Posts Tagged ‘Suisse’

Schumacher ne va pas quitter la Suisse pour le Majorque (porte-parole)

août 16, 2018

Genève – La famille du septuple champion du monde de Formule 1 Michael Schumacher ne va pas quitter la Suisse pour s’installer à Majorque, a affirmé sa porte-parole, en réponse à une information publiée par un hebdomadaire suisse.

L’Illustré a annoncé que le pilote, grièvement blessé il y a 5 ans en faisant du ski à Meribel, allait quitter sa propriété suisse, située près du lac Léman, pour le village d’Andratx, sur l’île de Majorque, où son épouse vient d’acheter pour 30 millions d’euros la luxueuse propriété du président du Real Madrid, Florentino Pérez.

Cette information a été reprise par de nombreux médias dans le monde, ce qui a contraint la famille à sortir du silence.

« La famille Schumacher n’a pas l’intention de déménager à Majorque », a affirmé à l’AFP la porte-parole de la famille, Sabine Kehm, dans un courriel.

L’information du magazine suisse était basée sur une déclaration attribuée à la maire d’Andratx, Katia Rouarch. « Je peux vous confirmer officiellement que Michael Schumacher va venir s’installer dans notre commune et que tout se met en place ici pour l’accueillir », aurait-elle dit à L’Illustré.

Dans un communiqué, la municipalité d’Andratx a démenti jeudi cette déclaration.

« Les mots attribués à la maire Katia Rouarch ne sont pas exacts et résultent probablement d’une mauvaise interprétation ou d’un malentendu, dû peut-être à la traduction », indique ce communiqué.

La municipalité reconnaît qu’une interview a bien été accordée au magazine suisse, mais souligne que la maire n’a fait que confirmer l’achat d’une propriété par Mme Schumacher. « Elle n’a cependant pas fourni d’information sur un possible emménagement de Michael Schumacher et/ou de sa famille dans notre municipalité d’Andratx. En fait, notre maire n’a aucune information à ce sujet ».

Le communiqué ajoute que Mme Rouarch a simplement dit au journaliste de L’Illustré que « si la famille décide de s’installer ici, nous serons prêts pour leur arrivée ».

Michael Schumacher, qui aura 50 ans en janvier et est aujourd’hui très handicapé, venait fréquemment en vacances aux Baléares avant son accident de ski survenu en décembre 2013. Lui et sa femme Corinna séjournaient notamment à Andratx, sur le yacht ou dans la villa de Willi Weber, ex-manager du champion allemand. Son frère Ralf fréquente lui aussi régulièrement le village.

Romandie.com avec(©AFP / 16 août 2018 13h20)                                                        

Publicités

Suisse: le crash d’un avion de collection aurait fait jusqu’à 20 morts

août 5, 2018

Genève – L’accident d’un avion militaire de collection samedi après-midi contre une montagne de l’est de la Suisse pourrait avoir fait jusqu’à 20 morts, selon des médias suisses, alors que la police a convoqué une conférence de presse à 14h00 (12h00 GMT).

L’appareil, un trimoteur Junkers JU52 HB-HOT, construit en 1939 en Allemagne, appartenait à la compagnie JU-Air, fondée en 1982 par des amis de l’armée de l’air, a rapporté l’agence de presse ATS.

L’appareil, qui peut transporter 17 passagers et 3 membres d’équipage, s’est écrasé contre le versant ouest du Piz Segnas, à une altitude de 2.540 mètres, dans le canton des Grisons (est).

Selon le quotidien suisse de langue allemande Blick, l’avion avait décollé du Tessin (sud de la Suisse) et devait revenir se poser à 16h50 (14h50 GMT) sur l’aéroport militaire de Dübendorf, près de Zürich.

Toutes les places avaient été réservées, ce qui laisse supposer que l’accident pourrait avoir fait 20 victimes, selon Blick.

Le journal 20 Minutes cite pour sa part un témoin qui se trouvait dans un refuge de montagne au moment de l’accident.

« L’avion a fait un virage de 180 degrés vers le sud et est tombé comme une pierre vers le sol », a raconté ce témoin, ajoutant que les débris étaient éparpillés sur « une zone très réduite », ce qui écarterait l’hypothèse d’une explosion.

