Posts Tagged ‘Russie’

Collision en mer Noire: le navire russe a coulé, le personnel secouru (gardes-côtes)

avril 27, 2017

Istanbul – Un navire espion de l’armée russe qui était entré en collision jeudi avec un autre vaisseau près des côtes turques en mer Noire a coulé et son équipage a été secouru, ont indiqué les gardes-côtes turcs.

« Le navire russe a coulé après la collision, l’ensemble du personnel à bord a été secouru », a indiqué un responsable des gardes-côtes à l’AFP sous couvert d’anonymat.

Les gardes-côtes ont mobilisé des vedettes pour se rendre sur le lieu du naufrage afin de porter secours au vaisseau, a précisé ce même responsable.

Selon les médias turcs, 78 personnes se trouvaient à bord du vaisseau russe qui est entré en collision avec un navire de transport de bétail au large de la ville côtière de Kilyos, à l’entrée du détroit du Bosphore.

La chaîne d’information turque NTV a rapporté que le navire transportant le bétail n’avait subi que des dégâts mineurs et qu’il pourrait reprendre sa route après des contrôles.

L’agence de presse turque Dogan a indiqué que la zone de la collision était plongée dans un épais brouillard au moment du choc, ce qui semble indiquer que l’incident est accidentel.

Le trajet du navire espion russe n’était pas connue dans l’immédiat.

Des dizaines de navires militaires russes empruntent chaque année le détroit du Bosphore en direction ou en provenance des côtes syriennes.

La convention de Montreux, signée en 1936, sanctuarise la libre circulation à travers le Bosphore et les Dardanelles des navires de tous les pays, sauf ceux qui sont en guerre avec la Turquie.

Romandie.com avec(©AFP / 27 avril 2017 14h32)

France: En Marche! cible d’une tentative de collecte de données personnelles

avril 25, 2017

Paris – Le mouvement En Marche! d’Emmanuel Macron, arrivé en tête du premier tour de l’élection présidentielle française dimanche, aurait été la cible de tentatives de hameçonnage (« phishing ») par un groupe russe en mars, selon un rapport présenté mardi par l’entreprise japonaise de cybersécurité Trend Micro.

Le hameçonnage consiste à faire croire à une personne qu’elle reçoit un mail d’un organisme où elle est inscrite ou qu’elle se trouve sur le site qui l’intéresse, afin de récupérer ses données personnelles ou d’identification.

Selon Trend Micro, le groupe de hackers russe Pawn Storm, également connu sous le nom de Fancy Bears, Tsar Team ou APT28, déjà accusé d’avoir visé le Parti démocrate durant la campagne présidentielle de Hillary Clinton aux Etats-Unis, serait responsable de ces tentatives.

« Il existe toujours une incertitude technique dans l’attribution, même si nous l’avons réduite le plus possible », rappelle à l’AFP Loïc Guézo, stratégiste cybersécurité Europe du Sud pour Trend Micro, « mais nous avons analysé un mode opératoire avec des données compilées sur deux ans, qui nous ont permis de déterminer la source ».

Le groupe est soupçonné de liens avec les services de sécurité russes, signe, selon ses détracteurs, de la volonté de Moscou d’influencer les scrutins des pays occidentaux.

Lors d’un point presse à Moscou lundi soir et répondant à une question d’ordre général, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a nié toute implication russe dans la campagne française, une accusation récurrente après celles concernant la campagne présidentielle américaine.

« Quels groupes ? D’où viennent-ils ? Pourquoi la Russie ? Cela rappelle ces accusations de la part de Washington qui restent encore à ce jour creuses et qui ne font pas honneur aux auteurs de telles déclarations », a-t-il estimé.

La tentative de « phishing » visant des personnes en recherche d’information sur le site de l’ancien ministre français de l’Economie s’inscrit dans une campagne plus large menée par le groupe, selon le rapport de Trend Micro.

Pawn Storm a cherché en effet, au cours des deux dernières années, à récupérer des données personnelles tous azimuts, visant autant des médias tels que la chaîne de télévision Al Jazeera ou le New York Times que des ministères en Albanie ou en Arménie.

