Posts Tagged ‘silhouettes’

T’as le look… Rihanna!

juin 5, 2013

La Barbadienne met le feu dans sa combinaison bordeaux à Paris

T’as le look… Rihanna!

RIHANNA_COMBIRIHANNA_COMBI_DOSRIHANNA_ADMIRATRICERIHANNA_RONALDO_OUV

RIHANNA_RONALDO 

Mais où était donc passée Rihanna? La chanteuse qui mène d’une main de fer – et d’un fessier en acier – sa communication 2.0., s’est faite discrète ces derniers jours. Pour mieux revenir dans une combinaison bordeaux, très révélatrice.

En pleine tournée mondiale, la chanteuse callipyge est venue fouler le bitume parisien. A défaut, elle s’est en tout cas rendue chez le couturier Azzedine Alaïa dans une combinaison bordeaux du plus bel effet. Suivie de près par son assistante Melissa Forde, mais néanmoins meilleure amie, elle aussi moulée dans un ensemble similaire noir, Riri avait fière allure. Crinière blonde aux quatre vents, juchée sur des sandales Salomé à brides rondes, pochette python oversize, elle aurait toutefois pu frôler la faute de goût.

Car oui, Rihanna qui n’a pas froid aux yeux – ni ailleurs -, opte pour un look qui lui camoufle presque intégralement le corps, mais qui lui laisse la possibilité de mettre en valeur son impressionnant décolleté, sous lequel on devine son tatouage hommage à sa grand-mère disparue. Mais bien qu’elle tutoie parfois le vulgaire, l’interprète de You da One réussit l’exploit de glamouriser les plus improbables des silhouettes et nous dévoile son astuce ultime: assortir son rouge à lèvres à sa tenue. So chic.

Celle qui prenait la pose récemment avec le footballeur Cristiano Ronaldo visiblement sous le charme, a profité de son stop parisien pour immortaliser sa rencontre avec une petite admiratrice. Une star qui a du cœur, ça nous fait bien oublier ses faux ongles roses flashy!

Gala.fr par Pauline Gallard

Les femmes préfèrent des épaules larges à un long pénis

avril 9, 2013
Ilustration d'une sculpture du sexe et du corps masculin

Ilustration d’une sculpture du sexe et du corps masculin

Les femmes sont sensibles à la taille du sexe des hommes, mais plus encore à la masculinité de sa silhouette, révèle une étude australienne.

Aux hommes inquiets des mensurations d’une certaine partie de leur anatomie, l’étude publiée dans la très sérieuse revue de l’Académie américaine des sciences (PNAS) devrait apporter des informations rassurantes. Des chercheurs australiens, intrigués par la taille relativement importante du sexe masculin au regard d’autres espèces animales, ont cherché à savoir si cette particularité résultait d’une forme de sélection par les femmes qui y auraient vu une promesse de fertilité. Leurs travaux publiés lundi montrent que si la taille du pénis compte effectivement dans l’attirance qu’un homme exerce sur une femme, elle n’est guère plus importante que la taille globale du corps et bien moins déterminante que la forme de la silhouette, notamment le buste.

Pour vérifier leur hypothèse, les chercheurs ont présenté à une centaine de femmes hétérosexuelles des images de synthèse en taille réelle d’hommes aux silhouettes diverses, dans lesquelles trois paramètres variaient: le rapport entre la largeur des épaules et des hanches (qui caractérise la forme de la silhouette «en triangle» ou «en poire»), la taille de l’individu, et la taille de son sexe au repos.

Au final, c’est la forme du buste qui s’est distinguée comme le critère déterminant de séduction. Son importance dans le choix pesait pour 80%, contre 5,1% pour la taille et 6,1% pour celle du pénis. Un écart considérable, que les chercheurs relativisent légèrement, admettant avoir présenté beaucoup de silhouettes peu séduisantes (épaules très étroites, bedaine importante). Or, «si vous êtes petit avec un corps en forme de poire, un grand pénis ne va pas accroître votre sex-appeal», assène Brian Mautz, de l’Australian National University, coauteur de l’étude.

