Posts Tagged ‘Tempête’

États-Unis: Une nouvelle tempête frappe la Californie, « inondations catastrophiques » attendues

janvier 14, 2023
Une nouvelle tempete frappe la Californie,  "inondations catastrophiques" attendues
Une nouvelle tempête frappe la Californie, « inondations catastrophiques » attendues© AFP/DAVID MCNEW

Une nouvelle tempête a commencé samedi matin à s’abattre sur la Californie, qui pourrait subir des « inondations catastrophiques » après déjà trois semaines de précipitations inédites qui ont provoqué au moins 19 morts.

Un nouveau système dépressionnaire doit « approcher la côte samedi matin et se déplacer dans les terres durant la journée », provoquant inondations et glissements de terrain, a prévu dans la nuit le service météorologique américain (NWS).

La péninsule de Monterey pourrait se retrouver coupée du monde à cause de la montée des flots, et toute la proche ville de Salinas, qui compte 160.000 habitants, pourrait être inondée. « Toute la partie basse de la vallée de Salinas va connaître des inondations catastrophiques », bloquant de nombreuses routes, a averti le NWS.

Kelley O’Connell, une habitante de la zone affectée, s’inquiète après la rupture d’une digue à proximité de chez elle.

« S’ils libèrent l’eau des barrages ou s’il pleut davantage, nous ne sommes qu’à un champ de distance », a-t-elle expliqué au San Francisco Chronicle, tout en protégeant son domicile avec des sacs de sable.

Nouvelle tempête lundi

Plusieurs zones de la région sont sous le coup d’ordres d’évacuation, et la ville cossue de Monterey, sur la côte Pacifique, pourrait se retrouver coupée du monde si les routes sont coupées par les flots.

« La péninsule de Monterey pourrait devenir une île » à cause des crues, a prévenu la shérif locale, Tina Nieto, en demandant aux habitants de se préparer pour éviter de se retrouver piégés par les crues.

John Guru, un habitant de la région, a stocké quatre jours de provisions dans sa maison et deux jours dans sa voiture au cas où il serait pris au piège sur la route. « Je ne sais pas à quel point la situation peut devenir grave », a-t-il déclaré au Monterey Herald.

Une série de tempêtes s’est abattue sur la Californie ces dernières semaines. Des courtes accalmies permettent à peine aux autorités de nettoyer les dégâts ou de rétablir le courant.

Et ce n’est pas fini, selon les météorologues.

Une nouvelle « rivière atmosphérique », c’est-à-dire une bande étroite dans l’atmosphère transportant d’énormes quantités d’humidité depuis les tropiques, est attendue lundi, jour férié aux Etats-Unis. Elle apportera « de nouvelles vagues de précipitation extrêmes », prévient le NWS.

Un mètre de neige

Dans les montagnes, ces précipitations se traduisent par d’importantes chutes de neige, avec plus d’un mètre attendu au cours du week-end dans la Sierra Nevada. De quoi rendre les déplacements dangereux ou impossibles. Une alerte aux avalanches a aussi été émise.

Au moins 19 personnes sont mortes depuis le début de cette série d’intempéries. Des conducteurs ont notamment été retrouvés dans leurs voitures piégées par les flots, des personnes frappées par des chutes d’arbres, un couple a été tué par un éboulement et des corps ont été charriés par les crues.

La Californie est habituée aux conditions météo extrêmes, et les tempêtes hivernales sont courantes. Un tel enchaînement est en revanche hors du commun.

S’il est difficile d’établir un lien direct entre ces tempêtes en série et le changement climatique, les scientifiques expliquent régulièrement que le réchauffement augmente la fréquence et l’intensité des phénomènes météorologiques extrêmes.

Les pluies diluviennes des dernières semaines ne suffiront toutefois pas à en finir avec la sécheresse qui frappe durement cet Etat de l’Ouest américain depuis deux décennies, selon des spécialistes.

Par Le Point avec AFP

Canada: Une tempête s’amène sur l’est du pays

janvier 12, 2023
Le miroir avant d'une voiture, glacé

Des avertissements de tempête hivernale ont été émis jeudi matin par Environnement Canada pour la plupart des régions du Québec qui longent la vallée du Saint-Laurent, de même que pour le nord et le centre du Nouveau-Brunswick et l’ouest et le centre de l’Île-du-Prince-Édouard. Photo : Radio-Canada/Daniel Thomas

Une dépression en provenance du Colorado se déplace vers l’Ontario, le Québec et les provinces maritimes, prévient Environnement Canada. Des avertissements de tempête hivernale, de neige et de pluie verglaçante ont été émis pour de nombreux secteurs.