Dans la liste des tentatives répertoriées apparaissent également, outre le Parti démocrate américain, la CDU de la chancelière allemande Angela Merkel ou encore les services du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

« Nous décrivons le mode opératoire d’un groupe dont les activités, une fois documentées, sont clairement liées aux intérêts politiques russes. Pour pouvoir viser aussi large et si longtemps dans la durée, il faut beaucoup de moyens, humains et financiers », a ajouté M. Guézo.

Ce n’est pas la première fois que le mouvement En Marche! est la cible de tentatives de piratage ou de phishing. Depuis l’annonce de la candidature de M. Macron, les systèmes informatiques de l’organisation sont la cible de milliers de tentatives d’attaques ou d’intrusion, selon un décompte interne.

Courant février, le secrétaire général du mouvement, Richard Ferrand, avait estimé qu’il s’agissait « d’attaques organisées et coordonnées par un groupe structuré, et non par des hackers solitaires ».

Romandie.com avec(©AFP / 25 avril 2017 11h48)

Russie: deux morts dans une fusillade dans des locaux du FSB

avril 21, 2017

Moscou – Deux personnes ont été tuées et une autre blessée vendredi par un jeune homme identifié comme membre d’une organisation néo-nazie, qui a ouvert le feu dans les locaux des services secrets (FSB) à Khabarovsk, dans l’Extrême-Orient russe.

L’assaillant a pénétré dans les locaux du FSB à 17H02 locales (07H02 GMT) avant de tuer un agent du FSB et un visiteur et d’en blesser un autre, ont annoncé les services secrets dans un communiqué. « L’assaillant a été éliminé », selon la même source.

« L’identité du criminel a été établie: il s’agit d’un habitant de la région de Khabarovsk, né en 1999. Des informations font état de son appartenance à un groupe néo-nazi », a indiqué le FSB dans un autre communiqué, cité par les agences russes.

Les incidents armés et les attaques visant les autorités et les forces de l’ordre sont particulièrement fréquents dans le Caucase russe, mais rares dans le reste du pays.

Romandie.com avec(©AFP / 21 avril 2017 12h34)

Les Témoins de Jéhovah interdits en Russie (Cour suprême)

avril 20, 2017

Moscou – Les Témoins de Jéhovah sont désormais interdits en Russie et leurs biens vont être confisqués, en application de la décision jeudi de la Cour suprême qui considère que cette organisation est extrémiste.

Un responsable russe des Témoins de Jéhovah, Iaroslav Sivoulski, s’est dit « choqué » et a annoncé que l’organisation ferait appel. « Je ne pensais pas qu’une telle chose serait possible dans la Russie moderne, où la Constitution garantit la liberté de religion », a-t-il déclaré.

Le ministère russe de la Justice a relevé chez les Témoins de Jéhovah des « signes d’activité extrémiste » et a estimé qu’ils représentaient « une menace pour les droits des citoyens, pour l’ordre public et pour la sécurité de la société ».

La Cour suprême, qui examine cette affaire depuis le 5 avril, a décidé jeudi de satisfaire la demande du ministère, ordonnant la liquidation des 395 organisations locales des Témoins de Jéhovah sur le territoire russe et la confiscation de leurs biens.

« Nos fidèles se retrouvent dans une position très inconfortable. Ils risquent des poursuites judiciaires », a déclaré M. Sivoulski, assurant que les membres de son organisation continueraient à se rassembler, en secret.

La puissante Eglise orthodoxe russe considère les Témoins de Jéhovah comme une secte, qu’elle juge dangereuse en raison notamment de l’interdiction des transfusions sanguines pour ses membres.

Romandie.com avec(©AFP / 20 avril 2017 18h54)

La Russie bloque une condamnation de la Corée du Nord à l’ONU

avril 19, 2017

Nations unies (Etats-Unis) – La Russie a bloqué mercredi au Conseil de sécurité des Nations unies une condamnation du dernier tir de missile nord-coréen, en dépit du soutien de la Chine, alliée de Pyongyang, ont rapporté des diplomates.

