Posts Tagged ‘Saoudien’

Le père d’un jeune Saoudien menacé d’exécution appelle le roi à la clémence

septembre 23, 2015

Ryad – Le père d’un jeune chiite saoudien condamné à mort et en attente d’être exécuté a appelé mercredi le roi Salmane à épargner la vie de son fils.

J’espère que le roi ne va pas signer l’ordre d’exécution, a déclaré à l’AFP Mohammed al-Nimr, le père d’Ali, arrêté à 17 ans en février 2012 pour avoir manifesté contre les autorités et dont le sort préoccupe des organisations des droits de l’Homme et des pays européens.

Le père a mis en garde contre une réaction violente des membres de la minorité chiite, qui se concentre dans l’est de l’Arabie saoudite, en cas d’exécution de son fils.

Nous ne voulons pas de ça, nous ne voulons pas d’une seule goutte de sang versé, a-t-il souligné.

Le jeune condamné est le neveu de cheikh Nimr al-Nimr, un religieux chiite qui est également dans les couloirs de la mort après avoir été condamné à la peine capitale.

Ce religieux avait été l’un des animateurs du mouvement de contestation qui avait agité la province orientale d’Arabie saoudite, un royaume à majorité sunnite, en 2011.

Le père d’Ali al-Nimr a admis que son fils avait participé il y a quatre ans, alors qu’il était étudiant, à des manifestations de chiites dans sa région. Mais il a affirmé qu’il était innocent de plusieurs autres charges pour lesquelles il a été condamné comme celles de cambriolage, d’attaque contre les forces de police et de jets de cocktails Molotov.

Romandie.com avec(©AFP / 23 septembre 2015 16h09)

Arabie: 2 Ethiopiens, un Pakistanais et un Saoudien décapités

août 5, 2015

Ryad – Deux Ethiopiens, un Pakistanais et un Saoudien, condamnés à mort en Arabie saoudite, ont été décapités au sabre mercredi, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Ces décapitations portent à 114 le nombre des personnes exécutées depuis le début de l’année dans le royaume, contre 87 sur l’ensemble de 2014.

Les Ethiopiens Argawi Aldo Heilan Meriam et Hadish Zel Alam avaient été reconnus coupables d’avoir tué l’un de leurs compatriotes en le battant à mort, de lui avoir volé de l’argent et un téléphone mobile, a indiqué le ministère dans un communiqué, publié par l’agence officielle Spa.

Ils ont été exécutés dans la région de Jazane (sud).

En outre, un Pakistanais, reconnu coupable d’avoir introduit dans le royaume de l’héroïne qu’il avait dissimulée dans son estomac, a été décapité à Jeddah (ouest), selon le ministère de l’Intérieur.

Et le Saoudien Mushasha Harisi, inculpé du meurtre d’un compatriote, tué par balle après une dispute, a été exécuté à Jazane, selon un autre communiqué du ministère.

Meurtre, viol, vol à main armée, apostasie et trafic de drogue sont passibles de la peine capitale dans le royaume ultra-conservateur saoudien, régi par une version rigoriste de la loi islamique.

Le ministère de l’Intérieur invoque la dissuasion comme argument clé pour justifier les décapitations.

Le rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires, Christof Heyns, a souligné en mai que les conditions n’étaient pas réunies dans le royaume pour des procès équitables selon les normes internationales, nombre d’entre eux se déroulant notamment dans le secret.

Romandie.com avec(©AFP / 05 août 2015 13h46)