Posts Tagged ‘Stéfi Celma’

Dix acteurs noirs révélés par les séries

avril 3, 2021
Khalima Gadji, au centre, incarne le personnage de Marème Dial dans la série « Maîtresse d’un homme marié ».

Longtemps boudés par l’industrie cinématographique, certains comédiens ont réussi à percer sur le petit écran. Retour sur les talents d’hier et d’aujourd’hui révélés par les séries.

C’est un temps que les moins de 20 ans peuvent connaître, avant le carton de Black Panther au cinéma. Les productions hollywoodiennes n’étaient alors pas autant obsédées par la couleur des comédiens et réservaient généralement un ou deux rôles secondaires par film aux acteurs dont les peaux étaient d’un ton plus foncé. En Afrique, les films proposaient naturellement des castings noirs à 100 %, mais la faible quantité des productions permettait rarement à la carrière des comédiens de décoller…

Un autre tremplin existait déjà, cependant : les séries. C’est ainsi que la télévision d’abord, et les plateformes de streaming ensuite, ont lancé des acteurs aujourd’hui renommés, tel Will Smith (mondialement connu grâce à la sitcom Le Prince de Bel-Air) ou des scénaristes comme Shonda Rhimes (on lui doit entre autres Grey’s Anatomy et Scandal).

Sur le continent, les séries, moins chères à produire, plus simples à diffuser, ont mis en lumière le talent d’acteurs subsahariens qui sont aujourd’hui au premier plan, comme Michel Gohou, issu du théâtre, révélé par la série Ma Famille.

Petite série non exhaustive d’actrices et d’acteurs révélés par les séries.

• Khalima Gadji

On pourrait citer tous les acteurs de la série sénégalaise Maîtresse d’un homme marié tant elle a connu de retentissement. Mais Khalima Gadji est peut-être celle qui a le mieux tiré son épingle du jeu. L’actrice, qui a grandi dans la communauté marocaine du Sénégal, était déjà apparue dans deux formats télé : Tundu Wundu et Sakho et Mangane, mais c’est le personnage de Marème Dial (avec qui on la confond parfois) qui en a fait une vedette internationale. Scandaleuse, assumant des rapports hors mariage, la séductrice a déclenché un lot de polémiques, avancé sur la place publique des sujets tabous… et donné la fièvre à l’audimat.s habitants du continent »

• Eugène Bayala

Comme beaucoup d’acteurs de télévision reconnus sur le continent, Eugène Bayala a débuté comme comédien dans plusieurs troupes au Burkina Faso. C’est en 2006, à 40 ans, qu’il connaît le succès dans le rôle de l’agent Oyou, un policier limité intellectuellement et constamment ivre… qu’il interprétera encore dans le clip de sa chanson Garde-à-vous, en 2015.

• Aminata Diallo Glez

Comédienne, marionnettiste, maquilleuse et accessoirement compagne du dessinateur Damien Glez qui sévit à Jeune Afrique, Aminata Diallo Glez s’est illustrée dans une série franco-burkinabè au long cours, Kadi Jolie, diffusée sur CFI TV à partir du 7 mars 2000. Elle ne se contente pas d’interpréter le rôle-titre, une trentenaire célibataire qui n’a pas froid aux yeux, mais coproduit le programme via sa structure, Jovial’Productions.

• Akissi Delta

Autodidacte, cette native de Dimbokro, au centre de la Côte d’Ivoire, a multiplié les petits boulots avant de se lancer devant les caméras. Au cinéma, on l’a retrouvée dans plusieurs films du réalisateur ivoirien Henri Duparc, dont la comédie sociale Rue Princesse. Mais c’est surtout la réalisation de la mythique série ivoirienne Ma Famille, dans laquelle elle joue également, qui lui a apporté la célébrité. Elle en a d’ailleurs repris l’histoire dans Ma Grande Famille, diffusée en 2017. À travers les déboires amoureux du couple Delta-Bohiri, elle y évoque encore les grands thèmes que sont la santé, l’éducation ou la sexualité.

• Mahoula Kané

La plupart des spectateurs l’ont découvert dans le rôle d’Hervé, amoureux éperdu de Nafi dans la série éponyme qui raconte les déboires d’une jeune fille « belle, intelligente et surtout ambitieuse », née dans une famille polygame. Mais l’acteur ivoirien a montré d’autres facettes de son talent dans bien d’autres formats télé et cinéma : faux pasteur dans Les Coups de la vie, gendarme mystérieux dans la saga familiale Cacao

• Olivier Kissita

Jeune ambitieux, ce Franco-Gabonais de 34 ans s’est essayé à presque tout : youtubeur, prétendant à « Mister Afrique », documentariste, animateur télé… Mais les téléspectateurs du continent l’ont découvert dans le rôle d’Anthony Desva, le jeune et bel héritier de la fortune familiale dans la série de Canal +, Cacao.

• Michaela Coel

Sa mini-série engagée, I May Destroy You, qui raconte l’histoire d’une jeune victime de viol, a fait forte impression l’année dernière… Michaela Coel y tient le rôle principal, mais elle est aussi réalisatrice et productrice de la série. Autant dans son interprétation que dans son écriture, la trentenaire née à Londres s’évertue à donner de la complexité, de la nuance et de l’épaisseur aux personnages noirs.

• Kerry Washington

Malgré une filmographie bien étoffée (RayLe Dernier Roi d’ÉcosseDjango Unchained…), c’est dans la série Scandal que l’actrice américaine a véritablement percé. Elle y incarne Olivia Pop, une communicante redoutable proche de la Maison Blanche qui a une liaison avec le président des États-Unis. On l’a retrouvée en 2020 au côté de Reese Witherspoon dans la mini-série Little Fires Everywhere.

• Stéfi Celma

Chanteuse (pour le conte musical Sol En Cirque), actrice (premier rôle de Case départ), cette Parisienne est vraiment devenue une figure familière des Français grâce à la série Dix pour-cent. Elle y incarne avec justesse une hôtesse d’accueil pleine de doutes qui rêve de devenir comédienne professionnelle.

• Regé-Jean Page

C’est « le beau gosse » de la série La Chronique des Bridgerton, comme le désigne la presse féminine. Né à Londres d’un père britannique et d’une mère zimbabwéenne, le trentenaire est apparu dans de nombreuses séries auparavant (RacinesFresh Meat). Le succès international de la série Netflix lui ouvre les portes d’Hollywood : il est notamment attendu dans une adaptation cinéma de Donjons et Dragons.

Avec Jeune Afrique par Léo Pajon