Posts Tagged ‘Souhait’

Canada-Québec/11 M$ pour l’aérogare de Trois-Rivières : une élue souhaite la tenue d’un référendum

juillet 16, 2021

Les Trifluviens qui souhaitent la tenue d’un scrutin référendaire concernant l’agrandissement et la rénovation de l’aérogare au coût de 11,1 millions de dollars ont jusqu’au 29 juillet pour en faire la demande.

L'aéroport de Trois-Rivières est situé au nord de l'autoroute 40, près de l'autoroute 55.

© /Radio-Canada L’aéroport de Trois-Rivières est situé au nord de l’autoroute 40, près de l’autoroute 55.

Pour qu’un référendum ait lieu sur la question, il faudrait qu’un peu plus de 8000 personnes remplissent le registre qui a été automatiquement mis en place étant donné l’ampleur de l’emprunt.

La conseillère municipale du district des Forges, Mariannick Mercure, encourage les citoyens à signer le registre. Je trouve ça bien frustrant qu’on n’ait pas consulté [les citoyens] sur ce projet-là», a-t-elle déclaré vendredi en entrevue à l’émission Toujours le matin.

Mariannick Mercure avait voté contre le règlement d’emprunt destiné lors d’une séance du conseil municipal. Je n’étais pas d’accord qu’on agrandisse [l’aéroport], qu’on ait des idées de grandeur dans ce secteur-là, je ne trouve pas que c’est une bonne idée d’un point de vue environnemental et économique», rappelle-t-elle.

L’élue est réaliste et doute que 8000 personnes signent le registre, mais si jamais on arrivait à atteindre ce chiffre-là, on serait obligés de se requestionner», dit-elle.

Mariannick Mercure souhaite qu’une vraie consultation» ait lieu. Elle déplore que seul un petit sondage» ait été mené et que la Ville ait fait volte-face par rapport aux vols directs vers le Sud. Une majorité des citoyens sondés avait dit être en faveur de vos directs vers les destinations soleil, mais le maire Jean Lamarche a finalement annoncé qu’il n’y en aurait pas.

Outre le fait que je ne pense pas que c’est une bonne idée d’investir 11 millions dans un aéroport en 2021, toute la démarche n’a pas été honnête», explique la conseillère municipale du district des Forges.

Par ailleurs, deux ministres libéraux seront à l’aérogare de Trois-Rivières aujourd’hui pour annoncer un appui financier de la part de Développement économique Canada.

La ministre du Développement économique et des Langues officielles, Mélanie Joly ainsi que le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, participeront à la conférence de presse en compagnie du maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

Avec CBC/Radio-Canada

États-Unis: Un allié de Trump souhaite la mort d’Obama, vive polémique

décembre 24, 2016

Un homme d’affaires américain, co-président de la campagne de Donald Trump dans l’Etat de New York, a déclenché une vive polémique en souhaitant la mort du président sortant Barack Obama. Il a également tenu des propos à caractère raciste concernant la première dame.

Interrogé sur ce qu’il aimerait voir se produire en 2017, Carl Paladino a répondu espérer que M. Obama « contracte la maladie de la vache folle après avoir été surpris ayant des relations avec une Herford » – écorchant semble-t-il la race bovine Hereford -, et qu’il « meure avant son procès ».

Puis questionné sur ce qu’il aimerait voir disparaître l’an prochain, l’ancien candidat républicain au poste de gouverneur de New York en 2010 a répondu: « Michelle Obama ».

« J’aimerais qu’elle redevienne un homme et qu’elle soit relâchée dans la brousse du Zimbabwe pour qu’elle vive confortablement dans une grotte avec Maxie le gorille », a-t-il déclaré à l’hebdomadaire new-yorkais Artvoice, qui a posé les mêmes questions à différentes personnalités à l’aube de 2017.

« Raciste et répréhensible »
Les remarques de celui qui a été reçu à la Trump Tower – résidence principale du président élu, à New York – en début de mois ont rapidement enflammé les réseaux sociaux et suscité des réactions d’élus.

Le gouverneur de l’Etat de New York Andrew Cuomo – qui a battu le républicain en 2010 – a qualifié ces commentaires de « racistes, laids et répréhensibles ».

« Paladino a un long passé de déclarations racistes et incendiaires », a-t-il ajouté dans un communiqué. « Ses remarques ne reflètent les sentiments ni les opinions d’aucun vrai New-Yorkais », a-t-il ajouté, qualifiant sa tirade de « fureur pleine de haine ».

Il persiste et signe
Le président élu Donald Trump n’a pas personnellement réagi, mais une porte-parole citée par le New York Times a déclaré que les commentaires de M. Paladino étaient « totalement répréhensibles et n’ont pas leur place dans notre discours public ».

Face aux réactions suscitées par ses commentaires, M. Paladino a publié une lettre ouverte dans laquelle il estime que ses remarques « n’ont rien de raciste ».

Le promoteur immobilier de Buffalo (Etat de New York) en a profité pour s’en prendre de nouveau au couple présidentiel, traitant Barack Obama de « lâche peureux » et estimant que Michelle Obama devrait « aller quelque part où elle sera heureuse ».

Romandie.com avec(ats / 24.12.2016 16h14)             

Kate Middleton, un enfant, vite !

juillet 5, 2011

L’Aveu

Kate Middleton, en voyage officiel au Canada, a laissé échapper une petite info qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. La pression exercée par la belle-famille pour produire un héritier semble suivre la belle anglaise, même à l’autre bout du monde.

On pensait que Kate allait ENFIN pouvoir respirer : fini les préparatifs du mariage, le crêpage de chignon autour du plan de table, les nuits sans sommeil à réviser le protocole. Eh bien non, même loin de la belle famille, la pauvre Kate se sent obligée de rassurer la Couronne sur son envie de donner un héritier au trône.

Selon le Daily Mail, alors que Kate s’est vu offrir un bouquet de fleurs par une petite Raffaela de deux ans, la fille de David Cheater, un expatrié anglais, celui-ci lui a alors « souhaité d’avoir du succès dans ses efforts pour démarrer une famille ». Ce à quoi Kate Middleton a répondu dans un sourire « Oui, je le souhaite ». C’est la première fois que Kate s’est exprimée publiquement sur son désir de fonder une famille avec William. Celui-ci avait quant à lui déjà évoqué ce désir lors de leurs fiançailles.

On sait que toute l’Angleterre n’attend qu’une chose : que Kate et William annoncent un heureux événement. Une sacrée pression sur les frêles épaules de la jolie Kate.

On se doute que Charlene, l’autre royale mariée, aura eu un peu moins de pression du côté de sa belle-famille…

Voici.fr P.S.B