Posts Tagged ‘Thomas Vergara’

Thomas Vergara : le grand amour de Nabilla se remet au travail

mars 2, 2015
Thomas Vergara

Thomas Vergara

Au boulot !

Près de quatre mois après s’être fait poignar­der, Thomas Vergara s’ap­prête à reprendre son travail. Son agent a fait savoir qu’il était à nouveau dispo­nible pour venir faire le show dans des soirées en boîte de nuit.

La conva­les­cence est finie pour Thomas Vergara : le jeune homme, qui se remet­tait douce­ment de sa bles­sure reçue dans la nuit du 6 au 7 novembre dernier, se sent d’at­taque pour reprendre le travail. Un peu moins de quatre mois après le début de l’af­faire Nabilla et son coup de couteau, l’an­cien candi­dat des Anges de la télé­réa­lité est sur le point de retrou­ver son job d’avant le drame : faire le tour des boîtes de nuit pour toucher de jolis cachets. Remis, il pourra bien­tôt à nouveau lever les bras en l’air et siffler des coupes de cham­pagne et des verres de whisky-coc’ dans les carrés VIP des boîtes de France et de Navarre.

C’est son agent, Michaël Bizet, qui a annoncé la nouvelle sur Twit­ter ce week-end : « Reprise des bookings disco­thèque de Thomas Vergara avec Jeboo­ku­nes­tar.com », a-t-il écrit. Un message partagé par le jeune homme sur son propre compte offi­ciel, et qui suscite beau­coup de réac­tions contras­tées. Si certains fans sont très heureux de pouvoir le retrou­ver sur les dance­floors, d’autres ont eu des réac­tions plus piquantes (mais telle­ment drôles) : « Et Nabilla en guest en lanceuse de couteaux, mdr ? » Ce serait rigolo, dis donc.

Voici.fr par Mathias Alcaraz

Nabilla : selon des SMS de sa mère et de Thomas, elle l’a bien poignardé l’été dernier

février 12, 2015
Nabilla, face à certaines preuves

Nabilla, face à certaines preuves

L’autre coup de couteau

Quelques mois avant la nuit du 6 au 7 novembre dernier, Thomas Vergara avait déjà reçu un coup de couteau. Si lui et Nabilla ont toujours assuré qu’il s’agis­sait d’un acci­dent, des éléments de l’enquête mettent à mal leur version…

De l’af­faire Nabilla, on retient surtout les évène­ments qui ont conduit à l’ar­res­ta­tion de la star­lette. Dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014, après une violente dispute du couple, Thomas Vergara a été poignardé. Dans un état critique, il avait dû être conduit à l’hô­pi­tal, où il s’est heureu­se­ment remis de sa bles­sure. Très vite, les soupçons de sont portés sur sa compagne, qui a été mise en examen pour « tenta­tive d’ho­mi­cide », puis envoyée à la maison d’ar­rêt pour femmes de Versailles. Au cours de ses longues semaines de déten­tion provi­soire, la jeune femme a été enten­due par la juge d’ins­truc­tion, et lui avait assuré que Thomas s’était poignardé tout seul, « dans la confu­sion ». Une version que les enquê­teurs ont jugée « peu crédible », d’au­tant plus que Nabilla avait déjà raconté une histoire simi­laire pour expliquer une autre affaire tout aussi sordide.

Si les soupçons se sont portés immé­dia­te­ment sur Nabilla, ce n’est pas unique­ment parce qu’elle était seule avec lui dans la pièce cette nuit du 6 au 7 novembre. Ce n’est pas seule­ment non plus pour sa répu­ta­tion de star­lette sanguine, ses propos choc (« Si mon mec me trompe, je le plante »), et le fait que sa première version (Thomas se serait agres­ser par des incon­nus) ne tienne pas debout. C’est aussi parce que les personnes char­gées de l’enquête ont appris l’exis­tence d’un cas simi­laire : quelques mois plus tôt Thomas Vergara avait déjà reçu un coup de couteau, qui avait néces­sité une hospi­ta­li­sa­tion. Selon les amou­reux, il s’agis­sait d’un acci­dent. Mais comme le révèle ce matin RTL, des éléments tendent à prou­ver le contraire.

