Posts Tagged ‘Thanksgiving’

Covid-19: les États-Unis se préparent à une flambée de cas après Thanksgiving

novembre 29, 2020

Cette fête familiale a été marquée par les déplacements de millions d’Américains à travers le pays, en dépit des avertissements des autorités sanitaires.

Les États-Unis s’apprêtent à subir les conséquences d’un Thanksgiving marqué par les déplacements de millions d’Américains à travers le pays, qui devrait conduire à une flambée des cas de Covid-19, alors que le pays connaît déjà un pic d’hospitalisations. Après un week-end de célébrations familiales aux États-Unis, «nous pourrions voir une nouvelle flambée s’ajouter à la flambée» actuelle des nouvelles contaminations au coronavirus, a prévenu dimanche 30 novembre le directeur de l’Institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci.

Au moins 1,1 million de personnes ont pris l’avion dans la seule journée qui a précédé la fête de Thanksgiving jeudi dernier, un nombre record depuis le début de la pandémie dans le pays en mars, selon l’agence TSA, chargée des contrôles de sécurité dans les aéroports. «Je veux être clair avec les Américains, la situation va empirer dans les prochaines semaines», a renchéri le médecin en chef des États-Unis, Jerome Adams.

Plusieurs États avaient déjà connu une hausse des nouvelles infections après le long week-end du «Memorial Day» fin mai, qui rend hommage aux forces armées américaines. «Nous nous apprêtons à connaître cette flambée (de cas) post-Thanksgiving, avec trois, quatre, dix fois plus de malades à travers le pays», qu’en mai a averti le Dr Deborah Birx, coordinatrice de la cellule de crise sur le coronavirus de la Maison Blanche.

«Une lumière au bout du tunnel»

Les hospitalisations dues au Covid-19 connaissent un pic dans le pays avec plus de 90.000 personnes hospitalisées actuellement, a rappelé la responsable. Dimanche soir, 140.651 cas et 822 décès ont été enregistrés sur les dernières 24 heures, selon le comptage de l’université Johns-Hopkins qui fait référence. Pays le plus endeuillé au monde par la pandémie, les États-Unis totalisent plus de 266.000 morts et 13,3 millions de cas.

Dans ce contexte, le Dr Fauci a expliqué ne pas envisager un relâchement des recommandations à ne pas voyager ou des restrictions sanitaires avant Noël. Dans certains États comme en Californie, de nouvelles restrictions ont même été mises en place face à la remontée des cas: un couvre-feu a été décrété à San Francisco et Los Angeles a interdit la plupart des rassemblements publics et privés à partir du lundi 1er décembre.

«Fermez les bars et gardez les écoles ouvertes», a exhorté Anthony Fauci. Un conseil qu’a semblé suivre le maire de New York annonçant la réouverture à partir de lundi des établissements scolaires, qui avaient fermé le 18 novembre déclenchant une vive polémique. L’immunologue a toutefois cherché à rassurer ses concitoyens en rappelant qu’un vaccin serait disponible dès décembre pour les personnes les plus à risque de développer une forme grave de la maladie. «Il y a vraiment une lumière au bout du tunnel», a-t-il lancé.

Une gigantesque opération logistique s’est mise en place pour acheminer les vaccins et des doses de celui des entreprises Pfizer et BioNTech ont été transportées de la Belgique vers les États-Unis, ont rapporté dimanche plusieurs médias américains. Le vaccin Pfizer/BioNTech se prévaut d’une efficacité de 95% contre le virus et pourrait être autorisé par l’Agence américaine des médicaments (FDA) peu après le 10 décembre.

Par Le Figaro avec AFP

Thanksgiving à la plage: records de chaleur dans le sud-ouest des États-Unis

novembre 22, 2017

Bain de soleil et baignade à Venice Beach à Los Angeles en Californie, le 22 novembre 2017 / © AFP/Archives / Robyn Beck

Une vague de chaleur inhabituelle pour la saison s’est abattue sur le sud-ouest américain et les météorologues s’attendaient à ce que le mercure y dépasse des records parfois centenaires pour le week-end de Thanksgiving.

Au moment où les Américains s’apprêtent à déguster le repas traditionnel de Thanksgiving – une très hivernale dinde accompagnée de farce, purée et sauces – le thermomètre devrait monter jusqu’à 33 degrés mercredi et 32 jeudi près de Los Angeles, à 31 à Phoenix en Arizona, environ dix degrés celsius au-dessus des normales saisonnières.

« Les températures devraient atteindre des records (mercredi) et pour Thanksgiving à travers le sud-ouest de la Californie », « des pics historiques de chaleur ont déjà été constatés à Oxnard et Camarillo » (à 36 degrés), en banlieue de Los Angeles, a twitté le Service national de météorologie (NWS).

D’après Joe Sirard, météorologue du NWS cité par le Los Angeles Times, le record de chaleur pour Thanksgiving, fête païenne célébrée le quatrième jeudi de novembre, avait été établi à 32 degrés le 26 novembre 1903.

En Arizona, si le mercure monte jusqu’à 31 degrés, « ce sera la date la plus tardive dans l’année à jamais avoir enregistré une température si élevée », poursuit le NWS sur Twitter.

Près de Las Vegas également, le thermomètre devrait s’envoler à des pics inégalés pour une fin novembre.

A San Diego, Los Angeles et Santa Barbara, beaucoup prévoyaient d’aller à la plage se faire dorer après avoir dévoré de la dinde rôtie.

De l’autre côté du pays, la côte Est américaine grelottera face à des températures plus automnales, autour de zéro degré celsius.

La planète a battu en 2016 son 3e record annuel consécutif de chaleur, avec une température supérieure d’environ 1,1°C à la moyenne de l’ère pré-industrielle, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Le réchauffement favorise déjà des événements météorologiques extrêmes, en particulier des sécheresses et des vagues de chaleur.

Selon certains climatologues, le nombre de sécheresses, incendies de forêts, inondations et ouragans liés au dérèglement, a doublé depuis 1990.

Une série de catastrophes climatiques ont été observées aux Etats-Unis cette année, entre ouragans à répétition et feux de forêts dévastateurs, particulièrement dans les régions viticoles de Napa et Sonoma en Californie. Des désastres qui ont coûté des milliards de dollars et ont nécessité la mise en oeuvre de fonds fédéraux d’urgence.

Romandie.com avec(©AFP / 22 novembre 2017 23h46)