Posts Tagged ‘Salmane Ben Abdel Aziz’

L’Arabie saoudite offre un stade de football à l’Irak

mars 6, 2018

Bagdad – L’Arabie saoudite a annoncé avoir offert un stade de football à l’Irak après le premier match amical en 40 ans entre les deux sélections en territoire irakien, alors que la Fifa doit se prononcer mi-mars sur l’interdiction de matches officiels dans ce pays.

Le roi saoudien Salmane ben Abdel Aziz a fait état de ce don lors d’un appel téléphonique lundi soir au Premier ministre irakien, a indiqué dans un communiqué le bureau de Haider al-Abadi.

Ce stade, qui sera construit à Bagdad, pourra accueillir 100.000 spectateurs et se trouvera au sein d’une cité des Sports, a affirmé à l’AFP le chef du bureau de presse du Premier ministre, Haider Hamada. « Une commission gouvernementale a été formée pour suivre ce dossier », a-t-il ajouté.

Le 28 février, les sélections d’Irak et d’Arabie saoudite se sont affrontées à Bassora, dans le sud de l’Irak frontalier de l’Iran, pour un match décrit comme « historique », dernier signe du rapprochement politique entamé entre Bagdad et Ryad, grand rival régional de Téhéran.

Le roi Salmane a salué cette rencontre comme un « succès », selon le communiqué, alors que le match, remporté 4 à 1 par l’Irak devant 60.000 spectateurs, était observé de près.

Le patron du football asiatique, le Bahreïni cheikh Salman ben Ibrahim Al-Khalifa, y a assisté, plaidant pour une levée de l’interdiction faite par la Fifa à l’Irak d’accueillir des matches officiels.

Le 16 mars, l’instance mondiale du football doit décider si elle lève ou non sa sanction, en place depuis les années 1990 et brièvement levée en 2012, mais de nouveau appliquée en raison des guerres et des violences qui se sont succédé en Irak.

Romandie.com avec(©AFP / 06 mars 2018 17h20)                                            

Le roi Abdallah d’Arabie saoudite est mort

janvier 23, 2015

 

Crédits photo : -/AFP

Roi Abdallah d’Arabie Saoudite. Crédits photo : -/AFP

Le souverain laisse le trône au prince Salmane. François Hollande a salué la disparition d’un homme dont «l’action a profondément marqué l’histoire de son pays».

Le roi Abdallah d’Arabie saoudite est mort dans la nuit de jeudi à vendredi et laisse le trône du royaume au prince Salmane. Le Palais royal, qui a fait part peu après minuit du décès du souverain, a également annoncé que Moqren, demi-frère d’Abdallah, avait été nommé prince héritier.

Souffrant d’une pneumonie, Abdallah, qui était âgé d’environ 90 ans, avait été hopitalisé le 31 décembre dernier à Riyad. Son état de santé avait nécessité la mise en place d’un tube pour l’aider à respirer.

L’âge du souverain – sa date de naissance exacte est inconnue -, et ses multiples hospitalisations, alimentaient régulièrement les rumeurs sur l’avenir de la gestion du royaume saoudien, puissance pétrolière mondiale et acteur-clé dans la politique au Moyen-Orient.

Les obsèques religieuses ont été célébrées ce vendredi midi.

Son demi-frère Salmane, âgé de 79 ans et qui avait été nommé prince héritier en juin 2012, lui succède désormais sur le trône.

Moqren, un autre demi-frère d’Abdallah, a été nommé prince héritier. Né en 1945, il est le plus jeune fils de Abdelaziz al-Saoud, le fondateur de l’Arabie saoudite. Depuis le décès de ce dernier en 1952, le trône a été occupé successivement par plusieurs de ses fils. Le roi Abdallah, avait accédé au trône à la mort, en août 2005, de son demi-frère Fahd, mais il dirigeait de facto le royaume depuis 1995.

Ces derniers temps, ses apparitions publiques étaient devenues de plus en plus rares, et il se faisait régulièrement représenter par le prince héritier, Salmane Ben Abdel Aziz, comme lors du dernier sommet du Conseil de coopération du Golfe (CCG) début décembre au Qatar. Le prince Salmane cumulait également les fonctions de ministre de la Défense depuis octobre 2011.

«Vision d’une paix juste et durable au Moyen-Orient»

François Hollande a rendu hommage au roi Abdallah saluant «la mémoire d’un homme d’État dont l’action a profondément marqué l’histoire de son pays et dont la vision d’une paix juste et durable au Moyen-Orient reste plus que jamais d’actualité».

Le chef de l’État se rendra en Arabie saoudite présenter officiellement ses condoléances. La date de ce voyage n’était pas encore connue vendredi à la mi-journée.

Lefigaro.fr