de plus belle samedi matin, cette fois avec l’appui de l’équipe nautique de la Sûreté du Québec.

L’hélicoptère est déjà dans les airs et les plongeurs vont être déployés, a expliqué la porte-parole du Service de police de Laval (SPL), Erika Landry, vers 9 h.

Un hélicoptère de la SQ survole le secteur.

Un hélicoptère de la SQ survole le secteur. Photo : Radio-Canada/Jean-Philippe Hughes

Des services incendie autres que celui de Laval ont également été appelés à contribuer, a-t-elle précisé.

Le corps du bébé ayant pu être transporté sur plusieurs kilomètres, la policière invite les riverains à faire preuve de vigilance et à effectuer des vérifications le long des berges s’ils le peuvent.

Selon Erika Landry, c’est vers 16 h 45 vendredi qu’un appel a été fait au 911 pour signaler la présence d’un véhicule en partie submergé dans la rivière.

Les policiers et les pompiers ont alors convergé vers la rue des Érables, près de la rue Saint-Antoine, où ils ont rapidement tenté de porter secours aux occupants du véhicule.

Un ruban de signalisation policière a été installé devant le poste de commandement.

Un poste de commandement a été mis en place. Photo : Radio-Canada/Jean-Philippe Hughes

Les deux victimes secourues ont été transportées en centre hospitalier, où elles ont reçu des soins. La fillette a reçu son congé de l’hôpital. Sa mère est également saine et sauve, mais son état l’a toutefois empêchée d’être interrogée jusqu’à présent.

Les enquêteurs des crimes contre la personne du SPL sont sur place pour essayer de comprendre comment le véhicule s’est retrouvé à l’eau.

Par Radio-Canada avec les informations de Jean-Philippe Hughes et de La Presse canadienne

RDC: 27 morts et 54 disparus dans un naufrage sur la rivière Kasaï

juillet 16, 2017

Naufrage en RDC / © AFP / Vincent LEFAI

27 personnes sont mortes et 54 sont portées disparues dans le naufrage d’une embarcation sur la rivière Kasaï, dans le sud-ouest de la République démocratique du Congo, et la majorité des victimes sont des élèves qui partaient en vacances, a annoncé dimanche un responsable local.

« Après des vérifications rigoureuses, nous affirmons à ce stade qu’il y a eu 27 morts et 54 disparus dans le naufrage de la baleinière (pirogue motorisée) qui a chaviré dans la nuit de jeudi à vendredi sur la rivière Kasaï » au niveau d’Idiofa, a déclaré à l’AFP l’administrateur du territoire d’Idiofa, Jacques Mbila.

« La surcharge et l’état d’ivresse des conducteurs sont la principales causes de ce naufrage », a ajouté M. Mbila. « Les victimes sont, en majorité, des élèves qui se rendaient en vacances ».

« J’ai pu identifier deux religieuses parmi les 27 corps qui ont été enterrés samedi à Idiofa », a déclaré Nelly Mafuta, journaliste d’une radio locale qui a couvert cet accident.

Le curé de la cathédrale d’Idiofa a déclaré pour sa part « avoir célébré une messe en mémoire de 27 personnes tuées dans ce naufrage ».

Jeudi matin, l’embarcation avait quitté Dibaya, dans la province agitée du Kasaï-central, avec pour destination finale Ilebo, dans l’autre province agitée du centre de la RDC, le Kasaï. C’est au détour de la rivière Kasaï vers le territoire d’Idiofa, dans la province d’Inongo, plus à l’ouest, que l’accident a eu lieu.

Le transport fluvial est l’un des plus usités en RDC, qui dispose de nombreux cours d’eau – le plus important étant le Congo long de 4.700 km, suivi de son affluent, la rivière Kasaï, longue de 2.361 km – et lacs.

La rivière Kasaï traverse les provinces du Kasaï-central, Inongo et Kasaï.

Les naufrages sont fréquents sur les cours d’eau de la RDC, le plus souvent en raison de la surcharge des embarcations.

Les causes des accidents proviennent aussi du mauvais balisage des voies navigables, de l’absence de signalisation des bateaux et de l’inexpérience des pilotes.

La plupart des embarcations ne respectent aucune condition de sécurité (gilets, bouées de sauvetages, signalisations lumineuses).

Romandie.com avec(©AFP / 16 juillet 2017 16h38)                

Entre les pierres noires de la rivière

octobre 29, 2016

Entre les pierres noires serpente la rivière

Avec son visage d’eau pure sans peau

Cherchant le vaste champ de la rizière

Pour la ravitailler à souhait de ses flots

 

Au passage à la nage de sa douce musique

La fougère verte dans sa belle unique tunique

Regarde le poisson en écoutant sa mélodie

Qui berce ses oreilles avec joie et sans répit

 

Dans l’écartement de ses cuisses minces et rocheuses

Bourrues de lichens à la mousse gluante et généreuse

Quand sur la branche les ébats du moineau résonnent

Elle gémit en se frappant sans relâche sa fraîche poitrine.

 

Bernard NKOUNKOU

Naufrage en RDC: au moins 50 morts et 35 disparus

juillet 29, 2011

Au moins 50 personnes sont mortes noyées et 35 autres sont portées disparues dans le naufrage mercredi soir d’une embarcation sur une rivière du nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris vendredi auprès du gouvernement provincial.

L’embarcation, une grande pirogue motorisée, transportait au moins 200 passagers, et « jusqu’à hier (jeudi) on a compté 115 rescapés et 50 corps repêchés du fleuve difficilement, les autres (passagers) sont certainement perdus ou enfouis dans l’eau », a déclaré à l’AFP la porte-parole du gouvernement de la province de l’Equateur.

La pirogue, qui transportait également des marchandises, « est entrée en collision » de nuit avec une autre embarcation qui naviguait à vide sur la rivière Tshuapa, à 115 km à l’est de Mbandaka, la capitale provinciale, selon la même source.

« Le manifeste du bord a indiqué 200 personnes embarquées, mais cependant les rescapés parlent de 350 personnes », a ajouté la porte-parole Rebecca Ebale Nguma.

Les naufrages sont fréquents en RDC, vaste pays d’Afrique centrale pourvu de nombreux lacs et cours d’eau dont le plus important axe de communication est le fleuve Congo.

Ces accidents sont généralement provoqués par la surcharge des bateaux, le mauvais balisage des voies navigables, l’absence de signalisation des bateaux et l’inexpérience des pilotes.

La plupart des embarcations ne disposent d’aucun matèriel de sécurité. A la suite d’une série d’accidents, fin avril-début mai, la ministre congolaise des Transports, Marie-Laure Kawanda, avait été révoquée.

Jeuneafrique.com avec AFP

La rivière sur le dos de la pierre

octobre 1, 2010

La rivière coule sur le dos de la pierre
Sous l’œil amoureux de la lumière
Rampant comme un serpent du jour
Qui traverse les folles herbes depuis toujours

Vêtue de sa robe dans une expression de virginité
Elle chante depuis l’aube de sa pureté
Le cantique de l’aurore au refrain de l’embouchure
Avant d’aller se jeter au fond de la mer

Dans son cortège aquatique entre la verte fraîcheur
Elle siffle au passage des cris de bonheur
Qui résonnent continuellement dans la nature
Produisant le tendre écho sur la toiture

La rivière coule sur le dos de la pierre
Comme le serpent sur le ventre de la rivière
Qui traverse le lit dormant de la terre
Réveillant pendant la pluie le ver de terre

Bernard NKOUNKOU