Les faits datent d’août 2014, et se sont dérou­lés à Coudoux, près d’Aix-en-Provence. Selon la version racon­tée par le couple, Thomas Vergara serait tombé dans l’es­ca­lier, et se serait pris un couteau qui traî­nait au sol. Une expli­ca­tion qui n’a pas convaincu, et cette affaire a conduit Nabilla a être mise en examen, en novembre dernier, pour « violences volon­taires avec arme sur concu­bin ». Depuis, l’enquête a bien avancé. Comme nous l’ap­prend RTL, des experts ont écarté avec certi­tude l’hy­po­thèse du bête acci­dent : selon leur analyse, c’est impos­sible. Les traces de sang sur le couteau, la confi­gu­ra­tion des lieux et la bles­sure en elle-même ne corres­pondent pas à la version de Thomas et Nabilla. Il ne pour­rait donc s’agir que d’un coup volon­taire.

Il n’y a pas que l’avis des experts qui met à mal l’his­toire racon­tée par le couple : les enquê­teurs ont pu accé­der à leurs télé­phones portables, et ce qu’il ont décou­vert est très compro­met­tant. Dans des SMS envoyés depuis le mobile de sa mère, Thomas Vergara laisse entendre qu’il a bel et bien été poignardé par Nabilla : « Je sais bien que tu n’as pas voulu me faire de mal, aurait-il écrit à sa compagne. Je t’ai déjà pardonné, je t’aime. » Et ce n’est pas tout : toujours d’après RTL, des messages envoyés à la mère de Thomas par la mère de Nabilla seraient tout aussi lourds de sens. Elle lui explique­rait, en substance, que sa fille n’avait jamais voulu tuer Thomas, et qu’il fallait faire preuve d’in­dul­gence avec elle. La justice le sera-t-elle autant ?

Voici.fr par Mathias Alcaraz

Thomas Vergara ne suit plus Nabilla sur les réseaux sociaux

janvier 21, 2015
 Nabilla et Thomas Vergara ?

Nabilla et Thomas Vergara ?

A-t-il tourné la page ?

Mais à quoi jouent donc Nabilla et Thomas Vergara ? Après des semaines passées à envoyer et rece­voir des messages codés sur Twit­ter, le jeune homme a décidé de ne plus suivre son ex-compagne sur les réseaux sociaux. Le début de la fin ?

C’est un petit unfol­low qui vaut plus que tous les mots.

Thomas Vergara a retiré Nabilla de la liste des 152 personnes qu’il suit sur Twit­ter. Théo­rique­ment, le jeune homme n’a donc plus accès à l’ac­tua­lité de son ex-compagne sur le réseau social.

Une déci­sion éton­nante lorsqu’on se souvient que, depuis la remise en liberté de la jeune femme le 18 décembre dernier, les deux ex-amants qui n’ont abso­lu­ment pas le droit de rentrer en contact ne cessent de jouer avec le feu. À coups de messages codés, ils n’ont pas arrêté de s’as­su­rer de leur amour respec­tif sur Twit­ter.

Nabilla a ainsi utilisé à plusieurs reprises le hash­tag XIII.I.XIII, en réfé­rence au jour où le couple s’est rencon­tré dans un aéro­port. Date que Thomas Vergara s’est fait tatouer dans le cou et qu’il a exhi­bée par la suite, toujours sur Twit­ter, en réponse aux messages de Nabilla.

Un jeu dange­reux quand on sait que la jeune femme risque toujours très gros puisqu’elle reste suspec­tée de l’avoir poignardé dans la nuit du 6 au 7 novembre 2014 et qu’elle a inter­dic­tion formelle de le contac­ter.

Thomas a-t-il eu peur que leurs messages « secrets » portent préju­dice à son ex-compagne ? Ou souhaite-t-il réel­le­ment faire le deuil de son histoire d’amour sulfu­reuse avec la star­lette ? Cette dernière en tous cas conti­nue de le suivre sur Twit­ter. Pour combien de temps ?

Voici.fr par Perrine Stenger

Nabilla et Thomas se montrent leur amour par messages

janvier 5, 2015
Nabilla et Thomas: quel feuilleton et quelle suite?