Les précipitations devraient débuter jeudi après-midi sur le sud de l’Ontario, où le transport scolaire a déjà été annulé dans certaines régions.

Elles se déplaceront ensuite le long de la vallée du Saint-Laurent jusque dans les Maritimes, en passant par le sud du Québec, où l’on attend généralement de 15 à 25 cm de neige.

À Montréal, Laval et sur la Rive-Sud, par exemple, la neige s’intensifiera jeudi soir et se poursuivra vendredi, prévient Environnement Canada. Elle pourrait ensuite se mêler à de la pluie verglaçante.

« L’accumulation rapide de neige pourrait rendre les déplacements difficiles dans certains endroits. Soyez prêts à composer avec des conditions routières changeantes qui se détériorent rapidement. »— Une citation de  Environnement Canada

Au Québec, de nombreuses régions situées dans la vallée du Saint-Laurent sont visées par des alertes ou des veilles de tempête hivernale. Celles-ci sont émises lorsque l’on prévoit plusieurs conditions de mauvais temps hivernal simultanément, explique Environnement Canada.

Visée par un bulletin météorologique spécial, l’Estrie devrait toutefois recevoir plus de pluie que de neige, précise-t-on.

L’Abitibi-Témiscamingue et le Lac-Saint-Jean devraient être épargnés, de même que le nord de l’Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie. De même, la Réserve faunique des Laurentides ne devrait pas être touchée par le phénomène météo.

À l’inverse, Gatineau, Charlevoix, le Saguenay, une partie du Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie pourraient recevoir plus de 25 cm de neige. Des précipitations abondantes sont également prévues sur la Côte-Nord, bien que celles-ci n’aient pas encore été chiffrées.

Dans tous les cas, la dépression qui s’abattra sur le Québec d’ici la fin de la semaine sera suivie par une période de beau temps. À Montréal, par exemple, Environnement Canada prévoit trois jours de soleil, samedi, dimanche et lundi.

Jusqu’à 40 cm sur le nord du Nouveau-Brunswick

La dépression devrait atteindre le Nouveau-Brunswick jeudi soir. Dans le nord et le centre de la province, la tempête se manifestera d’abord par de la neige, puis par de la pluie verglaçante, vendredi soir. Les précipitations cesseront peu à peu tôt samedi matin.

De 15 à 25 cm de neige sont attendus dans le centre du Nouveau-Brunswick, alors que le nord pourrait recevoir jusqu’à 40 cm. À l’inverse, la dépression engendrera surtout de la pluie dans le sud de la province. Jusqu’à 50 mm pourraient s’abattre sur St. Stephen, Grand Mahan et le comté de Charlotte.

De la neige et de la pluie verglaçante sont également attendues vendredi et samedi à l’Île-du-Prince-Édouard, alors que la Nouvelle-Écosse sera largement épargnée par le phénomène.

Radio-Canada avec les informations de La Presse canadienne

Les États-Unis comptent les morts après la tempête hivernale

décembre 26, 2022

Au moins 47 personnes sont mortes à travers 9 États américains après le passage d’une violente tempête hivernale au moment de Noël.

Les Etats-Unis ont ete frappes par une violente tempete hivernale qui a fait au moins 47 morts. (image d'illustration)
Les États-Unis ont été frappés par une violente tempête hivernale qui a fait au moins 47 morts. (image d’illustration)© HANDOUT / THE OFFICE OF GOVERNOR KATHY HOC / AFP

Au lendemain de Noël, les secours américains comptaient les morts d’une violente tempête hivernale frappant les États-Unis depuis plusieurs jours, et ayant particulièrement touché un comté de l’ouest de l’État de New York, où les autorités ont confirmé lundi au moins 25 décès. Cette région frontalière du Canada a été ensevelie sous des mètres de neige, et a subi des températures polaires depuis la semaine dernière.

