Posts Tagged ‘Testament’

Pourquoi Laeticia Hallyday ne pourra pas dilapider la fortune de Johnny

mars 23, 2018

« Aucun Boudou ne figure dans le trust de Johnny Hally­day »

L’avocat de Laeti­cia Hally­day s’est longue­ment confié dans les colonnes de Paris Match ce jeudi 22 mars. Maître Amir-Aslani y évoque le trust dont la veuve du rockeur est l’unique béné­fi­ciaire et précise qu’elle ne pourra pas dépen­ser de manière exces­sive toute la fortune lais­sée par le chan­teur.

L’avocat de Laeti­cia Hally­day a derniè­re­ment souhaité mettre les points sur les « i » dans une inter­view accor­dée à nos confrères de Paris Match dans son numéro du 22 mars. Maître Arda­van Amir-Aslani a pris la défense de sa cliente et a ainsi levé le voile sur l’exact contenu du trust dont Laeti­cia a été dési­gnée comme unique béné­fi­ciaire.
Selon ses propos, « aucun Boudou ne figure dans le trust de Johnny Hally­day ». L’avocat de Laeti­cia Hally­day a précisé par la suite :  »Dès lors que le trust est consti­tué, il n’y a plus besoin d’exé­cu­teur testa­men­taire ». Grégory Boudou, le frère de Laeti­cia qui avait été dési­gné dans le testa­ment laissé par le rockeur aurait même été remplacé selon l’avocat : en effet, « un conseil profes­sion­nel améri­cain, qui a long­temps travaillé aux côtés de Johnny » joue­rait désor­mais le rôle « de protec­teur » du trust.

Plusieurs fois évoquée sur les plateaux de télé­vi­sion, la possi­bi­lité qu’aurait Laeti­cia a dila­pi­der la fortune de son défunt mari est aujourd’hui à exclure. Impos­sible pour la veuve de Johnny Hally­day de dépen­ser tout l’argent du rockeur dans des achats incon­si­dé­rés. C’est le « trus­tee », en l’occur­rence la banque et non Laeti­cia Hally­day, qui a le droit d’ache­ter ou de vendre selon les révé­la­tions de Maître Arda­van Amir-Aslani à nos confrères de Paris Match.

Gala.fr par Marion Rouyer

 

Héritage de Johnny Hallyday: pourquoi Laeticia ne sera pas au procès du 15 mars

mars 10, 2018

Bloquée aux Etats-Unis

 
Héri­tage de Johnny Hally­day : pourquoi Laeti­cia ne sera pas présente au procès du 15 mars

Laura Smet et David Hally­day souhaitent contes­ter le testa­ment de leur père Johnny devant la justice et récla­me­ront le 15 mars prochain un droit de regard sur l’album post­hume laissé par leur père. Un procès qui s’annonce sous tension. Laeti­cia, bloquée aux Etats-Unis ne pourra pas s’y rendre.

Le 15 mars prochain promet d’être une date impor­tante dans la guerre de succes­sion qui oppose les diffé­rents membres du clan Hally­day. Laura Smet et David Hally­day ont décidé de contes­ter le testa­ment de leur père Johnny. Au tribu­nal de grande instance de Nanterre, les deux aînés devraient récla­mer un droit de regard sur l’album post­hume laissé par leur père. Ils pour­raient égale­ment deman­der le gel des biens de Johnny Hally­day, dans l’attente du règle­ment du litige sur son héri­tage.

Des Etats-Unis, la dernière épouse du rockeur four­bit ses armes. Laeti­cia Hally­day, aidée par son avocat prépare sa riposte et souhaite montrer à tout prix que Johnny Hally­day n’a pas été mani­pulé. Pour le prou­ver, maître Arda­­­van Amir-Aslani devrait présen­ter une pièce maîtresse lors de l’audience : « un enre­gis­tre­ment audio du rockeur, dictant pendant trois heures ses dernières volon­tés à son notaire », d’après une infor­ma­tion révé­lée par le maga­zine Public.

Reste que Laeti­cia Hally­day ne pourra pas prendre part à la première audience. En effet, la dernière épouse du rockeur est bloquée à Los Angeles.« Laeti­cia a dû rentrer obli­ga­toi­re­ment aux Etats-Unis le 15 janvier » a rappelé Olivier Royant, le direc­teur de la rédac­tion de Paris Match sur le plateau de C l’hebdo le 18 février dernier avant d’ajou­ter « Et si on calcule un peu, si on regarde la loi améri­­caine, elle ne pourra pas quit­­ter les États-Unis avant le 15 juin. Ce qui signi­­fie que c’est une bataille à distance ». Pour être en règle avec les services d’immi­gra­tion améri­cains, Laeti­cia suivra donc le procès … depuis les Etats-Unis.