Nabilla et Thomas: quel feuilleton et quelle suite?

Twit­ter, leur petit nid d’amour

Ils n’ont pas le droit de commu­niquer pour le moment, mais Nabilla et Thomas Vergara ont trouvé une combine pour s’en­voyer des mots tendres quand même. Le souci, c’est que ça se passe sur Twit­ter, et que ce n’est pas très discret.

Ça gazouille pas mal, sur Twit­ter. Depuis que Nabilla Benat­tia et Thomas Vergara ont l’in­ter­dic­tion d’en­trer en contact, ils utilisent le réseau social pour s’en­voyer des petits messages plus ou moins bien codés. Samedi dernier, les tour­te­reaux terribles nous en ont offert un exemple bien visible en parta­geant leurs vœux de bonne année. Nabilla a commencé dès le matin, en postant un tweet plein de bons senti­ments s’adres­sant à ses fans, ainsi qu’à « toutes les personnes qui [l’ont] toujours soute­nue ». SI VOUS VOYEZ CE QU’ELLE VEUT DIRE.

Bon d’ac­cord, jusqu’ici, ça fait un peu léger. Mais prêtez atten­tion au hash­tag qui termine son tweet : XIII.I.XIII. Que veut donc dire ce message codé ? C’est tout simple­ment une date : le 1er janvier 2013, la date à laquelle Nabilla et Thomas se sont rencon­trés, à l’aé­ro­port avant un départ aux Etat-Unis pour tour­ner les Anges de la télé­réa­lité. Très atta­ché à cette date, son compa­gnon se l’était même faite tatouer. Et devi­nez ce qu’il a bien mis en évidence sur la photo qui accom­pa­gnait son tweet de bonne année… Bingo.

Quel est l'avenir du tatouage à l'épaule de Thomas?

Quel est l’avenir du tatouage à l’épaule de Thomas?

Quelques heures plus tard, en postant ce cliché accom­pa­gné d’un sobre « Bisous », Thomas Vergara a montré qu’il avait bien reçu le message de Nabilla. Tout le monde a compris la tech­nique, mais comme ce n’était visi­ble­ment pas encore assez clair pour eux, ils ont ajouté tous les deux un tweet de fan à leurs favo­ris respec­tifs. Et là, pour le coup, ce n’était pas codé du tout.

Eh oui, a priori, « l’amour est toujours là ». La discré­tion moins.

Voici.fr par Mathias Alcaraz

Nabilla de retour sur Twit­ter : un message codé pour Thomas ?

décembre 25, 2014
Nabilla et Thomas: quel feuilleton et quelle suite?

Nabilla et Thomas: quel feuilleton et quelle suite?

Son premier tweet affole la toile

Nabilla s’est fendue d’un message sur Twit­ter pour souhai­ter un joyeux Noël a ses follo­wers… Sauf qu’une faute de frappe déchaîne les passions sur le réseau social. Nabilla a-t-elle déclaré son amour à Thomas ?

Nabilla joue­rait-elle avec le feu ? Soupçon­née d’avoir agressé au couteau Thomas Vergara, affaire qui l’a conduite en prison, la star­lette, relâ­chée avant Noël est placée sous surveillance judi­ciaire. Elle ne doit pas parler de l’affaire dans les médias et a inter­dic­tion formelle de contac­ter Thomas. Une règle à laquelle Nabilla est obli­gée de se plier, malgré ses propres envies. Samedi dernier, elle avait déjà posté sur son compte Insta­gram une photo d’elle dans les bras de Thomas avant de la reti­rer dix minutes plus tard.

Même si son petit frère Tarek, qui a raconté le retour de la jeune femme parmi les siens, assu­rait que Nabilla souhai­tait main­te­nant repar­tir sur des « bases nouvelles », cela ne concer­ne­rait visi­ble­ment pas son amour incon­di­tion­nel pour Thomas Vergara. Et ce ne sont pas les premiers tweets de Nabilla depuis son incar­cé­ra­tion qui vont éclair­cir ses inten­tions.