Près de 24 heures après l’accident, la police cantonale n’a toujours pas fourni de bilan. Elle a informé que 5 hélicoptères participaient aux opérations de sauvetage et que l’espace aérien au-dessus du lieu de la catastrophe avait été fermé jusqu’à dimanche soir.

Sur son site, la compagnie JU-Air exprime « sa profonde tristesse » et « adresse ses pensées aux passagers, aux membres d’équipage, aux familles et aux amis des victimes ».

Elle ajoute que ses vols sont pour l’instant suspendus.

Le site de JU-Air précise qu’elle possède 4 appareils Junker, datant de 1939, et qu’elle a transporté plus de 14.000 passagers en 2014 pour des vols charters ou des baptêmes de l’air. Ses pilotes sont d’anciens militaires et pilotes professionnels, tous volontaires.

Il ne mentionne qu’un seul accident, en 1987, à l’aéroport de Coblence, dans le centre de l’Allemagne, qui n’aurait fait aucun blessé.

Un autre accident d’avion s’était produit samedi dans la matinée dans le nord de la Suisse.

Un petit avion de tourisme avec à son bord un couple et deux enfants en bas âge s’était écrasé dans une forêt à Hergiswil, dans le canton de Nidwald (nord) et avait immédiatement pris feu. Les secouristes n’ont retrouvé aucun survivant.

Romandie.com avec(©AFP / 05 août 2018 10h17)                                                        

Le pape François au pays de Calvin pour revigorer l’unité des chrétiens

juin 21, 2018

Le pape François est accueilli le 21 juin 2018 à Genève par le président de la Confédération helvétique Alain Berset pour sa visite d’une journée dans le pays de Calvin. / © POOL/AFP / PETER KLAUNZER

Le pape François a prôné jeudi à Genève « l’unité » des chrétiens opposée aux « guerres et aux divisions » qui affectent les plus faibles dans le monde, après une prière commune au côté de protestants et d’orthodoxes.

Le chef des 1,3 milliard de catholiques, plus célèbre porte-voix des chrétiens, a accepté une invitation du Conseil œcuménique des Eglises (COE), qui fête ses 70 ans et représente avec 350 églises membres quelque 500 millions de protestants et d’orthodoxes.

A Genève, terre du théologien et réformateur français Jean Calvin, le pape embrasse au sein du COE la galaxie mondiale chrétienne actuelle, dont des luthériens, des anglicans ou encore l’importante mouvance évangélique.

« Au cours de l’histoire, les divisions entre chrétiens sont souvent advenues parce qu’à la racine, dans la vie des communautés, s’est infiltrée une mentalité mondaine: on défendait d’abord ses intérêts propres », a jugé le pape François.

Accompagné dans la chapelle du Centre œcuménique de Genève par une femme, l’évêque méthodiste américaine Mary Ann Swenson, il a participé jeudi matin à son arrivée à une « prière œcuménique » aux côtés de 230 participants.

« Comme il est difficile de calmer les animosités » et de « sortir des contrastes et des refus réciproques alimentés par des siècles! », a-t-il admis, en estimant que les chrétiens devaient aujourd’hui « marcher ensemble ».

Le pape François à son arrivée à l’aéroport de Genève, le 21 juin 2018 / © AFP / Tiziana FABI

Le pape a souligné que trop souvent « sur les routes du monde règne une grande indifférence » tandis que les hommes se transforment en « esclaves du consumérisme effréné », loin de la spiritualité.

Utilisant une autre image qui lui est chère, François a déploré une planète où « les enfants et les personnes âgées deviennent des déchets dérangeants ».

Pour Olav Fykse Tveit, pasteur luthérien norvégien qui préside le COE, « il n’est pas difficile de trouver des sujets qui divisent toujours les chrétiens », comme des questions sur la sexualité, a-t-il confié à l’AFP avant l’arrivée du pape.

Mais « beaucoup de chrétiens, qu’ils soient catholiques ou non, le voient comme une voix forte qui exprime ce que nous voulons dire », a-t-il souligné.

Le pape François a incontestablement voulu focaliser son 23ème voyage à l’étranger sur l’unité des chrétiens, même s’il se trouvera non loin d’organisations dédiées à certains de ses thèmes phares, tel le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ou encore l’Organisation internationale du travail.

