Posts Tagged ‘tokyo sexwale’

Présidence Fifa : le Sud-Africain Sexwale pourrait être candidat

octobre 3, 2015
Tokyo Sexwale, le 2 octobre 2015. © Dan Balilty/AP/SIPA

Tokyo Sexwale, le 2 octobre 2015. © Dan Balilty/AP/SIPA

L’homme d’affaires sud-africain et ancien compagnon de cellule de Nelson Mandela, Tokyo Sexwale, a dit vendredi à Tel Aviv se laisser encore du temps pour décider de briguer ou non la succession de Sepp Blatter à la présidence de la Fifa.

« Il y a toujours une date butoir (pour se déclarer), autour du 26 de ce mois, nous avons donc encore quelques jours », a dit Tokyo Sexwale à la presse.

Ce militant contre l’apartheid a passé 13 ans dans les geôles de Robben Island aux côtés de Nelson Mandela. Après la fin de l’apartheid, il a occupé des fonctions politiques, dont celle de ministre pendant quelques années.

Hommes d’affaires, il a été nommé en 2015 président du Comité de surveillance de la Fifa pour Israël et la Palestine. C’est à ce titre qu’il était vendredi à Tel Aviv.

Les fédérations de football palestinienne et israélienne s’y sont rencontrées pour la deuxième fois pour tenter de résoudre sous l’égide de Tokyo Sexwale et de la Fifa la grave crise qui les oppose depuis mai. Les discussions ont été « très positives », a dit Tokyo Sexwale sans en préciser la teneur.

Les Palestiniens accusent Israël d’entraver la liberté de mouvements de leurs joueurs et souhaitent voir Israël suspendu des instances internationales du football parce qu’il permet à des clubs établis dans des colonies de Cisjordanie occupée d’évoluer dans les championnats israéliens.

Les présidents des fédérations israélienne et palestinienne, Ofer Eini et Jibril Rajoub, ainsi que des représentants de l’UEFA, dont Israël est membre, et de la Confédération asiatique de football, à laquelle la Palestine appartient, ont participé à cette rencontre à huis clos dans un hôtel de Tel Aviv. Ils s’étaient déjà réunis fin août à Zurich.

Lors d’une pause, MM. Eini et Rajoub se sont longuement serré la main devant les photographes, tout en refusant de s’exprimer.

« Nous comprenons que ces problèmes sont plus profonds et principalement sécuritaires et politiques et que nous ne pouvons pas les résoudre, mais dès que le football est affecté, nous nous devons d’être présents, ici, pour veiller au déroulé dans les règles et la bonne humeur du jeu », a déclaré Tokyo Sexwale.

Il a indiqué qu’il avait également été question des conséquences du récent refus de l’Arabie saoudite de venir jouer dans les Territoires palestiniens un match de qualification pour la Coupe du monde de 2018.

« Les Saoudiens ont l’impression que ça légitimerait l’occupation » israélienne, a commenté l’émissaire de la Fifa. De nombreux pays arabes refusent de se soumettre aux contrôles de l’armée israélienne qui tient tous les accès à la Cisjordanie.

Jeuneafrique.com

Afrique du Sud: Mandela « va bien », selon un ancien ministre

novembre 2, 2013

Nelson Mandela « va bien », a indiqué samedi l’ancien ministre sud-africain Tokyo Sexwale, emprisonné avec lui sous l’apartheid, lors du lancement en Afrique du Sud du film tiré de l’autobiographie de l’ancien président sud-africain qui a frôlé la mort en juin.

« Vous vous demandez tous où est-il, où est-il. (. . . ) Il va bien, il est sorti de l’hôpital, il est de retour chez lui, c’est ce qu’on peut dire. Mais son esprit est avec nous », a déclaré M. Sexwale lors d’une conférence de presse à la veille de l’avant-première du film « Mandela, Long walk to freedom » prévue dimanche à Johannesburg, avant sa sortie en salles le 28 novembre.

« Madiba disait à propos de son état de santé +Je ne suis pas malade, je suis simplement vieux+ », a rappelé l’ancien ministre et membre de la Fondation Nelson Mandela.

L’Afrique du Sud a la primeur du film, qui sortira dans la foulée aux Etats-Unis et en France en décembre. Sorte de grande fresque historique, produit sur des fonds exclusivement sud-africains et avec l’appui des archives personnelles du grand homme, il retrace en deux heures et demie le destin de Nelson Mandela, depuis sa tendre enfance à son élection en 1994, avec le souci de le montrer sous toutes ses facettes, y compris personnelles et familiales.

Nelson Mandela, qui fut le premier président noir de son pays de 1994 à 1998, a été hospitalisé du 8 juin au 1er septembre pour une rechute d’une infection pulmonaire et probablement d’autres complications, il vit de nouveau dans sa maison de Johannesburg, qui a été médicalisée.

Transféré d’urgence à l’hôpital en juin dans un état grave, le héros national sud-africain est passé à côté du pire le 23 juin. Puis il s’est progressivement rétabli.

Sa fille Zindzi, 52 ans, qui a confié l’extrême émotion que lui a procuré le film lors d’une projection privée, a décliné tout commentaire sur la santé de son père

Jeuneafrique.com avec AFP

Afrique du Sud : Jacob Zuma réélu pour cinq ans à la tête de l’ANC

décembre 18, 2012

Jacob Zuma se maintient à la tête de l’ANC. Mardi 18 décembre, le président sud-africain a obtenu 2 983 des 3 977 suffrages exprimés par les délégués du congrès électif du parti, réunis depuis dimanche à Bloemfontein (centre).

Ses nombreux ennemis n’auront donc pas réussi à le faire chuter. Le président sud-africain Jacob Zuma a été réélu pour cinq ans à la tête de l’ANC, mardi 17 décembre, par les délégués du congrès électif du parti réunis depuis dimanche à Bloemfontein (centre). Une victoire confortable puisque Zuma a remporté 2 983 des 3 977 suffrages exprimés, selon l’annonce officielle des résultats, lue à la tribune.

Avec ce succès, Jacob Zuma est quasiment assuré d’être également réélu à la présidence de l’Afrique du Sud en 2014, l’ANC étant presque certain de remporter à nouveau les élections.

Son principal adversaire, l’actuel vice-président, Kgalema Motlanthe, a obtenu 991 votes. Celui qui avait attendu le 13 décembre pour annoncer sa candidature à la tête du parti perd ainsi sa place de numéro deux de l’ANC. C’est Cyril Ramaphosa, ex-syndicaliste devenu richissime homme d’affaires, qui siège notamment au conseil d’administration du groupe minier britannique Lonmin, qui a été désigné avec 3 018 voix, contre 463 pour Tokyo Sexwale, et 470 pour Mathews Phosa.

Ramaphosa successeur de Zuma ?

Proche de Zuma, Ramaphosa se se place pour succéder un jour au chef de l’État, pourquoi pas dès 2014 si ce dernier décidait de ne pas briguer un second mandat.

À l’occasion de ce congrès, l’ANC renouvelait l’ensemble de son bureau politique (le « top six »). Gwede Mantashe a été élu Secrétaire général, avec Jessie Duarte pour adjoint. Autres postes importants, ceux de responsable national et de trésorier général, ont été confiés respectivement à Baleka Mbete (vice-présidente du 25 septembre 2008 au 9 mai 2009) et à Zweli Mkhize.

Jeuneafrique.com par Vincent Duhem avec AFP