Dimanche soir, le bilan dans le comté d’Erie était déjà de 13 morts, mais les services locaux ont confirmé depuis le décès de 12 autres personnes, « amenant le total des morts du blizzard à 25 », a déclaré lundi 26 décembre lors d’une conférence de presse Mark Poloncarz, responsable pour ce comté. Certaines personnes ont été retrouvées mortes dans leur voiture, et d’autres sont décédées d’un arrêt cardiaque en essayant de déblayer la neige alors que les températures sont encore glaciales, a-t-il déclaré.

« Vos veines se rétractent, ce qui rend plus difficile pour le cœur de faire circuler le sang », a-t-il expliqué, qualifiant la situation d’« horrible ». Le total des décès confirmés par les autorités à travers neuf États américains est désormais d’au moins 47 morts. Dans l’Ohio, des accidents de la route liés à ces intempéries ont fait neuf victimes, a confirmé à l’Agence France-Presse l’Ohio State Highway Patrol.

12 000 foyers sans courant

La ville de Buffalo, dans le comté d’Erie, est toujours en grande partie bloquée en raison des quantités impressionnantes de neige tombées, y compris encore dans la nuit de dimanche à lundi, a averti Mark Poloncarz. « S’il vous plaît, sauf si vous faites partie des services de secours, ne conduisez pas », a-t-il demandé. Une interdiction de se déplacer y était toujours en vigueur lundi matin, mais elle était bravée par certains habitants, a-t-il regretté.

« Ce que nous faisons aujourd’hui, c’est emmener les gens jusqu’aux médecins, infirmières et hôpitaux », a expliqué lundi matin sur CNN John Garcia, le shérif du comté. « Les routes commencent enfin à être praticables parce que les vents sont retombés. » Durant le plus fort de la tempête, les secours n’avaient plus la possibilité d’atteindre les personnes en détresse, par exemple celles bloquées dans leur voiture ou chez elles sans électricité.

« C’est déchirant d’avoir des appels de familles avec des enfants, qui disent qu’ils sont gelés », a dit John Garcia. L’électricité a été rétablie pour plus de 13 000 foyers durant les dernières 24 heures, a précisé Mark Poloncarz lundi matin, mais plus de 12 000 restent encore sans courant. Certains ne pourront être raccordés au réseau avant mardi, a-t-il prévenu.

1 700 vols annulés lundi

Depuis mercredi soir, les États-Unis sont frappés par cette tempête d’une rare intensité, dont les vents polaires ont provoqué d’importantes chutes de neige, notamment dans la région des Grands Lacs. Des dizaines de millions d’Américains ont vu leur week-end de Noël chamboulé par des coupures de courant massives, des routes devenues impraticables et des milliers de vols annulés, provoquant le chaos dans les aéroports.

Lundi, plus de 1 700 vols étaient encore annulés aux États-Unis, selon le site de suivi Flightaware.com. Les conditions ne devraient s’améliorer que progressivement au fil de la semaine. La météo « va continuer de provoquer des conditions de voyage dangereuses localement pour les deux jours à venir », a déclaré dans son dernier bulletin national le service météorologique américain (NWS).

« La plupart de l’est des États-Unis va rester dans des conditions de gel durant la journée de lundi, avant une tendance plus modérée s’installant à partir de mardi », a-t-il ajouté.

Avec Le Point avec AFP

Canada-Tempête : une centaine de personnes ont passé la nuit dans un magasin Walmart

décembre 24, 2022
L'entrée principale du Walmart à Val-d'Or en Abitibi-Témiscamingue.

Certaines personnes ont joué aux cartes toute la nuit dans le magasin, raconte une témoin. Photo : Radio-Canada/Mélanie Picard

La tempête hivernale qui a secoué le sud-ouest de l’Ontario dès vendredi matin a perturbé de nombreuses personnes qui ont dû s’adapter, en raison notamment des routes fermées.

À Chatham-Kent, à environ 80 km à l’Est de Windsor, en Ontario, une centaine de personnes ont passé la nuit de vendredi à samedi dans un magasin Walmart.

C’est le cas de Heather Nickoli, qui conduisait depuis Sandusky, en Ohio aux États-Unis, pour rendre visite à de la famille dans la région de Belleville, près de Peterborough.

Sur l’autoroute 401, Haether Nickoli explique qu’elle a dû dévier son trajet en raison des accidents, c’est ainsi qu’elle est arrivée à Chatham, explique-t-elle.