Le pape François lors d’une messe privée le 21 juin 2018 au Conseil ?cuménique des Eglises à Genève. / © AFP / Tiziana FABI

Le rapprochement entre chrétiens est inscrit dans les préoccupations de l’Église catholique depuis seulement une soixantaine d’années et son concile Vatican II (1962-1965), qui avait appelé au respect mutuel entre religions et renoncé à proclamer l’Église catholique comme seule détentrice de la façon de vivre le christianisme.

Une goutte d’eau dans une histoire bi-millénaire marquée par des schismes, de sanglantes guerres de religions en Europe et des haines tenaces.

– Rapports apaisés –

Les rapports désormais plus apaisés avec les orthodoxes et les protestants s’inscrivent dans le contexte d’une déchristianisation galopante en Europe ainsi que des persécutions ou attaques terroristes à l’encontre des chrétiens notamment au Moyen-Orient.

Le pape François a employé à plusieurs reprises l’expression « œcuménisme du sang », en déplorant l’assassinat sans distinction de catholiques, orthodoxes ou protestants.

Le pape François est accueilli par le président suisse / © VTV/AFP / –

« Si l’ennemi nous unit dans la mort, qui sommes-nous pour nous diviser dans la vie? », a-t-il dit.

L’Église catholique-romaine ne souhaite pas être adhérente du COE, qui représente des églises nationales parfois très locales ne reconnaissant pas la primauté du pape et aux visions doctrinales très différentes. Elle a néanmoins entamé avec l’organisation une collaboration depuis une cinquantaine d’années, dans l’aide humanitaire ou l’éducation.

Clin d’œil à la Suisse, le pape a été accueilli à sa descente d’avion par deux anciens gardes suisses, les stoïques soldats du pape qui jurent de se sacrifier si besoin pour leur souverain pontife.

La plus ancienne armée du monde – née en 1506 avec le recrutement de mercenaires helvètes, réputés invincibles, par Jules II, le pape de Michel-Ange – exige encore aujourd’hui d’être suisse, catholique-romain pratiquant et jeune célibataire.

Le souverain pontife terminera son voyage-éclair en célébrant, dans le gigantesque centre d’exposition de Genève, une messe, en français et latin, devant 41.000 catholiques majoritairement francophones dont des frontaliers français.

Sur environ huit millions d’habitants de la Suisse, 41% se disent catholiques et un quart protestants.

Romandie.com avec(©AFP / 21 juin 2018 12h12)

Opération de blanchiment entre la Suisse et Dubaï

mai 26, 2018

Berne (awp/ats/ansa) – La « Guardia di finanza » de Padoue a mis à jour une association de malfaiteurs transnationale active dans le blanchiment de plus de 46 millions d’euros entre la Suisse et Dubaï, a indiqué samedi l’agence italienne ansa. Cinq personnes ont été placées en détention préventive, dont un Suisse.

Outre ce ressortissant suisse, les personnes arrêtées sont toutes italiennes. Il s’agit d’une femme résidant à Dubaï, un homme résidant à Monaco mais domicilié à Padoue et sa compagne, ainsi qu’un autre homme résidant à Lugano (TI), précise ansa.

De nombreuses perquisitions ont été menées sur le territoire italien, a aussi indiqué l’agence. Contacté samedi, le Département fédéral de justice et police (DJPD) n’était pas en mesure de confirmer l’information.

 Par la Tchéquie et la Slovaquie

Conduite par le Parquet de Padoue, l’enquête a débuté en 2016. Les investigations ont révélé que les cinq personnes mises en cause auraient mis sur pied une organisation pour blanchir l’argent issu d’activités financières illicites et déposé dans des banques suisses.

Ils effectuaient des virements de banques helvétiques vers des sociétés fictives en République tchèque et en Slovaquie, sous couvert d’acquisition de lingots d’or qui n’existaient pas en réalité. Les virements étaient ensuite envoyés à Dubaï.

Aux Emirats arabes unis, une ressortissante italienne percevait l’argent et le réexpédiait par avion à nouveau en Suisse, à disposition des clients de l’organisation. Les cinq complices retenaient entre 5 et 10% de l’argent. Le chiffre d’affaires de l’organisation a été estimé à environ 46 millions d’euros.

