Posts Tagged ‘Samedi’

Dix couloirs humanitaires acceptés pour samedi, selon le gouvernement ukrainien

avril 9, 2022

Deux femmes tentent de quitter la ville de Kramatorsk, en Ukraine. Photo : Getty Images/Fadel Senna

Au 45e jour de l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, dix couloirs humanitaires d’évacuation des civils des régions assiégées ont été acceptés pour la journée de samedi, selon Kiev.

La vice-première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk, qui en fait l’annonce, a précisé qu’un de ces couloirs humanitaires concerne Marioupol, dans le sud-est du pays.

Plusieurs tentatives pour acheminer des fournitures à Marioupol et pour évacuer des civils ont échoué. Russes et Ukrainiens se rejettent la responsabilité de ces échecs.

Plus à l’est, le gouverneur de la région de Louhansk, Serhiy Gaidai, a réitéré le besoin urgent d’évacuer les civils encore coincés dans cette zone.

Quelque 30 % de la population civile éparpillée dans diverses localités un peu partout sur le territoire a demandé à être évacuée, selon M. Gaidai.

Les opérations d’évacuation interrompues à partir de la gare de Kramatorsk, endommagée lors d’une frappe de missiles vendredi, se poursuivront par d’autres stations dans l’est du pays, a assuré la compagnie ferroviaire d’État ukrainienne.

Quatre trains sont prévus au départ de la ville voisine de Sloviansk en direction de l’ouest du pays, selon la compagnie de chemins de fer.

Parmi la dizaine de corridors humanitaires annoncés, l’un d’eux concerne la ville de Marioupol. Photo : AP/Alexei Alenxandrov

Ces évacuations doivent également avoir lieu depuis Pokrovsk, dans la région de Donetsk, et de Novozolotarivka, dans la région de Lougansk.

D’autres trains locaux sont aussi prévus, mais leur horaire exact n’a pas été annoncé pour des raisons de sécurité.

Les opérations d’évacuation ont également lieu par route. Des minibus et des camionnettes viennent récupérer des dizaines de rescapés du bombardement de Kramatorsk, qui ont passé la nuit dans une église protestante du centre-ville, non loin de la gare, ont signalé des journalistes de l’Agence France-PresseAFP.

Par ailleurs, d’autres évacuations se poursuivent discrètement vers les territoires prorusses.

Des convois de voitures passent chaque jour vers le nord sous contrôle de l’armée russe avec l’accord tacite des soldats ukrainiens aux derniers postes de contrôle, selon un journaliste de l’Agence France-PresseAFP.

On va là-bas, car nous y avons de la famille. On trouve de la nourriture, c’est calme, il n’y a pas de problème, a confié un trentenaire qui se préparait à passer avec sa famille.

N’ont-ils pas peur des troupes russes? Il y a des bons et des méchants de tous les côtés, a-t-il répondu.

Peur et angoisse à Kramatorsk

Le bombardement de la gare de Kramatorsk est une source d’angoisse pour la Dre Joanne Liu, qui était présente sur les lieux il y a quelques jours avec Médecins sans frontières (MSF).

Selon un dernier bilan officiel des autorités régionales, 52 personnes ont été tuées et 109 blessées dans le bombardement qui a visé vendredi matin cette gare bondée, principal centre des évacuations en cours dans le Donbass sous contrôle ukrainien.

On a évacué 57 personnes [de Kramatorsk] dans deux transferts, a-t-elle indiqué dans une entrevue à 24/60 depuis Dnipro.

La région demeure sous la menace d’une offensive russe majeure et imminente.

Sur le front, les opérations russes continuent de se concentrer sur la région du Donbass, sur Marioupol et sur Mykolaïv, soutenues par des lancers en Ukraine de missiles de croisière par les forces navales, selon le ministère britannique de la Défense.

Les ambitions russes d’établir un couloir entre la Crimée et le Donbass continuent d’être contrecarrées par la résistance ukrainienne, ajoute la même source.

Un soldat ukrainien, debout sur le toit d’un véhicule blindé de transport de troupes, brandit le drapeau national ukrainien à Hostomel. Photo : Getty Images/Alexey Furman

L’Institut américain pour l’étude de la guerre (ISW) abonde dans ce sens.

Les forces ukrainiennes continuent de repousser quotidiennement les assauts russes dans les districts de Donetsk et de Lougansk, dit-il, évoquant des attaques russes au sud d’Izyoum, vers Slovyansk et vers Barvinkove, mais sans prise de territoires supplémentaires.