Gala.fr par Marion Rouyer

Johnny Hallyday, enregistré en train de dicter son testament: la preuve qui va tout changer pour l’hériritage

mars 9, 2018

La riposte de Laeti­cia

Jeudi 15 mars, David Hally­day et Laura Smet contes­te­ront le testa­ment laissé par leur père Johnny devant le tribu­nal de grande instance de Nanterre. En atten­dant, chacun des deux camps préparent sa contre-attaque. Celle de Laeti­cia Hally­day s’annonce surpre­nante.

Le bras de fer judi­ciaire s’annonce explo­sif. Le 15 mars prochain, David Hally­day et Laura Smet contes­te­ront le testa­ment de leur père Johnny au tribu­nal de grande instance de Nanterre. En atten­dant la date du procès, Laeti­cia four­bit ses armes. Avec son avocat, maître Arda­­­van Amir-Aslani, Laeti­cia prépare la riposte. Et les pièces présen­tées à l’audience ne manque­ront pas de faire sensa­tion.

L’avocat de Laeti­cia Hally­day « compte produire l’enre­gis­tre­ment audio du rockeur, dictant pendant trois heures ses dernières volon­tés à son notaire, histoire de prou­ver que Johnny était bien sain d’esprit au moment de la rédac­tion de son testa­ment«  peut-on lire dans les colonnes de Public en kiosques ce vendredi 9 mars.  »Un rendez-vous qui s’est déroulé devant deux témoins » précise le maga­zine. De plus ce rendez-vous se serait déroulé « sans Laeti­cia ».

Une défense du clan Laeti­cia Hally­day qui promet de faire des étin­celles. Tout sera mis en œuvre pour prou­ver que le rockeur n’a pas été mani­pulé. Attaquée de toutes parts, quali­fiée de « veuve noire » ou encore de « mani­pu­la­trice », la veuve du chan­teur prouve ainsi qu’elle ne compte pas se lais­ser faire. Le procès risque de prendre des mois voire des années. Le clan Hally­day n’a pas fini de se déchi­rer.

Gala.fr par Marion Rouyer

« Renfermé et fuyant »: Grégory Boudou, le petit frère de Laeticia Hallyday, ce n’était « pas trop la tasse de thé » de Johnny

mars 7, 2018

Il a pour­tant été nommé « exécu­teur testa­men­taire »

 

Nommé « exécu­teur testa­men­taire », le frère cadet de Laeti­cia Hally­day est cité sur le testa­ment de la star décé­dée d’un cancer à l’âge de 74 ans. Mais Johnny Hally­day ne semblait pas appré­cier le person­na­ge…

Alors que les deux aînés du clan, Laura Smet et David Hally­day ont été tota­le­ment mis à l’écart et rayés du testa­ment de leur père, décédé le 5 décembre dernier, plusieurs membres de la famille Boudou (celle de Laeti­cia Hally­day) sont cités sur le docu­ment offi­ciel signé sous l’égide de la loi cali­for­nienne. C’est le cas de Grégory Boudou, le frère cadet de la dernière épouse de la star. Très discret, il est désor­mais l’un des acteurs majeurs de cette bataille judi­ciaire.

Alors que la tempête fami­liale entre les deux clans conti­nue de faire rage, le portrait de cet homme d’affaires se dessine. Le gérant de la boîte de nuit l’Amne­sia au Cap-d’Agde et l’époux de Mary­line, l’ancienne nounou de Jade et Joy, ne semblait pas être très appré­cié : « Toute la famille Boudou est citée sur le testa­ment, jusqu’au frère que Johnny ne suppor­tait pas, tandis que David et Laura, artistes eux-mêmes, se voient refu­ser ne serait-ce que le droit d’écou­ter le projet d’album post­hume de leur père », a ainsi commenté Natha­lie Baye dans un commu­niqué envoyé à la rédac­tion du jour­nal Le Figaro.

Ce mercredi 7 mars, le Pari­sien a égale­ment donné plus de détails au sujet de la person­na­lité de celui qui a été nommé « exécu­teur testa­men­taire » : « Je ne sais pas si Johnny le détes­tait, en tout cas, ils n’étaient pas plus proches que ça. Grégory est du genre renfermé et fuyant, pas trop la tasse de thé de Johnny », a confié un ami de la famille au jour­nal.

