Posts Tagged ‘Soirée’

Alain Delon, bouleversé par son fils: Sa vive réaction sur le coup feu tiré

juillet 2, 2011

Alain Delon est bouleversé. Son fils Alain-Fabien, 17 ans, et un autre jeune homme de 14 ans doivent être présentés ce samedi devant le juge pour mineurs. Jeudi soir, lors d’une fête organisée au domicile de l’acteur en son absence, un coup de feu a été tiré blessant une jeune fille de 14 ans à l’abdomen. Le fils de la star et de Rosalie Van Breemen, et frère d’Anouchka Delon, 20 ans, ne serait pas le tireur.

Suivez l’actualité de Alain Delon sur Facebook

Alain Delon, qui a obtenu la garde du jeune homme dans des conditions mouvementées fin 2010, est inquiet. Dans la voiture qui l’emmène d’urgence en Suisse, l’acteur partage ses premières impressions avec nos confrères du Matin : « Tout ce que je sais à ce stade, c’est que mon fils n’a pas tiré. (…) Mon fils a trompé mon amour et ma confiance en organisant, à mon insu, une soirée chez moi avec ses copains, à la veille de notre départ en vacances. Résultat, je reçois un coup de téléphone de la police. Je suis très triste. »

Mais comment est-il possible qu’il y ait des armes à feu et chargées dans l’appartement du comédien ? Le Matin explique que c’est un pistolet de calibre 7,65, une arme de collection datant de la seconde guerre mondiale qui a servi, et qu’en début de soirée le chargeur était vide… L’alcool aidant, il semblerait que des disputes aient éclaté entre copains. A un moment, Alain-Fabien aurait saisi l’arme que tenait le jeune de 14 ans. Le coup est parti, sans que personne ne comprenne pourquoi. Interrogé sur la provenance de l’arme (l’acteur explique d’ailleurs que la police en aurait trouvé deux ou trois dans son appartement !), Delon assure qu’il y en avait pas chez lui, mais qu’il « n’est pas impossible qu’elles aient été prises dans [sa] maison de campagne » à Douchy, en France. Voilà qui pourrait remettre en cause son droit de garde si difficilement obtenu.

Alain Delon essaye de comprendre, cherche une explication et accuse les « jeux vidéos ultraviolents, Facebook, Internet » de plonger les jeunes en permanence dans le virtuel : « C’est vachement grave. » Il pense aussi à ses films dans lequel il manipule souvent des armes : « Mes fils [Alain-Fabien et Anthony, l’aîné, ndr] se croient au cinéma (…) Je suis un personnage de fiction à l’écran. Mes fils ont grandi avec cette image-là (…) Pour eux, le supervoyou ou le superflic, c’est papa ! Les parents portent leur part de responsabilité, mais ce n’est tout de même pas de ma faute si je suis ce que je suis. »

Dans cette interview, on apprend qu’Alain-Fabien n’est plus scolarisé au Rosey, mais au Collège du Léman, à Varsoix. Il s’agit d’un établissement privé aux frais de scolarité élevés, entre 15 000 et 24 300 euros pour l’année scolaire 2011/2012. Le jeune homme de 17 ans devait être suivi psychologiquement, mais le premier rendez-vous avec le médecin spécialisé ne s’étant pas déroulé avec sérénité, le héros de Borsalino avait alors refusé que son fils poursuive les séances.

Le plus grave est que la jeune fille de 16 ans qui est blessée a été atteinte à l’abdomen et que la balle se serait logée dans la colonne vertébrale. Hospitalisée à l’Hôpital cantonnal de Genève, son état restait préoccupant hier soir.

Purepeople.com