Posts Tagged ‘Transavia’

EasyJet, Transavia : plusieurs compagnies reprennent du service ce lundi en France

juin 14, 2020

 

Elles décolleront de Bordeaux, Nantes, Lyon, ou Paris pour easyJet.

C’est une échéance attendue pour le trafic aérien en France, synonyme d’une reprise progressive. En effet, à compter de ce lundi 15 juin, plusieurs compagnies font revoler leurs avions. C’est par exemple le cas de Transavia, filiale low-cost d’Air France, qui relance certaines de ses lignes sur le territoire. Une date qui coïncide avec la réouverture progressive des frontières françaises avec l’espace Schengen.

Seront rouverts dès lundi le Nantes-Lisbonne ou le Lyon-Lisbonne, par exemple. Idem pour certains vols à destination de Porto. Aucun vol ne décollera en revanche de Paris pour le moment, car Transavia décolle de l’aéroport d’Orly, qui ne rouvrira ses portes que le vendredi 26 juin. Pour easyJet également, certaines lignes rouvrent ce lundi. Paris Charles-de-Gaulle-Nice, 5 vols par semaine, Paris-Toulouse, 3 vols, Bordeaux-Genève à raison de 4 vols par semaine ou Nantes-Genève, à raison de 5 vols par semaine, reprendront du service. Un service restreint, bien loin des standards de ces compagnies, qui permet toutefois de reprendre progressivement et de répondre à une faible demande.

Préparer la réouverture d’Orly

Chez easyJet comme chez Transavia, ce retour en douceur s’accompagnera de strictes mesures sanitaires. Cabines désinfectées, masques obligatoires pendant le trajet, distanciation physique dans la mesure du possible… «Des recommandations dédiées aux aéroports indiquent que des mesures additionnelles peuvent également être prises dans les aérogares, comme le port de masques, les formulaires d’auto-déclaration de santé à remplir avant le départ ou le contrôle de la température des passagers», ajoutait easyJet dans un communiqué fin mai.

De son côté, Transavia assure que sa reprise est «adaptée aux conditions sanitaires actuelles» et qu’elle répond en priorité «aux attentes des voyageurs à motifs familiaux».

Par ailleurs, pour le redémarrage d’Orly prévu dans un peu plus de 10 jours, le 26 juin, les opérateurs devront présenter demain lundi dernier délai un programme de vol complet et fiable. La réouverture de l’aéroport d’Orly permettra donc à d’autres compagnies, comme Air Caraïbes et French bee, de reprendre des vols long-courriers vers leurs destinations principales, à savoir la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane ou La Réunion. Transavia, qui fait également décoller ses avions parisiens d’Orly, verra alors de nouvelles lignes s’ouvrir.

Par Le Figaro avec AFP

Air France: fin de la grève annoncée (syndicat de pilotes)

septembre 28, 2014

Le SNPL, syndicat de pilotes majoritaire chez Air France, lève son mouvement de grève, entamé il y a quatorze jours. Et ce, malgré l’échec de nouvelles discussions.

« Les conditions du dialogue social ne sont aujourd’hui pas réunies, nous avons décidé de prendre nos responsabilités en levant le mouvement de grève », a affirmé le porte-parole du syndicat à l’AFP, Guillaume Schmid. Il dit vouloir « poursuivre les discussions dans un cadre plus serein ».

Une nouvelle négociation, débutée samedi soir entre la direction et les pilotes, qui s’est achevée dans la nuit à 04h00, a « abouti à un texte qui ne nous convient pas », a-t-il précisé.

Contrat unique
Les pilotes sont en grève depuis deux semaines pour obtenir un contrat unique pour les pilotes d’Air France et de Transavia, la filiale à bas coût du groupe, devenue un enjeu stratégique.

« On avait fait des concessions sur les conditions de travail, mais ce qu’on voulait, c’était que tout le monde conserve un contrat Air France, car on voulait pouvoir maîtriser un même groupe de pilotes », a dit M. Schmid à l’AFP. Or, la direction n’a pas cédé sur ce point, proposant, selon le SNPL, « un texte non satisfaisant, avec des doubles contrats, qui aurait été une usine à gaz ».

Sans contrat unique, les pilotes craignent de voir fondre les avantages du statut Air France au profit du statut Transavia, moins généreux.

La plus longue
La grève des pilotes aura été la plus longue jamais connue par le groupe Air France-KLM, détenu à 16% par l’Etat. Au cours des derniers jours, le gouvernement était monté plusieurs fois au créneau pour tenter de faire cesser le mouvement.

La compagnie a, elle, alerté sur sa situation devenue « extrêmement délicate », chaque jour de grève lui faisant perdre « 20 millions d’euros ».

 

Romandie.com