Romandie.com avec (AWP / 26.05.2018 16h23)                                                        

Congo/fausses bourses Suisses: 320 étudiants Mbochis escroqués par le ministère des Affaires étrangères

avril 26, 2018

Dans un communiqué publié et signé par le secrétaire des affaires étrangères, de la coopération et des congolais de l’étranger Cyprien Sylvestre Mamina, et estampillé « large diffusion », on portait à la connaissance des congolais de l’offre de 500 bourses d’études et emplois de la confédération Helvétique. Comme avec les bourses cubaines, les parents des étudiants Mbochis et même des fonctionnaires se sont taillés la part du gâteau qui s’est avéré être une grande escroquerie. 320 prétendus étudiants ont déboursé chacun 1.000.000 frs pour figurer dans la liste.

Finalement au Congo, certaines autorités ont eu le courage cynique d’arnaquer même les pauvres étudiants, l’avenir de demain. On comprend pourquoi l’éducation dans ce pays jadis un modèle en Afrique Centrale en matière d’éducation est devenu la risée du monde.

   

Ni plus ou moins que le ministère des affaires étrangères, à travers son secrétariat a organisé une arnaque dans un secteur très prisé par les congolais, à savoir quitter ce pays contrôlé par le clan Sassou. Conscient qu’actuellement 6 congolais sur 10 habitants Brazzaville et Pointe-Noire rêverait s’en aller à l’étranger, Cyprien Sylvestre Mamina a «  tapé sur le côté le plus pêté pêté » en inventant une offre de 500 bourses d’études de la Suisse aux étudiants et employés congolais.

Convaincus de la fiabilité de l’information, publiée à travers un communiqué officiel, de nombreux étudiants congolais s’y sont intéressés. Et comme au Congo, dans ce genre de deal, on privilégie d’abord la famille et la contrée, 320 Mbochis sont tombés facilement.

Parmi les conditions d’obtention de cette bourse fantôme, figurait en bonne place le paiement d’une somme d’un million de francs cfa. Somme dérisoire pour tous ses voleurs de la république désireux de placer leurs rejetons hors du pays.

De nombreux fonctionnaires, ont aussi choisi l’occasion, pour réaliser leur rêve de s’éloigner à jamais de Sassou Nguesso et sa famille. Ils ont versé aussi la dite somme pour compléter leurs dossiers.

La Suisse qui a eu vent de cette arnaque organisée par le ministère des affaires étrangères du Congo, a réagi par la publication d’un communiqué qui dément et met à nue les velléités boukoutoires sur les étudiants des autorités diplomatiques congolaises.

Cyprien Sylvestre Mamina qui était pressenti comme ambassadeur du Congo en France, et qui est à la tête de cette grosse arnaque aura-t-il la décence de rembourser les sommes versées par tous ses étudiants, employés et prétendus étudiants ?

Sacer-infos.com par Stany Franck

Pété-pété: mou, crédule, naïf

Boukoutoires: cupides, escroqueries

L’islamologue suisse Tariq Ramadan, accusé de viols, placé en garde à vue à Paris

janvier 31, 2018

Paris – L’islamologue suisse Tariq Ramadan, visé depuis octobre par deux plaintes pour viol en France, a été placé en garde à vue mercredi par les enquêteurs de la police judiciaire parisienne, a-t-on appris de source judiciaire.

Tariq Ramadan s’est rendu mercredi matin à la convocation des policiers « dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte à Paris des chefs de viols et violences volontaires », a précisé cette source, confirmant une information de la radio française RTL.

Dans le sillage du scandale Weinstein aux Etats-Unis cet automne, qui a entraîné dans de nombreux pays une libération de la parole de femmes victimes d’abus sexuels, deux femmes ont accusé le théologien de les avoir violées en 2009 et en 2012 en France.

Depuis le début de l’affaire, Tariq Ramadan a catégoriquement démenti les accusations.

La première plaignante, Henda Ayari, accuse l’islamologue de l’avoir violée dans un hôtel parisien en 2012.

La défense du théologien a versé au dossier des pièces censées, selon elle, discréditer la parole de cette ancienne salafiste devenue militante féministe.