Nous avons réservé une chambre d’hôtel à Chatham et nous nous sommes arrêtés au Walmart sur la route. Lorsque nous avons quitté le Walmart, nous n’avons pas pu accéder à l’hôtel, raconte Mme Nickoli.

Les policiers, poursuit-elle, ont arrêté les automobilistes en leur demandant de se rendre à Walmart, espérant que le magasin puisse les héberger pour la nuit.

Nous sommes donc allés à l’intérieur et ils [le personnel du magasin] ont préparé un bon petit buffet pour que tout le monde puisse manger. C’était tellement génial. Ils nous ont donné toutes les boissons et vous savez que c’était vraiment sympa.

Haether Nickoli ajoute que les employés du Walmart leur ont apporté des matelas pneumatiques et les ont tous gonflés pour que tout le monde puisse dormir dessus. Ils nous ont donné des oreillers et des couvertures. Et ils nous ont laissés faire quelques achats pour avoir le nécessaire.

Vous savez, c’était un peu choquant au début. Sérieusement, je préférerais être dans un lit ou un hôtel. Mais nous avons tous tiré le meilleur parti. Tout le monde était super. Tout le monde s’entendait bien. Il n’y avait aucun problème, se réjouit Mme Nickoli qui raconte que le moment était agréable. Ils ont joué de la musique. Ils ont donné aux gens des jeux pour se divertir.

Certaines personnes, se souvient-elle, n’ont pas dormi du tout. Certains sont restés debout et ont joué aux cartes toute la nuit. […] Moi, j’ai dormi par intermittence, témoigne-t-elle en soulignant qu’elle se sent mieux désormais.

Le couple a finalement dû retourner dans l’Ohio en abandonnant le projet de se rendre jusqu’à Peterborough.

État d’urgence à Chatham-Kent

La municipalité de Chatham-Kent, à environ 80 km à l’Est de Windsor, a déclaré l’état d’urgence en raison des effets de la tempête hivernale qui a ravagé la ville vendredi, causant de multiples accidents de véhicules et laissant des centaines de personnes bloquées.

Bien que la visibilité se soit améliorée, les conditions routières continuent d’être un défi important en raison des vents violents, de la poudrerie et des véhicules abandonnés sur les routes.

Le service de police de Chatham-Kent conseille fortement au public de rester en dehors des routes pour permettre aux dépanneuses municipales de dégager les véhicules qui rendent les routes impraticables.

Tous les services municipaux qui étaient fermés vendredi restent fermés samedi, y compris le transport en commun et les installations de la ville.

Les véhicules qui ont été abandonnés commenceront à être déplacés lorsqu’il sera sécuritaire de le faire. Selon la municipalité, cela pourrait prendre des heures, voire des jours pour remédier à cette situation.

Le service de police de Chatham-Kent assurera la coordination avec le personnel municipal, et ceux qui recherchent des informations sur leurs véhicules sont priés d’appeler le 3-1-1.

Les centres de réchauffement continuent d’être ouverts aux arénas de Ridgetown et de Tilbury.

Radio-Canada par Radio-Canada avec les informations de CBC New

États-Unis: Plus de 200 millions d’Américains touchés par une tempête à l’avant-veille de Noël

décembre 23, 2022
Plus de 200 millions d'Americains touches par une tempete a l'avant-veille de Noel
Plus de 200 millions d’Américains touchés par une tempête à l’avant-veille de Noël© AFP/Kamil Krzaczynski

Une tempête hivernale d’une rare intensité balayait vendredi les Etats-Unis, provoquant des conditions glaciales et dangereuses qui désorganisaient les transports dans une grande partie du pays à l’avant-veille de Noël, avec des milliers de vols annulés.

Vendredi matin, plus de 240 millions de personnes étaient concernées par des alertes ou des appels à la prudence aux Etats-Unis, a écrit le service météorologique américain (NWS). Soit plus de 70 % de la population.

Dans de nombreux Etats, les conditions étaient très dangereuses pour se déplacer, ont averti les autorités. Or des millions d’Américains déferlaient sur les routes et dans les aéroports pour les fêtes de fin d’année.

Dans l’Etat de New York, une interdiction de se déplacer a même été émise dans le comté d’Erie. « On reste chez nous (…) Je ne peux pas voir de l’autre côté de la rue », a déclaré à l’AFP Jennifer Orlando, touchée par cette interdiction dans la ville d’Hambourg, où il faisait environ -8°C vendredi matin.