La proposition américaine de condamnation, consultée par l’AFP, demandait à Pyongyang de s’abstenir de mener de nouveaux tests de missiles nucléaire ou balistique, après un nouveau tir –raté– dimanche.

Selon des diplomates du Conseil, Moscou souhaitait agrémenter le texte d’éléments d’une précédente déclaration, à savoir la nécessité de parvenir à une solution à travers le dialogue.

Plusieurs diplomates, s’exprimant sous le sceau de l’anonymat, ont avoué leur surprise après ce blocage russe d’un texte pourtant soutenu par Pékin, habituel parapluie diplomatique du Nord au sein de la machine onusienne.

Dans le texte bloqué, les membres du Conseil exprimaient leur « inquiétude absolue » concernant « l’attitude hautement déstabilisatrice » de la Corée du Nord, menaçant une fois de plus de prendre « des mesure importantes » contre le régime communiste.

Le mois dernier, le Conseil avait fermement condamné, à l’unisson, une série de tirs de missiles de Pyongyang.

Le blocage russe intervient une semaine avant une réunion du Conseil sur la Corée du Nord, présidée par le chef de la diplomatie américaine, le discret Rex Tillerson.

En marge de cet accroc au Conseil, l’ambassadrice américaine auprès des Nations unies Nikki Haley a jugé « important que la Corée du Nord sache que nous ne cherchons pas un affrontement ».
« Nous l’avons dit aussi clairement qu’il est possible de le faire. La balle est dans leur camp », a prévenu la diplomate.

Le vice-président américain Mike Pence –en déplacement en Asie– avait plus tôt mercredi promis à la Corée du Nord une réponse « écrasante » en cas d’attaque, qualifiant Pyongyang de plus « dangereuse et urgente menace dans la région ».

De son côté, le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a estimé mercredi que les pays se trouvant « sur la ligne de front » de cette crise –Chine, Etats-Unis, Japon, Corée du Sud, Russie– devaient tout mettre en oeuvre pour empêcher la course à l’armement de Pyongyang.

« Nous pensons qu’il est absolument essentiel (…) que tous s’impliquent afin de s’assurer que tout soit fait pour que la menace représentée par le développement des missiles et des capacités nucléaires ne se convertisse pas en menace pour la communauté internationale », a déclaré le chef de l’ONU.

« Nous soutenons entièrement les efforts de tous les Etats visant à s’assurer que la Corée du Nord n’obtienne pas les capacités qui se convertiraient en menace non seulement pour la région mais pour une zone plus vaste du monde », a-t-il ajouté.

Romandie.com avec(©AFP / 19 avril 2017 23h02)

Deux hommes soupçonnés de préparer des attentats en Russie abattus

avril 19, 2017

Moscou – Deux hommes originaires d’Asie centrale et soupçonnés de préparer des attentats en Russie ont été abattus à Vladimir, une ville touristique à 200 kilomètres à l’est de Moscou, ont annoncé mercredi les services spéciaux russes (FSB).

« Les agents du FSB ont éliminé, lors d’une tentative d’arrestation à laquelle ils ont résisté, deux ressortissants d’Asie centrale nés en 1987 et 1991 », a annoncé le FSB dans un communiqué transmis aux agences de presse russes.

Selon le FSB, les deux hommes étaient en contact avec des « recruteurs d’organisations terroristes internationales » et étaient prêts à perpétrer des attentats en Russie.

Le communiqué ajoute que des explosifs, des munitions, un fusil-mitrailleur AK-47 et un pistolet ont été retrouvés sur place. Une vidéo diffusée par le FSB montre les cadavres ensanglantés des deux hommes dans la chambre d’une maison, l’un tenant un AK-47.

Cette opération intervient deux semaines après un attentat meurtrier dans le métro de Saint-Pétersbourg (nord-ouest) le 3 avril, qui a fait 14 morts et dont l’auteur présumé est un homme originaire du Kirghizstan mort dans l’attaque.

Le FSB n’a toutefois pas précisé si cette opération était liée à l’attentat du 3 avril.