Gala.fr par Marine Madelmond

Laeticia Hallyday aurait décidé de ne plus revenir à Paris, même quand elle pourra quitter les États-Unis

mars 2, 2018

Dégoû­tée par les attaques

Pour ne pas subir l’agres­si­vité d’une opinion française chauf­fée à blanc par l’affaire de l’héri­tage de Johnny Hally­day, Laeti­cia Hally­day aurait décidé de prendre du champ avec son pays. En juin prochain, elle devrait donc retrou­ver sa chère île de Saint-Barthé­lémy.

Passée soudai­ne­ment du statut de « veuve-courage » à celui de « veuve-indigne », Laeti­cia Hally­day souf­fri­rait énor­mé­ment de la violence des critiques qu’elle subit quoti­dien­ne­ment. Elle aurait donc pris la déci­sion, forte, de quit­ter l’Hexa­gone pour un bon moment.

Jusqu’au 15 juin prochain, Laeti­cia ne peut pas quit­ter le terri­toire améri­cain sans perdre son statut de rési­dente. En revanche, ensuite, elle est tout à fait libre d’aller où elle veut. Pour­tant, selon Closer – quand ses filles, Jade et Joy, auront terminé leur année scolaire dans le lycée français de Los Angeles où elle sont inscrites – elle ne s’envo­lera pas pour la France mais pour Saint-Barthé­lémy.

Derniè­re­ment, la veuve de Johnny Hally­day a bien pris des vacances mais sans partir des Etats-Unis. Avec ses enfants, elle a passé quelques jours à New York auprès de sa grande amie Hélène Darroze. Mais le vrai choix du coeur pour l’Héraul­taise consiste à partir pour Saint-Barthé­lémy. C’est sur cette île para­di­siaque, dans sa maison fraî­che­ment réno­vée après l’oura­gan Irma, qu’elle se ressource réel­le­ment comme en témoignent les nombreuses images que Laeti­cia poste sur les réseaux sociaux.

Sans comp­ter que, loin des mesqui­ne­ries pari­siennes, elle et ses filles pour­ront, quand elles le veulent, rendre visite à la tombe de Johnny qui repose au cime­­tière de Lorient. Un récon­fort quoti­dien ines­ti­mable avant, certai­ne­ment, de reve­nir en France dans quelques mois.

Gala.fr

Prince n’avait pas laissé de testament, selon sa soeur

avril 26, 2016

Washington – La sœur de Prince affirme que le chanteur n’avait laissé aucun testament avant son décès soudain, réclamant dans un document transmis mardi à la justice américaine la désignation d’un administrateur pour sa fortune, estimée à plusieurs centaines de millions de dollars.

Je n’ai pas connaissance d’un testament et je n’ai aucune raison de croire que le défunt a laissé des documents détaillant ses dernières volontés, a déclaré Tyka Nelson dans un document adressé à un tribunal du Minnesota. C’est dans cet Etat du nord des Etats-Unis que la star de la pop vivait et a été retrouvée morte le 21 avril à 57 ans, une semaine après avoir été hospitalisée d’urgence pour une grippe, selon son entourage.

L’étendue de la fortune de Prince est difficile à évaluer. Sa sœur souligne qu’il disposait de biens considérables qui nécessitent d’être placés immédiatement sous la tutelle d’un administrateur mais elle admet que leur valeur reste inconnue.

Tyka Nelson est la seule sœur encore en vie de Prince Rogers Nelson. Mais l’artiste compte également cinq demi-frères et demi-sœurs qui sont tous désignés comme héritiers dans le document dont l’AFP a obtenu copie. Des recherches ont été lancées pour déterminer s’il existe d’autres héritiers, selon la sœur de Prince.

Affirmant que le musicien n’avait aucun conjoint, enfant ou parent, elle réclame à la justice la désignation d’un mandataire pour répartir sa fortune. Elle cite la société de gestion d’actifs Bremer Trust, puisque Prince, dit-elle, avait fait appel aux services de sa maison mère, la banque Bremer, durant plusieurs années.

L’artiste avait connu deux divorces et a été père d’un enfant décédé quelques jours après sa naissance en 1996, victime du syndrome de Pfeiffer, une maladie rare.

Les causes du décès de Prince, après quatre décennies d’une riche carrière, restent mystérieuses. Les résultats toxicologiques de l’autopsie pourraient prendre des semaines.

