Posts Tagged ‘soldat israélien’

Un adolescent palestinien abattu après avoir attaqué un soldat israélien

août 15, 2015

Naplouse (Territoires palestiniens) – Un adolescent palestinien de 16 ans a été abattu samedi par l’armée israélienne dans le nord de la Cisjordanie occupée alors qu’il attaquait à coup de couteau un militaire, ont indiqué le Croissant-Rouge palestinien et la police israélienne.

Il s’agit de la seconde attaque de la journée puisque dans la matinée un autre Palestinien avait poignardé un soldat israélien, le blessant légèrement, avant d’être lui-même blessé lorsque des militaires israéliens lui avaient tiré dessus.

Un assaillant a poignardé un officier au croisement de Houwara, au sud de Naplouse, a indiqué l’armée israélienne, et les forces sur place ont immédiatement répliqué par des tirs. L’assaillant a été tué, a précisé la porte-parole de la police israélienne Luba Samri.

De son côté, le chef du Croissant-Rouge à Naplouse, Abdelhalim Jaafreh, a indiqué à l’AFP qu’Ahmed Taj, 16 ans, avait été mortellement touché par cinq balles et que les médecins à l’hôpital où il avait été transféré n’avaient rien pu faire pour le sauver.

Les attaques contre des soldats, des colons et des civils israéliens par des Palestiniens, isolés et souvent munis d’un couteau, se sont multipliées ces derniers mois à travers la Cisjordanie et à Jérusalem-Est, occupée et annexée par Israël.

Depuis le début de l’année, l’armée israélienne a abattu une quinzaine de Palestiniens en Cisjordanie, selon un décompte de l’ONU, certains s’en prenaient à des Israéliens tandis que d’autres ont été tués par des balles tirées par l’armée lors de manifestations ou de heurts.

Romandie.com avec(©AFP / 15 août 2015 19h02)

Mort d’un soldat israélien, le Hamas trace ses lignes rouges

août 29, 2014

Un soldat israélien a succombé vendredi à ses blessures après avoir été atteint par un tir de roquette de la bande de Gaza la semaine passée, a annoncé l’armée. De leur côté, Israéliens et Palestiniens vont au-devant de discussions très aléatoires s’ils veulent que le cessez-le-feu tienne à Gaza.

Le caporal Netanel Maman avait été très grièvement blessé le 22 août par un tir de roquette de la bande de Gaza à Ashod, dans le sud d’Israël. Il est le 65ème soldat israélien tué depuis le début de l’opération « Bordure protectrice » le 8 juillet.

C’est le plus lourd bilan humain pour l’armée israélienne depuis la guerre contre le Hezbollah libanais en 2006. Six civils israéliens et plus de 2140 Palestiniens ont aussi été tués durant les 50 jours d’affrontements qui ont pris fin à la faveur d’une trêve conclue entre Palestiniens et Israéliens mardi.

Lignes rouges du Hamas

L’accord de cessez-le-feu n’a pas été rendu public. De nouveaux pourparlers doivent avoir lieu dans un délai d’un mois, avec l’objectif de parvenir à un accord pour que les armes ne parlent pas à nouveau dans quelques mois dans un territoire qui a connu trois guerres en six ans.

Ils doivent porter sur les sujets les plus épineux, comme la démilitarisation de Gaza, la réouverture de l’aéroport du territoire ou la libération de dizaines de prisonniers politiques requises par les Palestiniens.

Mais le chef du Hamas, Khaled Mechaal, a d’ores et déjà tracé ses lignes rouges en excluant tout désarmement de son mouvement. « Les armes de la résistance sont sacrées. Et nous n’accepterons pas qu’elles soient à l’ordre du jour », a-t-il déclaré jeudi soir lors d’une conférence de presse.

Le droit aux armes « ne peut faire l’objet de marchandages ou de négociations. Personne ne peut désarmer le Hamas et sa résistance », a-t-il martelé.

Démilitarisation impérative

Israël estime pour sa part que la démilitarisation de la bande de Gaza est un impératif. Elle est « la seule voie vers la paix », dit le site du ministère des Affaires étrangères citant le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman, un faucon du gouvernement de Benjamin Netanyahu.