Un réflexe inné ou un héritage culturel

Aucun de ces critères ne doit toutefois être considéré en valeur absolue, car la perception de l’un varie en fonction des deux autres. Ainsi, à rapport épaules-hanches égal, les sexes plus longs étaient jugés plus attirants sur les hommes de grande taille. Soit parce qu’ils apparaissaient plus petits sur les hommes grands, ou en raison d’une discrimination à l’encontre des hommes plus petits, avancent les chercheurs. Mais, à partir d’une certaine taille (estimée selon leurs calculs à 7,6 cm au repos), l’intérêt marginal d’un grand sexe diminue. Le point au-delà duquel un sexe encore plus grand est jugé rédhibitoire n’a toutefois pas été atteint dans l’étude, où les plus longs avoisinaient les 13 cm. Selon l’académie nationale française de chirurgie, la longueur moyenne de l’organe masculin au repos est de 9 à 9,5 cm, et de 12,8 à 14,5 cm en érection.

Restait à savoir si l’attrait des femmes pour les sexes plus grands pouvait résulter de leurs expériences personnelles. Il semblerait que non, car la même inclinaison a été constatée chez toutes les volontaires, quel que soit leur âge – et donc leur nombre supposé de relations sexuelles passées. Il s’agirait donc davantage d’un réflexe inné ou d’une norme culturelle, avance Brian Mautz, qui y voit la confirmation de l’hypothèse de départ sur une sélection progressive d’hommes au phallus plus long.

L’étude laisse toutefois songeur, notamment par rapport à sa pertinence dans la vie réelle. Car, si l’on tient compte du déroulement classique d’une démarche de séduction chez les humains, la taille du sexe est, en général, une donnée qui n’est dévoilée qu’une fois le processus de séduction bien engagé… du moins depuis que l’homme porte des vêtements.

Certains se réjouiront néanmoins que le ratio épaules-hanches, qui semble si important aux yeux des femmes, soit le seul des trois critères étudiés sur lequel l’homme ait un quelconque pouvoir – à condition d’être prêt à transpirer sur des appareils de musculation!

Lefigaro.fr par Pauline Fréour

Jennifer Lopez, Kim Kardashian, Beyonce : 10 fessiers qui en imposent

octobre 8, 2012
 
Jennifer Lopez a même assuré ses fesses 
  • Beyoncé et ses fesses particulièrement rebondies.Nicki Minaj soupconnée de porter de fausses fesses.Shakira et son popotin maxi.Mariah Carey et l'un de ses atouts majeurs.Sofia Vergara craque même ses robes. 
Dans la grande tradition des diaporamas sexy de Puretrend, après les plus beaux décolletés ou les plus belles jambes de stars, nous nous attaquons à une toute nouvelle catégorie dans laquelle Jennifer Lopez, Kim Kardashian et Beyoncésont des icônes : les fessiers XXL. Popotins conséquents ou encore derrières indestructibles, cela change des versions XS vue sur les podiums des Fashion Weeks ces dernières semaines.
Silhouettes toutes en courbes aux chutes de reins particulièrement vertigineuses, ces stars ont pour la plupart misé sur cet atout de taille. Car on ne parle pas de simple paires de fesses rebondies, on met l’accent sur les fessiers maxi qui ne passent pas inaperçus, quitte même à craquer deux ou trois robes (accident récemment arrivé à Sofia Vergara). Des stars bootylicious donc comme le chante Beyoncé qui dans le genre affiche un séant imposant.

Apanage pas si répandu sur tapis rouge, celles qui en sont dotées se comptent sur les doigts de la main. Car avoir un fessier de taille harmonieux, ce n’est pas donné à tout le monde. Et si Rihanna lorgne dessus, Kim Kardashian ou encore Nicki Minaj ont de quoi faire des jalouses. Plus que rebondies, ces fameuses paires de fesses ont conquis un certain public. Amateurs de courbes extrêmes et fétichistes des cambrures maxi se reconnaîtront.

Généreusement dotées de naissance mais bien élevées au sport, ces créatures ne lésinent pas lorsqu’il s’agit de séances d’abdo fessiers, le remède miracle pour se sculpter un popotin d’acier. Serena Williams a le monopole dans le domaine, affichant un fessier à toute épreuve aussi solide et colossal que le roc.

Puretrend.com