Compositeur insatiable, connu pour son intense créativité, Prince disait conserver de nombreuses chansons inédites dans ses studios de Paisley Park, un gigantesque complexe installé près de Minneapolis, sa ville natale.

Un site spécialisé dans les finances des célébrités, Celebrity Net Worth, situe sa fortune à quelque 300 millions de dollars mais les estimations varient grandement. Le magazine Forbes l’avait placé en 2005 dans sa liste des 100 célébrités les plus puissantes, avançant que le musicien avait gagné 49,7 millions de dollars l’année précédente grâce notamment aux 1,4 million d’entrées vendues pour sa tournée Musicology. C’est la seule fois qu’il a figuré dans cette liste, établie depuis 1999.

C’est dans les années 1980 qu’il avait rencontré son plus grand succès commercial, notamment avec son album Purple Rain reconnu depuis comme l’un des plus grands albums pop de tous les temps. Après son décès, Prince a été propulsé au sommet des classements de ventes de disques aux Etats-Unis, avec trois de ses albums faisant leur entrée dans le top 10.

Romandie.com avec(©AFP / 27 avril 2016 00h26)

Attentats de Bruxelles : le glaçant «testament» d’Ibrahim El Bakraoui

mars 23, 2016

L’un des kamikazes des attentats du 22 mars à Bruxelles a laissé un testament audio. L’enregistrement révèle un homme acculé, vraisemblablement à la suite de la capture de Salah Abdeslam.  

Le testament d'un des frères  El Bakraoui donne un aperçu de l'état d'esprit des assaillants entre la capture de Salah Abdeslam et les attentats de Bruxelles. 
Le testament d’un des frères El Bakraoui donne un aperçu de l’état d’esprit des assaillants entre la capture de Salah Abdeslam et les attentats de Bruxelles.  (INTERPOL.)

Un précieux enregistrement a été découvert sur un ordinateur abandonné dans une poubelle de la rue Max Roos à Schaerbeek, commune de Bruxelles (Belgique) où la police a mené des perquisitions mardi.

Ibrahim El Bakraoui, l’un des deux kamikazes de l’aéroport de Bruxelles, a en effet réalisé un «testament». Dans ce document, ce Belge de 29 ans affirme «être dans la précipitation», «ne plus savoir quoi faire», «être recherché de partout» et «ne plus être en sécurité», comme l’a raconté ce mercredi Frédéric Van Leeuw, procureur fédéral belge.

Selon TF1, ce testament est destiné à la mère des deux frères El Bakraoui et à leur cousin Yassine A. La RTBF précise encore que ce document pourrait avoir été décliné sous forme écrite également.

VIDEO. Bruxelles : le procureur annonce la découverte d’un testament d’Ibrahim El Brakaoui

Le procureur fédéral a également décrit ce qui semble être une référence à Salah Abdeslam, l’un des suspects principaux des attentats du 13 novembre à Paris, arrêté le 15 mars à Molenbeek. «S’ils s’éternisent, ils risquent de terminer à côté de lui dans une cellule», stipule ainsi le «testament» détaillé par Frédéric Van Leeuw. L’enregistrement ne semble en revanche comporter aucune référence à l’organisation terroriste Etat islamique qui a revendiqué les attentats.

La police belge a pu orienter ses recherches vers cette
rue de Schaerbeek grâce au témoignage d’un chauffeur de taxi qui avait reconnu les trois suspects sur une photo diffusée par les autorités mardi après-midi, selon le procureur. Ce chauffer de taxi a également expliqué aux autorités avoir déposé ces trois hommes à l’aéroport. Les perquisitions menées dans cette rue de Schaerbeek ont permis de mettre au jour «du matériel destiné à confectionner des engins explosifs (bacs en plastique, ustensiles divers, ventilateurs)», a encore décrit le procureur.

Le frère d’Ibrahim, Khalid El Bakraoui a quant à lui agi dans le métro bruxellois, à la station Maelbeek. Les attaques du 22 mars à Bruxelles ont fait 31 morts et 270 blessés.

QUESTION DU JOUR. Attentats de Bruxelles : le renforcement de la sécurité en France vous paraît-il suffisant ?

VIDEO. Attentats de Bruxelles : une minute de silence forte en émotion

VIDEO. Un atelier de fabrication de bombes découvert à Bruxelles

VIDEO. Les capitales européennes rendent hommage aux victimes belges


Leparisien.fr par Z.L.