Romandie.com

Le soldat israélien porté disparu depuis vendredi à Gaza est mort

août 2, 2014

L’armée israélienne a annoncé dimanche matin la mort du soldat, porté disparu depuis vendredi bande de Gaza. Le sous-lieutenant a été tué au combat, a-t-elle précisé.

« Une commission spéciale menée par le rabbin en chef de l’armée a annoncé la mort de l’officier d’infanterie Hadar Goldin, tué au combat vendredi dans la bande de Gaza », a indiqué un communiqué militaire.

« Avant cette annonce, toutes les considérations médicales, religieuses (…) ont été prises en compte », a ajouté le communiqué tandis qu’une porte-parole de l’armée refusait de confirmer ou d’infirmer si le corps ou une partie du corps du soldat avait été retrouvé.

Agé de 23 ans, le sous-lieutenant Goldin avait été porté disparu après une attaque menée par un commando palestinien dans la bande de Gaza. Israël a dans un premier temps accusé le Hamas d’avoir enlevé le militaire, ce que ce dernier avait démenti.

Bain de sang à Rafah

La branche militaire du mouvement islamiste palestinien, les brigades Ezzedine al-Qassam, avait assuré samedi ne pas disposer d’informations sur le soldat, tout en revendiquant l’implication de ses combattants dans l’embuscade. Elle avait suggéré que le sous-lieutenant avait péri en même temps que des combattants palestiniens dans un bombardement israélien.

Samedi, au moins 110 personnes ont été tuées rien que dans les environs de Rafah, où le soldat israélien avait disparu, selon les secours locaux.

En 26 jours, les violences ont coûté la vie à plus de 1700 Palestiniens, très majoritairement des civils, selon les services de secours. Côté israélien, plus de 60 soldats et trois civils ont été tués.

Romandie.com

La branche armée du Hamas revendique l’enlèvement d’un soldat israélien

juillet 20, 2014

Gaza (Territoires palestiniens) – La branche armée du mouvement palestinien Hamas a revendiqué dimanche soir l’enlèvement d’un soldat israélien, déclenchant des manifestations de joie dans les rues de la ville de Gaza.

Le soldat israélien Shaul Aaron est entre les mains des Brigades Ezzedine al-Qassam, le bras militaire du mouvement islamiste, a déclaré leur porte-parole Abou Obeida dans une allocution télévisée.

Au même moment des scènes de liesse ont éclaté dans les rues de la ville de Gaza aux cris d’Allah Akbar (Dieu est Grand).

Interrogée, l’armée israélienne a répondu qu’elle vérifiait les allégations du groupe armé palestinien.

Un commando de Gaza, dont des combattants du Hamas, avait kidnappé en juin 2006 en Israël le soldat franco-israélien Gilad Shalit, qui avait été libéré en novembre 2011 contre plus de 1.000 prisonniers palestiniens.

Romandie.com avec(©AFP / 20 juillet 2014 22h30)

Un Bédouin tué par une roquette tirée de Gaza sur le sud d’Israël

juillet 19, 2014

Jérusalem – Un Bédouin israélien a été tué samedi près de la ville de Dimona, dans le sud d’Israël, par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, a indiqué la police.

Une roquette s’est abattue sur un campement bédouin près de Dimona (à 80 km de Gaza), blessant cinq membres d’une même famille, deux femmes, deux enfants et un homme de 32 ans ayant ensuite succombé à ses blessures, a annoncé la police dans un communiqué.

Il s’agit de la deuxième victime israélienne d’un tir de roquette depuis le début de l’escalade de violences avec le Hamas, commencé le 8 juillet.

Un soldat israélien a par ailleurs été tué vendredi par un tir ami, selon l’armée.

La région de Dimona, où se trouve l’un des deux réacteurs nucléaires d’Israël, avait déjà été visée par des roquettes tirées depuis la bande de Gaza le 9 juillet.

Les campements de fortune des tribus bédouines installées dans le désert du Négev sont généralement dépourvus de tout espace pouvant servir d’abris en cas de chute de roquettes, contrairement aux principales localités urbaines du sud d’Israël.