A cause de l’accident d’un véhicule contre une ligne électrique, elle s’est retrouvée privée de courant durant environ quatre heures, a-t-elle raconté.

Plus d’un million d’Américains étaient privés d’électricité vendredi à la mi-journée, notamment en Caroline du Nord et du Sud, dans le Connecticut et au Texas, selon le site spécialisé Poweroutage.us.

« S’il vous plaît, prenez cette tempête extrêmement au sérieux », avait exhorté jeudi le président Joe Biden. « J’encourage tout le monde (…) à écouter les mises en garde au niveau local », a-t-il ajouté. « C’est sérieux ».

Blizzard

Vendredi midi, le site spécialisé Flightaware comptait plus de 4.000 vols annulés aux Etats-Unis, les aéroports les plus touchés étant ceux de Seattle (nord-ouest), New York, Chicago (nord) ou encore Detroit.

Jeudi, environ 10 % des vols avaient été annulés, a indiqué le ministre des Transports Pete Buttigieg vendredi matin sur MSNBC. « Plusieurs des plus grands hubs aériens sont affectés », a-t-il ajouté.

Au total, environ 112 millions de personnes doivent voyager au moins 80 kilomètres entre le 23 décembre et le 2 janvier, selon l’Association américaine des automobilistes (AAA).

Plusieurs Etats ont déclaré l’état d’urgence, comme New York, l’Oklahoma, le Kentucky, la Géorgie et la Caroline du Nord.

« Les gens doivent rester chez eux, ne pas s’aventurer sur les routes », a demandé vendredi matin sur CNN le gouverneur du Kentucky, Andy Beshear. « Votre famille veut vous voir à la maison pour Noël, mais elle veut surtout vous voir en vie. »

A cause de la neige et des vents forts, « des conditions de blizzard peuvent se créer très rapidement », a-t-il souligné, précisant que la Garde nationale avait été déployée dans l’Etat.

Il a confirmé que trois personnes étaient décédées sur les routes du Kentucky. Dans l’Oklahoma, au moins deux personnes sont mortes sur la route, selon l’agence en charge de la gestion des urgences dans cet Etat.

Chute ultra-rapide des températures

D’importantes chutes de neige étaient observées dans le nord du pays, notamment dans la région des Grands lacs.

Mais le phénomène s’étendait de la frontière canadienne au nord à la frontière mexicaine au sud, et de la côte pacifique au nord-ouest jusqu’à la côte atlantique à l’Est, ont expliqué les météorologistes américains.

Ce système dépressionnaire est causé par un puissant conflit entre deux masses d’air: une très froide en provenance de l’Arctique et l’autre tropicale venue du Golfe du Mexique.

Ce qui rend la situation actuelle extraordinaire est que la pression atmosphérique a cette fois chuté très vite, en moins de 24 heures.

A New York, alors que la température était encore autour de 10°C vendredi matin, elle devait chuter jusqu’à -10°C dans la soirée.

A Chicago, il faisait vendredi matin -20°C, et les températures étaient négatives jusqu’à la côte texane.

Le Canada aussi se préparait à des températures anormalement basses pour la saison. Vendredi, des alertes de froid extrême, de tempête hivernale voire de blizzard étaient lancées pour une grande majorité du territoire canadien, d’après Environnement Canada.

En Alberta (ouest) et en Saskatchewan (centre du pays), la température observée se situait entre -40 et -50 degrés.

Avec Le Point

Canada-Québec/Préparez vos pelles : l’hiver sera rude et riche en tempêtes

novembre 29, 2022
Un homme déblaie la neige autour d'une voiture.

La deuxième moitié de l’hiver au Québec devrait être plus clémente et ponctuée de redoux, selon MétéoMédia. Photo : La Presse Canadienne/Graham Hughes

Préparez vos pelles à neige, car un hiver « coriace, tenace et riche en tempêtes » est en train de s’installer au Québec.

Les saisons se suivent, mais ne se ressemblent pas, car si l’automne a été marqué par la douceur du soleil et des températures au-dessus des normales, l’hiver sera rude, selon les prévisions de MétéoMédia.

