Posts Tagged ‘style de vie’

Rihanna: arrête-la si tu peux!

mars 26, 2013

Ses docteurs lui intiment l’ordre de se calmer

 
Rihanna: arrête-la si tu peux!

RIHANNA1RIHANNA_LANGUE_SCENERIHANNA2RIHANNA4 

Elle fait la fête jusqu’au bout de la nuit, enchaîne les concerts durant des heures sur scène, Rihanna ne se ménage pas. A tel point que la Barbadienne a dû annuler deux concerts de sa tournée Diamonds World Tour. Ses docteurs mettent le « ohlala »…

Rihanna fait bonne figure, mais derrière ses clichés dénudés, où elle pose en string et cuissardes Prada, ou encore à moitié nue pour la bonne cause, il existe bien une jeune fille essouflée. Fatiguée de son rythme de vie en dents de scie. Et en bonne performeuse, celle qui vient de commencer sa tournée Diamonds World Tour le 8 mars dernier, donne tout sur scène, au risque de frôler le drame. Récemment, elle a dû annuler deux dates à cause d’une laryngite aiguë.

Aujourd’hui alertés par son état de santé inquiétant, ses docteurs montent au créneau: Riri doit lever le pied… et prendre soin d’elle comme le rapporte le tabloïd The Sun: «La santé de Rihanna était tellement inquiétante que les médecins l’ont prévenue que sa rémission pourrait prendre des mois, ils se demandaient même si elle ne devrait pas annuler sa tournée. Ils lui ont conseillé de changer radicalement de style de vie ou cet épisode risquait de se reproduire.» 

Riri choisira-t-elle la voie de la sagesse? Pas si sûr. 

Depuis quelques mois, rien ne va plus pour Rihanna qui s’illustre plus volontiers dans les pages people que musicales. Récemment, elle est arrivée avec trois heures de retard à un concert donné dans un lycée devant 2000 fans hystériques… Pour finalement donner le change durant douze petites minutes! Alors qu’elle a remis le couvert avec son ex Chris Brown – le même qui l’a sérieusement amochée en 2009 -, la jeune femme de 25 ans joue avec le feu. Une relation passionnelle on-off, des amitiés de fin de soirée entre fumées épaisses et alcool coulant à flots. Difficile pour la star de la pop de sortir indemne de cette vie trépidante. Rihanna devra bel et bien prendre soin d’elle-même… si elle ne veut pas rejoindre le club des 27…

 Gala.fr par Pauline Gallard

Demi Moore élue « Cougar la plus convoitée du monde »

novembre 13, 2012

Alors qu’elle vient de fêter ses cinquante ans, Demi Moore s’est vue décerner un prix honorifique qui devrait la ravir.En effet, l’ex-femme de Freddy Moore, mais aussi ex-femme de Bruce Willis, et bientôt ex-femme d’Ashton Kutcher, vient d’être élue par le site internet CougarLife.com (un site de rencontres coquines entre jeunes minets et femmes mûres) « la Cougar la plus convoitée du monde ».

Il faut dire que, même si elle est en plein divorce avec Ashton Kutcher après six ans de mariage, leur différence d’âge de seize ans avait beaucoup fait parler au début de leur relation.En décernant ce titre à la star hollywoodienne, c’est un hommage que rend Claudia Opdenkelder (la fondatrice du site) à Demi Moore qui a selon elle démocratiser les relations entre « les mecs mignons » et « les mamans sexy ».

Claudia Opdenkelder a ainsi déclaré : « Demi Moore a fait plus pour la communauté cougar que n’importe qui au monde, et elle a fait énormément pour notre mouvement en aidant ce style de vie à devenir populaire. »

En plus de ce titre honorifique, Demi Moore recevra une paire de souliers de la maison Christian Louboutin à imprimé félin (une tête de cougar), ainsi qu’un certificat officiel émanant du site CougarLife.com.

La star hollywoodienne n’a pas encore réagi à cet hommage.

Yahoo Pour Elles

Nigeria: la maison de Fela Kuti va devenir un musée, 15 ans après sa mort

août 2, 2012
Nigeria: la maison de Fela Kuti va devenir un musée, 15 ans après sa mort Nigeria: la maison de Fela Kuti va devenir un musée, 15 ans après sa mort © AFP

Quinze ans après sa mort, la famille de Fela Kuti veut transformer sa maison à Lagos en musée pour préserver l’héritage du musicien nigérian, célèbre pour sa musique afrobeat, ses critiques véhémentes contre la corruption et son style de vie hors normes.

Jeudi marquait le 15e anniversaire de la mort de Kuti dont le souvenir hante toujours la vieille maison, située dans un quartier populaire de Lagos, la capitale économique du pays. Ses vêtements bigarrés et ses chaussures sont toujours là. Bien évidemment, la fumée de la marijuana, ses nombreuses femmes et sa façon enjôleuse de jouer du saxophone ont disparu depuis longtemps.

Fela Kuti, mort en 1997, à l’âge de 58 ans, est loin d’être oublié et sa famille oeuvre à préserver son héritage, y compris en transformant sa dernière maison en musée – raison pour laquelle sa chambre est restée en l’état.

