Posts Tagged ‘ronald reagan’

L’homme qui a tenté d’assassiner Reagan en 1981 va être libéré

juillet 27, 2016

L’homme qui a tenté d’assassiner le président américain Ronald Reagan en 1981 va être libéré sous conditions, a décidé mercredi un juge fédéral. Il pourra être remis en liberté après le 5 août et devra notamment résider à plein temps à Williamsburg (Virginie).

Selon des documents de justice obtenus par l’AFP, le juge Paul Friedman a précisé que les conditions attachées à sa remise en liberté pourraient être assouplies dans les 12 à 18 mois suivant sa sortie, en fonction de ses progrès.

Aujourd’hui âgé de 61 ans, John Hinckley a tenté d’assassiner Ronald Reagan à la sortie de l’hôtel Hilton de Washington le 30 mars 1981. Le président américain avait été blessé d’une balle au poumon.

Trois autres personnes avaient été atteintes par balles, dont le porte-parole James Brady. Ce dernier en était resté partiellement paralysé. M. Brady est mort en 2014 et son décès avait alors été déclaré comme un homicide, car causé par les séquelles de la blessure par balle.

Impressionner Jodie Foster
Le tireur avait déclaré vouloir impressionner l’actrice Jodie Foster. Il est interné à l’hôpital psychiatrique St. Elizabeth’s, dans la capitale fédérale, depuis plus de trente ans.

En avril 2015, sa psychiatre Deborah Giorgi-Guarnieri avait assuré lors d’une audience de justice que son patient était « prêt pour un départ en convalescence et ne présente pas de danger ».

Lors de son procès en 1982, il avait été déclaré non coupable car pénalement irresponsable et interné à St. Elizabeth, d’où il avait le droit l’an dernier de sortir 17 jours par mois et sous conditions pour rendre visite à sa mère en Virginie.

Romandie.com avec(ats / 27.07.2016 16h02)

Décès de l’agent de sécurité qui avait sauvé la vie de Ronald Reagan

octobre 10, 2015

Washington – L’agent de sécurité qui avait sauvé la vie du président américain Ronald Reagan en 1981 quand un jeune déséquilibré lui avait tiré dessus, est décédé vendredi à l’âge de 85 ans, a indiqué samedi le Secret Service.

Jerry Parr, qui était à l’époque membre du Secret Service, l’agence chargée de la protection des présidents américains, avait poussé M. Reagan dans sa limousine après les six coups de feu tirés par John Hinckley, un jeune homme perturbé, en direction de M. Reagan devant l’hôtel Hilton de Washington.

Une bande-son publiée en 2011 avait révélé la présence d’esprit de Jerry Parr quand ce dernier avait réalisé que le président était blessé.

Monté dans la voiture présidentiel, l’agent Parr avait d’abord dit que le président était OK et qu’il revenait à la Maison Blanche. Puis il s’était rendu compte que le président été blessé et avait ordonné de le conduire à l’hôpital.

Ronald Reagan n’a pas été touché directement par les balles de John Hinckley mais l’une d’elle a ricoché sur la limousine présidentielle blindée et l’a touché à la poitrine. La balle est passée tout près du coeur.

La femme de Ronald Reagan, citée dans des médias américains, a estimé que sans Jerry qui s’occupait de Ronnie ce 30 mars 1981, j’aurais certainement perdu mon meilleur ami et camarade de chambre sous les balles d’un assassin.

Jerry n’était pas seulement le plus intelligent des agents du Secret Service de ce pays, mais un des êtres humains les plus respectables que j’ai jamais connu.

Il était humble mais fort, réservé mais confiant, et doté d’un grand sens de l’humour. Cela va sans dire que mon mari et lui s’entendaient bien, ajoute-t-elle.

Le directeur du Secret Service, Joseph Clancy, a qualifié les actions de Jerry Parr de courageuses et historiques.

Ceux qui ont eu la chance de connaître Jerry Parr garderont de lui son intégrité, son caractère et sa compassion (…). C’était un gentleman qui a eu pourtant le courage d’agir de manière décisive quand le président Reagan et le pays ont eu le plus besoin de lui, a affirmé M. Clancy dans un email à l’AFP.

Romandie.com avec(©AFP / 10 octobre 2015 19h38)

Discours d’Obama porte de Brandebourg à Berlin le 19 juin

juin 5, 2013

WASHINGTON – Le président des Etats-Unis Barack Obama va prononcer un grand discours le 19 juin à Berlin, dans les traces de ses précédesseurs John Kennedy et Ronald Reagan, a annoncé mercredi la Maison Blanche.

M. Obama, dont la visite en Allemagne avait déjà été annoncée, parlera devant la célèbre porte de Brandebourg des liens solides entre les Etats-Unis et ce pays, a précisé la présidence américaine dans un communiqué.

En 2008, alors sénateur Obama avait prononcé un discours à Berlin devant 200.000 personnes, un fait sans précédent dans une campagne présidentielle américaine.

Trois mois avant d’être élu, M. Obama, porté par une grande ferveur populaire, avait appelé une nouvelle génération d’Européens et d’Américains à abattre les murs entre alliés, entre races et religions pour relever les défis de la planète, dans ce discours au Tiergarten, un vaste parc au coeur de Berlin.

Le discours de M. Obama interviendra près d’un demi-siècle après le fameux Ich bin ein Berliner de Kennedy, à l’hôtel de ville de l’arrondissement de Schöneberg, deux ans après l’érection du mur qui a divisé la capitale allemande de 1961 à 1989.

La porte de Brandebourg, inaccessible pendant près de 30 ans par les Allemands de l’Ouest, avait néanmoins servi de décor à un célèbre discours de politique étrangère de Ronald Reagan en juin 1987. Le 40e président des Etats-Unis avait conjuré le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev d’abattre ce mur.

Le discours de M. Obama en 2008 avait été critiqué par son adversaire républicain de l’époque, le sénateur John McCain, qui avait estimé indigne de faire campagne depuis l’étranger.

La presse allemande avait affirmé que la chancelière Angela Merkel avait en outre interdit à M. Obama de parler devant la porte de Brandebourg elle-même et que c’était la raison pour laquelle il avait parlé à la foule depuis le Tiergarten, à quelques centaines de mètres du monument.

M. Obama effectuera les 18 et 19 juin une visite de travail à Berlin, dans la foulée du sommet du G8 en Irlande du Nord.

Romandie.com avec (©AFP / 05 juin 2013 17h09)