C’est dans un message de voeux à ses follo­wers, en appa­rence inno­cent, qu’une « coquille » s’est glis­sée, chan­geant le sens du tweet, selon de nombreux inter­nautes : « Joyeux Noël à tous vous êtes mon plus beau cadeau de Noël, j’ai passé des jours à ouvrir votre cour­rier, je t’aime ma vie éper­du­ment… » Correc­tion auto­ma­tique de son smart­phone ou message codé pour Thomas, la toile a tran­ché et voit là une décla­ra­tion d’amour. Surtout que Nabilla a posté dans la foulée plusieurs smileys tris­tes… Un peu flou comme état d’esprit.

Voici.fr par C D

Nabilla poste un message d’amour à Thomas sur Insta­gram puis le retire

décembre 22, 2014

 

Nabilla pense encore à Thomas?

Nabilla entre pensée et regrets?

Elle pense encore à lui

Mais à donc quoi joue Nabilla ? La jeune femme a publié hier sur son compte Insta­gram une photo qui ne laisse planer que peu de doute sur ses senti­ments envers Thomas. Cliché qu’elle s’est empres­sée d’ef­fa­cer.

Son ancienne copine de cellule le confiait la semaine dernière : Nabilla Benat­tia est encore visi­ble­ment très amou­reuse de Thomas Vergara. « Dès qu’elle pensait à [lui], elle se mettait à pleu­­rer, expliquait-t-elle dans un maga­zine. C’est une évidence, ils s’aiment. Les autres déte­­nues ont beau lui dire que ce n’est pas un mec bien, elle s’ac­­croche. » Elle n’avait visi­ble­ment pas tort.

Nabilla est à peine sortie de prison, que ce week-end, elle s’est empres­sée de signi­fier de façon évidente et très média­tique combien elle pensait encore à celui qu’elle est accu­sée d’avoir poignardé.

La jeune femme a publié samedi soir sur son compte Insta­gram une ancienne photo en noir et blanc où elle pose, allon­gée, dans les bras de Thomas. Le couple se regarde amou­reu­se­ment tandis que Nabilla caresse la tête de son compa­gnon. Un cliché plein de tendresse et forcé­ment lourd de sens.

Nabilla et Thomas: "love for love?!"

Nabilla et Thomas: « love for love?! »

La star­lette, qui a inter­dic­tion formelle de rentrer en contact avec Thomas, a retiré la photo une dizaine de minutes plus tard, alors qu’elle avait déjà fait le tour des réseaux sociaux.

Thomas y sera-t-il sensible ? On peut en douter. Le jeune homme a fait savoir par la voix de son avocat vendredi dernier qu’il n’avait pas « du tout envie de rencon­trer [Nabilla] » Il faut dire que leur dernier rendez-vous en tête-à-tête ne lui a pas laissé un très bon souve­nir.

Voici.fr par Perrine Stenger

Thomas Vergara n’a « pas du tout envie de rencon­trer Nabilla » qui a été libé­rée

décembre 19, 2014
Thomas Vergara entre calcul de rupture et de reprise

Thomas Vergara entre calcul de rupture et de reprise

Pas de retrou­vailles dehors

Maître Thierry Fradet, l’avo­cat de Thomas Vergara, a réagi à la libé­ra­tion de Nabilla Benat­tia sortie, hier jeudi, en début d’après-midi de prison. Il a égale­ment fait part des senti­ments de son client à cette annonce.

À part pour leurs rendez-vous judi­ciaires, il n’est pas pressé de la recroi­ser. Inter­rogé par Télé­loi­sirs.fr, l’avo­cat de Thomas Vergara, Maître Fradet, a commenté la sortie deNabilla Benat­tia de la maison d’ar­rêt de Versailles, hier, après-midi.