Le lieu de résidence de l’un des organisateurs présumés de l’attentat de Saint-Pétersbourg, Abror Azimov, était Vladimir selon les médias russes. Arrêté lundi dans la banlieue de Moscou, Abror Azimov a reconnu avoir contribué à l’attentat mais nie être le cerveau derrière cette attaque.

De telles opérations des services de sécurité russes sont fréquentes dans l’instable Caucase russe, où elles visent des groupes islamistes, mais sont bien plus rares dans les régions européennes de la Russie.

En octobre, deux personnes transportant des explosifs avaient toutefois été tués par les services de sécurité russes à Nijni Novgorod (Volga) après avoir ouvert le feu lors d’un contrôle routier. L’organisation Etat islamique (EI) avait plus tard revendiqué l’appartenance à son groupe de l’un des morts.

Romandie.com avec(©AFP / 19 avril 2017 13h55)

L’opposant russe Navalny appelle à manifester le 12 juin

avril 12, 2017

L’opposant russe au Kremlin Alexeï Navalny le 27 mars 2017 au tribunal de Moscou / © AFP/Archives / Vasily MAXIMOV

L’opposant au Kremlin Alexeï Navalny a appelé mercredi à manifester dans toute la Russie le 12 juin, espérant amplifier la mobilisation après des rassemblements anticorruption d’une rare ampleur fin mars, marqués par des centaines d’interpellations.

M. Navalny a été libéré lundi après avoir passé 15 jours en détention pour l’organisation d’une vaste manifestation anticorruption non autorisée à Moscou et refus d’obtempérer aux policiers.

« Sortons dans les rues le 12 juin avec les mêmes slogans et sous le drapeau national », a écrit l’opposant sur son site internet. « Nous avons deux mois pour nous préparer. Nous allons rassembler plus de gens », a ajouté M. Navalny.

Le pays célèbre le 12 juin le Jour de la Russie, qui commémore la proclamation d’indépendance en 1990 quelques mois avant la dissolution officielle de l’URSS.

Alexei Navalny arrêté le 26 mars 2017 à Moscou lors d’une manifestation anti-corruption / © Evgeny Feldman for Alexei Navalny’s campaign/AFP/Archives / HO

M. Navalny et plus de 1.000 autres personnes avaient été interpellés le 26 mars en marge de rassemblements d’une ampleur inédite depuis plusieurs année, qui avaient notamment mobilisé un grand nombre de jeunes.

Ces manifestations, organisées à travers le pays, suivaient la publication par l’opposant d’un rapport accusant le Premier ministre Dmitri Medvedev de se trouver à la tête d’un empire immobilier financé par des oligarques.

Le blogueur anticorruption compte défier Vladimir Poutine lors de l’élection présidentielle de début 2018, mais sa candidature risque de se voir entraver par sa récente condamnation à cinq ans de prison avec sursis pour détournement de fonds.

Romandie.com avec(©AFP / 12 avril 2017 15h14)

Rencontre ministres Russie-Iran-Syrie cette semaine à Moscou (diplomatie russe)

avril 11, 2017

Moscou – Les ministres russe, iranien et syrien des Affaires étrangères se rencontreront d’ici la fin de la semaine à Moscou, a annoncé mardi la porte-parole de la diplomatie russe.

« Une rencontre tripartite des chefs de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, syrien Walid Mouallem et iranien Mohammad Javad Zarif est prévue à la fin de la semaine à Moscou », a-t-elle déclaré à l’AFP.

Selon des sources diplomatiques, citées par les agences de presse russes, Walid Mouallem et Mohammad Javad Zarif sont attendus vendredi dans la capitale russe.

La Russie et l’Iran sont les deux principaux soutiens du régime du président syrien Bachar al-Assad.

Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson est lui attendu mardi après-midi à Moscou pour des entretiens mercredi avec son homologue russe.

Ce balai diplomatique à Moscou intervient une semaine après l’attaque chimique présumée contre la localité de Khan Cheikhoun, attribuée par les Occidentaux au régime de Damas et qui a fait 87 morts.

