Posts Tagged ‘Simferopol’

L’envoyé spécial de l’ONU retenu par des hommes armés en Crimée

mars 5, 2014

L’envoyé spécial de l’ONU en Crimée, Robert Serry, était retenu mercredi par des hommes armés en uniforme à Simferopol, la capitale de la péninsule ukrainienne, a annoncé le ministère ukrainien des Affaires étrangères. A New York, l’ONU a confirmé que son représentant était menacé par des hommes armés, démentant tout enlèvement.

« Son véhicule a été bloqué à Simféropol par des inconnus armés », a déclaré un porte-parole du ministère, Evguen Perebyinis. « Ils ont d’abord essayé de l’emmener par la force à l’aéroport, mais il a refusé. Ils continuent de le retenir », a-t-il ajouté, sans plus de précision sur le lieu.

Par ailleurs, trente-cinq observateurs militaires de l’OSCE, issus de 18 pays, sont partis vers l’Ukraine. Ils commenceront leur mission dans la ville d’Odessa, au sud, et doivent rester une semaine dans le pays. Il n’est pas encore sûr qu’ils puissent se rendre en Crimée.

Les observateurs, non armés et qui ne comptent aucun Suisse, devront clarifier « les doutes portant sur les activités militaires de la Russie sur le territoire ukrainien ».
Plan d’aide de l’UE

En outre, la Commission européenne a présenté un plan d’aide « d’au moins 11 milliards d’euros » en faveur de l’Ukraine, à la veille du sommet européen extraordinaire. L’aide s’étalerait sur les deux prochaines années, a déclaré le président de l’exécutif européen, José Manuel Barroso.

Et l’UE va geler à partir de jeudi les avoirs dans l’Union de 18 responsables ukrainiens impliqués dans les violences survenues à Kiev en février, a-t-on appris mercredi de source diplomatique. La liste européenne pourrait inclure le président déchu Viktor Ianoukovitch.
Formation en Suisse repoussée

Enfin, il n’y aura pas de militaires russes à Andermatt (UR) ces prochains jours. La Suisse repousse les cours de formation prévus en mars en raison de la crise en Ukraine. Elle invoque l’obligation de faire preuve de neutralité dans le contexte international tendu, indique mercredi à l’ats le Département de la défense (DDPS).

Romandie.com

Ukraine: plus de 2000 soldats russes dans la capitale de la Crimée

février 28, 2014

Plus de 2000 soldats russes ont été aérotransportés vendredi à Simferopol, capitale de la Crimée, a affirmé le représentant du président ukrainien dans la république autonome. Il a dénoncé une « invasion armée russe » tandis que Washington a lancé une mise en garde à Moscou.

Lors d’une déclaration à la Maison blanche, le président des Etats-Unis Barack Obama a prévenu que toute opération aurait un « coût ».

Affirmant que Washington soutenait la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine, M. Obama a aussi indiqué que son pays était « profondément inquiet » au sujet d’informations sur des mouvements de troupes russes en Crimée.

Il n’a toutefois pas confirmé les déclarations du président ukrainien par intérim, Olexandre Tourtchinov, qui a demandé au président russe Vladimir Poutine de cesser cette « agression non dissimulée ».
Médiation internationale demandée

Un responsable américain de la Défense a indiqué sous couvert de l’anonymat que la Russie avait déployé « plusieurs centaines de soldats » dans la péninsule ukrainienne. Il a précisé que les Etats-Unis n’envisageaient pas à ce stade de réponse militaire.

L’ambassadrice américaine à l’ONU, Samantha Power, a, elle, appelé à l’organisation urgente d’une médiation internationale, après une réunion extraordinaire du Conseil de sécurité sur le sujet.

La mission aura pour objectif de « commencer à faire baisser la tension et à faciliter un dialogue politique pacifique et productif entre toutes les parties ukrainiennes ». Elle devra être « indépendante et crédible » et être « au service de l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».

L’ambassadeur russe Vitali Tchourkine a immédiatement répondu que Moscou avait « pour principe de ne pas accepter les médiations imposées ».
Espace aérien bouclé

A l’aéroport de Simferopol, les vols prévus vendredi soir et samedi matin ont été annulés, en raison des « derniers événements » sur place, où des militaires non identifiés et des civils prorusses patrouillent autour de l’aéroport, a annoncé une porte-parole à Kiev.

Des témoins ont signalé vendredi soir des mouvements de véhicules militaires sur la route entre Sébastopol et Simferopol, à bord de transports blindés non identifiés, ainsi que l’atterrissage de plusieurs avions-cargos militaires dans un aéroport militaire près de Simferopol.

Romandie.com