En raison du corridor actif bien présent dans la vallée du Saint-Laurent, plusieurs tempêtes sont attendues, a indiqué le chef de service de la météorologie à MétéoMédia.

« Ça risque d’être le froid qui va dominer avec beaucoup de systèmes, beaucoup de dépression, de tempêtes qui vont toucher le Québec. »— Une citation de  André Monette, chef de service météorologie à MétéoMédia

En mentionnant le corridor bien actif, André Monette fait référence à la zone située entre deux masses d’air : le dôme d’air froid qui sera présent dans l’ouest du pays et la douceur prévue sur la côte est des États-Unis.

Cette situation favorisera le passage de nombreux systèmes apportant beaucoup de neige, mais peut-être aussi des précipitations de pluies abondantes.

C’est là que les dépressions vont se passer. Donc c’est vraiment comme l’autoroute des dépressions, on risque d’avoir plus de dépressions qu’à l’habitude dans le corridor de la vallée du Saint-Laurent, a indiqué André Monette en précisant qu’il faut être prêt à pelleter cette année, et que dans certaines régions, c’est déjà commencé.

Le chef de service de la météorologie à MétéoMédia estime que les chances sont bonnes d’avoir un Noël blanc, à moins que la pluie décide de gâcher les festivités.

Si la première moitié de l’hiver s’annonce froide et enneigée, la deuxième moitié devrait être plus clémente et ponctuée de redoux.

Ailleurs au pays

Comme le Québec, l’Ontario se retrouvera dans l’axe d’un corridor actif en précipitations et des périodes de froid intense.

Les Prairies auront également droit à des températures sous les normales dans les prochains mois, avec la présence répétée du vortex polaire.

Dans les Rocheuses, plusieurs tempêtes de neige sont attendues.

Les provinces de l’Atlantique seront toutefois favorisées par une douceur prononcée grâce aux températures anormalement douces de l’océan Atlantique, selon MétéoMédia.

« La Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard , les Îles-de-la-Madeleine, Terre-Neuve-et-Labrador, on prévoit un hiver au-dessus des normales, plus doux. »— Une citation de  André Monette, chef de service météorologie à MétéoMédia

M. Monette a souligné toutefois que plus on s’en va vers le Nouveau-Brunswick et le nord du Nouveau-Brunswick, plus on est dans le corridor avec plus de précipitations que la normale.

MétéoMédia invite les Canadiens à porter une attention particulière aux prévisions quotidiennes dans les prochaines semaines, où la météo et les conditions routières seront amenées à changer rapidement et subitement.

Par Radio-Canada avec La Presse canadienne

La Guadeloupe confrontée aux dégâts de la tempête Fiona

septembre 22, 2022
La Guadeloupe confrontee aux degats de la tempete Fiona
La Guadeloupe confrontée aux dégâts de la tempête Fiona© AFP/Archives/Lara Balais

Le ministre délégué aux Outre-mer Jean-François Carenco, arrivé mercredi en Guadeloupe, a promis un arrêté de catastrophe naturelle « avant samedi » et une aide d’urgence, entre autres pour potabiliser l’eau des rivières, quatre jours après le passage de la tempête Fiona qui fait subir de sérieux dégâts à l’île et tué une personne.

A Pointe-à-Pitre, M. Carenco a assuré devant la presse être venu « en signe du soutien du gouvernement » et pour exprimer « publiquement l’affection de la Nation au moment où la Guadeloupe souffre ».

La tempête tropicale Fiona, devenue depuis un ouragan de catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson, a éprouvé la Guadeloupe pendant le weekend, avec des vents violents, des pluies diluviennes et des inondations qui ont fait un mort.

Le président du département, Guy Losbar, a appelé dans un communiqué à un « grand plan de reconstruction » de la Guadeloupe, chiffré à « plus d’un milliard d’euros ».

Mercredi, près de 60.000 clients (particuliers ou entreprises) y étaient toujours privés d’eau en raison des dégâts importants sur des installations du réseau. Tel le Centre Hospitalier de Basse-Terre, qui a fait savoir que cela compromettait son bon fonctionnement et la continuité des soins.

« De très gros travaux sont à prévoir » pour la remise en service du réseau d’eau, a indiqué le Syndicat Mixte de Gestion de l’Eau et de l’Assainissement de la Guadeloupe (SMGEAG), évoquant au minimum « plusieurs semaines » avant un retour à la normale.