Une libé­ra­tion qui, pour l’avo­cat de Thomas, n’a pas une impor­tance capi­tale dans le dossier qui l’op­pose à son client. Après plus d’un mois passé derrière les barreaux, la libé­ra­tion de la star­lette « n’a pas de consé­quence pour le dossier », a-t-il indiqué à nos confrères avant de préci­ser que « [la] remise en liberté [de Nabilla Benat­tia] n’est que le résul­tat de l’état d’avan­ce­ment de la procé­dure, parce qu’on doit recon­naître objec­ti­ve­ment que les critères de la déten­tion provi­soire n’étaient plus main­te­nus. »

Maître Fradet a cepen­dant tenu à ajou­ter : « Ce n’est pas parce qu’on est partie civile que l’on ne doit pas être objec­tif. La seule obser­va­tion que je tiens à faire, c’est qu’elle n’est pas remise en liberté parce qu’on lui donne raison. Elle est remise en liberté parce que la procé­dure a avancé ».

Le défen­seur de Thomas Vergara a égale­ment fait part de la réac­tion de son client à l’an­nonce de la remise en liberté de son ancienne compagne : « Physique­ment d’abord, il va de mieux en mieux, même si c’est diffi­cile. Il a des douleurs, la bles­sure était quand même assez grave. Et sur le plan moral égale­ment je trouve qu’il évolue parfai­te­ment bien. Et je pense d’ailleurs que la remise en liberté de Nabilla va l’ai­der encore un peu plus à se réta­blir. » Histoire d’être bien clair, et peut-être pour passer un message, l’avo­cat de Thomas Vergara a clai­re­ment insisté sur le fait que son client « n’a pas du tout envie de la rencon­trer ». Ça tombe bien, ils n’en ont pas le droit.

Voici.fr par Karine Hernandez

Libé­ra­tion de Nabilla avant Noël ? Son avocat est confiant

décembre 17, 2014
Nabilla et les fêtes de fin d'année?

Nabilla et les fêtes de fin d’année?

« Plus aucune raison de la main­te­nir en déten­tion »

Suite à la confron­ta­tion orga­ni­sée hier entre Nabilla et Thomas Vergara, Chris­tian Saint-Palais, l’avo­cat de la jeune femme, a donné des nouvelles de sa cliente. Selon lui, plus rien ne la retient en prison.

Convoquée hier pour une première confron­ta­tion face à Thomas Vergara, Nabilla commence à trou­ver le temps long derrière les barreaux de la prison pour femmes de Versailles. Un constat qu’a souli­gné son avocat, Chris­tian Saint-Palais, auprès des jour­na­listes de la chaîne Non Stop People après ladite confron­ta­tion : « Ce sont des semaines forcé­ment éprou­vantes et Nabilla espère simple­ment que nous aurons convaincu les juges sur la néces­sité de mettre fin à cette déten­tion provi­soire ».

Selon l’homme de loi, toutes les condi­tions sont enfin réunies pour que sa cliente sorte de prison au plus vite : « Il y a eu confron­ta­tion. Nous avons fait une demande de mise en liberté. La réponse sera accor­dée dans quelques jours […] Il faut être toujours vigi­lant mais confiant […] Les critères pour main­te­nir quelqu’un en déten­tion provi­soire sont diffé­rents de cela. Il faut savoir si la déten­tion provi­soire est néces­saire pour la mani­fes­ta­tion de la vérité, la séré­nité de l’ins­truc­tion. Et là, mani­fes­te­ment, compte tenu de tous les actes qui ont été réali­sés (inter­ro­ga­toires, recons­ti­tu­tion, confron­ta­tion… ndlr), nous avons fait valoir dans la demande que nous avons dépo­sée avec Martin Desrues (l’autre avocat de Nabilla ndlr) qu’il n’y avait plus aucune raison envi­sa­gée par la loi de main­te­nir notre cliente en déten­tion ».

Confiant mais toujours très prudent, maître Saint-Palais conclut : « Je n’ai pas d’in­di­ca­tion à donner sur la posi­tion du parquet. »

Voici.fr par A M

La lettre que Thomas Vergara aurait écrite à Nabilla inter­cep­tée par la police

décembre 15, 2014
Quel numéro de bêtise?

Quel numéro de bêtise?

Cour­rier suspect

Si Nabilla est toujours soupçon­née d’avoir poignardé Thomas Vergara, ce dernier ne semble pas prêt pour autant à couper les ponts avec elle. Il aurait tenté de lui envoyer une lettre, mais pas de bol, cette dernière aurait été inter­cep­tée par la police.

