Posts Tagged ‘Sinaloa’

Au Mexique, les trafiquants de drogue ont leur saint : Jesus Malverde

mai 4, 2018

Célébration au Mexique du 109e anniversaire de Jesus Malverde, considéré comme le « saint patron » des trafiquants de drogue, le 3 mai 2018 / © AFP / RASHIDE FRIAS

On lui verse du whisky sur la tête, puis on le coiffe d’un chapeau de cow-boy, sur fond de musique stridente : au Mexique, on célèbre ainsi le 109e anniversaire de Jesus Malverde, considéré comme le « saint patron » des trafiquants de drogue.

La cérémonie a lieu tous les 3 mai dans la chapelle de Jesus Malverde, située dans l’Etat de Sinaloa (nord-ouest), berceau des plus grands trafiquants de drogue du pays comme Joaquin Guzman, alias « El Chapo », actuellement incarcéré aux États-Unis.

La chapelle, construite en plein Culiacan, la capitale de l’Etat, se remplit à cette occasion d’une foule de fidèles de ce saint, qui n’est certes pas reconnu par l’Eglise catholique mais reste vénéré par des milliers d’adeptes de la « narcoculture ».

Cette communauté fait l’apologie du trafic de drogue à travers la musique ou des objets insolites comme des bijoux en forme de fusils et de feuilles de marijuana.

Dans l’imagerie populaire, Jesus Malverde était considéré comme le Robin des bois mexicain.

Ses fidèles assurent qu’il a existé et qu’il s’agissait d’un bandit de grand chemin du début du XXe siècle qui distribuait son butin aux pauvres. Il se cachait dans les montagnes verdoyantes de Sinaola, d’où son surnom de « mal verde ».

Apportant des cadeaux mais aussi des requêtes, les adeptes de Malverde défilent tous les 3 mai dans sa chapelle, tapissée de prières et de textes de remerciement des habitants.

Dans le public cette année se trouvait un homme portant un t-shirt avec les portraits de Malverde et du Chapo, qui a dirigé le puissant cartel de Sinaloa et est actuellement jugé à New York.

Au cours de la cérémonie, la petite statue de Jesus Malverde est sortie en plein air pour parcourir les rues de la ville sur le capot d’une camionnette, tandis que les fidèles suivent en procession, avec accrochés à leur cou des chaînes en or et des médaillons avec l’image du saint.

La procession longe même le siège du gouvernement de l’Etat de Sinaloa, tandis que la chapelle du saint Malverde se trouve juste en face des bureaux du gouverneur de l’Etat lui-même.

Romandie.com avec (©AFP / 04 mai 2018 23h20)                  

Mexique: Le trafiquant de drogue «El Negro» s’évade

mars 17, 2017

Juan José Esparragoza est recherché par les autorités.

© (Photo: Twitter) Juan José Esparragoza est recherché par les autorités.
Juan José Esparragoza, arrêté en janvier, a pu s’échapper d’une prison au nord du pays. Il est soupçonné de diriger les finances du puissant cartel de Sinaloa.

Le fils d’un des plus importants barons de la drogue mexicains et fondateur du puissant cartel de Sinaloa s’est évadé d’une prison dans le nord du Mexique jeudi, ont indiqué des responsables locaux.

Juan José Esparragoza –fils du trafiquant de drogue du même nom– s’est évadé avec quatre autres détenus d’une prison de Culiacan, capitale de l’Etat de Sinaloa (nord-ouest), a déclaré à l’AFP le chef adjoint de la sécurité de l’Etat, Cristobal Castaneda.

Son père, Juan José Esparragoza Moreno, alias «El Azul», a fondé le cartel dit de Sinaloa avec Joaquin «el Chapo» Guzman –actuellement emprisonné aux Etats-Unis– et Ismael Zambada.

Selon des sources gouvernementales, le jeune Esparragoza, surnommé «El Negro», était appelé à diriger le cartel après l’arrestation et l’extradition de Guzman. Lors de son arrestation en janvier, il était soupçonné de diriger les finances du cartel et de coordonner le réseau de distribution de la drogue, selon le commissaire de la sécurité nationale Renato Sales. D’après ce responsable, le fils Esparragoza était également impliqué dans les violences à Mexicali et Tijuana, deux villes situées à la frontière avec la Californie.

Sur les traces d’ «El Chapo»

Le célèbre narcotrafiquant mexicain Joaquin «El Chapo» Guzman, incarcéré aux Etats-Unis depuis son extradition du Mexique le 19 janvier, est accusé d’avoir dirigé pendant 25 ans l’un des plus puissants cartels de drogue qu’ait jamais connu le continent américain.

Il s’était évadé de prison en 2001, avait été à nouveau arrêté en 2014, et s’était encore évadé l’année suivante par un tunnel creusé sous la douche de sa cellule, avant d’être capturé en janvier 2016.

24heures avec msn.ca