Un avion et 40 renforts apportant « une machine capable de potabiliser l’eau des rivières » doivent arriver mercredi soir en Guadeloupe afin de pallier les manques dans les zones les plus touchées, a annoncé M. Carenco.

Le ministre a également promis que l’arrêté de catastrophe naturelle serait publié « avant samedi ».

Le dispositif Orsec (Organisation de la réponse de sécurité civile) Eau potable a été mis en oeuvre « dès la fin de l’événement et reste mobilisé », a par ailleurs assuré le ministre dans un courrier adressé au député de Guadeloupe Olivier Serra, qui avait réclamé le déclenchement de ce dispositif.

En Guadeloupe, de nombreux militants demandent de longue date l’instauration de ce plan de manière durable, du fait de la situation critique des réseaux d’eaux sur l’île, vétustes et qui n’assurent pas la distribution en eau potable pour tous.

« Plus rien »

La visite ministérielle s’est poursuivie dans la commune de Goyave. Partout la boue est encore là. Sur les murs, parfois sur un mètre de haut dans les maisons, dépouillées. Les débris ont été sortis dans la rue, où des pelleteuses déblaient la boue et les détritus.

Dans certains endroits, le débordement des égouts, mêlé à la boue, répand une odeur pestilentielle. Partout les habitants s’hébergent, s’entraident, en attendant des solutions plus durables, dont personne ne sait quand elles arriveront.

La commune n’a pas fini de recenser les dégâts. Le maire Ferdy Louisy évoque 200 logements et plus de 1.000 personnes sinistrés pour la zone de logements sociaux de l’Aiguille.

« Je dormais, je me suis réveillée dans le noir quand le compteur a disjoncté et je me suis aperçue que j’avais de l’eau à la taille » raconte au ministre Julie Di Omede, 52 ans.

« Je n’ai pas les moyens de racheter tout ce que j’ai perdu : mon frigo, mon matelas, la nourriture, mes vêtements. Je n’ai même plus mes papiers », poursuit-t-elle.

Plus loin, Lydie Loudac, 64 ans, raconte avoir manqué de se faire emporter par les flots déchaînés. Un homme, le pantalon encore boueux, s’inquiète lui pour les enfants, très nombreux dans la cité.

« Ils n’ont plus rien, plus de livres d’école, plus de fournitures scolaires, et puis, ils n’ont plus d’école », affirme Yohan Fetama, 38 ans.

Les élus tentent de rassurer : « On a recensé avec le rectorat les besoins, on collecte des dons, ça s’organise ».

Le réseau routier de l’archipel a souffert du passage de la tempête. « Une quinzaine de ponts sont fragilisés », a indiqué le préfet, Alexandre Rochatte, lors du même point presse.

Mercredi, à Capesterre-Belle-Eau (sud-est de l’île de Basse-Terre), commune touristique ayant été très affectée par les crues des rivières, le maire a pris des arrêtés pour interdire le passage par certains ponts « compte tenu du risque d’effondrement ».

Par Le Point avec AFP

Canada-Forte tempête au Québec jeudi matin: impacts majeurs à prévoir

mars 23, 2022

Beaucoup de précipitations.

Système complexe

Une forte tempête qui fait actuellement rage au sud de la frontière s’amène au Québec. Ce système riche en énergie aura des impacts majeurs en ce qui concerne les précipitations. Le patron atmosphérique dominant, de même que le comportement et la nature de la perturbation, va plonger la province dans une morosité certaine durant plusieurs jours.

© Fournis par MétéoMédia

Importantes précipitations

Québec, le Saguenay, la Gaspésie et une partie de l’Abitibi pourraient recevoir une bordée. Jusqu’à 40 cm s’accumuleront par endroits en Gaspésie et sur la Côte-Nord d’ici samedi. Les précipitations fortes rendront les chaussées enneigées ou glacées. Les déplacements pourraient être périlleux par endroits. Les quantités de pluie prévues pourraient quant à elles atteindre 30 mm, en particulier dans les régions situées au sud de Montréal. Des débordements sont à surveiller pour certaines cours d’eau.