Leur dernière rencontre remonte au 5 décembre dernier, lors d’une recons­ti­tu­tion orga­ni­sée par le juge d’ins­truc­tion, mais il semble­rait que Thomas Vergara ait des choses à racon­ter à Nabilla à l’abri des oreilles de la justi­ce…

Selon le site Star 24, l’an­cien compa­gnon de la star­lette aurait tenté de lui faire parve­nir une lettre. Seul problème : le cour­rier de la déte­nue la plus célèbre de la prison pour femmes de Versailles est ouvert avant de lui être remis. Les poli­ciers auraient donc immé­dia­te­ment mis la main sur la lettre, l’em­pê­chant ainsi d’ar­ri­ver jusqu’à sa desti­na­taire. Si l’on ne connaît pas le contenu de cette missive, un proche de l’an­cien parti­ci­pant de Secret Story aurait confié qu’il s’agis­sait d’une décla­ra­tion d’amour.

Mise en examen pour tenta­tive de meurtre sur la personne de Thomas Vergara, Nabilla est toujours incar­cé­rée, sa demande de remise en liberté ayant été une première fois refu­sée le 20 novembre dernier. Son avocat, Me Chris­tian Saint-Palais, espère qu’elle pourra sortir avant les fêtes de Noël. Le temps est désor­mais compté.

Voici.fr par Karine Hernandez

Nabilla et Thomas ont vu le juge ensemble : aucune de leurs versions n’a convaincu

décembre 6, 2014
Nabilla et Thomas: qui dit la vérité?

Nabilla et Thomas: qui dit la vérité?

L’heure de la recons­ti­tu­tion

Près de quatre semaines après la nuit du drame, Nabilla et Thomas se sont enfin retrou­vés dans la même pièce ce jeudi. Le couple a été entendu par un juge d’ins­truc­tion pour une recons­ti­tu­tion. Ils ont main­tenu leurs versions contra­dic­toires.

Dans la nuit du 6 au 7 novembre dernier, Nabilla était arrê­tée par la police, soupçon­née d’avoir poignardé son compa­gnon, Thomas Vergara. Depuis, ils ne s’étaient pas croi­sés : le jeune homme a été hospi­ta­lisé, et la star­lette a été mise en examen pour « tenta­tive d’ho­mi­cide », avant d’être placée en déten­tion provi­soire à la maison d’ar­rêt pour femmes de Versailles. Selon les infor­ma­tions du Pari­sien, plus de quatre semaines après leur dernière soirée sanglante, les amants se sont retrou­vés ce jeudi chez le juge d’ins­truc­tion, à Nanterre (Hauts-de-Seine).

D’après le quoti­dien, la rencontre a duré trois heures, durant lesquelles « chacun a repro­duit les gestes d’une alter­ca­tion qui s’est ache­vée lorsqu’un couteau a percé un poumon de Thomas ». Au terme de ces longues heures de recons­ti­tu­tion, Nabilla et Thomas ont main­tenu leurs deux versions. Pour la jeune femme, il s’est poignardé tout seul, par acci­dent, au cours d’une violente dispute. Mais son compa­gnon assure que c’est elle qui a porté le coup de couteau. « Il parle d’un geste commis dans la confu­sion », a expliqué un « proche du dossier » au Pari­sien.

Malheu­reu­se­ment pour l’ins­truc­tion, ces versions contra­dic­toires ne font pas beau­coup avan­cer le dossier : d’après le quoti­dien, le juge n’a été convaincu par aucune des deux histoires. Le méde­cin légiste qui a assisté à la recons­ti­tu­tion a de son côté fait remarquer que ni l’une ni l’autre n’étaient possibles : la bles­sure de Thomas ne corres­pond pas aux hypo­thèses avan­cées par la victime et son agres­seur présumé. La justice soupçonne en consé­quence le jeune homme de conti­nuer à proté­ger sa compagne, ce qu’il avait fait au début de l’enquête. Pour enfin espé­rer tirer les choses au clair, une confron­ta­tion devrait être orga­ni­sée très rapi­de­ment.

Voici.fr par Mathias Alcaraz