Posts Tagged ‘Seattle’

États-Unis: Une facture d’un million de dollars pour un survivant du Covid-19

juin 13, 2020

 

Un Américain de 70 ans atteint du Covid-19 et hospitalisé pendant deux mois à Seattle (nord-ouest) a eu la mauvaise surprise de recevoir une facture de 181 pages totalisant plus d’un million de dollars, a révélé samedi le quotidien Seattle Times.

Michael Flor a été admis le 4 mars au centre médical Swedish Issaquah de Seattle. Il y est resté 62 jours, passant si près de la mort que les infirmières avaient tenu un soir le téléphone avec lequel sa femme et ses deux enfants lui faisaient leurs adieux. Mais il a récupéré et il est sorti de l’établissement le 5 mai, sous les vivats du personnel soignant.

Son coeur a toutefois «failli s’arrêter une seconde fois» en recevant une facture longue de 181 pages et d’un montant total de 1.122.501,04 dollars, a-t-il dit au quotidien. La facture détaille les soins qui lui ont été administrés et leur prix: 9736 dollars par jour pour la chambre en soins intensifs, près de 409.000 dollars pour sa transformation en chambre stérile en raison de la contagiosité du coronavirus pendant 42 jours, 82.000 dollars pour l’utilisation d’un respirateur artificiel pendant 29 jours, ou 100.000 dollars pour les soins de la «dernière chance», quand son pronostic vital avait été engagé pendant deux jours.

Michael Flor, qui bénéficie du Medicare, la couverture santé des seniors, ne devrait toutefois pas avoir à sortir son portefeuille, selon le Seattle Times. Le gigantesque plan d’aide à l’économie américaine adopté par le Congrès comprend 100 millions de dollars de budget pour indemniser les hôpitaux et les assurances privées ayant traité les patients victimes du Covid-19.

Par Le Figaro avec AFP

Un mécanicien américain « suicidaire » vole un avion vide et s’écrase dans la baie de Seattle

août 11, 2018

Un bimoteur Bombardier Q400 présenté au salon aéronautique du Bourget au nord de Paris, le 14 juin 2015 / © AFP/Archives / ERIC PIERMONT

Un mécanicien de 29 ans qui s’est décrit comme un homme « brisé » a volé un bimoteur vide vendredi soir à l’aéroport de Seattle, dans le nord-ouest des Etats-Unis, et effectué quelques figures acrobatiques sous l’oeil vigilant de deux F-15 militaires avant de mourir en s’écrasant dans la baie de Seattle.

La police locale a rapidement écarté tout caractère « terroriste », assurant que ce mécanicien de la compagnie Alaska Airlines avait des tendances « suicidaires » et avait agi seul.

Les circonstances dans lesquelles le jeune homme a réussi à faire décoller l’appareil –un bimoteur à hélices Bombardier Q400 d’une capacité de 90 places maximum– n’ont pas été détaillées par les autorités de l’aéroport de Seattle-Tacoma, situé à quelques kilomètres au sud de la grande métropole de l’État de Washington.

Une vidéo amateur circulant sur les réseaux sociaux montre l’appareil effectuer un lent tonneau sur lui-même, puis un looping qui s’achève au ras de l’eau avant de se redresser. Le tout sous la surveillance étroite de deux F-15 militaires qui ont reçu l’ordre de « voler en supersonique pour accélérer l’interception », selon l’armée.

La vidéo ne montre pas en revanche le crash de l’avion dans un bois de l’île de Ketron, dans la baie de Seattle, qui, selon les autorités, n’a pas fait de victimes.

– « Mec brisé » –

John Waldron, qui a tourné la vidéo, a expliqué à la chaîne CNN qu’il se promenait sur l’île de Ketron lorsqu’il a vu les deux jets militaires escorter le bimoteur : « j’ai commencé à filmer, parce que c’était assez bizarre ».

Après avoir pensé qu’il s’agissait d’un vol d’entraînement, le cinéaste amateur a compris que les deux F-15 s’efforçaient de contrôler le bimoteur, qui s’est lancé dans un looping.

« C’est incroyable qu’il ait pu redresser l’appareil », s’est étonné John Waldron qui juge qu’au plus bas l’avion s’est retrouvé à « pas plus de 30 mètres de la surface de l’eau », avant de se redresser.

L’avion s’est ensuite dirigé vers l’île de Ketron où John Waldron a couru se mettre à couvert et arrêté de filmer.

« Quand je me suis retourné, j’ai vu un éclair de lumière, puis la fumée et j’ai pensé +oh mon Dieu, je crois qu’il vient de s’écraser+ », a expliqué John Waldron.

Un enregistrement audio entre le mécanicien, identifié comme « Rich » ou « Richard », et la tour de contrôle brosse un portrait complexe du jeune homme, tour à tour surexcité, confus, calme et honnête.

Un avion vide volé s’écrase au décollage / © AFP / AFP

Il dit d’abord avoir mis assez de carburant « pour aller voir les montagnes olympiques », situées dans l’Etat de Washington près de la frontière canadienne, avant de s’inquiéter du fait que le carburant ait été consommé « plus vite que je ne pensais ».

Alors que la tour de contrôle tente de le convaincre avec ménagement d’atterrir sur une base militaire voisine, il craint que les militaires ne lui fassent « passer un mauvais quart d’heure ».

Le mécanicien se confie ensuite: « Il y a beaucoup de gens qui se soucient de moi. Ça va les décevoir de savoir que j’ai fait ça. Je voudrais m’excuser auprès de chacun d’eux. (Je suis) juste un mec brisé, j’ai quelques boulons mal vissés, j’imagine. Je ne l’avais jamais vraiment su, jusqu’à maintenant ».