© Fournis par MétéoMédia

Durée prolongée

L’ennui avec ce système, c’est qu’il plongera le Québec dans la morosité pendant plusieurs jours. Jusqu’à dimanche, le temps sera gris et frais, pluvieux ou neigeux. De fait, les précipitations débuteront dès mercredi en fin de soirée à Montréal et dans le nord-ouest de la province. Le tout va se poursuivre avec une deuxième impulsion la journée de vendredi. De l’instabilité demeure au programme pour samedi.

© Fournis par MétéoMédia

Avec MétéoMédia par Francis Brière

Tempête dans l’est des États-Unis : des milliers de vols annulés

janvier 29, 2022
Un homme marche dans une rue couverte de neige.

Un homme marche dans une rue couverte de neige à Boston, samedi matin. Photo: AP/Michael Dwyer

Des milliers de vols ont été annulés samedi aux États-Unis en prévision d’une violente tempête attendue dans l’est du pays, accompagnée de chutes de neige et de vents forts.

La Nouvelle-Angleterre et le Nord-Est, y compris New York et Boston, devaient être les plus touchés par ces intempéries.

Saleuses et chasse-neige sont prêts dans des villes comme New York, dont le maire, Eric Adams, a prévenu sur Twitter que 30 cm de neige étaient prévus sur la ville, tout en ajoutant que mère Nature a tendance à faire ce qu’elle veut.Un ouvrier déblaie le trottoir à l'aide d'une souffleuse à neige.

Un ouvrier déblaie le trottoir à l’aide d’une souffleuse à neige à Boston, qui se prépare à une puissante tempête nordique. Photo: AP/Michael Dwyer

Quelque 3400 vols ont déjà été annulés pour la journée de samedi, à l’arrivée ou au départ des États-Unis, selon le site de suivi des vols FlightAware.

Vendredi, plus de 1450 vols avaient été annulés.

Le National Weather Service (NWS), service météorologique national, a mis en garde contre des conditions de déplacement presque impossibles sur une partie des côtes du Mid-Atlantic et de la Nouvelle-Angleterre, avec des chutes de neige attendues supérieures à 30 cm en certains endroits.Une femme porte une pelle dans un magasin.

Une femme achète une nouvelle pelle pour la tempête qui vient. Photo : Getty Images/Joseph Prezioso

Les gouverneurs de New York et du New Jersey ont déclaré l’état d’urgence, tandis que la maire de Boston, Michelle Wu, a annoncé l’urgence neige pour sa ville.

Rentrez chez vous ce soir, restez chez vous pendant le week-end, évitez tout déplacement inutile, a déclaré la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, dans un communiqué.

La tempête, qui devrait prendre plus de force rapidement dans les prochaines 24 heures, va provoquer des températures extrêmement basses, selon le National Weather Service NWS.

Par Radio-Canada avec Agence France-Presse

Québec-Tempête hivernale : le CSS du Chemin-du-Roy ferme ses écoles lundi

janvier 16, 2022

Le Centre de services scolaire du Chemin-du-Roy fermera ses écoles lundi, tandis qu’une tempête hivernale rendra les conditions difficiles sur les routes du Québec. Les écoles primaires, les écoles secondaires, les centres de formation professionnelle et le Centre d’éducation des adultes du Chemin-du-Roy, entre autres, seront fermés, annonce le CSS.Le retour à l'école en personne n'aura pas lieu lundi étant donné la tempête hivernale qui frappera le Québec.

© Jean-Luc Blanchet/Radio-Canada Le retour à l’école en personne n’aura pas lieu lundi étant donné la tempête hivernale qui frappera le Québec.

Les services de garde du Chemin-du-Roy ainsi que la Three Rivers Academy et la Mauricie English Elementary School seront également fermés.

Le CSS de l’Énergie n’avait pas communiqué de fermetures de ses établissements au moment de publier ces lignes. Les CSS de la Riveraine et des Chênes prendront pour leur part une décision très tôt lundi matin, indique-t-on.

Environnement Canada prévoit que la tempête en provenance des États-Unis atteindra le sud du Québec lundi après-midi. Des accumulations de 25 à 35 centimètres de neige sont attendues. La visibilité sera presque nulle, indique l’agence fédérale. Les vents du secteur nord-est souffleront jusqu’à 70 km/h à compter de lundi matin. Ces mauvaises conditions météorologiques persisteront jusqu’en soirée lundi.

Avec Radio-Canada par Marc-Antoine Bélanger