En représailles, l’armée américaine a frappé une base aérienne syrienne dans la nuit du 6 au 7 avril.

Le gouvernement syrien a nié avoir utilisé des substances chimiques, affirmant avoir frappé un « entrepôt » des jihadistes contenant des « substances toxiques ». Il a qualifié l’attaque américaine d' »acte idiot et irresponsable ».

Moscou et Téhéran ont également condamné l’attaque américaine et démentent la responsabilité du régime syrien dans l’attaque chimique présumée.

« L’agression contre la Syrie outrepasse toutes les lignes rouges », a ainsi affirmé samedi dans un communiqué la « chambre d’opération conjointe », un organe basé en Syrie qui regroupe la Russie, l’Iran et les forces « alliées » dont le Hezbollah libanais.

Romandie.com avec(©AFP / 11 avril 2017 15h34)

Russie-Congo: Décès de l’étudiant Ridel IBI

avril 10, 2017

NÉCROLOGIE

RUSSIE : un étudiant Congolais << Brazzaville >> IBI Ridel vient de mourir, il n’a pas pu supporter la crise ( les impayés de la bourse depuis plus de 10 mois ) .

En Russie où les étudiants congolais vivent une situation délicate, plus de 10 mois sans bourse et certaines tombent déjà à cause de Denis Sassou Nguesso.

C’est une délicate mission qui nous incombe aujourd’hui. C’est avec une immense tristesse et beaucoup d’émotion que le Bureau Fédéral a le regret de vous annoncer le décès de notre compatriote Congolais, l’étudiant IBI Ridel de la ville de Rostov sur le Don. Il a rendu son dernier souffle ce Lundi 10/04/2017 aux environs de 3h du matin chez lui au foyer. Tout ce qui sera entrepris en faveur de l’illustre disparu, vous sera communiqué ultérieurement. >>

Cet avis tient lieu de faire-part.

C’est une délicate mission qui nous incombe aujourd’hui. C’est avec une immense tristesse et beaucoup d’émotion que le Bureau fédéral a le regret de vous annoncer le décès de notre compatriote congolais, l’étudiant IBI Ridel de la ville de Rostov sur le Don. Il a rendu son dernier souffle ce lundi 10 avril 2017, aux environs de 3h du matin, chez lui au foyer.

Tout ce qui sera entrepris en faveur de l’illustre disparu, vous sera communiqué ultérieurement.

Cet avis tient lieu de faire-part.

<< C’est une délicate mission qui nous incombe aujourd’hui. C’est avec une immense tristesse et beaucoup d’émotion que le Bureau Fédéral a le regret de vous annoncer le décès de notre compatriote Congolais, l’étudiant IBI Ridel de la ville de Rostov sur le don. Il a rendu son dernier souffle ce Lundi 10/04/2017 aux environs de 3h du matin chez lui au foyer. Tout ce qui sera entrepris en faveur de l’illustre disparu, vous sera communiqué ultérieurement. >>

Cet avis tient lieu de faire-part. #Bureau_fédéral

Ridel

Ref-image : sur la photo, IBI Ridel (en septembre 2016) prenant la parole lors de l’assemblée générale extraordinaire de l’ Association des Etudiants et Stagiaires Congolais en Fédération de Russie (A.E.S.C.F.R) .

 

Avec Brazzanews.fr

ONU: Réunion du Conseil de sécurité vendredi sur la frappe américaine contre la Syrie

avril 7, 2017

 

Une vue de la base aérienne d’Al-Chaayrate en Syrie, après une frappe américaine, le 7 avril 2017 / © AFP / STRINGER

Le conseil de sécurité des Nations unies va se réunir d’urgence vendredi à 11H30 (15H30 GMT) pour débattre de la frappe punitive menée jeudi par les Etats-Unis contre le régime syrien, trois jours après une attaque chimique.

La Russie – principal soutien au régime syrien avec l’Iran – a demandé cette réunion après avoir dénoncé la frappe américaine comme une « agression contre un Etat souverain ».

Romandie.com avec(©AFP / 07 avril 2017 15h33)