Parmi ces documents figurent notamment des conversations sur Facebook au cours desquelles une femme qui se présente comme Henda Ayari fait en 2014 – soit deux ans après les faits présumés -, des avances explicites au théologien qui n’y donne pas suite.

Une seconde plainte visant Tariq Ramadan, pour des faits similaires dans un hôtel à Lyon (est) en 2009, a été déposée fin octobre quelques jours après la première plainte.

Les deux femmes ont été entendues par la police, à Rouen (nord-ouest) et à Paris. L’essayiste française Caroline Fourest, qui a indiqué avoir remis des documents aux enquêteurs, a également été auditionnée.

Les avocats de M. Ramadan avaient riposté début novembre en déposant une plainte pour subornation de témoin visant nommément Caroline Fourest, qui combat médiatiquement l’islamologue depuis plusieurs années.

Cette affaire a suscité de vifs débats entre défenseurs et détracteurs de M. Ramadan et de Mme Ayari. Cette dernière a porté plainte contre X à la mi-novembre après avoir fait l’objet d’injures et de menaces.

Romandie.com avec(©AFP / 31 janvier 2018 12h51)                                            

Donald Trump arrivé à Davos, crainte d’une guerre des monnaies

janvier 25, 2018

Donald Trump arrive à Zurich (Suisse) et s’apprête à prendre le chemin de Davos, le 25 janvier 2018 / © AFP/Archives / Nicholas Kamm

Donald Trump est arrivé jeudi à Davos, où l’élite économique mondiale se demande si elle va être mangée à la sauce « America First », alors que son secrétaire au Trésor a ravivé le spectre d’une guerre des changes.

Le président américain est arrivé à la mi-journée en hélicoptère dans la très chic station alpine, où une certaine fébrilité était palpable parmi les participants, à la veille d’un discours très attendu vendredi.

« Ce qui est le plus fascinant chez le président Trump, c’est sa capacité à surprendre et je suis sûr que nous serons surpris demain », a déclaré à l’AFP l’ancien Premier ministre finlandais Alexander Stubb, désormais vice-président de la Banque européenne d’investissement.

Le chef de l’Etat américain entend « raconter au monde à quel point l’Amérique est formidable et comment elle va bien. (…) Notre pays est enfin en train de GAGNER à nouveau! », avait tweeté Donald Trump peu avant de quitter les Etats-Unis.

Voilà qui donne le ton pour les quelque 3.000 chefs d’entreprises ou dirigeants politiques de haut vol rassemblés depuis trois jours.

Les lieutenants du milliardaire américain, qui est flanqué de pas moins de six membres de son exécutif, ont largement préparé le terrain.

Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a assuré mercredi que le dollar faible était « bon » pour les Etats-Unis, et jeudi que Washington n’était « pas préoccupé » par le niveau du billet vert.

L’ancien banquier a ainsi fait grimper l’euro au plus haut en trois ans face au dollar, une évolution déconnectée de la vigoureuse croissance américaine, et pénalisante pour les exportateurs européens.

« On ne joue pas avec les parités » des devises, a mis en garde jeudi le ministre français des Finances Bruno Le Maire, très inquiet puisque la France bataille avec un déficit commercial endémique.

Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a pour sa part estimé que dans un contexte de « guerres commerciales », désormais « les troupes américaines montent au front ».

– ‘Dans la gueule du loup’ –

Donald Trump s’entretiendra à Davos avec la Première ministre britannique Theresa May, alors que la « relation spéciale » entre les deux pays bat de l’aile, et avec le chef du gouvernement israélien Benjamin .

Il doit aussi voir le président rwandais, Paul Kagame, qui préside également depuis le 1er janvier l’Union africaine. Et ce alors que la presse américaine attribue à Donald Trump des propos insultants sur les Etats africains, qualifiés de « pays de merde ».

Theresa May, qui doit s’exprimer jeudi à 13H00 GMT, devrait elle exhorter les investisseurs à s’engager contre la désinformation, mais aussi les discours haineux ou le harcèlement sexuel propagés par les réseaux sociaux.

Premier président américain à se rendre au Forum économique mondial depuis Bill Clinton en 2000, Donald Trump est attendu avec des sentiments mitigés.