Après la destruction de la propriété qu’il avait baptisée « République de Kalakuta » et déclarée indépendante, Kuti avait déménagé dans un immeuble de trois étages à Lagos dont la rénovation est en cours.

La tombe du musicien, en forme de pyramide, s’élève devant le bâtiment, situé sur une route étroite.

Il a été enterré là « parce que nous voulions faire de cet endroit un musée après sa disparition », a expliqué récemment sa fille Yeni Kuti.

Le gouvernement de l’Etat de Lagos a octroyé à la famille 40 millions de nairas (200. 000 euros, 250. 000 dollars) pour le musée, a-t-elle indiqué. Mais elle estime que 25 millions de nairas supplémentaires seront nécessaires pour terminer le projet.

Le musée devrait ouvrir en octobre, durant la « Felebration », une série d’événements en hommage à Fela Kuti qui a lieu tous les ans pour l’anniversaire de sa naissance.

Une paroi de verre doit être installée autour de la chambre à coucher du musicien de manière à ce que ses fans puissent voir à l’intérieur et des expositions doivent être installées dans d’autres pièces de la maison et dans un petit hôtel.

Un militant anti-corruption

Fela Kuti, « c’est plus qu’une histoire nigériane. C’est comme le jazz » », a déclaré récemment son fils Femi Kuti, également musicien.

Sa personnalité hors normes et son activisme avaient fait de lui un héros aux yeux de beaucoup de son vivant et ses obsèques à Lagos avaient fait descendre une foule immense dans la rue.

Le saxophoniste était un critique virulent des régimes militaires corrompus du Nigeria, criant sa colère dans des chansons comme « Coffin for Head of State » (Cercueil pour un chef d’Etat) ou « International Thief Thief » (voleur, voleur international), avec d’irresistibles grooves combinant jazz, musique traditionnelle et autres rythmes.

Ses prises de position lui ont valu des arrestations et l’incendie de la « République de Kalakuta ».

Fela Kuti était célèbre aussi pour avoir épousé 27 femmes le même jour, pour la plupart ses danseuses, et son goût pour la marijuana était bien connu.

Son nom a été invoqué de manière répétée durant le mouvement de grève nationale et les manifestations massives qui ont eu lieu en janvier au Nigeria pour protester contre la hausse des prix du carburant.

Seun Kuti, un autre fils du musicien, a donné des concerts politiquement engagés. Femi et sa soeur Yeni Kuti ont eux aussi apporté leur contribution aux rassemblements de protestation.

Fela Kuti était « assez courageux pour crier (sa colère) et utiliser la musique comme une arme contre un système très, très brutal », estime Kunle Tejuoso, disquaire, producteur de disques et libraire.

Pour Femi Kuti, l’héritage de son père est aussi important dans le domaine musical que militant. « Vous ne pouvez pas oublier le combat pour la justice sociale, qui a fait prendre conscience, en particulier aux Nigérians, de leur situation difficile », dit-il.

Le Nigeria, pays le plus peuplé et le premier producteur de brut d’Afrique, est souvent classé comme l’un des pays les plus corrompus du monde. Plusieurs régimes militaires se sont succédé avant le retour d’un gouvernement civil en 1999.

Jeuneafrique.com avec AFP

Rihanna: « Plus je suis nue, plus je suis à l’aise »

mars 27, 2012

Rihanna assume son exhibitionnisme

Connue pour son côté trash, Rihanna joue souvent de sa plastique avantageuse… Dans ses clips et sur Twitter, la chanteuse n’hésite souvent pas à apparaître de façon très dénudée. Elle s’en est expliquée en se mettant à nue dans une interview confession.

« Plus je suis nue, mieux je me sens. J’ai juste eu à combattre mes peurs. On trouve toujours quelque chose qui ne va pas, quelque chose avec lequel on ne se sent pas bien, et une chose en entraînant une autre, vous devenez parano et vous pensez que tout le monde peut voir vos défauts. Mon style de vie ne marchera probablement pas avec la plupart des gens… mais moi plus je suis nue, mieux je me sens. »

Pour le plus grand plaisir de ses fans, Rihanna n’a semble-t-il pas fini de faire monter la température lors de chacune de ses apparitions.

La star du R’n’B qui avait affolé la toile avec ses photos osées il y a quelques mois, assure qu’elle n’a pas toujours été à l’aise avec son corps. « Au début, je me disais, quel est le pire qui puisse arriver? J’ai alors commencé à oser un peu plus… Je découvrais que mon corps, c’est ce qu’il y a sous et en dehors des habits ». Rihanna profite aussi de cette interview pour revenir sur l’éducation que sa mère lui a inculquée. « Ma mère est la femme la plus dure que je connaisse. Je me suis trouvée en devenant comme elle. A chaque fois que je me retrouve à un carrefour, je me retrouve en revenant aux méthodes que ma mère utilisait ».

Riri n’a en revanche toujours pas réagi à la rumeur du moment à Hollywood: sa supposée idylle avec Ashton Kutcher. Rihanna aurait en effet été aperçue quittant le domicile de l’ex mari de Demi Moore au petit matin la semaine dernière…

Après sa relation chaotique avec Chris Brown, l’interprète de We Found Love aurait-elle retrouvé l’amour?

Voici.fr par A.M