Vingt-huit Palestiniens ont péri samedi dans des frappes israéliennes contre la bande de Gaza, portant à 324 le nombre de morts palestiniens en 12 jours d’offensive sur l’enclave palestinienne, selon les services de secours palestiniens.

Il s’agit du conflit le plus sanglant à Gaza depuis 2009.

Israël a lancé dans la nuit de jeudi à vendredi une offensive terrestre, nouvelle phase dans l’opération Bordure protectrice, destinée en particulier à détruire des tunnels utilisés par le Hamas. Juste avant son début, Israël avait dit avoir déjoué une attaque d’un commando via un tunnel depuis Gaza.

Romandie.com avec(©AFP / 19 juillet 2014 12h54)

Un soldat Israélien poignardé à mort par un jeune Palestinien

novembre 13, 2013

JERUSALEM – Un jeune soldat israélien est mort de ses blessures après avoir été poignardé mercredi par un Palestinien de 16 ans dans un autobus dans le nord d’Israël, a annoncé la police.

Le soldat israélien poignardé ce matin par un Palestinien dans un autobus dans la gare routière centrale d’Afula a succombé à l’hôpital, a déclaré à l’AFP le porte-parole de la police Micky Rosenfeld.

Eden Atias, 19 ans, qui venait d’entrer à l’armée, a été frappé à coups de couteau par le Palestinien. Il avait été placé ensuite en soins intensifs dans l’hôpital de la ville. Ses funérailles sont prévues en fin de soirée à Nazareth Ilit.

Nous considérons cet incident comme une attaque terroriste motivée par des considérations nationalistes, a dit M. Rosenfeld.

Le Palestinien, originaire de Jénine dans le nord de la Cisjordanie et qui ne disposait pas de permis d’entrée en Israël, a été arrêté par les forces de l’ordre et des passagers, a-t-il poursuivi.

L’assaillant, identifié comme Hussein Ghawadra par les médias palestiniens, a expliqué son geste lors de l’interrogatoire par le fait que deux membres de sa famille étaient emprisonnés en Israël, selon la police.

Selon un correspondant de l’AFP, l’armée israélienne a ultérieurement encerclé et endommagé la maison de la famille Ghawadra à Bir al-Bacha, au sud de Jénine. Le père du jeune homme a été arrêté.

A Gaza, un porte-parole du mouvement islamiste palestinien Hamas, Fawzi Barhoum, a salué un acte héroïque de résistance.

Félicitations au héros palestinien de Cisjordanie qui a tué un soldat israélien à Afula, a-t-il écrit sur sa page Facebook en appelant tous les fils de notre peuple et les jeunes de Palestine à participer au projet de la résistance, quel qu’en soit le prix.

Dans un communiqué, le vice-ministre israélien de la Défense Danny Danon, un faucon du Likoud (droite nationaliste), a demandé au Premier ministre Benjamin Netanyahu de suspendre la libération des prisonniers palestiniens agréée dans le cadre de la reprise des négociations de paix israélo-palestiniennes en juillet dernier et actuellement dans l’impasse.

S’exprimant devant le Parlement plus tard dans la journée, M. Netanyahu a estimé que ces violences étaient le résultat de la politique d’incitation dans les mosquées palestiniennes contre Israël. Si l’on veut une véritable paix, cette incitation doit cesser.

Le ministre israélien de la Défense Moshé Yaalon a abondé dans le même sens. Les actes terroristes menés par des individus qui ne font pas partie de groupes sont en premier lieu le résultat d’une grande incitation au sein de l’Autorité palestinienne, qui même maintenant alors qu’elle négocie avec nous, continue d’éduquer la jeune génération à être en admiration devant les terroristes et à tuer des juifs, a-t-il dit dans un communiqué.

Depuis plusieurs semaines, la multiplication des incidents en Cisjordanie alimente les spéculations sur une troisième intifada (soulèvement palestinien).

La semaine dernière, deux Palestiniens ont été tués par des soldats israéliens après avoir tenté de s’en prendre à des soldats et des civils israéliens. En octobre, un colon israélien a été tué dans la vallée du Jourdain, troisième attaque mortelle contre un Israélien en Cisjordanie en trois semaines.

Romandie.com avec(©AFP / 13 novembre 2013 18h59)