Sa récente décision de réduire nettement le taux d’imposition des entreprises, la flambée de Wall Street et la robuste croissance des Etats-Unis ont de quoi plaire aux maîtres de la finance et aux PDG.

Donald Trump a d’ailleurs prévu de dîner avec des chefs d’entreprises européennes jeudi.

Mais le discours protectionniste de Donald Trump et ses sorties intempestives sur des sujets géopolitiques sensibles tranchent avec le ton très consensuel prisé à Davos, où les tables rondes sur les bienfaits du libre-échange alternent avec les initiatives caritatives.

« C’est vrai que les gens apprécient le dynamisme des marchés et la réforme fiscale annoncée aux Etats-Unis mais ils sont aussi très nerveux face aux tensions géopolitiques mondiales et donc partiellement à cause de Trump », a souligné auprès de l’AFP Robert Kaplan, analyste au Centre pour la nouvelle sécurité américaine.

« Pas précisément une audience bien disposée » envers le président américain, a renchéri William Allein Reinsch, du Center for International and Security Studies. Selon lui, dire que Donald Trump « se jette dans la gueule du loup est une bonne métaphore ».

Le contraste pourrait être fort entre l’accueil fait à Donald Trump et les applaudissements nourris réservés par exemple au président français Emmanuel Macron.

Ce dernier a réclamé mercredi un « nouveau contrat mondial » pour une mondialisation plus vertueuse, propre à combler des inégalités béantes.

Romandie.com avec(©AFP / 25 janvier 2018 13h22)                

Venezuela: arrestations de trois journalistes dont un Italien et un Suisse

octobre 8, 2017

Caracas – Trois journalistes, un Italien, un Suisse et un Vénézuélien, ont été arrêtés alors qu’ils s’apprêtaient à réaliser un reportage dans une prison au Venezuela, ont dénoncé samedi des organisations de journalistes et de défense des droits de l’homme.

Il s’agit de Roberto Di Matteo (Italie), Filippo Rossi (Suisse) et Jesus Medina (Venezuela), un photoreporter travaillant pour le site DolarToday, opposé au gouvernement.

Roberto Di Matteo, vidéaste, travaille pour le site du quotidien milanais Il Giornale auquel collabore régulièrement le journaliste indépendant Filippo Rossi, a expliqué le site ilgiornale.it.

Filippo Rossi, 27 ans, initialement présenté comme Italien, est de nationalité suisse, selon des médias suisses. Il collabore également au Corriere del Ticino (Courrier du Tessin).

Un porte-parole du ministère suisse des Affaires étrangères a confirmé l’arrestation d’un ressortissant suisse, ajoutant que l’ambassade à Caracas « est en relation avec les autorités compétentes et assiste ce compatriote dans le cadre de la protection consulaire ».

De son côté, le ministère italien des Affaires étrangères a fait savoir que son ambassade à Caracas « suit depuis le premier moment le cas de l’arrestation du citoyen italien Roberto Di Matteo, en contact étroit avec les autorités locales ».

Les trois journalistes ont été arrêtés vendredi après être entrés dans la prison de Tocoron dans l’Etat d’Aragua (nord), selon l’ONG Foro Penal.

« Ils se trouvaient dans la prison de Tocoron (…) pour une enquête journalistique quand ils ont été arrêtés », a expliqué le Syndicat national des travailleurs de la presse (SNTP).

Une photo des trois journalistes de dos, apparemment menottés et encadrés par deux militaires, a été diffusée par le syndicat. Leurs téléphones portables et de petites caméras ont été confisqués.

Le syndicat a assuré à l’AFP avoir constaté que les journalistes étaient en bonne santé samedi soir. « Ils vont bien, ils ne portent aucune trace de mauvais traitement », selon le SNTP.

« Ils avaient une invitation pour entrer à Tocoron. Ils s’étaient enregistrés pour y pénétrer lorsqu’on leur a interdit l’accès puis ils ont été arrêtés. Il semble qu’il y ait eu un contre-ordre pour empêcher leur entrée », selon le syndicat.

Les trois journalistes sont « détenus depuis vendredi dans un poste de la Garde Nationale », a indiqué le directeur de Foro Penal, Alfredo Romero, précisant que des avocats de l’ONG étaient partis les assister.

