Posts Tagged ‘secrétaire à la Défense’

Obama s’apprête à nommer Ashton Carter à la tête du Pentagone

décembre 2, 2014

Washington – La président américain Barack Obama s’apprête à nommer Ashton Carter, ex-secrétaire adjoint à la Défense, à la tête du Pentagone en remplacement de Chuck Hagel, selon plusieurs médias américains.

M. Obama a annoncé le 24 novembre le départ de Chuck Hagel, la Maison Blanche insistant sur la nécessité d’un renouveau au moment où les États-Unis font face à de nombreux défis sur la scène internationale, en particulier dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

Selon CNN, Ashton Carter, 60 ans, sera le choix de Barack Obama comme nouveau secrétaire à la Défense, sauf complications de dernière minute.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, a refusé de confirmer ou de démentir cette information, tout en saluant longuement les qualités de M. Carter.

Evoquant son rôle passé de numéro deux du Pentagone, il a jugé qu’il avait été extrêmement compétent. C’est quelqu’un qui a une fine compréhension de la façon dont le ministère de la Défense fonctionne, a-t-il ajouté. Sa nomination avait été confirmée par le Sénat à l’unanimité en septembre 2011, a-t-il encore souligné.

Dans un climat de grande tension avec les républicains sur une large éventail de sujets, parmi lesquels le budget et l’immigration, une confirmation rapide par le Sénat du nouveau secrétaire à la Défense serait incontestablement un soulagement pour la Maison Blanche.

Ashton Carter fut secrétaire adjoint à la Défense de Leon Panetta entre octobre 2011 et décembre 2013. Auparavant, il a occupé le poste de sous-secrétaire à la Défense chargé des acquisitions.

Expert des questions budgétaires, diplômé d’histoire médiévale et de physique, M. Carter est marié et père de deux enfants.

Le sénateur républicain John McCain, a jugé que ce dernier avait les qualités requises pour le poste. Cependant, a-t-il souligné, il aura peu ou pas d’influence du tout sur les décisions cruciales en matière de sécurité nationale.

Peut-il être l’homme de la situation pour mener la lutte contre l’organisation de l’Etat islamique en Irak et en Syrie ? Non, a répondu, catégorique, M. McCain.

Personne ne le peut, car la Maison Blanche, si l’on croit ses trois prédécesseurs, concentre toutes les décisions entre les mains d’une poignée de gens (…) qui n’ont qu’une seule chose en commun: ils ne connaissent rien à l’armée, a-t-il ironisé.

Seul républicain dans le cabinet Obama, Chuck Hagel, parfois confus dans ses propos et nettement moins charismatique que son prédécesseur Leon Panetta, a eu du mal à se faire une place dans le premier cercle du président américain.

Michèle Flournoy, ancienne numéro trois du Pentagone qui faisait figure de favorite pour le remplacer, et devenir ainsi la première femme à diriger l’armée américaine, s’est elle-même retirée de la course dès la semaine dernière, mettant en avant des raisons familiales.

Romandie.com avec(©AFP / 02 décembre 2014 20h34)

Le Pentagone veut ramener l’armée de Terre à son plus bas niveau depuis 1940

février 24, 2014

WASHINGTON – Le Pentagone veut réduire les effectifs de l’armée de Terre américaine à leur plus bas niveau depuis 1940, reflétant la fin de 13 années de guerres en Afghanistan et en Irak, a annoncé lundi le secrétaire à la Défense Chuck Hagel.

Nous avons décidé de réduire encore les effectifs d’active de l’US Army pour atteindre 440.000 à 450.000 soldats, a-t-il indiqué en présentant les priorités budgétaires pour 2015.

L’armée de Terre comptera alors 13% de soldats de moins que ses 520.000 hommes à l’heure actuelle. Elle avait cependant déjà décidé de ramener ses effectifs à 490.000 hommes.

Cet objectif doit être atteint d’ici 2017, a précisé à l’AFP un responsable de la Défense sous couvert de l’anonymat. Avec près de 450.000 soldats, il n’y aura jamais eu aussi peu de soldats américains d’active depuis l’Entre-deux-guerres, avant que la conscription ne soit rétablie de 1940 à 1973.

Après la Guerre froide, les effectifs avaient chuté à 479.000 hommes en 1999, avant de grimper après le 11-Septembre –pour atteindre 566.000 soldats en 2010 — et faire face aux besoins des guerres en Afghanistan et en Irak.

Nous n’allons plus dimensionner nos effectifs pour des opérations de stabilisation, une armée de cette taille est trop grande par rapport aux besoins de notre stratégie de défense, a justifié le chef du Pentagone lors d’une conférence de presse.

Ces réductions permettront d’assurer que l’armée de Terre reste bien entraînée et clairement supérieure en termes d’armes et d’équipements, a-t-il plaidé.

Ces effectifs permettront selon lui de vaincre de façon décisive une agression ennemie sur un théâtre d’opérations, tout en assurant la sécurité du territoire et en fournissant suffisamment de troupes pour soutenir des opérations navales et aériennes sur un autre théâtre d’opérations. L’exigence de vaincre deux ennemis en même temps est donc oubliée.

La perspective d’une armée de Terre ramenée à près de 450.000 hommes reste toutefois l’option la plus favorable que pouvait espérer l’US Army: le Pentagone avait planché ces derniers mois sur des scénarios allant jusqu’à 380.000 soldats.

Les effectifs de la Garde nationale (355.000 pour sa composante terrestre) et de la réserve (205.000 hommes), auxquels le Pentagone a fait beaucoup appel en Irak, ne seront pas épargnés: ils seront respectivement amputés de 20.000 et de 10.000 hommes.

La taille du corps d’élite des Marines, actuellement fort de 190.000 hommes, va elle aussi être revue à la baisse et passer à 182.000 soldats, a ajouté Chuck Hagel.

Après avoir doublé depuis 2001, le budget du Pentagone est confronté à une baisse amenée à durer. Un accord voté en décembre par les démocrates et les républicains du Congrès prévoit un budget maximum de 496 milliards de dollars pour la Défense en 2015.

Le Pentagone compte y ajouter une liste de courses de 26 milliards supplémentaires non financés à ce stade pour moderniser certains équipements, a confié le ministre. Le projet de budget doit être officiellement présenté le 4 mars.

Romandie.com avec(©AFP / 24 février 2014 19h43)