Selon des sources militaires occidentales, il resterait encore 3000 soldats ukrainiens à l’intérieur de la ville de Marioupol, en position défensive, notamment dans une usine sidérurgique équipée de profonds souterrains.

L’Ukraine s’attend à ce que la Russie intensifie ses attaques dans l’est et dans le sud du pays après avoir retiré ses troupes des zones situées au nord de la capitale, Kiev. Les États-Unis ont indiqué au cours de la semaine que Moscou prévoyait déployer des dizaines de milliers de soldats dans l’est de l’Ukraine.

Dépôts de munitions détruits

Les forces russes ont détruit un dépôt de munitions sur la base aérienne de Myrhorod, dans le centre de l’Ukraine, a indiqué samedi l’agence de presse Interfax en citant le ministère russe de la Défense.

Un avion de chasse MiG-29 et un hélicoptère Mi-8 de l’armée de l’air ukrainienne ont également été détruits lors de l’attaque de la base située de la région de Poltava, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov.

M. Konachenkov a ajouté qu’un autre dépôt de munitions a aussi été détruit près de la ville de Novomoskovsk, dans la région de Dnipro, dans le centre-est de l’Ukraine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé que Kiev était toujours prêt à mener des pourparlers avec la Russie.

Nous sommes prêts à nous battre et à chercher parallèlement des voies diplomatiques pour arrêter cette guerre, a-t-il assuré lors d’une conférence de presse avec le chancelier autrichien Karl Nehammer, en visite à Kiev et à Boutcha, une petite ville proche de la capitale.

Avec Radio-Canada

Canada: Week-end le plus froid de la saison surtout samedi

février 14, 2020

© Fournis par MétéoMédia

Le week-end à venir se déroulera en deux temps. Alors que vendredi et samedi s’annoncent particulièrement froids en raison d’une poussée d’air arctique, le mercure sera à la hausse dès dimanche. Il est d’ailleurs possible que les températures les plus froides de la saison soient atteintes samedi dans certains secteurs.

Les températures illustrées dans le tableau ci-dessous représentent les valeurs les plus basses qui ont été atteintes depuis le début de la saison hivernale. Il est possible que ces températures soient déclassées vendredi ou samedi matin en raison du froid prévu. Par exemple, à Montréal, le mercure le plus froid a été observé le 9 février avec -24,4 °C.

© Fournis par MétéoMédia

Entre jeudi et vendredi, une perte de 15 °C est prévue en seulement douze heures. Le nord-ouest en a déjà fait les frais ce jeudi matin, mais le pire reste à venir pour vendredi et samedi.

© Fournis par MétéoMédia

À son apogée, le froid se chiffrera à -25 °C dans le sud du Québec. Cette chute brutale sera ensuite suivie d’un redoux rapide : il sera cette fois-ci question d’une hausse de 15 °C en une demi-journée.

© Fournis par MétéoMédia

Bonne nouvelle, toutefois : un redoux temporaire sera observable à compter de dimanche en raison de la remontée d’un système dépressionnaire en provenance de l’ouest et des vents du sud-ouest qui souffleront à près de 50 km/h. Les maximums dépasseront d’ailleurs le point de congélation dans le sud de la province pour clore le week-end.

© Fournis par MétéoMédia

On surveille par la suite l’arrivée d’un gros système dépressionnaire en provenance du sud des États-Unis et qui pourrait apporter d’importantes quantités de neige. Après son passage, les températures chuteront de nouveau. Heureusement, les valeurs n’atteigneront pas celles que nous vivrons ce week-end.

© Fournis par MétéoMédia

Pour le dernier week-end de février, les températures devraient donc être clémente ! Le mois se terminerait donc sous le signe de la douceur.

Du point de vue des températures, on aurait tendance à voir le bout du tunnel ! Le cœur de l’hiver sera, dès vendredi, derrière nous ! Pour plus d’information, rendez-vous ci-dessous avec les explications d’Alex Verville, présentateur et créateur de contenu à MétéoMédia.

Avec Météomédia.ca

France: Grande rencontre autour de la candidature d’André Okombi Salissa, ce amedi 12 mars à Paris

mars 9, 2016

blob

 

 

Diffusé le 09 mars 2016, par http://www.congo-liberty.com