Selon le SNTP, les journalistes ont été interpellés par des fonctionnaires de l’administration pénitentiaire, puis mis à disposition du parquet.

Des ONG dénoncent régulièrement l’état de surpeuplement et la malnutrition dans les centres de détention vénézuéliens.

L’ONG de défense des droits des détenus Una Ventana a La Libertad avait estimé fin 2016 la population carcérale à 88.000 détenus pour une capacité officielle de 35.000 places.

Le gouvernement assure que son plan lancé en juillet 2011 pour décongestionner les prisons a concerné 90% des 50 prisons du pays.

Le gouvernement de Nicolas Maduro, qui se dit victime d’une campagne de dénigrement des médias nationaux et étrangers assure avoir appliqué avec succès des mesures pour pacifier les prisons et les mettre au niveau des standards internationaux.

Romandie.com avec(©AFP / 08 octobre 2017 15h21)                                            

Vaste fraude fiscale mise à jour entre l’Italie et la Suisse

septembre 18, 2017

Côme (awp/ats/ansa) – Une vaste fraude ayant permis de cacher 300 millions d’euros (environ 345 millions de francs) au fisc italien au moyen de fausses factures a été découverte par les enquêteurs italiens, qui ont arrêté 17 personnes. L’organisation criminelle a opéré dans plusieurs pays, dont la Suisse.

Le système mis au jour a permis de ne pas payer des impôts sur le revenu et la TVA à hauteur de 85 millions d’euros (environ 98 millions de francs), a indiqué lundi l’agence Ansa. L’enquête avait été lancée en novembre 2015 par la brigade financière de Côme (I) à la suite de la saisie d’ampoules électriques et de clés USB à la douane de Ponte Chiasso, à la frontière tessinoise.

Vingt-cinq perquisitions ont été menées dans la péninsule. L’organisation démantelée opérait en Italie, mais aussi en Suisse, en Espagne, en Autriche, en Slovaquie et à Malte, selon les enquêteurs.

La fraude fiscale se basait sur sept sociétés-écrans émettant de fausses factures. Les transactions frauduleuses portaient sur du matériel électrique et électronique, des articles de papeterie, des articles ménagers, des pneumatiques ou encore des équipements sanitaires.

Romandie.com avec (AWP / 18.09.2017 18h20)

Coulée de boue en Suisse: le bilan s’alourdit

août 24, 2017

Quatorze personnes au total pourraient avoir été emportées dans les Alpes suisses par une spectaculaire coulée de boue, qui a dévalé mercredi de la montagne en ravageant une partie du village de Bondo, près de l’Italie, a annoncé jeudi la police. Selon la police cantonale des Grisons (sud-est), huit randonneurs allemands, autrichiens et suisses « n’ont pas pu être retrouvés » pour le moment.

Le ministère autrichien des Affaires étrangères a indiqué qu’un couple figure parmi les disparus. Selon le journal suisse Blick, il y aurait également quatre Allemands et deux Suisses. Par ailleurs, cinq ou six autres personnes auraient également disparu dans la catastrophe, selon un de leurs proches, a révélé un responsable de la police des Grisons, Andrea Mittner, lors d’une conférence de presse. Il a toutefois précisé que cette information faisait encore l’objet d’une enquête.

Les recherches ont été intensifiées dans la nuit et les autorités ont mis sur pied une zone d’exclusion aérienne d’un rayon de 5 km pour faciliter le travail des forces de sauvetage qui cherchent à localiser les « alpinistes ». Selon Blick, citant un porte-parole de la police, les téléphones portables ne passent pas partout dans cette région. « Nous espérons que c’est la raison pour laquelle nous n’avons pas pu contacter les personnes disparues », a expliqué ce porte-parole Markus Walser. « A l’heure actuelle, les sauveteurs effectuent des vols pour localiser des alpinistes dans la zone », a précisé la police dans un communiqué.

L’accident est survenu mercredi à 09H30 (07H30 GMT). Une masse rocheuse de quatre millions de mètres cubes de roches s’est détachée de la paroi du Piz Cengalo et s’est déversée dans une vallée derrière le petit village de Bondo, à proximité de la frontière italienne, a expliqué Martin Keize, à la Direction des forêts et des risques naturels des Grisons.

Lefigaro.f