– « Suicide d’un homme seul » –

A l’aéroport de Seattle-Tacoma, les autorités avaient dans un premier temps signalé qu’un employé d’une compagnie aérienne avait procédé à un « décollage non autorisé » à bord d’un avion vide avant de s’écraser en quittant l’aéroport.

La direction de Sea-Tac Airport avait alors souligné que les opérations avaient aussitôt repris normalement à l’aéroport. L’avion appartenait à la compagnie Horizon Air, filiale d’Alaska Airlines, a précisé Sea-Tac Airport.

L’avion volé avait aussitôt été pris en chasse par deux F-15 de l’armée de l’air américaine venus de la base aérienne de Portland, dans l’Etat voisin d’Oregon. Les F-15 ont encadré l’avion, mais ne sont pas intervenus dans l’accident, ont indiqué les services de police locaux.

Dans un communiqué, la Maison Blanche s’est félicitée de la coordination entre les forces de l’ordre et de « leur action rapide pour protéger la sécurité publique ».

La police a très rapidement écarté tout caractère terroriste, identifiant l’homme comme un résident du comté de Pierce.

« Ce n’est pas un incident terroriste. L’information est confirmée. Il s’agit du suicide d’un homme seul. Nous savons de qui il s’agit. Personne d’autre n’est impliqué », ont souligné sur Twitter les services de police du comté.

Romandie.com avec(©AFP / (11 août 2018 16h22

USA: au moins 4 morts dans un accident de bus transportant des étudiants étrangers

septembre 24, 2015

Seattle (Etats-Unis) – Un bus transportant des étudiants étrangers et un véhicule amphibie pour touristes se sont percutés à Seattle jeudi, faisant au moins 4 morts, 50 blessés dont une dizaines dans un état critique.

Quatre personnes sont décédées lors de ce carambolage dans lequel ont également été pris plusieurs autres véhicules, et 44 personnes ont été transportées au centre médical Harborview et d’autres hôpitaux locaux selon un communiqué du Fire Department de Seattle, précisant que 90 pompiers étaient intervenus.

D’après une porte-parole de l’université North Seattle, Melissa Mixon, le bus transportait 45 étudiants étrangers et employés de cet établissement, dont les pays d’origine sont encore inconnus.

A environ 11H15 ce matin des étudiants et employés du programme international de l’université North Seattle ont eu un accident sur le pont Aurora dans cette ville du nord-ouest des Etats-Unis, a-t-elle indiqué.

Mme Mixon n’était pas en mesure de confirmer si ces étudiants et employés faisaient partie des blessés.

D’après le compte Twitter du groupe médical de Seattle @UWMedicine, 7 personnes dans un état critique ont été admises à l’hôpital de traitements de traumatisme Harborview et 8 de plus étaient attendues.

Deux autres hôpitaux ont admis 11 blessés dans la vie n’est pas en danger, dont 6 hommes âgés de 17 à 60 ans et une femme de 36 ans. Une autre personne devrait également être admise, d’après ce compte Twitter.

Le pont était bloqué, la municipalité a mis en place un centre d’urgence pour coordonner le travail des secours. L’agence fédérale des accidents de transport, la NTSB, a pour sa part déclaré qu’elle était en train de rassembler des informations.

Romandie.com avec(©AFP / 24 septembre 2015 23h20)

Fusillade dans un lycée américain: le tireur est décédé, un mort

octobre 24, 2014

Los Angeles – Un élève d’un lycée de Marysville-Pilchuck, près de Seattle, a ouvert vendredi le feu dans l’établissement et est mort, a confirmé vendredi la police, tandis que des médias américains faisaient état d’une deuxième personne décédée.

Nous confirmons qu’il y a un mort et pensons que cette personne était le tireur, a indiqué devant des journalistes l’officier de police Robb Lamoureux.

D’après plusieurs médias locaux, le tireur aurait retourné son arme contre lui pour se tuer.

La police pense qu’il n’y a qu’un seul tireur, même si ce lycée d’une petite ville du nord-ouest des Etats-Unis était toujours en cours d’évacuation.

La chaine d’informations CNN, citant des sources policières, ainsi que le Seattle Times faisaient état d’un deuxième mort.

D’après plusieurs médias, il y aurait plusieurs blessés. Le Seattle Times en mentionne jusqu’à sept.

L’autorité des écoles de Marysville avait indiqué plus tôt dans un communiqué que Marysville-Pilchuck High School est actuellement en confinement à cause d’une situation d’urgence.

La police et les services de secours sont en cours d’intervention, ajoute le communiqué, tandis que les télévisions locales montraient les policiers en train d’intervenir sur ce gros campus de 2.500 élèves, ainsi que des élèves en train d’évacuer les lieux en courant.

Selon Robb Lamoureux, les élèves étaient emmenés en bus hors du lycée vers un endroit non précisé pour y être placés en sécurité.

D’après plusieurs médias, les tirs ont eu lieu dans la cafétéria du lycée.

Je mangeais (…) J’ai entendu quatre coups de feu derrière moi. J’ai vu une arme pointée vers une table… puis j’ai couru vers la sortie, a raconté une étudiante qui se prénomme Alex sur Kiro TV.

Les autorités ont été averties par un appel d’urgence aux alentours de 10H30 locales (17H30 GMT) par quelqu’un qui se trouvait sur le campus.

Romandie.com avec(©AFP / 24 octobre 2014 21h58)