Posts Tagged ‘sortie de prison’

Nabilla : ses premiers mots après sa sortie de prison

décembre 20, 2014
Nabilla et les fêtes de fin d'année?

Nabilla en pause médiatique?!

« Merci du fond du cœur »

Sortie de prison hier, Nabilla pourra passer les fêtes de Noël en famille. Le premier commu­niqué de notre star­lette libé­rée vient de paraître.

L’at­ta­chée de presse de Nabilla, aura attendu près de vingt-quatre heures pour contac­ter les médias suite à la sortie de prison de sa cliente. Un commu­niqué de presse vient de tomber dans les rédac­tions. Nous vous l’of­frons dans son inté­gra­lité :

« Paris, 19 décembre 2014. C’est avec joie que nous avons appris amis, proches et famille hier la libé­ra­tion de Nabilla Benat­tia. Nous deman­dons aux médias et jour­na­listes de respec­ter ce moment fort qu’est le retour de Nabilla auprès des siens. Après cinq semaines de déten­tion provi­soire, Nabilla a besoin de se repo­ser et de se retrou­ver. Elle privi­lé­giera son repos et sa recons­truc­tion après une épreuve des plus diffi­ciles. Elle remer­cie du fond du cœur tous les gens qui l’ont soute­nue sur les réseaux sociaux, par cour­rier ou par la pensée. C’est en partie grâce à tous ces témoi­gnages d’af­fec­tion qu’elle a pu affron­ter ce moment éprou­vant. Nabilla remer­cie égale­ment ses avocats Maître Desrues et Maître Saint-Palais pour leur travail et leur soutien. Enfin, sa famille et ses proches remer­cient vive­ment les médias et les jour­na­listes de respec­ter le choix de Nabilla de se reti­rer momen­ta­né­ment de la scène média­tique. »

Voici.fr par A M

Nabilla fait appel de son incar­cé­ra­tion, l’avo­cat de Thomas promet qu’il ne va plus la proté­ger

novembre 13, 2014
Nabilla, le déchirement, jusquoù

Nabilla, le déchaînement, jusqu’où?

« Nabilla est déter­mi­née à se battre »

Nabilla ne baisse pas les bras. Ses avocats, déci­dés à la faire sortir rapi­de­ment de prison, viennent de faire appel de son incar­cé­ra­tion. Du côté de Thomas, le ton se durcit…

Nabilla dort en prison depuis quatre jours main­te­nant mais ne compte pas y passer beau­coup de nuits de plus. La jeune femme, soupçon­née d’avoir porté plusieurs coups de couteaux à son compa­gnon Thomas Vergara dans la nuit du 6 au 7 novembre dernier, est actuel­le­ment sous les verrous, à l’iso­le­ment, à la maison d’ar­rêt pour femmes de Versailles.

Mise en examen pour tenta­tive d’ho­mi­cide, elle fait front, « déter­mi­née à se battre et à traver­ser cette éprouve debout », selon ses avocats, cités par l’AFP. Ces derniers viennent d’ailleurs de récla­mer à la cour d’ap­pel de Versailles sa libé­ra­tion. « Les véri­fi­ca­tions néces­saires à l’enquête peuvent être faites sans que Nabilla soit en déten­tion, mais sous simple contrôle judi­caire, a expliqué Me Chris­tian Saint-Palais à l’AFP. Nous dépo­sons une requête en ce sens. »

La chambre de l’ins­truc­tion a ensuite quinze jours pour exami­ner cette demande. Du côté de Thomas Vergara, sorti de l’hô­pi­tal hier matin, on a fait savoir que désor­mais, l’heure n’était plus à la conci­lia­tion. « Après être passé tout près de la mort, mon client va mieux, a expliqué Maître Thierry Fradet, son avocat. Il va pouvoir racon­ter préci­sé­ment ce qui s’est passé ce soir-là. »

Le jeune homme, qui s’est consti­tué partie civile et qui doit être entendu prochai­ne­ment par la justice, n’est visi­ble­ment plus décidé à couvrir Nabilla qui le présente désor­mais comme un homme violent dont elle crai­gnait les coups. « Thomas a jusqu’à présent fait le choix de proté­ger celle qu’il a aimée, a expliqué son avocat. L’am­biance va chan­ger. »

Nabilla va devoir se battre. Dans l’ad­ver­sité, elle peut toute­fois comp­ter sur de nombreux soutiens : sa famille, évidem­ment, mais aussi toute l’équipe de Touche pas à mon poste où elle offi­ciait jusqu’ici comme chro­niqueuse. Cyril Hanouna ayant été jusqu’à décla­rer qu’il n’hé­si­te­rait pas à reprendre la star­lette dans son émis­sion si elle sortait blan­chie de cette histoire.

Sur les réseaux sociaux, la mobi­li­sa­tion bat égale­ment son plein, un hash­tag #FreeNa­billa a été créé pour récla­mer sa sortie de prison. « Elle n’a aucun contact avec l’ex­té­rieur, a révélé son avocat à l’AFP, et a été boule­ver­sée d’ap­prendre qu’il y avait une mobi­li­sa­tion impor­tante sur les réseaux sociaux pour deman­der sa libé­ra­tion. » À la chambre d’ins­truc­tion de tran­cher désor­mais.

Voici.fr par Perrine Stenger

Hosni Moubarak doit quitter sa prison pour une résidence surveillée

août 22, 2013

La prison de Tora, au sud du Caire, a reçu ordre jeudi de libérer l’ex-président Hosni Moubarak, selon des sources gouvernementales égyptiennes. Des instructions écrites du parquet ont été transmises en ce sens à la direction de l’établissement.

Hosni Moubarak devrait sortir dans la journée de sa prison pour être assigné à résidence, selon des sources judiciaires.

La libération conditionnelle de Hosni Moubarak a été acceptée mercredi par la justice, toutes les charges justifiant son maintien en détention ayant été levées. Le gouvernement égyptien a précisé que l’ancien raïs, renversé en février 2011, serait assigné à résidence à sa sortie de prison.

Le lieu de la mise en résidence surveillée de l’ex-président de 85 ans n’a pas été précisé mais les responsables ont évoqué son transfert possible vers l’un des deux hôpitaux militaires, l’un au Caire, l’autre dans le nord du pays, où il avait déjà séjourné.

Il reviendra au chef du gouvernement par intérim, Hazem Beblawi, d’établir ce lieu, selon MENA. M. Beblawi a décidé de mettre en résidence surveillée M. Moubarak, une décision qui lui échoit « dans le cadre de la loi sur l’état d’urgence ».

Romandie.com

Condamné à résider dans son village natal : Akoun Laurent conduit à son domicile d’Abidjan

février 28, 2013
Laurent
© AFP par SIA Kambou
Laurent Akoun condamné à six mois de prison ferme pour trouble à l`ordre public par la justice ivoirienne

Laurent Akoun a été libéré ce jeudi 28 février. Aux environs de 6 h du matin, un détachement de forces régulières, commandé par le commissaire Touré, l’a conduit hors de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).

Sortie du cachot, l’ancien secrétaire général du Fpi a été conduit à sa résidence d’Abidjan au lieu de son village natal, Memni situé dans la sous-préfecture d’Alépé comme l’a recommandé la justice. Le Fpi avait promis de l’accueillir à sa sortie de prison pour l’escorter jusqu’à son village natal. Les jeunes de la Jfpi et la délégation de la direction du parti bleu n’ont pas eu l’occasion d’approcher les environs de la prison qui était gardée par un impressionnant détachement de militaires et policiers.

L’ancien porte-parole du Fpi a été condamné à 6 mois d’emprisonnement fermes par le tribunal d’Abidjan-Plateau, le 31 août 2012, pour « trouble à l’ordre public ». Cette peine était assortie d’un an de privation de droits civiques et d’un an d’interdiction de séjour sur tout le territoire national en dehors de sa ville natale. Ce verdict de 1ère instance a été confirmé en appel le 16 janvier dernier.
L’expression par Sam-Wakouboué

 

La prison pour des pantalons portés trop bas

avril 12, 2012

PRATTVILLE, États-Unis – Un homme s’est vu imposer une peine de trois jours de prison pour outrage au tribunal parce qu’il s’est présenté en cour vêtu de pantalons portés trop bas, selon les autorités de l’Alabama.

Le Montgomery Advertiser rapporte que LaMarcus D. Ramsey, qui est âgé de 20 ans, devait répondre à une accusation de possession de matériel volé.

Le juge John Bush a dit à l’accusé que son jean était porté trop bas et lui a imposé la peine de trois jours. Le juge lui a conseillé de s’acheter de nouveaux pantalons ou une ceinture à sa sortie de prison.

On ignorait, mercredi matin, si Ramsey avait retenu les services d’un avocat.

Lapresse canadienne avec AP